Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
La joie des retrouvailles [privé]
#   Mer 28 Oct 2015 - 23:05

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je mis le pied dans le gymnase, après plusieurs détours, soulagé. J'avais affirmé à Ryu que cela ne me posait pas de problèmes de l'y rejoindre, que je savais où c'était et que cela ne me dérangeait pas. Pourtant, j'avais réussi à me perdre et ce n'est que grâce à l'aide d'une gentille fille que j'ai pu rejoindre la bonne salle. Je la remerciais d'ailleurs chaleureusement avant d'entrer. La vacuité de l'espace me saisit au premier abords puis, avançant tranquillement dans mon univers noir, je m'installai en tailleur au centre de la pièce, attendant Ryu, spécialiste des retards... surtout lorsqu'il devait me voir.

J'avais étais surpris, très agréablement lorsqu'il m'avait donné rendez-vous. Je ne l'avais pas vu depuis longtemps, depuis ma cécité. Cela me rendait un peu triste car il était la personne dont je me sentais le plus proche à Terrae, celui qui me comprenait le mieux. Il avait une sorte de pilier, de parent pour moi depuis le début, mais depuis ma cécité... j'avais l'impression d'être seul à nouveau. Je ne pouvais pas lui en vouloir, il avait un institut, des élèves à diriger, un enfant à élever donc pas besoin de lui en coller un deuxième. Je me résonnais assez facilement quand il s'agissait de lui mais parfois, après une longue journée et nuit de solitude, lorsque la déprime me gagnait, j'en venais à me demander ce qu'il avait. Ma plus grande peur, que j'osais à peine regarder en face, c'était qu'il ne me considère plus comme un élève "potable", qui avait encore ses chances à Terrae. C'était stupide n'est-ce pas, car Ryu est étranger à ce genre de sentiment mais au fond de moi c'était la tristesse et la peur qui prenaient le dessus.
A d'autres moments, je l'imaginais en train de culpabiliser, seul, comme à son habitude. Mon étoilisation, l'accident avec Aelita, ma cécité... Il s'était blâmé pour chacune de ces choses et j'espérais au fond de moi qu'il ne s'était renfermé sur ça. Il se sentais responsable pour moi, des malheurs qui pouvaient m'arriver. Cette affection qu'il me portait me donner de la force, mais de ce fait, je ne pouvais m'empêcher de culpabiliser également lorsque lui culpabiliser... Nous n'étions guère aidés tous les deux.

La porte s'ouvrit et je me tournais doucement, les paupières closes vers la personne qui entrait, préparant ma phrase rituelle.

-Tu es en retard, dis-je en souriant.


#   Jeu 29 Oct 2015 - 0:21

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

L'Institut, les nombreuses missions diplomatiques que m'avait confiée Hideko, l'arrivée du nouveau bébé, les premières grosses bêtises de Daisuke à gérer... Je n'avais plus une seconde pour moi. Et malheureusement, chaque soir, je suis exténué. Et je ne peux rien faire.
Matheo me manquait énormément. Je ne l'avais pas vu depuis bien trop longtemps. Mais malheureusement, la seule chose qui aurait pu m'aider aurait été... Une deuxième vie.
Ce qui me réconfortait était les visites que je rendais régulièrement à l'infirmière qui était en charge de Matheo, lorsque je partais au travail. Même si je ne pouvais pas le vouloir comme je le voulais, à cause de nombreuses contraintes (les miennes comme les siennes), je ne pouvais pas me résoudre à ne rien savoir de lui, de la progression de son état... De tout ce qui constituait désormais son quotidien. Alors je me renseignais auprès de l'infirmière qui s'occupait de lui. Je prenais de ses nouvelles par le biais de quelqu'un d'autre... Mais ça me permettait de surmonter son absence.
Finalement, un soir, après la purée de Daisuke qui avait repeint le sol de la cuisine, Hideko m'a annoncé qu'elle n'avait pas besoin de moi au bureau le lendemain. J'ai cru rêver. Probablement parce que c'était arrivé tellement rarement que je n'y croyais pas. Oh, bien sûr, je sais que j'aurais pu demander un nombre incalculable de fois un jour de congé, mais je ne me sentais pas de la laisser avec tout ce travail toute seule. Alors je continuais à travailler... Alors quand elle m'a dit ça... Après que je me sois assuré, quelque chose comme dix mille fois, que c'était bien réel, j'ai appelé Matheo et j'ai attendu de tomber sur sa messagerie pour lui proposer de se voir le lendemain.
Lendemain qui bien évidemment, ne s'est pas passé vraiment comme prévu car, même si j'étais effectivement pas au travail... J'étais de babysitting. Et Daisuke a refusé de me laisser dormir le matin. La sieste l'après-midi a également été compliquée, mais que voulez-vous... C'est comme ça qu'on les aime nos enfants, hein ? hahaha...
Le soir, j'attendis qu'Hideko rentre pour pouvoir décoller. Autant vous dire qu'elle a pris son temps ! Mais enfin... Je ne lui en ai pas voulu. Au final, j'étais libre beaucoup plus tôt et en pleine forme malgré les colères de mon fils.
J'arrivais au gymnase avec un peu de retard, ce que ne manqua pas de me faire remarquer Matheo. J'eus un léger sourire en l'observant avec ses yeux fermés. C'était probablement plus facile à digérer que le voir regarder dans le vide...

-On ne change pas les habitudes.

Je m'approchai de lui et tendis une main dans sa direction.

-J'ai pensé... Que pour ton prochain entraînement, on pourrait se concentrer sur la guérison. Qu'est-ce que t'en pense ?


Repartir comme avant, du bon pied, comme si de rien n'était. Il devait être précis. Malgré ce qui lui était arrivé. Malgré ce qu'il subissait, et ce qu'il avait perdu... Il devait continuer à être capable de soigner, et de le faire correctement. Et pour ça, il devait apprendre à sentir les choses uniquement grâce aux auras, aux forces extérieures et aux énergies.
Je levais les yeux vers lui. Faire comme si de rien n'était... C'était encore terriblement douloureux pour moi de le voir dans cet état. Mais je devais essayer de m'y faire. M'adapter. Ne pas lui faire sentir que je n'étais pas à l'aise...



