Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Chambre de Nina et Marina - Une autre personne veut nous rejoindre ? :)
Lun 23 Mai 2011 - 18:32
avatar
Invité

Il était déjà douze heures quand je décidais d’aller ouvrir le bain, assise sur une chaise dans la salle de bain à regarder l’eau couler, je me disais qu’il serait préférable de faire un emplacement spécial pour Nina. Elle n’arriverait à rien faire dans cette chambre … Que pourrais-je donc faire ? Demander une acceptation pour vivre en dehors de l’institut avec Nina dans un logement adéquat, à Hideko ? Sans doute … Ou tout simplement demander à Miya s’il y avait des chambres spéciales pour les personnes à mobilité réduite ? Ca serait sans doute mieux …

Me relevant pour retourner dans la chambre, je vis que Nina dormait toujours. La pauvre, elle a eu une nuit éprouvante après tout. Saisissant mon portable qui se trouvait dans la poche de mon pantalon de hier, je composais le numéro de Miya. Entendant les bip sonores habituels, il ne fallut pas plus de cinq secondes pour que mon interlocutrice décroche.

- Hello bella !

- Ma-Chan ? Y aurait-il un souci, je comptais passer dans l’après-midi pour voir comment se portait Nina.

- Non rien de grave, elle dodo toujours là.

- Je vois, la nuit a dû être longue pour elle. J’ai régularisé sa situation, elle est désormais inscrite en bonne et du forme à Terrae. Saurais-tu aller chercher son uniforme et son étoile à la réception s’il te plait ?

- Heu oui pas de soucis !

- Désolée, mais je te laisse, j’ai des documents à remplir pour Hideko-Chan.

- Attend ! Dis, c’est possible qu’on change de chambre ? Je veux dire, qu’on ait un endroit plus adapté aux besoins de Nina ?

- C’est faisable, j’en parle à Hideko-Chan dès que je la croise.

- Ok, ok ! Thanks a lot !

Raccrochant, je retournais dans la salle de bain pour arrêter l’eau. Une fois cela fait, je me décidais d’aller à la réception pour aller chercher les affaires de Nina, qu’importe ma tenue en fait … J’avais pas pris la peine de me changer.

C’est ainsi que je me baladais dans les couloirs en petite culotte avec mon T-shirt Superman, je vous dis pas la classe !

Une fois les affaires réceptionnées sous les regards curieux des gens que j’avais croisé, je retournais dans la chambre où Nina devait sans doute encore dormir.

Déposant l’uniforme ainsi que l’étoile sur une des commodes de ma chambre, je me dirigeais vers le lit dans lequel je me recouchais. Non pas que j’étais fatiguée, juste que je voulais être à côté de Nina …

Sentant celle-ci bouger, j’ouvris grand les bras pour qu’elle puisse se placer dans ceux-ci. Se collant à ma poitrine, je sentis mon cœur battre de plus en plus vite.

- T’es vraiment trop choute … Je laisserai personne d’autre que moi te toucher, Nina …

Fermant les yeux sur cette pensée, je m’endormis à mon tour.

17h30, une centaine d’appels manqués. Et MERDE ! Tapotant ma table de nuit de la main, je cherchais mon cellulaire avec lenteur et surtout, flemmardise. Trouvant celui-ci, je le fis glisser jusqu’à mon oreille et décrochai.

- Hum ?

- Comment ça « Hum » ?! Cela fait plus de deux heures que j’essaye de te joindre ! Que fais-tu donc ?

- Heu … Dodo …

- Comment ça dodo ? Tu as vu l’heure ? Tu n’es même pas allée en cours aujourd’hui !

- C’est Samedi …

- Non ce n’est pas samedi ! C’est Lundi, Ma-Chan !

- Ah … Merde alors …

- Où est Nina ? Dort-elle toujours ?

