Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce)
##   Dim 13 Déc 2015 - 18:20

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2656
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il était temps de tester et mettre en pratique tous ces efforts faits! Ces journées passées dans la forêts à s'entraîner, sans jamais relâcher. Mettant pratique tout ce qu'il connaissait, ce que Mitsuki lui avait apprit autrefois. Il était temps de vérifier si tout ceci aurait servi un jour... Bon d'accord, il faut admettre, c'est vraiment dans l’excès.


Mais tout de même, on ne peut pas vérifier son niveau si on essaye pas. Et promis, il irait doucement. Et puis en même temps, ça servirait à sa petite soeur chérie qu'il aime tant! <3 Quel hypocrite celui là! Tout ça ^pour ne pas culpabiliser. Bah en même temps, quoi de mieux que de se tester sur une personne d'une autre affinité et ayant eut le même sensei. Et dans un sens, ça servirait aussi à Joyce. Si ça se trouve, à ce rythme, elle allait devenir Master avant lui. Ouais, en fait, c'est même sûr. On va pas se mentir. Après tout, c'était pas plus mal et il y avait bien eu une raison dans tout ça. Alors autant vérifier aussi si elle travaille bien la râleuse. 


Lui donnant rendez vous dans la forêt, derrière l'établissement de Terrae, loin des perturbateurs, Ys continuait de s'entraîner pour tuer le temps. il faisait bon aujourd'hui, le soleil était encore haut dans le ciel, et le calme régnait ici. Il n'y avait là qu'une personne pour bousculé ce silence apaisant. Habillé de vêtements sportives, il enchaînait tel un acharné les pompes. 

"27....28....29....30!!!" 


D'un bond, il se redressa, et reprit aussitôt le travail. Tout en donnant des coups de poing dans le vide, il s'exclama: 

"Ahahah! Il est l'heure de voir qui est le plus fort! Je vais devenir le plus grand Master de Terrae! Mouahah!!!"

Oui c'est assez....prétentieux. Mais on ne change pas une équipe qui gagne n'est ce pas?! 
Bah il fallait bien se motiver d'une manière ou d'une autre. Et puis, fier de ses trouvailles qu'il avait fait part à Mitsuki, il fallait bien qu'il continue sur sa lancé. Il fallait que tout cet acharnement, cet éloignement avec la Master, est servi à quelque chose. Qu'il honore tout ce qu'elle avait fait pour lui, cette confiance accordée.C'était aussi bien pour lui que pour Joyce. Cette dernière avait surement besoin d'un cobaye pour vérifier ses capacités et de son évolution. Ça serait différent des répétitions habituelles, pour la musique, mais au moins, c'était encore une manière de s’entraider, de prendre soin de l'autre. Et c'était aussi une manière d'embêter Joyce. Non parce qu'en vrai, quoi de plus réjouissant que de mettre une raclée à sa petite soeur?! Roooh allez, dites pas le contraint, ça va être amusant de la voir râler encore! <3 Et sans jamais perdre cette énergie, Ys se relança dans un enchaînement de pompes, mais cette fois, sur une main. On pourrait pensé qu'il était possédé le garçon...


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 


Dernière édition par Ys Ochikawa le Lun 15 Fév 2016 - 21:07, édité 1 fois
##   Dim 13 Déc 2015 - 19:28

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Je détaillais la fille en face de moi. Elle était blonde aux yeux vert, comme moi. Elle était jeune, mais comme beaucoup, le poids de son passé se lisait en elle, reflétant amèrement les regrets dans son regard. Elle avait le corps d'une enfant, d'une adolescente, et pourtant, elle aurait pu paraître plus âgée encore.
Elle me fixait, curieuse. On ne voyait plus de douleur dans son regard, ni même de peur. Seulement une rage de vivre et une détermination non feinte brillaient encore en elle. On voyait son assurance, et l'on sentait en elle son pouvoir grandissant. Des brûlures et des blessures prouvaient son acharnement dans son évolution. Mais l'on voyait surtout son bonheur. Pourtant, elle ne semblait pas être heureuse. Elle avait l'air de savoir que sa vie était en danger. De savoir que rien n'était encore réglé. Tout était encore à faire. Et pourtant, elle souriait, confiante.

Cette fille que je ne reconnaissais pas, c'était mon reflet dans le miroir. J'avais changé depuis que mes amis avaient sur pour ma maladie. Aucun ne m'avait laissé tombé. Certes, Liam et moi nous étions pas mal éloignés mais je n'arrivais pas vraiment à aller le voir, tout en sachant que c'était surtout moi qui l'éviter. C'était ainsi. Je n'y pouvais rien.
J'ai soupiré et j'ai finis de me maquiller.

C'était étrange de savoir qu'on était soutenue, même dans la pire des situations. C'était étrange de voir qu'on était loin d'être seule. C'était étrange de sourire de nouveau. Comme autrefois, avant que je ne perde mon père.
Le plus étonnant, c'était que personne n'avait changé son comportement vis à vis de moi. Au contraire. Mitsuki avait des entraînements éreintants et Ys était toujours aussi chiant, bien que je ne l'ai pas vraiment revu depuis. Quand à Misao, nos rapports étaient resté identiques à autrefois. Nous sortions taper dans les balles, chaque fois plus précisément.

Je changeais de jour en jour. J'avais même recommencé à composer, bien que ma chanson restait à l'abandon, sauf quand je m'entraînais avec mon grand frère, comme convenu, qui savait se montrer suffisamment patient, quoique assez critique. C'était Ys ne l'oublions pas.

Bref. Ce jour-là, je finis de m'habiller d'un pull blanc et d'un jean, pour courir dans les couloirs, m'échauffant encore, le regard brillant. Ys m'avait demandé de le rejoindre pour un entraînement du tonnerre. Je n'avais pas mis longtemps à accepter. Je voulais lui mettre la misère, et pas que pour le plaisir de le blesser dans son ego qui, à mon avis, était de plus en plus gros. Je voulais aussi lui montrer que j'étais déterminée à devenir Master, priant pour que cela sauve ma vie. Je voulais lui montrer que loin d'avoir abandonné, je poursuivais toujours mon bonheur.

J'arrivai dans la forêt avec rapidité, et je le vis enchaîner des pompes. Tapis dans l'ombre, je l'observais, amusée. Je n'avais jamais combattu Ys. Je n'avais jamais pu me confronter à lui. Mais nous étions à présent tous deux étoiles, et notre sensei avait été le même. Se serait une expérience enrichissante, et je lui étais reconnaissante de me permettre cela malgré nos dernières conversations, loin d'être joyeuses et cordiales. Mais se n'était pas nous alors. Nous, c'était ce que je voyais venir de là où j'étais: Des piques, du mordant, de la détermination, de la taquinerie et un dépassement de soi.

"Ahahah! Il est l'heure de voir qui est le plus fort! Je vais devenir le plus grand Master de Terrae! Mouahah!!!"