Spoiler:
 

#   Jeu 29 Oct 2015 - 9:30

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Une léger rire m'échappa à sa répartie. On ne change pas les vieilles habitudes, ça c'est sûr! Et bizarrement, le fait que certaines choses n'aient pas changés me faisait plaisir. ainsi, malgré le temps qui était passé et depuis que j'avais commencé mon entrainement avec lui, lui n'avait pas changé tant que ça, pensais-je en souriant tout seul. Mais entendre à nouveau sa voix me montrait combien il m'avait manqué. Rien qu'à le sentir dans la même pièce que moi, je me sentais déjà mieux, un peu comme si tout était revenu à la normal. Même aveugle, je visualisais très bien Ryu, je le connaissais suffisamment pour ça!
Il me proposa presque aussitôt de m'entraîner sur la guérison. Je hochai la tête avec joie. Je n'avais pas travaillé mon don de guérison depuis longtemps faute de temps et... il faut aussi l'avouer, de motivation. Cela pouvait sembler égoïste mais depuis que j'apprenais à gérer ma cécité, j'avais un peu perdu le temps et le goût de guérir les autres. L'opportunité ne s'était jamais présenté et je n'allais plus à l'infirmerie pour aider de toute façon. Pourtant, redécouvrir mon pouvoir me faisait plaisir. Peut-être pourrais-je retrouver un semblant de perception ?

-Ça marche pour moi!

J'attrapais la mains qu'il me tendait, j'avais sentis l'agitation des particules d'air, et me relevai en douceur. J'étais un peu courbaturé mais je n'avais pas l'intention de laisser ça m'empêcher de m'entraîner sérieusement. Je levais le visage vers Ryu, du moins dans sa direction et attendit ses instructions.

-Par quoi on commence ? , demandais-je avec enthousiasme.

J'avais hâte de commencer. Pour me retrouver, me dire que tout n'avait pas changé...


#   Jeu 29 Oct 2015 - 10:50

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Je souris délicatement à Matheo, sourire qu'il ne pouvait malheureusement plus voir. Malgré cela, j'avais envie de croire qu'il le sentait, que notre connexion passée l'aidait à me voir. C'était trop de belles pensées pour échapper à la dure réalité, mais je n'y pouvais rien, j'étais comme ça.
Il se releva à l'aide de ma main tendue, et je fus étonné de le voir trouver ma main si rapidement. Il faut dire aussi que dans sa malchance, il avait été chanceux : s'il avait été de n'importe quel autre affinité, ça n'aurait pas été aussi facile de se repérer. L'air lui donne cet avantage... Dès que des molécules sont déplacées, il le sent.
Ca me rappelle une expérience idiote que l'on avait dû faire en physique/chimie, lorsque j'étais encore au collège. Nous avions une bouteille d'eau, et en utilisant le principe que nous voulions, nous devions prouvé qu'il y avait de l'air dedans. Vous imaginerez facilement toutes les solutions possibles... Accrocher un ballon qui se gonfle lorsqu'on presse la bouteille, déposer de l'eau savonneuse sur le goulot et créer une énorme bulle en appuyant sur le plastique, plonger la bouteille dans de l'eau et créer des bulles... Bref. L'air est peut être difficilement perceptible, mais il est là, et c'est ça qui importe.
Le jeune homme se redressa et son enthousiasme m'atteignit en plein coeur. Je souris doucement.

-On commence par le plus simple. Tu essaies de te glisser dans mon être. De sentir mon sang qui circule dans mes veines. Promis, je ne me blesserai pas volontairement. Mais tu as de la chance, je me suis coupé l'autre jour. A toi de trouver l'endroit exact de la coupure, et de me soigner.

En soit, ce n'était pas si compliqué que ça. Ma coupure était sur mon pouce, main droite, car comme tout bon cuisinier, je m'étais raté.



Spoiler:
 

#   Jeu 29 Oct 2015 - 11:19

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

J'étais extrêmement motivé et j'espérais que Ryu le voyait, le sentait. C'est bien plus intéressant lorsque l'élève et le prof sont sur la même longueur d'onde, ce qui était souvent le cas entre nous deux. Bien qu'il n'ait rien dit qui me laisse penser qu'il culpabilisais pour quoique ce soit, je savais au fond de moi que c'était dans sa nature... Je savais aussi qu'il ne m'en parlerait pas. Alors je me focalisais entièrement sur l'exercice qu'il m'avait donner.

Je fronçais les sourcils, en comprenant ce qu'il me demandait. C'était l'exercice que j'essayais d'appliquer depuis quelque temps. A défaut de pouvoir voir, je devais sentir, et ça, c'était plus compliqué car les êtres humains sont conditionnés par leur vue, c'est pour ça que nous sommes si perdus lorsque l'on nous l'arrache.

-Très bien...

Je me concentrai, tirant ma perception au maximum. Mon pouvoir de guérisseur m'aidait à détecter des blessures, mais je n'étais pas encore habitué à cette forme de recherche. C'était plus simple lorsqu'il s'agissait d'une blessure large ou grave, le don de guérisseur se met automatiquement en alerte en quelque sorte, mais là, je me doutais bien que ce n'était pas le cas. Sans mentionner le fait que j'étais content qu'il ait renoncer à se blesser volontairement, sinon je me serais senti mal et je le lui aurais reprocher.
Malgré tout, je n'eus pas beaucoup de difficulté à réaliser ce qu'il me demandait. Je captai l'énergie de Ryu et en la touchant grâce à mon pouvoir je parvins à remonter jusqu'à la source de la perturbation. C'était une petite blessure, du moins c'est ce que je percevais. Je mis un petit moment avant de la localiser précisément puis, délicatement, je pris sa main droit entre mes mains. Je soutenais celle-ci avec une de mes mains, tandis que l'autre se plaçait à quelque centimètres de son pouce pour guérir la blessure. C'était comme percevoir une sorte de boule lumineuse, qui s'éteignit dans ma tête. Je compris alors que j'avais refermé sa blessure.