Me retournant vers celle-ci, je la vis me fixer avec des yeux ronds me demandant ce qu’il se passait sans doute. Me redressant en lâchant un soupir, je répondis à Miya d’une voix ennuyée.

- Plus maintenant … Je te rappellerai demain … Bye.

Baillant en raccrochant, je laissais mon cellulaire tomber sur le sol tandis que je me retournais vers Nina.

- Bien dormis ? Il est tard … T’as dodo toute la journée ! Marmotte va !

Lui accordant un sourire, je l’emprisonnai dans une étreinte en fermant les yeux.

- Tu as encore sommeil ?
Revenir en haut Aller en bas

Lun 23 Mai 2011 - 19:37
avatar
Invité

Il y avait tellement de choses qui se sont passées en si peu de temps. C'en était trop pour moi qui vivait dans une banalité sans fin, ou chaque jour se ressemblait. Et la soirée de hier, m'a fait sortir de ma banalité. Ayant découvert cet endroit nouveau, avec tous ces gens agréables et attentionnés, je pourrai presque croire que ce n'était qu'un rêve. Une ébauche d'un endroit parfait dans l'imagination d'un enfant.

C'est sur cette pensée que j'ai ouvrit les yeux d'un coup, me faisait assaillir par le soleil m'indiquant que la journée tapait à son plein. Clignant des yeux pour m'habituer à la lumière, je remarquai de suite les couleurs roses si caractéristiques à la chambre de ma rencontre de hier. Rassurée, je relevais ma tête lourdement en constatant qu'il n'y avait personne dans la chambre. Bâillant fortement, je me suis dit que si je me trouve dans cette chambre, ca voulait dire que la propriétaire n'était pas loin. Décidant de ne pas m'en faire plus que ça, je laissais retomber ma tête lourdement sur l'oreiller. Fermant les yeux, je replongeai dans mon cauchemar de cette nuit, cauchemar qu'il fallait que j'analyse pour mieux le résoudre. Était-ce normal de vouloir replonger dans quelque chose censé être effrayant ? Oui, pour quelqu'un qui aimait avoir explication à tout. Je m'endormis sur cette pensée.

Et c'est au fond de cette abime noire où je me retrouvais seule qu'apparut cette... BIIP, cette lumière me montrant la sort... BIIIP, sortie qui s'avéra n'être qu'un... BIIIIP ! Sursautant, j'ouvris les yeux me demandant qu'était cet étrange bruit qui ne me laissait pas dormir en paix. Sentant quelque chose bouger à coté de moi, je constatai rapidement que ce fut Marina-San qui essayait avec peine de s'emparer de son cellulaire. Décrochant, elle s'est mise à parler avec quelqu'un à l'autre bout. Bâillant après ce réveil brutal, je me demandais qu'est ce qui se passait ici. Quelle heure était-il ? J'ai dormit longtemps ? Quand est-elle revenue ? Mes réponses vinrent rapidement. Après avoir raccroché, Marina-San, ou plutôt mon Onee-sama, se tourna vers moi avec ce légendaire et énorme sourire plaqué sur le visage.

-Bien dormis ? Il est tard … T’as dodo toute la journée ! Marmotte va !

Baissant les yeux en me sentant coupable d'un crime impardonnable, je les relevais quand je sentis une étreinte me serrant dans ses bras.

-Tu as encore sommeil ?

N'ayant pas l'habitude de ce genre de contact, sauf si c'était pour me transporter d'un lieu à un autre, je rougissais un peu. Faisant un « non » de la tête pour lui montrer que j'étais bel et bien réveillée, et plus envie de dormir, je me défis de son étreinte pour lui lancer de ma petite voix timide.

-Désolée, je voulais pas dormir autant... Onee-Sama.

Autant prendre les bonnes habitudes dès le début, prenant un air curieux qui ne risquait pas de me quitter de si tôt, je lui demandais avec intérêt.

-Aviez-vous bien dormis ? Heu... Tu... Heu Onee-Sama ?