Il était déjà reparti dans ses pompes quand je fus prise d'un fou rire face à sa remarque. Lui, le plus grand Master de Terrae? Pitié non! Je me devais de lui prouver que je serai toujours plus forte lui. Question de fierté! Je me suis avancée, essuyant du revers de la main un larme dû à mon rire qui résonnait aux alentours.

- Non sérieux? Le plus grand? Redescend feu-follet, tu ne seras jamais celui là.

La provocation, toujours. Pour les autres, on aurait pu croire qu'on se détestait, et au début, il est vrai que nous avions du mal à nous entendre. Mais tout avait changé lors d'une audition, quand chacun de nous avait vu l'autre se révéler. Nous n'avions pas été retenus ce jour-là, mais autre chose était né: l'amitié, et le début des paws up.

- Bon quand t'auras fini de faire le pitre, on pourra peut-être en venir aux choses sérieuses. J'ai hâte de te mettre la misère.

J'avais surtout hâte de lui montrer qu'il pouvait être fier de sa petite soeur. Je n'étais plus déprimée. J'étais debout et fière. Mon regard vert le prouvait, et ma détermination aussi. Mais lui, avait-il fait du chemin?


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Bv3g
##   Dim 13 Déc 2015 - 21:33

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2656
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ce n'était pas grand chose, ce n'était qu'un entrainement comme un autre. Il s'agissait simplement de passer aux choses sérieuses, de mettre en pratique tout ce qu'il y avait été appris. Rien de plus. Mais ça, ce n'est qu'en apparence. Dans le fond, c'était plus important, c'était une détermination. Ce combat allait dire ce qu'il en était, leur niveau, à eux deux. De plus, par question de fierté, il s'agissait aussi de rendre à César ce qui était à César. Tout ce dont Mitsuki lui avait appris, allait enfin porter ses fruits. Ses exercices qu'il avait aussi effectué seul. Mais c'était aussi pour élever son amie, toujours, vers le haut, sans relâche. Joyce était certe une tête brûlée, foncer tête baissée, mais il en fallait toujours plus. C'était une manière de se rassurer, de constater de ses propres yeux. 


Déterminé, le jeune homme glissa et s'étala de tout son long. Un éclat de rire avait résonné aux alentours. Pas de tout, il s'agissait bien de Joyce. 


"Raah... Joyce je vais te briser en deux..." 

Rouspéta t-il tandis qu'il se redressa en vain. Bien sur, elle ne pouvait pas s'empêcher de le provoquer, qu'il s'agisse d'un point sensible ou non. Tout était bon à prendre. Et on s'étonne qu'ils se tapent dessus?! C'est qu'elle est sans crépuscule! Bon d'accord, il en fait tout autant mais c'est normal,il est plus âgé! (excuse minable) Se relevant tout en tapotant ses genoux pour se dépoussière, Ys reprit de plus belle: 

"T'as toujours la langue trop pendante ma pauvre Jojo!" 

Ouais on de se mettre dessus, il fallait bien titiller l'animal. Rien de mieux que la provocation que pour échauffer les esprits. Après tout, c'était elle qui avait commencé. Alors qu'ils ne se donnaient même pas la peine de s'offrir une poignet de main, Ys fut interloqué par quelque chose. Quelque chose qu'il n'avait pas l'habitude de voir chez la jeune femme. D'un coup, pour vérifier de plus près, il se téléporta juste devant elle. Haussant d'un sourcil, il la fixa quelques secondes avant de rire à son tour. 


"Noooon! Mais tu t'es maquillée?! Tu sais faire ça toi? A moins que t'as voulu perdre sous ton meilleur visage!" 

Lui tirant la langue, Ys se téléporta de nouveau. Il se trouvait désormais très loin d'elle, à l'opposé. Bah c'est que la voir ainsi était très amusant, rare, mais amusant. Joyce est un véritable garçon manqué, et ne dites pas le contraire! Pourquoi elle s'est maquillée?! Elle veut mourir en beauté! Bah ce qu'il dira pas, c'était surtout qu'il y avait quelque chose qui brillait dans son regard. Joyce était déterminée, plus que jamais. Elle avait la hargne, bien plus encore. Ce combat allait promettre. Ils avaient tous deux quelque chose à honorer. Sans perdre de temps, Ys sortit un bandeau qu'il accrocha immédiatement autour de sa tête, tel un ninja. 


"Prépares toi gamine! Parce que je suis gentleman que je te laisse commencé!" 

Mise en garde, Ys se posta, poing dressé, attendant l'ouverture du bal. Bah c'est que cette histoire l’excitée et contre Joyce, il savait qu'il y allait avoir du répondant. Il n'avait pas choisi n'importe quel adversaire.


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Dim 13 Déc 2015 - 22:14

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

"Raah... Joyce je vais te briser en deux..."

- Faudrait déjà que tu puisses Ys.


Du tac au tac, ma voix avait calmé la sienne, amusée. Je l'ai observé glisser au sol, m'approchant de lui, ne laissant que peu de distance entre nous.
Il avait l'air bien pitoyable ainsi affalé, se redressant tant bien que mal.

"T'as toujours la langue trop pendante ma pauvre Jojo!"

Jojo? Honnêtement? J'ai levé les yeux au ciel. Il avait pas plus original? J'étais presque déçu venant de lui. Soudain, nos deux conversations dans nos chambres me paraissaient bien lointaine, comme à une autre époque, voir appartenant à un autre monde. Ys et moi n'avions pas pour habitude d'être gentils entre nous. Sauf en situation de crise. Nous ne serions donc jamais amis? Mais avec lui, ça m’intéressait pas. Je voulais être plus. Je voulais être sa pire ennemie et à la fois sa protégée. Je voulais être sa sœur comme il était mon frère.

Impulsif comme à son habitude, Ys ne tarda pas à disparaître pour atterrir à quelques centimètres de moi, un sourcil relevé. Ben quoi? Je n'ai quasiment pas bronché, le fixant seulement avec curiosité.

"Noooon! Mais tu t'es maquillée?! Tu sais faire ça toi? A moins que t'as voulu perdre sous ton meilleur visage!"

Ce mec me désespère. Vraiment. J'ai soupiré et je l'ai repoussé un peu violemment, l'obligeant à reculer d'un pas.

- Oui je sais faire crétin! Et je voulais absolument être sublime pour ta défaite. Attends quand même c'est pas tous les jours que je peux piétiner ton égo!

Me tirant la langue comme un enfant, il reparti instantanément à l'opposé. Comme il était mignon à s'éloigner ainsi! Avait-il peur?
Il y avait quelque chose dans nos regards. Comme une promesse. Un accord tacite pour donner le meilleur de nous même jusqu'à franchir nos propres limites. Pour se prouver à nous et à l'autre que nous valions plus qu'on n'y prétendait.