-C'est étrange la manière dont on perçoit les choses avec les énergies, c'est... différent, et un peu perturbant, ajoutais-je en riant.

Ce n'était plus une question de vue ou de couleur mais plutôt de ressenti, de sensation extrêmement difficile à décrire tant c'était subtile.

-Je m'en suis bien tiré ? demandais-je avec mon grand sourire habituel.


#   Jeu 29 Oct 2015 - 12:34

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Je restais muet, laissant le silence s'installer, propice à la concentration. J'observais Matheo agir. Malgré la perte de sa vue, sa gestuelle, ses mimiques faciales, la ride qui se formait lorsqu'il se concentrait... Il restait lui-même. C'était stupide de penser cela, et j'en étais conscient. Perdre la vue ne nous change pas. Mais j'en avais eu peur. Parce que la vue était pour moi la chose la plus précieuse. Je pouvais m'imaginer perdre tous mes autres sens, bien que cela soit douloureux, mais perdre la vue... C'était inenvisageable. Je savais que si cela m'arrivait, je changerais. Parce que je passerais mon temps à râler, à me plaindre, à envier les autres. Et pourtant, Matheo restait le même. Souriant. Doux. A l'écoute des autres... Généreux et appliqué. Toutes ces qualités en un être si malchanceux... C'était presque inimaginable. Matheo était l'une de ses rares personnes à mériter le mieux en sachant qu'il ne pourrait jamais l'avoir. Et pourtant, il vivait avec. Ne dénigrait jamais personne... C'était inimaginable.
Un léger sourire s'étira sur mes lèvres tandis que je sentis sa main saisir la mienne. Une douce chaleur se répandit sur mon pouce, et la seconde suivante, je n'avais plus rien.
Je hochai la tête suite à ses paroles, bien qu'il ne puisse le voir. Mais je voulais continuer à agir comme avant. J'avais l'espoir que ce que j'allais lui enseigner allait l'aider à voir à nouveau. Ce serait différent, certes. Il manquerait les véritables couleurs... Il n'y aurait pas les détails des pièces, les meubles qu'il devrait reconstruire en se servant de l'air pour se situer. Mais en ressentant les énergies, en apprenant à les visualiser mentalement... Il pourrait recréer l'image des gens.
L'espoir est quelque chose de coriace, n'est-ce pas ?

-Ouais, c'était très bien.


Je m'éloignais de lui de quelques pas. Je restais assez proche. Quelque chose comme 3 mètres devaient nous séparer. Je lui souris doucement.

-Je n'ai plus de blessure à te faire soigner alors... Ce que je te propose maintenant, c'est d'essayer de suivre mon énergie. Tu vas avoir besoin de ton pouvoir de guérisseur, parce que c'est grâce à lui que tu as commencé à sentir la chaleur qui émanait du corps des gens.

Je commençai à chauffer mon énergie. La laissant suivre une trajectoire précise dans mon corps. Ce n'était pas quelque chose d'aisé de contrôler aussi bien son énergie, même en étant Master. Je crois qu'apprendre à contrôler celle d'Hideko grâce à ma greffe m'avait profondément aider.

-Je vais faire circuler mon énergie dans mon corps selon une trajectoire précise. Je veux que tu sois capable de me donner cette trajectoire. Je vais la répéter plusieurs fois, rassure-toi -jusqu'à ce que tu me donnes la réponse.

L'énergie glissa dans ma main droite.

-Je sais que c'est pas évident, parce que je ne t'ai jamais appris à discerner l'aura des gens...

L'origine de cette apprentissage ? Lui redonner, en quelque sorte, la vue, ou au moins en partie. Mais je ne voulais pas lui dire. Car si ça ne marchait pas, je ne voulais pas détruire ses espoirs.
Mon énergie passa le long de ma jambe gauche.

-C'est une autre façon que tu auras pour t'orienter.

Chauffant mon coeur, mon énergie partit se blottir dans sa main gauche avant de s'estomper doucement pour réapparaître, plus fortement, dans ma nuque.

-Alors c'est parti. Dès que tu auras deviné la trajectoire, que tu auras suivi chaque trace de mon énergie, tu me donneras la réponse.

J'aurais, certes, puis lui donner un cristal, ce qui l'aurait aidé à trouver mon énergie, à la cerner, à la capter. C'est comme confier une odeur à un chien et lui demander de la retrouver. Les énergies fonctionnent de la même façon. Mais ça aurait alors été trop facile... Ce qui nous aide est qu'à cette heure, le gymnase est vide. Il n'a que mon énergie à cerner.
Après avoir terminé un nouveau tour, mon énergie reparut au niveau de ma nuque. Elle glissa dans mon bras droit, agita mes doigts, remonta jusqu'à mon épaule, se faufila le long de ma jambe gauche, grimpa sur mon torse, s'attarda sur mon coeur, descendit dans ma main gauche et disparut pour revenir, une fois encore, à ma nuque...
Je répétais le schéma encore et encore, sans jamais accélérer, modifier la trajectoire ou encore l'arrêter. Peu importe le temps que ça prendrait... Je voulais que Matheo y parvienne.



Spoiler:
 

#   Jeu 29 Oct 2015 - 13:09

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Même si je m'y attendais, l'entendre me féliciter à nouveau me donnait du baume au coeur. Toutes mes craintes obscures comme quoi je ne serais plus utile à personne sans pouvoir observer les gens, les alentours... Sans être capable de voir tout simplement, Tout cela disparaissait au fur et à mesure que je me détendais, que l'exercice me délassait. Je savais ce que les gens pensaient, ce que mes amis pensaient. Huo m'avait dit que sans ma vue je n'avais aucune chance de battre qui que ce soit... Je voulais lui prouver qu'il avait tort, je lui montrerais que, aveugle ou pas, je suis tout à fait capable d'assurer et de montrer mon potentiel. Je ne lu en voulais pas car, pendant longtemps, j'avais pensé comme lui. Mais plus maintenant... alors que je sentais de nouveau l'énergie me parcourir, que je savais à la fin de cet entrainement en ressortir grandi, je n'avais jamais autant cru en mes chances de redevenir "normal". Je voulais montrer au monde que perdre la vue n'était pas la fin de tout, surtout lorsque l'on se trouve à Terrae.