À croire que je m'embrouillais dès le début aussi. Non, il était temps de se reprendre et de réfléchir avant de parler. C'est une chose que j'allais faire, mais un autre incident des plus gênants se produisit. C'est à ce moment que je maudissais mon estomac de tout mon cœur, tout en devenant rouge comme un gyrophare. Honteuse, je cachais littéralement ma tête sous les couvertures, refusant de bouger.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 23 Mai 2011 - 19:50
avatar
Invité

- Désolée, je voulais pas dormir autant... Onee-Sama.

Tiltant au « Onee-Sama », je crois qu’à ce moment là mon cœur a dû faire un bon de travers. La regardant se pousser un peu plus, je lui accordais un sourire amusé.

-Aviez-vous bien dormis ? Heu... Tu... Heu Onee-Sama ?

Avant que je ne puisse lui répondre, son ventre se mit à gargouiller. C’était normal après tout, elle n’avait rien mangé de la journée non plus. Éclatant de rire, je me retirais du lit pour m’étirer. Avançant vers une de mes commodes, j’en sortis un petit sachet ainsi que deux canettes.

- J’ai bien dormis, mieux que je ne le pensais, tu ne bouges vraiment pas toi quand tu dors !

Apportant le paquet et les boissons sur le lit, je me rassis dessus en ouvrant le paquet de chips.

- J’ai des chips au sel et deux canettes, une au jus de melon et au lait de fraise et l’autre c’est coca. Tu veux quoi ?

Piochant déjà dans le paquet, je parlais en ayant la bouche pleine. Un vrai hamster en fait, avalant difficilement en me disant qu’elle comprendrait rien si je mâchouillais en même temps, je repris la parole.

- On ira à la cafétéria après qu’on se soit changées, j’ai été chercher ton uniforme ce matin. Après on prend un bain à deux ?
Revenir en haut Aller en bas

Lun 23 Mai 2011 - 20:31
avatar
Invité

Sentant que ma colocataire bougeait de sa place, je découvris mes yeux pour la suivre du regard.

-J’ai bien dormis, mieux que je ne le pensais, tu ne bouges vraiment pas toi quand tu dors !

Soulagée de sa réponse, je pris ca comme un compliment. Ébauchant un petit sourire en coin, je la vis revenir avec des chips et deux canettes. Sans attendre, elle me demanda mes préférences.

-J’ai des chips au sel et deux canettes, une au jus de melon et au lait de fraise et l’autre c’est coca. Tu veux quoi ?

M'appuyant sur mes coudes pour me mettre en position assise, je pris une mine songeuse tout en essayant de ne pas éclater de rire à la vue de sa personne s'empiffrant de chips. Les adultes ne devaient-ils pas montrer le bon exemple ? En tout cas elle n'était pas comme cela, elle n'était pas ennuyante, mais tout simplement cool dans toute sa forme.

-On ira à la cafétéria après qu’on se soit changées, j’ai été chercher ton uniforme ce matin. Après on prend un bain à deux ?

Me servant dans le paquet, je pris la canette contenant le jus entre mes mains. La regardant avec un air interrogateur, je la questionnais sans attendre.

-Cafétéria... Déjà l'uniforme ?

Prenant un air d'un enfant heureux, je le cherchais des yeux dans toute la pièce, m'arrêtant sur ce qui semblait être ça, j'eus les yeux pleins d'étoiles.

-Onee-Sama me fera visiter les lieux ?

Tapant dans les mains d'un air content, je m'arrêtais dans ma démarche de joie absolue quand la question de « comment vais-je me déplacer ? » me prit de court. Affichant une petite mine déconfite, je lui dis tout simplement que je veux bien aller prendre une douche en attendant. Finissant d'une traite le contenu de ma canette, je ne fis pas mieux que mon Onee-Sama pour gober quelques chips à la volée, avant de lui tendre mes deux mains.