Je me suis placée et j'ai attaché mes cheveux en une queue de cheval pendant qu'il attachait un bandeau (genre il s'était prit pour un ninja ou quoi?).
Je réfléchis un instant aux attaques possibles et à mes défenses. Ys était étoile, comme moi. Nos pouvoirs étaient donc à puissances égales. Mais la technique était tout autre. Même si nous avions tout deux reçu l'enseignement de Mitsuki, lui l'avait suivi plus longtemps que moi. Quand à nos capacités, si je pouvais contrôler ses mouvements et le brûler, il pouvait contrer mes attaques en se téléportant. Je devrais faire attention à ses rapprochements téléportatifs qui pourraient me porter préjudices. Néanmoins, j'avais confiance en moi. Je pouvais le faire.

"Prépares toi gamine! Parce que je suis gentleman que je te laisse commencé!"


Mais quelle galanterie! Un sourire mauvais est apparu sur mes lèvres. Je me devais de la jouer fine. Ys n'était certes pas dupe, mais je pouvais jouer sur mon inexpérience des combats. Un temps seulement certes mais tout de même.
J'ai tenté de me préparer à envoyer une boule de feu mais mon pouvoir resta bloqué et aucune étincelle n'apparue. Une vraie débutante! Apparu sur mon visage un air désespéré. Je suis bonne comédienne nan?

Et puis du coin de l'oeil je vis quelques flammes venir lécher les chaussures de mon ami, et je le regardai, fier. Ma ruse marchait visiblement, puisqu'il n'avait pas vu le feu avant que celui ci ne puisse le brûler, sinon, il se serait barré.
Je n'attendis pas un minute de plus pour finir mon coups avec une boule de feu.

- C'est plutôt à toi de te préparer Ys! Je ne suis plus celle que tu as croisé dans les sous-sols!


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Bv3g
##   Dim 13 Déc 2015 - 23:06

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2656
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

L'éternelle question: pourraient-ils un jour faire la paix? Véritablement, il est impossible. Oh bien sur, ils savaient tous deux reconnaître leur tord et lorsque l’importance des choses se fait oppressantes, ils savaient mettre de côté leur rancune. Mais quoiqu'il en soit, lorsque tout allait bien, ils ne pouvaient pas s'empêcher de se tirer dans les pattes. Pourtant, il n'y avait jamais eu là aucune méchanceté. C'était savoir s’apprivoiser, tous deux. Ils s'entendaient mieux lorsqu'ils devaient s'affronter, malgré les apparences. Oui, c'est assez exceptionnel comme lien. Heureusement qu'il n'y a personne d'autre. Terrae n'aurait pas eu les murs assez costauds.

Le combat avait, bien sûr, déjà commencé en soit. Aucun des deux n'avaient manqués de perturbés son adversaire en le titillant sur le moindre détail. Et tout aussi répondante, Joyce aima provoqué le garçon sur son ego. Ça avait plutôt le don de le mettre en rogne. Enfin assez de paroles, il était temps de passer à l'acte! Et non, pas de temps dans les questions stupides "Salut ça va? T'as bien dormis?!" Non, non, là, c'est on passe aux choses sérieuses. Et quoi de mieux que de se battre. C'était comme mettre en oeuvre ce qu'ils ont toujours fait mais au travers des mots.
Joyce remonta ses cheveux afin de ne pas être gênée à son tour. D'un sourire en coin, Ys fixa cette dernière.

"Pffff... c'est long..." 

Ouais faire le malin, se jouer d'elle, c'était simple. En revanche, c'était ce qu'il allait arriver qu'il n'avait pas prévu. Le Tonnerre assista à un spectacle, dirons nous, pitoyable. Il explosa de rire en voyant la tête que Joyce tiré. 

"Non mais t'es nulle!!" 

Sérieusement, ils sont tous étoiles, ils devraient avoir un niveau plus ou moins égal. Tous deux devraient être capables de créer au moins les bases. Joyce avait totalement foirer, ne manquant pas de friser le ridicule. Ouais enfin ça.... Ys allait s'en mordre les doigts. Une odeur de roussis l'interpella, cessant ses moqueries. Instinctivement, il baissa les yeux sur ... SES CHAUSSURES!!! Mais il brûle là!!! Tapant du pied pour éteindre ces maudites flammes, Ys eut à peine le temps de réagir, qu'il se prit de plein fouet une boule de feu. C'était rapide, il avait eut à peine le temps de relever le regard, sentant une présence, qu'il ne put mieux esquiver l'attaque. 

Repoussé violemment en arrière, plus éloigné encore de son ennemie, stoppant ce reculement en bloquant à l'aide de ses pieds, le garçon réalisa alors comment il venait de se faire avoir. 

*Merde!* 

Maintenant son épaule, l'endroit où il venait de recevoir le coup, il fixa la jeune femme au loin. Ok, il venait de se faire avoir en beauté. Belle diversion petite soeur! Elle avait bien joué son coup la miss. exactement ce que ferait une peste. Il la reconnaissait bien là, et que vous le croyez ou non, il s'agit bien d'un compliment. Au moins, la bonne nouvelle, elle n'allait pas faire semblant. Se redressant, grimaçant légèrement sous l'effet de la brûlure (c'est que ça fait un mal de chien!!) il prit une meilleure posture, signe qu'il n'allait pas abandonner de si peu. 

"J'espère bien! Et surtout... ne retiens pas tes coups!" 

Un sourire démoniaque en coin, et sans perdre de temps, il était temps de vérifier si tous ces entraînements allaient servir. Autrefois, se téléporter aurait été assez contraignant. Il y avait toujours ce petit bruit de grésillement, et autant dire qu'on était vite découvert. Mais il avait beaucoup travailler sur la rapidité mais surtout sur une technique d'invisibilité. Grâce à la chouette, Ys s'était inspiré de ses plumes pour apprendre à se téléporter sans émettre aucun son. Même ses coups donnés étaient silencieux. Ainsi, cela lui permettait de ne plus être trahi. Et sans perdre de temps, il se téléporta sur le côté droit de Joyce. De ses poings grésillants d'électricités, il vint porté un coup dans ses côtes. Rapidement, il fit de même de l'autre côté. Et dans une dernière téléportation, il se retrouva rapidement face à elle. Plongeant son regard dans le sien émeraude, les sourcils froncés.

"T'es trop lente!" 

Joignant ses deux mains, de la paume, il vint frapper en pleine poitrine la jeune femme toujours en l’enivrant de ses éclairs, la propulsant à son tour.   


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Lun 14 Déc 2015 - 0:56

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Il parut surprit, et j'en fus ravie. La dernière fois que j'avais utilisé cette feinte, nous étions au gymnase, et l'on disputait un match de basket amicale. Un panier, une question. C'était la première fois que nous nous révélions à l'autre. Ce jour-là, je lui avais révéler que j'écrivais, et lui qu'il était passé étoile. Quelques temps plus tard, je lui avouai que j'étais malade.
Ys et moi étions toujours dans la confrontation. C'était à se demander si un jour, nous arriverions à bien nous entendre plus de quelques secondes.
Ys m'avait cherché avant de se faire avoir, et n'ayant pas répondu, il aurait du se douter que je préparais un sale coup. Mais non. Trop bon trop con hein!