-Merci Ryu!

Mais je me doutais que ce n'était qu'une mise en bouche, juste un échauffement avant de partir vers un véritable exercice. Je ne fus pas déçu. Je ne compris pas immédiatement à quoi il faisait référence mais lorsque ma perception s'embrouilla, pour ne plus rien sentir, je compris mieux. Plutôt que de rien sentir, c'était par à coup, comme une lampe qui clignote. Je fronçais les sourcils ne comprenant pas ce qui se passait tout d'abord. Les explications de mon prof particulier jetèrent une lumière sur tout ça. Il déplaçait son énergie. Il attendait de moi que je rende ce schéma qu'il dessinait dans son corps.

-Je... Je vais essayer!

Je refrénais tant que possible la peur qui me vrillait l'estomac. Je n'avais plus de repère, puisque celui-ci était en constant mouvement justement. Et encore, je n'étais totalement perdu parce que, ayant déjà utilisé un cristal de Ryu, son énergie était familière pour moi. Seulement le souvenir était un peu lointain, je n'y faisais pas vraiment attention à l'époque. Là, je me sentais un peu panique. J'entendais cependant la voix de Ryu percer mon océan sombre, il m'expliquait, me parlait, me rassurait en même temps. Je pouvais y arriver, il ne m'aurait pas proposer cet exercice sinon. Je devais y arriver... C'était mon enjeu personnel, c'était ma vie qui en dépendait. Je devais réussir. Je n'avais pas droit à l'erreur. Je devais me prouver à moi-même, ainsi qu'à Ryu, que je valais encore quelque chose!

Je pris une profonde inspiration et, avec une certaine appréhension, j'ouvris mon don à l'énergie courante de Ryu. Tout d'abord, ce fut comme au début, je ne percevais que des traces fugitives, qui disparaissaient aussitôt, pour réapparaître. C'était troublant et, honnêtement, un tel niveau de perception donnait un peu mal à la tête. Le manque d'habitude... Faute de mieux, je me concentrais sur se main droite, là où j'avais senti l'énergie pour la première fois, et je remontais tranquillement, attendant ce fameux passage d'énergie. La concentration me tendait comme un arc mais mes efforts payèrent bientôt. Je saisis l'énergie au passage, et m'y accrochais autant que possible. Ryu n'allait pas forcément vite, mais pas nécessairement lentement non plus. Je n'abandonnais pas, je devais me concentrer. Je suivis son énergie un moment, la perdit en chemin, la retrouvais ensuite, pour ne plus la lâcher. C'est alors que quelque chose apparut dans mon esprit, je lâchais un petit hoquet de surprise puis un sourire apparut, illuminant mon visage.
En route de cette étincelle, je parvenais à distinguer presque entièrement le corps de Ryu. C'était un peu comme un schéma qui s'articulait dans mon esprit, au fur et à mesure que je suivais son énergie. Ses bras, sa jambe, que je complétais, son torse... Je perçus également son coeur, dont les battements était régulier d'après la réaction de l'énergie qui y passait. Je n'en revenais, une nouvelle perception s'offrait à moi, horriblement compliquée mais... Qui me donnait l'impression de ne pas être totalement désarmé.

Je revins vite à la réalité, Ryu attendait une réponse. Je me focalisais donc de nouveau sur le flux et, après trois ou quatre poursuites, je lui annonçais ce que je pensais avoir perçu, appréhendant grandement sa réponse.

-Alors euh... Je crois que ça part de ta nuque non ? Ensuite le bras droit, la main, les doigts... ça remonte vers l'épaule puis la jambe... gauche ? Oui gauche, puis le torse avec léger arrêt sur le coeur. Enfin ça redescend le long de ton bras jusqu'à ta main gauche... Et ainsi de suite, dis-je tout en conservant ma concentration pour être sûr de ne rien oublier, vérifiant chacune de mes réponses au fur et à mesure.

Je relâchais la tension qui parcourait mon corps. Je restai concentrai sur la perception de l'énergie bien sur, mais je me détendais un peu. Ca deviendra naturel tôt ou tard... Avec de l'entrainement, ça deviendra naturel.
Je relevai mon visage dans la direction de Ryu, dont je distinguai la silhouette à présent. je constatais donc avec émotion que je dressai bel et bien mon visage devant le sien.

-Est-ce que c'est correct ? demandais-je avec un curiosité enthousiaste.


#   Jeu 29 Oct 2015 - 23:49

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Je répétais, encore et encore, sans fatiguer, le même schéma. Mon énergie se mouvait dans mon corps à la manière d'un serpent, à la seule différence qu'elle n'essayait pas de me tuer.
J'observais cette expression sur le visage de Matheo, signe qu'il se concentrait. Je réalisais que ce n'était pas une chose facile. J'avais toujours eu des facilités dans ce domaine, mais lorsque je vois la difficulté qu'Hideko a pu rencontrer, elle, dans son contrôle de l'énergie... Alors même qu'elle est l'originelle. Ce n'est pas quelque chose d'innée. Certes, c'est quelque chose que chacun possède à partir du moment où l'on obtient ses pouvoirs. Mais le posséder et savoir le manier est totalement différent. Discerner les auras des autres, sentir leur énergie se déplacer dans leur corps... C'est une compétence qu'il faut travailler.
Mais j'avais confiance en Matheo. J'avais confiance, déjà parce que la perte de sa vue l'avantageait dans ce domaine... C'est triste, mais pourtant vrai. Lorsqu'on perd un sens, on dit toujours qu'un autre se surdéveloppe en contre-partie. La perte de la vue engendre une perte de l'espace, de l'autre, de la perception en général. Ce que je lui demande de faire, c'est percevoir par autre chose que la vue... Lorsqu'on a encore la capacité de voir, on est tenté de tricher. Matheo ne peut pas tricher. Il ne peut que se fier à ce nouveau sens qu'il est en train de développer.
Finalement, après un bon quart d'heure, j'aperçus un sourire étirer les lèvres de Matheo. Je sentis mon coeur se serrer doucement, heureux. Est-ce que ça avait fonctionner comme je le souhaitais ? Est-ce qu'il avait... "vu" ? Je me pinçai les lèvres, attendant sa réponse. Il se contenta de me donner le schéma exact de la trajectoire que prenait mon énergie. Alors qu'il terminait de parler, je stoppai l'activité de mon énergie. Je souris délicatement. Une fois n'est pas coutume, il me demanda s'il ne s'était pas trompé. Je ne l'avais jamais vraiment remarqué avant... Mais Matheo passait son temps à s'assurer qu'il ne s'était pas trompé.
Mon sourire attendri s'étira davantage.