-Je suis assez lourde Onee-Sama.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 23 Mai 2011 - 20:40
avatar
Invité

-Cafétéria... Déjà l'uniforme ?

Regardant dans la chambre à la recherche de son uniforme, elle fit un sourire content en voyant celui-ci. Amusée par la situation, je ne pouvais que sourire à cela.

-Onee-Sama me fera visiter les lieux ?

Les yeux remplis d’étoiles, elle me tendit ses mains après avoir fini la canette. Elle avait aimé mon jus ? C’était vraiment une japonaise alors ! Y a que eux pour boire ce genre de truc bizarre !

-Je suis assez lourde Onee-Sama.

Attrapant ses mains, je lui accordais un sourire. Ne me décidant pas à la prendre, je répondis d’abord à ses questions.

- Oui, on ira visiter les lieux ensemble ! Tu m’attends ? Je vais vite ouvrir le bain et je viens te prendre …

Riant une fois de plus, je me relevais en m’avançant vers la salle de bain. « Je viens te prendre » Non mais sérieusement quoi ! Je n’aurai pas pu trouver meilleure formulation que ça ?

Arrivée dans la salle de bain je retirai l’eau de ce matin et ouvris une nouvelle fois celle-ci. Attendant trois minutes pour que la baignoire soit remplie, je retournais auprès de Nina qui m’attendait sur le lit en mangeant des chips.

- Le bain est prêt !

Affichant un large sourire, je retirais mon T-shirt avant de regarder Nina qui rougissait étrangement. Collant mon front à celle-ci, je me demandais si elle avait de la fièvre. Malheureusement, ma pensée fut vite coupée quand je réalisai la proximité entre nos lèvres … Non Marina ! Hors de question que tu …

- Tu m’aimes n’est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas

Lun 23 Mai 2011 - 21:21
avatar
Invité

-Oui, on ira visiter les lieux ensemble ! Tu m’attends ? Je vais vite ouvrir le bain et je viens te prendre …

Faisant un « oui » de la tête, je la suivis des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse derrière la porte de la salle de bain. Soupirant doucement, j'enlevais les couvertures de mes jambes, reculant le paquet de chips pour ne pas le faire tomber, je pivotais mon tronc avant de déplacer mes jambes une à une, de sorte à être assise au bord du lit. Attrapant le paquet, je continuais à engouffrer les unes après les autres en attendant le retour de Onee-Sama.

-Le bain est prêt !

Abandonnant mes chips, je regardais l’annonciatrice de ce fait quand soudain cette dernière retira son T-shirt, laissant apercevoir qu'elle n'était vêtue que de ça. Détournant le regard gênée, je sursautais sentant son front se poser sur le mien. La fixant dans ses yeux bruns avec un regard désolé, j'attendis la suite de ses paroles qui me semblèrent un peu trop sérieuses venant de sa part.

-Tu m’aimes n’est ce pas ?

La regardant des mes yeux curieux, la première réponse qui me venait en tête fut de lui affirmer que oui. Chose que je fis avec un signe de tête avant d'argumenter.

-Bien sur Onee-Sama ! Tu es trop gentille et géniale !

Lui souriant, je l'attrapais par le cou avant de déclarer d'une voix enjouée.

-On y va ? L'eau sera froide sinon.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 23 Mai 2011 - 21:29
avatar
Invité

-Bien sur Onee-Sama ! Tu es trop gentille et géniale !

Arg … Qu’attendais-je donc d’une enfant ? Qu’elle me jette sur le lit pour me violer peut être ?! Non mais sérieusement Marina ! Un peu de self-control … Chose qui n’arrivera jamais en fait.

-On y va ? L'eau sera froide sinon.

Lui faisant un large sourire quand elle s’accrocha à mon cou, je la pris dans mes bras et me décidai à aller à la salle de bain avec. Lui retirant son dessus de pyjama je rougissais en voyant que celle-ci cachait des formes … bonnes.