Mon coup l'atteignit en pleine épaule et je souris, victorieuse. Mais déjà, Ys avait reprit position, un sourire machiavélique aux lèvres. Ça sent pas bon pour moi les gars!
J'ai tenté de deviner ce qu'il allait faire mais même si je savais qu'il userait de téléportation, je ne pouvais rien faire.

"J'espère bien! Et surtout... ne retiens pas tes coups!"

- Compte sur moi!


Mais il avait déjà disparut, réapparaissant à ma droit pui à ma gauche, me frappant au flanc. Je gémis, touchée mais je restai debout. Mais il était déjà face à moi,  me percutant au ventre. Je trébuchai et tombai en arrière, la sueur perlant sur mon front.

"T'es trop lente!"

Je me retiens de lui signaler que c'est lui qui est trop lent, puisque déjà, une flamme naît entre mes doigts, allant s'entourer autour de son torse, le brûlant comme un serpent. Je me relève et recule d'un pas, l'obligeant à ne pas bouger, subissant mon pouvoir. La flamme atteint bientôt sa peau à travers le haut et je sais combien la brûlure peut-être douloureuse.

Ma flamme mourus quand elle apposa un serpentin rouge vif sur sa peau. Mes yeux commençaient à prendre une teinte rougeâtre. Le combat serait serré, je le savais mais ça ne faisait qu'attiser mes sens. Je voulais remporter la victoire, simplement pour me prouver que je pouvais prétendre à devenir Master, et ainsi pouvoir sauver ma vie.

- Ys j'attendais un peu plus de mordant de ta part je suis déçue!

Ne relâchant pas ma marionnette, je souris, sadique. Un flamme est apparue dans ma main et je jouai avec un instant avant de la jeter au sol, encerclant Ys et moi dans un brasier. Pris au piège. Maintenant, le jeu pouvait vraiment débuter. Finie les enfantillages, passons aux choses sérieuses. Je le relâchai au moment même ou un disque de feu l'atteignit en plein estomac. Mes coups avaient beau de pas être précis ni même discret, je m'en contenterais. Pour le moment. Mais Mitsuki aurait encore bien des choses à m'apprendre.
Je chancelai un instant. Putain! J'avais concentré trop de pouvoir dans une même attaque, il fallait que je fasse plus attention sinon, je risquais de tomber plus vite que prévu.


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Bv3g
##   Lun 14 Déc 2015 - 10:41

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2656
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ce qui aurait du être un entrainement devint rapidement un véritable champ de bataille. Trop rapidement. A ce rythme là, les deux adversaires n’allaient pas lutter longtemps. De vraies têtes brûlées qui foncent sans même se donner la peine de réfléchir. Mais que voulez vous,ils ne sont pas frère et sœur pour rien! De plus, feu contre tonnerre, c'est à celui qui n'aura plus de souffle. Ça ne peut pas être écrit d'avance comme s'il s'agissait d'un combat entre feu et eau ou encore air et tonnerre. Non, il s'agissait d'un véritable épuisement. Et finalement, en plus du soucis des affinités, il y avait aussi le caractère. Un même sensei. Bref, un scénario déjà écrit et sans surprise. 

Si, il y avait bien quelque chose de surprenant, leur niveau. Ils avaient tous deux bien évolué. Surtout Joyce, malgré son retard, elle avait rapidement atteint de grosses capacités à lutter et à faire front. Malgré sa fierté, Ys ne pouvait que l'admettre. Et dans le fond, ça l'embêter. Au moins, il pouvait juger par lui même son propre niveau. Et comme ça suffisait pas, il devenait même la marionnette de sa sœur. Ahaha quelle ironie! Elle doit adorée ce moment! <3 

Se mordant la lèvre, prit au piège, la brûlure de ce serpent était entré en contact avec sa peau et combien la douleur était insupportable. Elle lui fait pas de cadeau, là dessus, elle sait tenir une parole. S'en est presque rageant. La question est: tout ce dont il endurer, est ce du à sa colère passée?! Inutile de se poser la question, il connaissait déjà la réponse. Et alors qu'il crut retrouver la fonction de ses mouvements, il se prit aussitôt un disque de feu en plein dans l'estomac. A quatre pattes, entouré d'un cercle enflammé, crachant de son sang, le jeune homme sentait bien là toute la puissance de son adversaire. Cette chaleur est étouffante en fait. C'est insupportable et compliqué pour réfléchir. Des perles de sueur arrivent vite dus aux attaques et à la température. Il était en mauvaise posture et il le savait. 

Ys ne prenait pas le temps de réfléchir, de penser. C'était bien là son défaut et voilà qu'il se retrouver en mauvaise posture. Seulement, s'il venait à laisser exploser sa rage, il craignait de devenir incontrôlable. Ce n'est pas son ennemi en face de lui, ce n'est pas son père. C'est Joyce. Difficilement, gémissant sous la douleur, il releva les yeux sur cette dernière. Il le vit. Elle s'était affaiblie, trop rapidement aussi. Levant sa main vers elle, écarquillant les doigts, il devait vérifier encore une fois. De minuscules éclats d'éclair dansaient entre ses doigts. Il était temps d'user de ses propres techniques, de ce qu'il avait développé. 

Le corps humain est composé d'un système nerveux permettant d'envoyer des messages dans chaque partie de ce dernier. Ces messages étant envoyés par de petits signaux et donc des décharges. C'est assez complexe en soit, mais s'il y arrivait, Ys pourrait contrôler ces signaux grâce à l'affinité Tonnerre et donc aux ondes électriques. Ce qui pourrait provoquer par la suite une migraine ou encore un évanouissement. Pire encore plonger sa cible dans un profond coma s'il était puissant. Mais pour l'heure, il était loin de l'être. Son objectif étant donc de lui provoquer une simple migraine pour l'empêcher de réfléchir et d'agir. 
Alors on s’attaque directement au patron qui envoi ces ordres: le cerveau. 
C'est faible, trop faible. Il n'est pas encore maître de cette capacité. Joyce doit surement ressentir une gêne, un mal de crâne. Mais ce n'est pas suffisant, il faudra encore y bosser. De plus, il a usé énormément d'énergie pour un si petit résultat. 

Contrarié par ce résultat, Ys se releva soudainement, tirailler par cette déception. Au moins, il avait pu gagner du temps et de ne plus être la marionnette de Joyce. Aussi vif, épuisant le peu de force qui lui resté, il se téléporta en emportant Joyce avec lui par le col. Main sur sa gorge, s'extirpant de sa cage, ils se retrouvèrent tous deux dans une chute. Telle une prise de catch, Ys propulsa son ennemie au sol toujours en la maintenant par le cou. Ils se trouvaient désormais dans un ruisseau au courant faible. Le but étant de cesser ces flammes et quoi de mieux qu'un peu d'eau. 
Le choc avait été brutal et avait perturbé le calme de la forêt. Dressant son poing vers le ciel, réunissant tout l'air électrifié autour de lui, Ys s'arrêta soudainement. 