-C'est bien ça. Félicitations.

Je me rapprochai de lui.

-Félicitations, vraiment. Ce n'était pas facile ce que je te demandais de faire... Mais je savais que tu en étais capable.


Et là, ma question m'échappa :

-Qu'est-ce que... Tu as vu ?


C'était peut-être déplacé. Je n'avais pas évoqué une seule fois sa vue depuis que j'étais arrivé. Tout simplement car je ne me sentais pas capable d'aborder ce sujet et de tenir le coup. C'était bien ironique, lorsqu'on sait que ce n'était pas moi qui avait été touché par la cécité... Mais j'avais besoin de savoir. Je voulais savoir si ce que j'avais imaginé pouvait fonctionner... S'il voyait les choses comme j'étais capable de le faire lorsque j'observais les autres grâce à leur énergie...



Spoiler:
 

#   Ven 30 Oct 2015 - 0:31

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je respirais profondément, l'effort qui m'avait été demandé m'avait un peu donné mal au crâne mais j'étais persuadé que c'était dû au fait que mon expérience était nouvelle pour mon corps, pour mes pouvoirs. A force d'entraînement, je finirais par ne plus m'ne rendre compte. je sentais déjà comment je devais m'y prendre, j'avais le schéma de base. De puis ma chambre, je pourrais reproduire l'expérience encore et encore avec l'infirmière, les gens qui passaient dans le couloir... Mon monde commençait à être tout de suite moins terne lorsque j'imaginais pouvoir percevoir ce qu'il y avait autour de moi. Mes prochains jours allaient être occupés!

J'entendis les félicitations de Ryu, ce qui, une fois n'est pas coutume, me fit légèrement rougir. Je m'en étais tiré, j'avais réussi! Ce ne fut pas forcément facile mais j'étais parvenu à faire ce qu'il me demandait. Plus que tout, savoir que Ryu était content, fier de moi, me redonnait du baume au coeur, apaisant mes inquiétudes et mes angoisses. Il y avait longtemps que je ne m'étais plus senti comme ça... Ryu avait cet effet magique de faire sentir les gens à l'aise lorsqu'il était près d'eux. Je me demandais s'il en avait conscience. Le connaissant probablement pas, il me dirait que je délire! "Je savais que tu en étais capable "... C'était toujours ce qu'il me disait, et c'était toujours cette même phrase qui me donnait ce sentiment que je pouvais tout accomplir, même lorsque c'était difficile s'il me le demandait.

Sa question me fit réfléchir une minute. J'avais senti sa voix hésiter, se hacher, un peu comme s'il s'était interrompu en cours de route pour reprendre sa phrase. Cela me fit sourire, il est toujours à s'inquiéter pour moi. Je ne savais pas par où commençait tant cette expérience était... singulière.

- C'est un peu comme... ah comment expliquer ? m'interrompis-je soudain, frustré.

Je cherchais les mots appropriés mais c'était compliqué de parler d'une chose que l'on ressent.

-Ce n'est pas comme voir, c'est différent. C'est un peu comme lorsque que quelqu'un vous fait dessiner quelque chose dans les airs en fermant les yeux, l'image se fixe dans notre esprit et on parvient à se représenter clairement ce que notre corps dessine, sauf que là c'est plus précis. Il n'y a pas de couleur, ou de détails... ce n'est pas voir, mais plutôt percevoir. Je percevais la forme de ton corps, je parvenais à situer ton énergie un peu comme... un reflet fantôme! tentais-je d'expliquer. Ah désolé, je m'exprime mal, je en sais comment expliquer, je ferais un mauvais professeur!

Malgré tout, cet exercice avait entraîné d'autres questions dans mon esprit, des questions d'ordres plus pratique surement, mais que ma curiosité naturelle avait besoin de combler.

-Dis Ryu... Est-ce que l'énergie est pareille pour tout le monde ou elle varie selon les affinités ? Je veux dire, on ressent différemment ?

Il y avait une autre question qui me taraudait un peu et que, après quelques secondes de réflexion, j'osais finalement poser.

-Et lorsqu'il y a plusieurs personnes dans la même, j'imagine que ce doit infiniment plus dur non ? J'ai réussi parce que je ne me concentrais que sur toi mais pour le faire sur plusieurs personne en même temps, je ne sais si j'en serais capable...


#   Ven 30 Oct 2015 - 11:28

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Je l'écoutais me répondre, tentais d'imager sa réponse pour comprendre ce qu'il avait ressenti et vu. C'était légèrement différent de ce que j'étais capable de voir, moi. J'imagine que c'est normal : chaque personne perçoit les énergies différemment. Par ailleurs, ma greffe m'avantageait probablement... Puisqu'elle me permettait de contrôler l'énergie.
Mon sourire ne s'effaça pourtant pas. Bien que ce soit différent de moi... Il pouvait, en quelque sorte, "voir" à nouveau. D'une autre manière, avec d'autres procédés, et pas comme il avait l'habitude de voir les gens auparavant. Mais il pouvait "voir". Et même si c'était différent, ça me remplissait de joie.
J'eus un léger rire lorsqu'il affirma qu'il serait un mauvais professeur. Je n'étais pas d'accord avec lui mais ne dit rien. Il se rendrait rapidement compte que, une fois ses sens développés, il pourrait être bien plus fort que je ne l'étais. Et selon moi, il pourrait devenir un meilleur professeur. L'élève dépasse toujours le maître, que voulez-vous.
Sa question me fit doucement sourire. Je hochai la tête.