- Heu … Ouais ! Tu … tu retires le reste toute seule hein ?

Me retournant en la laissant sur une chaise à côté du bain de manière à ce qu’elle sache s’y glisser toute seule, je fermais les yeux en repensant à sa poitrine. Non mais il était courant d’avoir des formes aussi bien formées à cet âge là ?! Bah oui … regardez Shizuru … Sa mère !

- Je … Tu sais … Moi aussi je t’aime Nina … Je peux venir ?
Revenir en haut Aller en bas

Lun 23 Mai 2011 - 22:13
avatar
Invité

Tout en me prenant dans les bras, je découvris sa salle de bain, qui elle n'était pas rose. Me faisant assoir sur une chaise se trouvant à coté de la baignoire qui était assez grande selon mon avis, elle me retira mon haut de suite. Prise par surprise, je n'eus pas le temps de réagir qu'elle se détourna tout en parlant.

-Heu … Ouais ! Tu … tu retires le reste toute seule hein ?

La regardant d'un air confus, je n'attendis pas plus pour enlever le reste de mes habits de fortunes. Laissant le short sur la chaise, je me glissais tant bien que mal dans la baignoire remplie d'eau et de mousse. Allongeant mes jambes de tous leurs longs, je me détendis au contact de l'eau chaude avec ma peau. Cela faisait vraiment du bien, en plus d'être relaxant.

-Je … Tu sais … Moi aussi je t’aime Nina … Je peux venir ?

Tournant ma tête vers elle, je la regardais un moment sans rien dire avant de déclarer avec franchise.

-Je n'ai pas l'habitude de prendre mon bain avec quelqu'un. Mais si tu trouves un peu de place, alors pourquoi pas.

Vu la largeur de la baignoire en question, je pense vraiment que même encore bien deux personnes pourraient si glisser facilement. Me concentrant sur la mousse tout en passant la main dedans, je murmurais à moi-même.

-Merci de m'accepter comme je suis...

ébauchant un sourire content, j'attendis qu'elle vienne s'installer à mes cotés.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 23 Mai 2011 - 22:21
avatar
Invité


-Je n'ai pas l'habitude de prendre mon bain avec quelqu'un. Mais si tu trouves un peu de place, alors pourquoi pas.

Arquant un sourire, je me dépêchais de retirer mon bas pour venir me placer à mon tour dans la baignoire. Me relaxant au contact de l’eau, je décidais de me placer derrière Nina de manière à ce qu’elle puisse laisser ses jambes tendues.

-Merci de m'accepter comme je suis...

Versant de l’eau sur son dos, je la tirai à moi à l’entende de ses paroles. La prenant dans une étreinte, je faisais cependant bien attention à ne pas lui attraper la poitrine, manquerait plus que ca tien !

- Je crois que je suis tombée amoureuse de toi Nina.

Un doux sourire sur les lèvres, je déposais ma tête conte la sienne tout en fermant les yeux. C’était si bien d’être avec elle … C’était comme accéder aux paradis une fois de plus …

- Tu dois me prendre pour une pédophile avec tout ce que je dis hein ! Mais t’inquiètes pas, je ne m’attaquerai jamais à toi sans avoir ta permission …

Non mais attend ? Je raconte quoi comme connerie moi encore ?
Revenir en haut Aller en bas

Mar 24 Mai 2011 - 0:12
avatar
Invité

Tout en sentant qu'elle s'installait dans mon dos, je laissais échapper un petit bruit de surprise quand elle vint m'enlacer. Elle était vraiment impulsive quand on y regardait de plus près.

-Je crois que je suis tombée amoureuse de toi Nina.

Ouvrant grand les yeux, je ne croyais pas ce que je venais d'entendre. Mais qu'est-ce qu'elle racontait là ?! Restant comme paralysée, mais là de tout mon corps, je ne bougeais pas. Il y a juste mes sourcils qui s'étaient froncés avec perplexité et incompréhension.