Il se rendit compte de l'importance de ce coup. Ils se trouvaient tous deux dans un ruisseau et s'il venait à frapper son ennemie, ils auraient été tous électrifiés. Joyce aurait été gravement blessée, pire que lui même. Troublé par ce qu'il allait faire, sa main se desserra doucement du cou de sa sœur. Certe, il aurait pu la vaincre. Il lui aurait fait très mal. Mais ce n'est pas le but. Calmant sa rage, la douleur de ses brûlures réapparut, lui rendant un aspect humain. Un fin sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme. 

"Tu me diras ce que sera ta greffe une fois que tu sauras Master, hein?"

Plongeant son regard de braise dans le sien, Ys se laissa ensuite tombé sur le côté, rendant son libre arbitre. Joyce n'était plus la fille triste et en colère rencontrée dans les sous sols. Elle était devenue forte et un adversaire intéressant. Elle allait devenir Master, c'était sûr. Elle venait de remporter cet entrainement, il le savait. Cependant, étant à court d'énergie, tous deux, ils avaient encore beaucoup à apprendre. Et surtout, une endurance à tenir. Ys comprenait mieux pourquoi Mitsuki courait tous les matins. 

"Au fait... ça te va bien le maquillage. Tu fais moins gamine..." 

Fixant le ciel, l'atmosphère retrouvait peu à peu son calme. Et là, le garçon était bien. Il put enfin décompressé. Ils pouvaient juger leur niveau désormais. Et Joyce n'était plus une enfant. Ys comprit alors qu'elle n'aurait plus besoin de lui. C'est bien. Elle s'est révélée, elle n'a besoin de quiconque pour devenir cette formidable personne. Il ne lui dirait pas, mais il était fier de sa petite sœur.


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Lun 14 Déc 2015 - 23:27

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Le coup porté était suffisamment fort pour qu'il en saigne, et je me demandai un instant si ma rage n'était pas du à une rancune face à notre dernière dispute. Étais-je encore en colère contre lui?
Je n'eus pas le temps de réfléchir plus que ça, la fatigue prenant le pas sur l'adrénaline. Je dus chanceler un instant, ce qui ne manqua pas de parvenir à son regard. Merde. Fuck. Putain. J'allais mourir.

J'avoues je l'avais bien chercher. En plus, avouons le, faire de Ys ma marionnette était vraiment extra! Mais déjà, je le vis lever la main et des éclairs apparurent en même temps qu'un vague mal de tête. je compris ce qu'il essayait de faire. Je le fixai, gênée sans  vraiment être handicapée par son pouvoir. Il était déjà bien faible, mes coups ayant étés visiblement bien placés.

Je le vis alors se relever, vivement. Son haut était lacéré et brûlé, et l'on voyait la marque de brûlure. Oops.
Il disparut et bientôt, je disparue avec lui, me débattant tant bien que mal, prise de surprise, tandis que sa main visait mon cou. Je m'étais faîte avoir comme une débutante.

Sans que je comprenne vraiment ce qu'il se passait, je me retrouvais dans une chute, plaquée au sol sous son poids, et trempée. Merde! même mon affinité ne pouvait plus me sauver. J'étais vidée.
Je le vis alors monter le point au ciel, y récupérant de l’électricité et j'ouvris de grands yeux. Mais il allait nous tuer?!

- Ys!

M'avait-il seulement entendu? N'empêche qu'il se figea alors, et je vis qu'il avait comprit son erreur. Ma respiration était saccadée, l'adrénaline retombant doucement. Il desserra sa prise, et je ne tentai même pas de bouger, consciente que je pourrai lui faire mal, au vu de ses blessures. Il me sourit doucement, mais on lisait facilement la douleur dans son regard. Je n'avais pas retenu mes coups, et je le regrettai un peu.

"Tu me diras ce que sera ta greffe une fois que tu sauras Master, hein?"

- Promis. A condition que tu fasses de même.

Il avait braqué son regard au mien, puis il se laissa tomber sur le côté. Je me redressa un instant, observant ses blessures. Il ne serait pas du genre à s'en plaindre je le savais. Mais j'avais mal pour lui.
Nous avions encore bien des progrès à faire, c'était certains, mais je ne doutais pas qu'un jour, lui comme moi serions master, et qu'encore un fois, nous nous affronterions, pour le plaisir de se prouver à l'un comme à l'autre que nous étions meilleur que notre adversaire.

"Au fait... ça te va bien le maquillage. Tu fais moins gamine..."

J'ai souris à la remarque. Venant de celui qui m'avait foutu à l'eau, ruinant mes efforts pour être regardable, je trouvai ça amusant. Mais Ys me faisant un compliment, je trouvais cela suffisamment exceptionnel pour ne pas en rire. Pas trop.

- Merci feu-follet. Dis... Ça va tes blessures?

Était-ce là le début d'une conversation amicale? J'en souris, fermant les yeux sous le ciel éclatant. Il faisait encore froid, mais ça irait. J'étais bien là. Sans pression. Sans stress. Avec mon frère. Je n'aurais voulu changer ma place pour rien au monde. Parce que je changeais de jour en jour et parce que je me révélais à moi-même, j'étais fière de celle que j'étais. Au final, en y repensant, c'était grâce à Ys tout ça. Il était la première personne à qui j'avais parlé. Enfin parlé! Presque! On s'était tout de suite engueulé! A ce souvenir, un petit rire s'échappa de mes lèvres. Oui. C'était grâce à lui. A ce garçon qui me ressemblait tellement et qui voulait toujours que je donne le meilleur de moi même. Ce garçon que j'étais fière de connaître. Ce garçon que je voyais évoluer, comme moi. Ce garçon dont j'étais peu à peu fière, de jour en jour, bien que je le nue face à lui. Oui. Nous avions bien changé.


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Bv3g
##   Jeu 17 Déc 2015 - 10:00

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2656
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il avait bien entendu un son, un cris, une voix familière. Heureusement qu'il n'avait pas laissé son instinct d'animal sauvage prendre le dessus. Il put retrouver un calme paisible. Finalement, cet entrainement qui s'était rapidement transformé en combat, l'avait fait du bien. Dans un sens, pour évacuer ces derniers mois pressants, parce que c'était la première fois qu'il se battait avec ses pouvoirs, les mettant à l'épreuve, mais aussi parce qu'il avait pu vérifier où il en était. Ses défauts, ses qualités. Et pas seulement pour lui, Joyce aussi. Elle avait surement eu besoin. Et dans un sens, elle aussi avait du ressentir le besoin d'évacuer, et le bien qu'il s'en était propagé. Dans un sens, c'était très bien que ça tombe sur lui. Lui son grand frère, qui de mieux pour se défouler. Il peut prendre tous les coups, même si ça fait extrêmement mal. Il lui avait promis, il ne trahirait jamais sa promesse. C'était comme se donner une seconde chance, pardonner celui d'autrefois, ce garçon qui se torturait tout seul sans jamais demander d'aide, trop fier, trop idiot. C'était comme lui donnait cette chance de ne pas subir le même sort, se pardonner à soit même, recommencer sur une terre neuve.