-C'est différent. C'est différent pour chaque affinité, mais également pour chaque personne.

Et c'est ce qui rend la chose si compliquée. Au début... Car finalement, à la fin, cela devient une habitude et l'exercice peut devenir un véritable atout. La faculté de reconnaître quelqu'un sans le voir, sans encore avoir entendu sa voix.

-C'est effectivement beaucoup plus dur lorsqu'il y a du monde. Je pense qu'il ne vaut mieux pas que tu essaies, tu risquerais de t'évanouir... Et c'est normal. Il faut apprendre à cibler... Et ce n'est pas une chose aisée.

Je m'approchai de lui et pris sa main dans la mienne.

-Lorsque tu touches quelqu'un, c'est beaucoup plus simple de capter son énergie. Si tu veux t'entraîner en dehors de nos séances, essaie de passer par le toucher. La personne ne sentira rien, rassure-toi. Mais ce contact t'aidera toi à sentir l'énergie que tu cherches à cerner et à la lire en lui. Sans que ton cerveau ne soit troublé par toutes les autres énergies qui tournent autour de vous.


J'eus un léger rire.

-Ce qui est amusant avec ce procédé, c'est que ton cerveau fonctionne comme des archives. Il retient les énergies que tu as assimilé et les associe aux personnes à qui elles appartiennent.


Je lâchai sa main.

-Tu verras que si tu recherches, là, maintenant, mon énergie, tu la retrouveras beaucoup plus facilement.



Spoiler:
 

#   Ven 30 Oct 2015 - 20:55

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je ne pus retenir une grimace lorsqu'il me répondit. Pour chaque affinités je m'en doutais mais pour chaque personnes ? J'avais tout à coup l'impression que la route parcourue jusqu'à présent était minime et qu'un boulevard se déployait à l'infini devant moi. Tant de gens à connaître... auxquels s'habituer. Pour Ryu, s'était facile, je le connaissais bien mais imaginer recenser l'énergie de toutes les personnes de Terrae s'était fou! En même temps que ce constat me vint à l'esprit, un autre me parvint. Il fallait que je m'entraîne dur si je voulais progresser vraiment. Mais j'avais déjà accompli un pas pour ce soir, j'étais fier, malgré l'annonce de cette nouvelle un peu déroutante. Ryu avait un certain pour doucher mes espérances sans s'en rendre compte. Cette pensée me tira un sourire.

-Eh bien... la tâche me parait presque impossible maintenant. Mais j'y arriverais!

Ce n'était pas le moment de se décourager. J'avais commencé les premiers pas maintenant il fallait que je continue pour pouvoir courir, comme pour les bébés; je réapprenais à sentir et me repérer mais avec des méthodes moins traditionnelles. Et j'avais la chance d'avoir quelqu'un pour m'aider, alors que parfois, certaines personnes sont livrées à elles-même.
Il confirma mes doutes. C'était bien trop difficile lorsqu'il y avait du monde, mais petit à petit ça viendrait, il fallait avancer doucement. Je restai cependant silencieux, buvant ses paroles et ses conseils comme un assoiffé. Le toucher...

-Je me suis rendu compte que mon toucher était bien plus développé maintenant... On ne se rend pas vraiment compte à quel point il est utile et puissant en réalité. C'est grâce à lui que je perçois les choses à présent...

Je m'étais exprimé sans y réfléchir, selon l'inspiration du moment. Lorsque je m'en rendis compte, je sentis que mes joues devaient prendre une teinte rosée au vu de la chaleur qui gagnait mon visage. Je sentis ma main de Ryu lorsqu'il le posa sur la mienne. En appliquent l'exercice, je cernais presque aussitôt son énergie. Je m'étais tant efforçais de la trouver que maintenant je la ressentais plus facilement. A présent j'avais la méthode et le touche m'offrait une autre voie d'incursion, plus aisée que de simplement s'acharner à distance à sentir les choses.

-Mais j'ai un peu triché à vrai dire... Lors de l'invasion des scientifiques, tu m'avais donné un cristal à toi, je connaissais donc déjà un peu ton énergie. Ça m'a guidé, dis-je penaud, conscient que ça faussait un peu l'exercice.

Je n'eus pas le temps de culpabiliser tant que ça car une nouvelle question envahit mon esprit, une question d'ordre plus pratique qui m'était venue seule. J'hésitais à la poser de peur de paraître pour un assoiffé de pouvoir ou de sang mais, comme c'était Ryu, je décidai quand même de m'en ouvrir à lui.

-Et du coup, quand on perçois l'énergie de l'autre circuler dans son corps, est-ce qu'on peut la perturber ou l'influer ?

Je ne savais pas bien comment m'exprimer. Dans ma tête, ça ressemblait un peu à perturber la circulation de l'énergie chez l'autre grâce à la notre pour troubler l'utilisation de son pouvoir. C'était une question d'ordre purement pratique... et un peu dangereuse aussi. Si c'était possible, il fallait que je me protège contre ça...



#   Sam 31 Oct 2015 - 1:18

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Je souris doucement à la réponse de Matheo. Ses joues colorées me firent sourire. Malgré tout ce qui lui était arrivé, il restait le même...
Je me surpris moi-même à réaliser que petit à petit, je m'habituais. C'était dur. Je me sentais encore si mal pour lui que j'aurais tout donné pour revenir dans le passé et essayer d'arranger ça. Mais j'avais beau avoir toutes les belles idées du monde, je finissais par comprendre que je ne pourrais jamais rien y faire.
Fort heureusement, il l'avait compris et accepté bien plus vite que moi. Et même si j'avais encore du mal à le voir comme ça, j'apprenais à l'accepter, moi aussi. C'est très égoïste d'avoir ce raisonnement, parce que je n'avais pas, moi, à "accepter". Mais j'imagine qu'on est toujours égoïste lorsqu'on tient à quelqu'un, non ? C'est ce que j'aime croire. Et pour lui, je veux que tout aille pour le mieux désormais.