-Tu dois me prendre pour une pédophile avec tout ce que je dis hein ! Mais t’inquiètes pas, je ne m’attaquerai jamais à toi sans avoir ta permission …

Que ?! Me reculant brusquement d'elle, enfin dans la limite où mes jambes me le permettaient, je la foudroyais du regard bouche-bée. Essayant de dire quelque chose, pour ensuite fermer ma bouche sans que rien ne sorte, cette situation me faisait remonter des mauvais souvenirs. Baissant les yeux devant se regard qui me brulait tout à coup, je lui répondis à ses dires avec un mal-être et hésitation.

-Je... Vous ! Tu ne peux pas ! Tu ne me connais pas en plus ! Ca ne fonctionne pas comme ça... Tu mens.

Peut être que ce n'était en rien clair, mais au moins l'essentiel y était, prenant un ton plus ferme, je continuais dans ma lancée en insistant sur le « Onee-Sama ».

-N'oubliez pas que je suis handicapée, Onee-Sama ! C'est impossible !

La chose que je détestais le plus au monde ? C'est reconnaitre bien haut et fort que je n'étais pas normale. Mais c'était un fait, autant dire les choses comme elles le sont. Mais elle était justement une de ses personnes qui ne me rejetaient pas à cause de ça. Mais qu'est-ce que tout ça voulait dire ? C'en était trop pour moi. Je venais de repousser la première personne qui me portait de l'attention avec tellement de gentillesse, tout simplement car je me méfiais des gens. Et maintenant, cette personne va me détester comme tout le monde. Cette seule pensée me fit éclater en sanglots sans retenue, voyant flou à cause des larmes qui affluaient de toutes les cotés, je m'excusais à tord et à travers.

-Dé... Désolée... Désolée Onee-Sama !
Revenir en haut Aller en bas

Mar 24 Mai 2011 - 0:21
avatar
Invité


-Je... Vous ! Tu ne peux pas ! Tu ne me connais pas en plus ! Ca ne fonctionne pas comme ça... Tu mens.

Se reculant avec protestation, je crois que mon cœur est mort en l’entendant dire « non ». En quelque sorte, je m’en doutais bien hein ! On ne va pas dire à la première venue un beau jour, « Oh tien, je crois que je t’aime, on sort ensemble? ». Pourtant c’était ce que j’avais fait, plus conne que moi … tu crèves hein ?

-N'oubliez pas que je suis handicapée, Onee-Sama ! C'est impossible !

En plus de ça, j’avais eu le culot de la faire pleurer. Sentant que mon cœur lâchait une fois de plus, je voulu l’enlacer pour lui dire que ce n’était pas grave et que je comprenais, mais ses excuses me bloquèrent sur place.

-Dé... Désolée... Désolée Onee-Sama !

Tournant les yeux en versant des larmes à mon tour, je serais ma poitrine comme si elle allait explosée. C’était la première à quoi je m’étais permise de dire ça, c’était la seule à quoi j’avais dit sans tourner autour du pot « Je t’aime ». Mais je ne devais pas me voiler la face non plus, j’avais vingt ans et elle, seize.

- Ce … C’est pas grave tu sais !

Attirant son attention en déposant ma main sur son épaule, je lui offrais un large sourire en fermant les yeux pour que mes larmes arrêtent de couler.

- Même si tu es handicapée, moi je m’en fou tu sais, c’est pas ton handicap qui m’a sauté aux yeux quand je t’ai vue, mais tout ton toi. Alors …

Baissant les yeux en grimaçant de tristesse, je continuais d’un ton ferme et peu normal pour moi à vrai dire, je dirais que pour une fois, j’avais réfléchis avant de parler.

- … Alors ne dis plus que c’est à cause de ça que je ne peux pas t’aimer !
Revenir en haut Aller en bas

Mar 24 Mai 2011 - 0:52
avatar
Invité

-Ce … C’est pas grave tu sais !