Il entendit bien la réponse de son amie, lui tirant un sourire. Elle serait Master avant lui, il le savait. Et il en était bien content ainsi. Sa vie, sa guérison, était bien plus importante que sa réussite pour devenir un Master puissant. Lui, il avait encore tout son temps. Et ces rares fois où tous deux se laissaient aller, laissant la guerre de côté, une paix que même la nature profiter, ils resteraient ainsi un instant, fixant le ciel. C'était agréable, apaisant. D'une main lasse, Ys retira ce bandeau quelque abîmé. Le bruit du ruisseau bercer leurs humeurs et doucement l’adrénaline se calmait, retombait. Joyce fut la première à briser ce calme en s’inquiétant, semble t-il, de ces blessures. Laissant échapper un rire nerveux, Ys répondit:

"De quelles blessures tu parles?!" 

Fier, trop fier surement, ça peut vous rendre con. Encore à ce niveau, ce n'est pas très grave, ce ne sont que des blessures. Oh bien sûr, maintenant que le clame était revenu, l’adrénaline disparut, il sentait à toute la souffrance de ces brûlures. Mais il n'irait jamais se plaindre. Ceci dit, il n'avait pas été doux non plus. Peut être pas autant violent que la jeune femme, mais il n'en était pas plus fier. Alors qu'il s'apprêtait à lui demander, il détourna son regard vers elle alors qu'il l'entendit émettre un petit rire.

"Quoi? Ça te fait rire?"

Ouais dans le fond, c'est assez drôle. Lui même, avait envie d'en rire. Se relevant soudainement, grimaçant aux mouvements, Ys constatait les dégâts que Joyce lui avait infligé. Son t-shirt... il était ruiné! Mais c'es pas vrai ça fait le deuxième!!! Oui, avec Mitsuki, c'était pareil. Mais qu'est ce qu'elles ont toutes avec ça?! Elles peuvent pas faire ça proprement?! Tels de fausses larmes, Ys tira sur ce qu'il restait de son vêtement.

"Bordel!! Vous avez un problème avec mes fringues!! Toi et Mitsu vous allez réunir et faire une cagnotte! Vous me devez une garde robe!" 

Ouais ça ressemble à une gonzesse qui se plaint. Mais en même temps, il est toujours le seul à finir dans un état pitoyable. Ôtant le pauvre tissu, Ys laissa échapper quelques gémissements. Ça fait encore plus mal le tissu qui frôle la brûlure. 

"On m'interdit de fumer mais on me grille comme une saucisse..."

Râlait-il dans son barbe. Quand cela lui donna une idée, des étoiles dans les yeux. Il se tourna immédiatement vers son amie, la pointant du doigt. 

"Suite de l'entraînement: tu vas nous faire un feu de camp pour qu'on se sèche!" 


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mar 22 Déc 2015 - 23:56

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

"De quelles blessures tu parles?!"

Un rire nerveux le secoua. Je n'étais pas dupe, Ys semblait avoir tout de même mal. Certes j'avais voulu lui montrer que oui, j'avais changé, mais je ne voulais pas non plus lui faire de mal.
Très vite pourtant, je me replongeai dans mes premiers souvenirs avec Ys. Aux sous-sols. Un rire me prit quand je me remémorais la haine qu'on avait alors l'un envers l'autre. Notre jeu du chat et de la souris avait commencé ce jour-là.

"Quoi? Ça te fait rire?"

Non Ys, ce n'était pas toi qui me faisait rire. C'était de repenser à tout le chemin qu'on avait parcouru pour en arriver à être amis, puis frère et sœur. Je repensais aussi au groupe, et à mes confidences. Quand il m'avait serré si fort contre lui quand je lui avais avoué être malade et quand nous avions été si coupable pour notre dispute. C'était cela qui me faisait rire. C'était notre relation tellement unique.

"Bordel!! Vous avez un problème avec mes fringues!! Toi et Mitsu vous allez réunir et faire une cagnotte! Vous me devez une garde robe!"


- Même pas en rêve.

Il s'était redressé, et semblait déplorer son pauvre haut qui n'avait plus beaucoup d'allure. J'ai ris et j'ai vaguement finit de brûler son haut, juste histoire d'enfoncer le clou, cette fois-ci sans le blesser.
Il finit par retirer le tissus, grimaçant sous la douleur. Surement que quelques filament avait brûlé sur ses blessures. Outch.

"On m'interdit de fumer mais on me grille comme une saucisse..."

- Oh pauvre petit feu-follet. Pour peu je te plaindrai si t'avais pas manqué de nous tuer!


Je lui tirai la langue, amusée. Soudain, monsieur se tourna vers moi, les yeux remplis d'espoir.

"Suite de l'entraînement: tu vas nous faire un feu de camp pour qu'on se sèche!"

J'ai ris et me relevant, je me suis séchée en me concentrant difficilement avant de le laisser tremper et bien seul.

- T'es pas mon prof je te rappelle. Alors débrouille toi frangin.

Le tout ponctué d'un clin d’œil et d'un sourire. Non vraiment. Comment faisait-il pour me supporter?


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Bv3g
##   Mar 29 Déc 2015 - 22:05

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2656
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

C'est drôle comme les vieilles habitudes reprennent le dessus aussi naturellement. Comme si de rien n'avait jamais été, comme s'ils avaient toujours aussi proches et éloignés l'un de l'autre, s'adorant comme se détestant, Ys et Joyce retrouvèrent leurs vieilles habitudes de chien et chat. Et malgré le défouloir lors du combat, ils avaient toujours autant d'énergie pour se déchirer. C'était leur façon à eux d'agir, leur façon de communiquer. 


D'un râlement, Ys vit son haut devenir poussière. Joyce avait surement adoré de donner le coup de grâce. Ça se voit, regardez ce petit sourire démoniaque! Elle ne peut pas s'empêcher. Même Ys parfois, il avait l'impression d'être trop gentil avec elle. Si si je vous assure. Bah tant puis pour le t-shirt, il n'y avait plus grand chose à sauver de toute manière. 


Et parce qu'à chacune de ses paroles, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de se moquer de lui, qu'Ys la fixa d'un air désabuser. Bah en même temps, il se doutait bien que c'était pas auprès d'elle qu'il aurait trouver du réconfort. Surtout pas pour des choses aussi puériles. Ceci dit, Joyce lui mit le dernier coup de grâce. Alors qu'il avait eu une brillante idée de créer un feu de joie pour se réchauffer et se remettre de leur émotion, voilà que Joyce tel le seigneur des ténèbres vint anéantir tout espoir. En plus de pouvoir se sécher grâce à ses pouvoirs, elle l'abandonna à son triste sort. Rejetant toute envie de coopérer.

"Mais t'es méchante! Et en plus je suis pas ton prof! Je voulais juste te mettre une branlée!"

Oui, elle a le don de le rendre fou. Et contrarié, ce dernier tapa du pied au sol comme un acharné. Comme si cette technique allait changer grand chose. 

"Trèèès bien! Puisque tu veux la jouer perso, égoïste que tu es, je me casse!"