-Tu sais, tu m'as fait comprendre il y a longtemps maintenant qu'avec toi, rien n'est impossible,
soufflai-je avec un léger sourire.

Je secouai négativement ma tête lorsqu'il chercha une excuse pour essayer de me faire croire qu'il n'avait pas fait quelque chose de si incroyable que cela en parvenant à percevoir mon énergie. Un sourire amusé étira mes lèvres.

-Ce n'est pas de la triche. C'est normal.

J'écoutais sa question avec sérieux, malgré l'air maladroit qui façonnait les traits de son visage. Un léger rire m'échappa.

-Pour une fois, je vais être franc avec toi : je ne connais pas la réponse à cette question.

Je me baissai pour m'asseoir sur le sol et l'invitai à en faire de même en frôlant sa main pour lui indiquer mon geste. Je m'installai en tailleur et repris d'une voix claire :

-Je ne sais plus si je t'ai déjà parlé des greffes ? C'est ce que nous acquérons tous lorsque nous passons Master. Lorsque je suis passé Master, j'ai découvert que ma greffe me permettait de contrôler l'énergie des autres. De ce fait, il m'est possible dans mon cas de contrôler, en effet, l'énergie des personnes qui m'entourent lorsque j'active ma greffe.

Je marquai une pause, espérant que j'étais suffisamment précis.

-Mais en dehors de moi, je n'ai jamais entendu personne me parler de ça. Je ne pense pas que ce soit possible, ou alors ça demanderait une concentration et une puissance invraisemblable... En d'autres termes, ça nuirait à la santé de celui qui tente de le faire. Parce que contrôler l'énergie de quelqu'un, c'est s'immiscer dans son être, et clairement, c'est comme essayer de détruire un mur en béton en le frappant avec ton poing !

Je laissai s'échapper un léger rire suite à ma comparaison, et ajoutai enfin :

-Oh, et... Si ça peut te rassurer, dis-toi que toutes les personnes avec qui tu as déjà passé un peu de temps... Même si tu ne l'as pas forcément ressenti et si tu n'as de toute façon pas chercher à le faire, ta propre énergie s'est forcément familiarisée, ne serait-ce qu'un peu, avec celle de la personne avec qui tu as passé du temps. En soi, même si ce n'est pas simple, c'est loin d'être impossible. Tu t'en rendras compte petit à petit. Mais tu réaliseras rapidement que les autres énergies ne te sont pas totalement inconnues. Loin de là.


C'était ce qui m'était arrivé la première fois où j'avais eu besoin de contrôler l'énergie d'Hideko, à cette époque où elle était encore instable. Cette sensation d'entrer dans un monde inconnu qui ne l'est finalement pas m'avait troublé.



Spoiler:
 

#   Lun 2 Nov 2015 - 21:22

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Le compliment qu'il m'adressa fit redoubler ma rougeur, car je sentis une nouvelle et puissante vague de chaleur s'emparer de mes joues. Je marmonnais quelque chose d'inintelligible pour me donner contenance. J'étais sûr qu'il le faisait exprès pour tester mes réactions,a voir le plaisir de me voir rougir. Mais honnêtement, son compliment me touchait beaucoup et maintenait ce fragile espoir que j'avais en moi. Il cherchait toujours à me conforter et me réconforter, il redevenait cet appui que j'avais toujours eu sans m'ne rendre compte ces derniers temps. C'était agréable de sentir aussi soutenu, de savoir que chaque chute serait rattrapée.

Ma question lui posa d'autres problèmes apparemment. Ce que j'en retins, après avoir attentivement écouté, c'est que en théorie ce n'est pas impossible mais que en pratique ça l'est vu la quantité d'énergie et la maîtrise qu'il faudrait. Cela répondait néanmoins à ma question et me détendait. L'énergie était bien plus complexe que ça, je l'avais bien perçu tout à l'heure. Il fallait s'entraîner durement et un jour j'y arriverais. Je ferais en sorte qu'il soit fier de moi.
Je hochais distraitement la tête à sa question.

-Oui tu m'en as parlé il y a un petit moment... Un pouvoir que vous obtenez lors de votre passage master et qui est unique non ?

La greffe, le grand mystère qui l'entourait la rendait plus attrayante. Pourquoi? Comment ? Il y avait tellement de questions qui resteraient sans réponse à son sujet. Ryu m'en avait rapidement parlé lors de notre repas au restaurant, bien que cela semblait plutôt personnel.
Il me dévoila donc la nature de sa greffe à lui. Je lâchais un petit "oh" admiratif. Mon professeur, ami, presque frère avait une greffe qui lui permettait de contrôler l'énergie! Une chose que peu arrive à faire il pouvait l'accomplir sans difficultés. L'admiration que j'avais pour lui redoubla d'autant plus qu'il m'apparaissait clairement comme une dieu inatteignable. Mon professeur avait la classe.

-Super comme greffe! Mais... ce n'est pas censé être confidentiel, je veux dire... tu ne vas pas avoir des problèmes pour m'en avoir parlé hein ? m'inquiétais-je

Bon, je m'en faisais surement pour rien, mais c'était juste pour m'assurer qu'il n'aurait pas d'ennuis. On n'entend jamais un master parler de sa greffe, ce qui contribue au grand mystère qu'il y a autour. D'ailleurs, si Ryu ne m'en avait pas parlé au restaurant, je n'aurais jamais su que ça existait.
Je sentis de nouveau une bouffée d'affection m'étreindre le coeur lorsqu'il me dit que même si je n'en avais pas conscience, les énergies des gens étaient répertoriées quelque part en moi et qu'ils me suffisait d'entrer en contact avec eux pour essayer de me souvenir. Encore et toujours en train de me rassurer...

-Merci Ryu... Tu es le meilleur professeur qu'un élève puisse rêver d'avoir!

Je m'étais exprimé sous le coup de l'émotion, sans réfléchir. Je rougissais de nouveau et baissais la tête. Pour la première j'étais content d'être aveugle car cela m'évitait de le regarder dans les yeux. Il faut croire qu'avoir des amis tonnerre et feu, ça finit par vous influencer dans un sens. Mais moi, je trouvais ça gênant. Non pas que je ne le pensais vraiment, c'était clair, mais c'était juste un peu direct. Il allait encore se moquer de moi...

-Tu... Tu veux qu'on continue à s'entraîner? demandais-je pour faire diversion.


#   Jeu 5 Nov 2015 - 12:59

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2520
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

J'eus un sourire amusé lorsqu'il s'inquiéta à propos de ce secret qu'est la greffe. Je secouai négativement la tête.

-Ne t'inquiète pas. Je ne pense pas que tu vas aller raconter ça à tout le monde. C'est certes quelque chose que nous gardons en général secret mais... Ce n'est pas non plus interdit d'en parler.


Il devenait toujours si attachant lorsqu'il s'inquiétait. Toujours à avoir peur d'en savoir trop, d'en faire trop, et a contrario, parfois de ne pas en faire assez. Matheo était ce genre de personne remarquable qui donne tout pour quelqu'un et qui ne veut jamais rien en retour car il estime tout simplement qu'il ne le mérite pas ; ce qui est parfaitement absurde.
Ses compliments, qui le firent rougir, me tirèrent cette fois-ci un rire amusé. Sa diversion ne m'échappa pas, et pour cette fois, je décidai de laisser courir.
Matheo était ce genre de personne extrêmement généreuse qui ne cesse de complimenter son entourage. C'était terriblement agréable de travailler avec lui, notamment après une journée longue et fatigante. Sa compagnie est d'une certaine façon revigorante.

-Remettons-nous au travail,
oui, souris-je tandis qu'il commençait petit à petit à perdre les couleurs qui teintaient entièrement son visage.

Je me levai du sol.

-On va revenir à quelque chose de plus simple mais que je n'ai pas encore évalué depuis le début de la soirée : ta maîtrise de l'air.


Je glissai mes mains dans les poches arrières de mon pantalon.

-Depuis que tu es passé Etoile... Est-ce que tu as essayé de voler ?

Je ne dirais pas que ce n'est pas compliqué puisque ça l'est. Par ailleurs, Matheo est... aveugle, désormais. Prendre l'initiative de s'envoler n'est pas une décision facile, bien au contraire. Il encourt des risques, et la peur de se diriger quelque part alors que l'on ne voit rien est bien loin d'être négligeable. Ses pieds ne toucheraient plus le sol, et il serait purement et simplement livré à lui-même...
Malheureusement, je n'ai rien d'autre à lui enseigner. Tout bêtement parce que sa maîtrise de l'air, outre le fait de voler, est déjà quasiment parfaite à mes yeux, et j'imagine qu'elle s'est encore améliorée depuis qu'il ne voit plus. J'ai parlé à son médecin la semaine dernière, et j'ai cru comprendre qu'il l'aidait à utiliser l'air pour s'orienter encore plus facilement qu'au toucher. Il peut trouver les virages dans les couloirs à l'avance, prévoir la direction qu'il va emprunter dans un certain nombre de mètre... L'air l'aide désormais à anticiper.
Mais je ne veux pas qu'il ne voit l'air que comme une aide. Il ne doit pas le voir comme une compensation qui lui permet d'agir presque comme avant. Il doit poursuivre un entraînement normal, comme les autres ; même s'il n'en sera que plus méritant
.



Spoiler:
 

#   Jeu 5 Nov 2015 - 19:42

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 608
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Ce qu'il me dit me rassura aussitôt. Je hochai naturellement la tête, bien sur que je ne dirais rien à personne. De toute façon, je ne vois pas à qui je pourrais en parler, ce n'est pas comme si je croisai beaucoup de monde. Dans tous les cas, je ne trahirai pas ce genre de secret, surtout si c'est pour éviter à Ryu d'avoir des ennuis. Là, je m'en voudrais bien trop pour ça...
Il accepta ma diversion sans faire de commentaires et je soupirai de soulagement. Je me sentais déjà bien mieux. Je craignais qu'il ne saisisse l'occasion pour me taquiner, mais surement que le spectacle offert avait dû lui convenir.

Sa proposition d'entraînement m'interpella. Revenir à l'air... J'étais content. Je pourrais m'entraîner de mon côté pour les énergies, maintenant que je connaissais le principe. L'air, il me restait des choses à voir et à travailler je suis sûr. Lorsqu'il me parla de voler, je ne pus m'empêcher de lui offrir un sourire fier et ravi.

-Oui je sais voler! Durant les après-midi où je me retrouve seul, j'ai largement eu le temps de m'entraîner! Mais...

Ma voix perdit alors de sa force tandis que je me remémorais le combat avec Huo. J'avais découvert les limites de mon handicap, ou plutôt les limites qu'il imposait à ma perception à mes capacités. Je ne l'avais jamais vraiment perçu jusque là tant l'air m'aider. Mais dans ce cas-là...

-J'ai essayé de m'envoler récemment et j'y suis parvenu mais... J'ai pris peur une fois en haut et si j'ai réussi à atterrir, je ne sais toujours pas comment j'ai fait. A terre, je peux me repérer facilement mais en l'air... Je n'ai plus de repères. J'aime voler mais maintenant, je ne peux plus, dis-je avec tristesse.

Je savais bien que ce n'étais pas une question de capacité mais j'avais une peur bleue de m'envoler depuis mon dernier essai ( je n'avais pas précisé que c'était lors d'un combat d'entrainement pour ne pas l'inquiéter ). Je m'étais rendu compte que je n'avais plus aucun repère, juste de l'air partout sans que cela puisse m'aider, avec aucune idée de comment m'orienter ou me poser normalement. L'une de choses que j'appréciais le plus dans mon pouvoir m'avait aussi était arrachée...

-J'avais pensé à t'en parler mais... Comme tu es très occupé je ne voulais pas te déranger avec quelque chose que je connaissais

Bon là, je m'enfonce un peu, je peux limite prévoir sa réaction. A croire que je dois avoir des talents de médium, ou de voyant aussi plutôt;



#   
Contenu sponsorisé

 

La joie des retrouvailles [privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.
Aller à la page : 1, 2  Suivant