Essayant de discerner son visage à travers mes larmes, je pus bien m'apercevoir que je venais de lui faire du mal avec ma réplique précédente. Son sourire que je pus voir depuis que je suis ici, n'était pas le même.

-Même si tu es handicapée, moi je m’en fou tu sais, c’est pas ton handicap qui m’a sauté aux yeux quand je t’ai vue, mais tout ton toi. Alors … 

-… Alors ne dis plus que c’est à cause de ça que je ne peux pas t’aimer !

C'était comme un coup reçu en pleine face. Le ton dur qu'elle utilisa à s'exprimer me fit frémir de frayeur. Je restais ainsi choquée par ses dires sans pouvoir réagir d'une quelconque façon, colère et culpabilité se mélangeant dans cet atmosphère devenue sinistre. Voulant essuyer mes larmes avec ma main, ceci ne fut en rien efficace vu l'eau se trouvant un peu partout sur moi. Elle ne comprenait pas que ce genre de personne que moi n'était que source de problème, elle ne savait rien des choses qu'il faut endurer pour arriver à survivre dans un tel état. Et là, apparue de nul part, elle dit aimer une inconnue, c'était irrationnel.

-Je vous l'ai déjà dit, c'est pas logique ce que vous dites là !

Grimaçant d'impuissance, je ne savais pas que pouvoir lui répondre à tous ses dires, dans mon esprit tout ceci était clair. Ce qu'elle disait n'était qu'un caprice du moment sans même penser à ce qui était autour.

-Je vous apprécie vraiment Onee-Sama... Mais...

Mais ca n'allait pas au-delà de ça. J'ai enfin trouvé une personne qui me portait de l'attention, d'un coup, dès mon arrivée ici. Je me sentais chanceuse de cela, mais là ! Je voulais qu'elle deviennent mon senpai, à croire que je voulais prévoir quelque chose qui était irréalisable. Après tout j'aurai dû mieux la connaitre avant de m'embarquer dans tout cela. Mais j'étais si contente de l'avoir rencontrée.

-Je ne peux pas... Vous rendre vos sentiments ainsi...
Revenir en haut Aller en bas

Mar 24 Mai 2011 - 1:04
avatar
Invité

-Je vous l'ai déjà dit, c'est pas logique ce que vous dites là !

Comme un couteau qui me transperce le cœur * chante et pleure en même temps * Oh ! Il fait méga beau dehors ! C’est tout noir ! Comme dans ma tête * fond en larmes * Non mais ce n’est pas ça voyons ! * Continue de déprimer * Mais ta gueule put’n ! * Reprend son calme * -> Voilà ce qu’il s’est passé dans ma tête à ce moment précis en fait …

-Je vous apprécie vraiment Onee-Sama... Mais...

Non ! Ne jamais dire « Mais » parce que quand on dit « mais », y a tout les espoirs d’une personne qui partent …

-Je ne peux pas... Vous rendre vos sentiments ainsi...

… En fumée. Affichant un sourire jaune, je devais faire quelque chose pour que cette situation ne devienne pas plus chiante qu’elle ne l’était à ce moment là. Prenant un air sérieux avant de gesticuler dans tout les sens, oui, je faisais la danse du « J’arrête de dire et faire des conneries ! ». Ouais bah j’aurai pas dû faire ce genre de geste alors … Mais ta gueule put’n ! Connard va …

- C’est normal, tu es encore une enfant …

Lui accordant un sourire sincère, je levais mon petit doigt et venait l’enlacer autour du sien toujours en abordant mon sourire d’un calme fou. Ouais je ne te dis pas comment je me suis retenue de fondre en larmes là !

- Alors, je resterai ta Onee-Sama … pour toujours, Nina … D’accord ?