Oui c'est assez...immature comme réaction. Tel un enfant qui part bouder dans son coin, Ys s'éloigne de son amie, en colère. Quelques minutes plus tard, accroupi dans un coin de la forêt, ayant réunis quelques branches, Ys tenta désespérément d'allumer un feu à la manière des scouts. Puisque son briquet avait aussi décidé de le délaissé, il tenta de frotter des branches entre elle pour créer une étincelle. Démunis de ses pouvoirs après cette acharnement dans ce combat, il se sentait vraiment nu, sans armes. En plus il faisait vraiment froid. C'était pas l'époque pour piquer une tête.

"Je suis tout seul... et tout mouillé... T_T"

"Je m'appelle Rémi, et je suis sans amis!" <3


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 30 Déc 2015 - 10:46

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

"Mais t'es méchante! Et en plus je suis pas ton prof! Je voulais juste te mettre une branlée!"

J'aimais vraiment faire chier Ys. C'était la base même de notre relation et il m'était impossible de concevoir notre amitié sans cela. De plus, si les rôles étaient inversés, il aurait agît de même, sans plus réfléchir que je ne l'avais fait.
Quand à vouloir me mettre une branlée, on savait tout deux que j'avais gagné. Après tout, qui finissait torse nu, brûlé et trempé? Oui j'étais une garce et alors? Ys m'avait demandé de ne pas le ménager, comme je le lui avais demandé aussi. Je comptais bien l'écouter, pour une fois.
Mécontent, monsieur frappa le sol avec contrariété. Il ressemblait à un enfant. C'était censé être mon grand frère et pourtant, j'avais l'impression de voir un gosse de quatre ans... Ah les mecs je vous jure!

"Trèèès bien! Puisque tu veux la jouer perso, égoïste que tu es, je me casse!"

Mooooh qu'il est mignon, il boude! Un sourire amusé s'installa sur mon visage tandis que je le regardais partir en boudant et tempêtant visiblement silencieusement sur moi. Qu'il était puéril!
Je finis par m'aventurer moi aussi dans la forêt, me griffant contre quelques branches, tentant de retrouver cet idiot. Il allait finir par attraper la mort vu son état et la chaleur de l'hiver.
Quand je le retrouvai, il était accroupis, tentant désespérément d'allumer un feu. Evidemment, l'idée de rentrer se changer en se téléportant ne lui était pas venu à l'esprit hein? Alalala.

"Je suis tout seul... et tout mouillé..."

Pauvre petit chéri va! Mais il était vrai qu'il allait finir par tomber malade et il me faisait bien peine! Le concert avançait à grand pas, et on ne pouvait pas se permettre de perdre notre guitariste (Oui oui ceci est une excuse!). Je me concentrai, donnant le reste de mon énergie à créer une petite boule de feu qui finit par faire flamber le petit bois de monsieur. Une jolie flamme s'éleva et Ys pu ainsi se réchauffer. Je m'avançai, vidée, et m'assis à côté de lui.

- Qu'est-ce-que tu peux être moche quand tu boudes.

Oui la gentillesse et moi ça fait deux! Mais je pouvais décemment pas lui demander d'arrêter de bouder, j'aurais finis d'achever ma crédibilité.
J'étais épuisée. Je rêvais de pouvoir m'allonger, fermer les yeux et dormir. Le feu de camp improvisé réchauffait doucement l’atmosphère autour de nous, nous enveloppant dans une douce chaleur.

- Dis... Pourquoi t'es pas rentré te changer au lieu de rester là à te geler?

S'il me posait la question inverse, j'avais une réponse toute prête: Vu mon état de fatigue, je doutais pouvoir marcher jusqu'à l'institut... Surtout qu'une douleur familière au niveau de la poitrine commençait à me faire comprendre que j'avais un peu trop poussé. Si Ys le découvrait, soit il me tranchait en deux, soit il se foutait de moi. Au choix. Ouaip. Vive les efforts!


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Bv3g
##   Mer 30 Déc 2015 - 22:33

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2656
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il avait beau se recroquevillé sur lui même, il commençait vraiment à attraper froid. De plus, ce feu ne voulait pas prendre. Et pour un gars aussi impatient qu'Ys, ce n'était pas bon. A tout moment, il pouvait envoyer le tas de bois voler. Quand tous ses espoirs et sa détermination allaient s'effondrer, une flamme brilla. Tout heureux et fier de lui, Ys s'élança, plein d'extases:

"J'ai réussi!!! J'ai crée le feu, je suis un dieu!! Héhé!!"

Oui enfin sa victoire fut très vite disparue quand soudainement Joyce apparut de nul part. Et non Ys n'est pas un idiot. Il en avait déduis, face à cette apparition, que celle de Joyce et de la flamme avait un rapport. Ça doit l'amuser de faire espérer pour rien. Espérant que cette dernière n'avait rien remarquée, pour éviter de passer pour un idiot de nouveau, Ys se recroquevilla de nouveau sur lui. Déjà qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de faire son entrée en se moquant de lui, il n'allait pas lui donner l'occasion d'en rajouter. 

"Nianiana..."

Oui beaucoup de répartis pour le coup. Surement du au coup d'émotion sur son triste échec de scout. Cependant, il ne refusa pas son aide et ce feu prit rapidement une ampleur le permettant de se réchauffer. Enfin seulement lui... Et ça fait du bien. 

Joyce vint trouver sa place, s'installant pour se détendre. Il ne disait rien mais Ys était bien content de la revoir. C'est qu'elle avait tout de même suivis. Elle ne pouvait pas faire sans lui, elle avait besoin de lui. Et son ego va très bien merci. Non non, Ys pouvait continuer tout seul, c'est un guerrier... Bon d'accord, il était heureux de l'avoir à ses côtés, qu'elle ait pu le suivre, mais ça, par fierté, il n'en dirait rien. Juste un petit "merci" qui lui avait souffler.

"Me téléporter? Parce que j'ai zéro force là. Je suis K.O. Alors je me cale et après on verra..."

Tout de même surpris par sa réaction, malgré son air boudeur, Ys revint très vite sociale. Capacités Tonnerre. Des explications?
Ceci dit sa question l'interpella rapidement. Il fixa cette dernière du coin de l’œil, curieux de sa réponse à venir.

"Et toi? Pourquoi tu t'es pas barrée?!"

Généralement, la blonde n'aurait pas perdu de temps et de par son caractère tête dure, elle serait parti sans malaise. Le m'enfoutisme au rendez vous. Mais ça, elle l'aurait fait, autrefois... A moins qu'il n'est une autre raison?! Peut être qu'elle ne voulait pas rentrer sans lui, l'abandonner, lui tourner le dos, être une fausse sœur... Oui l'espoir fait vivre!


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 30 Déc 2015 - 23:17

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

"J'ai réussi!!! J'ai crée le feu, je suis un dieu!! Héhé!!"

Mais c'est qu'il est mignon le feu-follet là, à s'enjailler! mais j'ai bien vu sa déception quand je me suis avancée. Pour peu, j'aurais eu pitié. J'ai soupiré, me suis avancée, et finalement, je me suis assise à côté du feu, non loin de lui.
Il se recroquevilla sur lui même, et mon sourire disparut. L'avais-je vraiment vexé?

"Nianiana..."

Ah ben... oui. Pour qu'il n'ait aucune répartie, visiblement, c'est que je l'avais vraiment vexé. Il me souffla à peine un merci. J'ai soupiré et me suis allongée, vidée de toutes énergies. Une faible douleur commencé à naître, familière. Fallait que je fasse plus attention aux coups touchant à mon thorax. Je pouvais me blesser plus que je ne voulais bien l'admettre.

"Me téléporter? Parce que j'ai zéro force là. Je suis K.O. Alors je me cale et après on verra..."

Un petit sourire naquit sur mes lèvres, triste. M'en voulait-il vraiment? Je me mordis la lèvre, pensive, regardant le ciel, le feu réchauffant doucement ma peau.  
Je finis par fermer les yeux, visiblement, ni lui ni moi ne savions comment reprendre cette conversation. Avec Ys, ce qui était bien, c'était qu'on ne savait jamais comme réagirait l'autre. En revanche, ça pouvait parfois nous jouer de sales tours.

"Et toi? Pourquoi tu t'es pas barrée?!"


Je fus surprise par sa question. J'ouvris les yeux et me redressai légèrement, le regardant. Il avait toujours l'air mouillé, mais il avait aussi l'air d'avoir moins froid. Rassurée, je soupirai.

- Je suis fatiguée, je n'avais pas la force de rentrer... Et puis... Je me sentais pas le coeur à te laisser tout seul dans les bois à te geler les fesses. Tu serais capable de m'attraper une pneumonie et de m'accuser.

Oui oui la gentillesse si si je vous jure j'en suis capable. Mais je ne pouvais clairement pas lui dire que j'étais restée parce que j'avais seulement envie de profiter d'un temps calme avec lui non? OK, notre relation s'est apaisée depuis son début, et OK, je le considérai comme mon frère, mais y a des limites faut pas abuser non plus.

Mais la réalité me frappa. J'avais changé. Énormément.  Je n'étais plus celle que j'étais à mon arrivée. J'étais plus mature et plus réfléchie. Plus concernée aussi et plus investie. Je n'avais pas mentis à Mitsuki quand je lui avais dis qu'ils étaient tout ce que j'avais. C'était la vérité. Et je me surprenais à vouloir croire que cela resterait ainsi encore longtemps.

Je me rallongeai, fermant les yeux. La fatigue me tombait dessus, je crois que j'étais même capable de m'endormir sur le sol froid et rugueux de la fôret.

- Au fond... Je crois que j'avais pas non plus envie que tu m'en veuilles pour t'avoir laisser seul et mouillé dans la forêt.

Je n'hésitai qu'une seconde avant de lâcher, dans un bâillement.

- Au final, je t'aime bien feu-follet.


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Bv3g
##   Dim 3 Jan 2016 - 22:55

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2656
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le retour de Joyce était une surprise sans l'être. Disons qu'il se serait douter qu'elle serait apparue à un moment donné. Evidemment, elle aurait pu le rejoindre comme pas du tout. Mais Joyce avait changé, et n'importe qui, même un aveugle, l'aurait remarqué. En revanche, par la suite, Ys était loin de se douter qu'il tomberait de haut.

Recroquevillé sur lui, doucement, Ys put se détendre grâce à la chaleur du feu. Ce n'était pas non plus le paradis, mais au moins, il ne tremblait plus comme une feuille. Intérieurement, il était bien heureux de voir sa sœur réapparaître. Finalement elle était plus mature qu'il ne l'avait été. Non parce que partir comme ça, en râlant et en pestant, ce fut elle qui fut la plus intelligente. Mais chut ne dites rien, elle n'aurait pas finis de se la péter!

Croisant le regard de son amie, cette dernière prit un ton comme si sa réponse était logique. OOOOkkkey! Elle voulait juste se soulager la conscience?! D'un air crédule, Ys braqua son regard sur les flammes qui dansaient et laissa souffler:

"Ouais avoues que t'allais te perdre surtout!"

Sa réponse était à la fois pas crédible comme possible. Bah ce ne fut pas ce qui retenu l'attention du jeune homme. Tout comme sa sœur, Ys s'allongea. La douleur de ses blessures lui tira une grimace mais il retenu tout commentaire. Ce n'était pas dans sa nature de se plaindre. De toute manière, il irait voir les guérisseurs après ça. Le calme après la tempête, ils étaient apaisés. Ils s'étaient défoulés et pouvaient enfin se reposer côte à côte sans se tirer dessus. Une trêve. 

Passant son bras en dessous de sa tête pour la relever, Joyce brisa quelques minutes après ce long silence. Sa voix était différente. Elle semblait plus posée, plus réfléchie. C'était différent car cette fois, parmi tant d'autres, Ys l'aurait reconnu, Joyce parlait avec le cœur. Relevant lentement le regard vers elle, elle qui gardait un calme intérieur, fermant les yeux. Qu'est ce qui pouvait le gêner? Le faire rougir? Le fait qu'elle puisse avouer ne pas avoir voulu le laisser au risque d'obtenir de la rancune? Ou parce qu'elle avouait naturellement qu'elle l'aimait bien?! 

"......"

Les mots lui manquait, la répartie l'avait laissé tomber. Jamais Joyce n'agissait de la sorte. C'était plus elle te mordait, plus elle t’appréciait. Mais de là à user des mots, à le dire à haute voix, sans stresse... elle était méconnaissable. La fixant de ses grands yeux, les lèvres légèrement entrouvertes, peu à peu, Ys se délivra de cette illusion. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres et calmement, retrouvant son rythme cardiaque normal, il reprit:

"C'est idiot... je ne t'en aurais pas voulus. Je suis habitué je pense."

Fixant le ciel, les paroles de la jeune femme résonnaient encore et un sourire se libéra. Joyce était irremplaçable. Elle n'avait pas besoin d'en dire plus. Il suffisait de deviner que cette dernière était honnête car récemment ils avaient pris conscience de la valeur de l'un, de l'autre. Cette foutue maladie l'avait repoussée derrière ses retranchements, l'obligeant à ne jamais s'attacher. Aujourd'hui, elle avait surement compris que personne ne l'abandonnerait. Et ce malgré leur violente dispute passée.

"Je crois bien que moi aussi gamine."

Le temps suspendu, fermant les yeux, le chant du vent caressant les branches des arbres, plus rien ne pouvait venir détruire ces instants. Ce qui pouvait s'approchait le plus d'une trêve, était aussi une libération, le temps des aveux. Et ne connaissant plus la gêne d'adolescent, ils pouvaient se parler en face, sans ciller. Et on aura beau dire, on a besoin de ses moments, quelque soit le moment dans notre vie. 

"Au fait, ça te vas bien le maquillage. Tu fais plus...femme."


Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Approches ptite soeur, j'ai un cadeau pour toi! <3 (PV Joyce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : 1, 2  Suivant