Pour toujours et à jamais, jusqu’à la fin des temps, jusqu’à ce que mon corps devienne cendre … Un amour à sens unique, un coup de foudre qui te broie de l’intérieur et la personne que tu aimes, qui continue à te regarder de ses yeux apeurés … Put’n.
Revenir en haut Aller en bas

Mar 24 Mai 2011 - 1:39
avatar
Invité

Gesticulant dans tous les sens, je me demandais ce qu'elle allait faire ou dire. Pour dire vrai, j'avais peur de sa réaction.

-C’est normal, tu es encore une enfant …

La détaillant de toute part avec une confusion visible, je ne pris conscience de ses dires qu'après qu'elle m’ait attrapé la main, enfin, le petit doigt, et me dit avec un calme contrôlé.

-Alors, je resterai ta Onee-Sama … pour toujours, Nina … D’accord ?

Elle acceptait tout simplement ? Écarquillant les yeux au maximum, je ne répondis pas de suite à sa question, comme si tout cela n'était qu'un rêve qui allait se terminer dans peu. Sentant mes larmes revenir au galop, je serrais Marina-San dans une étreinte, chose que je n'étais pas censée faire, mais la situation ne me laissait pas le choix.

-Ne soyez pas triste Onee-Sama, parce que je vous aime.

Oui, peut être pas de la même façon qu'elle le voudrait, mais je l'appréciais vraiment énormément. Au point de vouloir qu'elle devienne comme une grande soeur pour moi, pour toujours.

-Ce... Je veux être toujours près de vous...

Resserrant mon étreinte d'avantage, je laissai mes larmes couler le long de mes joues, sans retenue. Sentant tout de même que la chaleur de lieu s'était dissipée, je frissonnais légèrement.

-Froid...
Revenir en haut Aller en bas

Mar 24 Mai 2011 - 1:57
avatar
Invité

-Ne soyez pas triste Onee-Sama, parce que je vous aime.

M’étouffant presque dans une étreinte, je crois que je fus plus surprise par ses mots que son geste. Elle refusait mon amour mais elle continuait à me dire « m’aimer », elle veut que je me tire une balle dans la tête ? Une marre de sang ? Ca changera de la couleur rose de ma chambre … quoi que ce soit assez similaire le rouge et le rose.

-Ce... Je veux être toujours près de vous...

Pleurant une fois de plus, je pus sentir son corps trembler de partout. Oui, l’eau était devenue froide après tout, quoi de plus logique hein !

-Froid...

Resserrant mes bras autour de celle-ci, je décidais de la lâcher pour sortir du bain. M’enroulant autour d’un essuie, je cherchais un peignoir dans ma commode ainsi qu’un autre essuie pour Nina. Me rapprochant de la baignoire, je pris Nina dans mes bras sans faire attention à sa nudité et l’enroulait dans le peignoir bien chaud tel un enfant qu’on sortait du bain.

- C’est plus « Maman » que « Onee-Sama » que tu devrais dire en fait, et en fait, pourquoi tu mets encore le « Sama » ? Je t’avais pas dis d’arrêter de me vouvoyer ?

Lui faisant un clin d’œil en me séchant les cheveux, je trouvais qu’il faisait vachement froid dans cette salle de bain. Ouvrant la porte, je remarquais que la température était bien plus haute dans ma chambre que dans la pièce dans laquelle nous nous trouvions.

- On retourne dans la chambre ? Il fait vachement froid ici comparé à, à côté.

La prenant dans mes bras après un signe positif fait avec sa tête, je la déposais sur le lit avant de me laisser tomber dessus, juste à côté de la jeune fille.

- Je sais pas pourquoi, mais je suis encore fatiguée moi !

Tournant la tête vers Nina, je lui demandais d’une voix amusée :

- On va manger quelque part où tu veux rester ici encore aujourd’hui ? C’est toi qui décides alors dis moi ce que tu veux !
Revenir en haut Aller en bas

 

Chambre de Nina et Marina - Une autre personne veut nous rejoindre ? :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Chambres. :: Chambres partagées.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant