Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Que va t-il se passer maintenant ?
Jeu 31 Déc 2015 - 18:15
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je restai dans le couloir, triturant mes doigts dans tous les sens. Le noir. Le noir total. Cela faisait presque une heure qui Mitsu-chan avait été emmené. Presque une heure qu'ils s'occupaient d'elle. Presque une heure que je n'avais pas de nouvelles. Presque une heure que je tentai de voir ce qui se passait, ce qui allait se passer... Rien, je ne parvenais à rien voir, ce qui renforçait mon mal être, car je ne pouvais m'empêcher de me dire que c'était mauvais signe. Je devrais voir comment elle va, ou au moins capter comment elle va s'en sortir. Mais c'était comme si tout était brouillé, et ça m'énervait au plus haut point.
J'y étais allé fort, j'en avais conscience. Mais je savais aussi que Mitsu-chan était forte. Je ne pouvais m'empêcher d'être inquiet... Les dommages devaient être sévères pour qu'ils mettent autant de temps. Ils n'avaient rien dit, aucun commentaire lorsque j'étais arrivé. Ils l'avaient juste emmené mais j'ai bien vu qu'ils pinçaient les lèvres ou faisaient la moue. Est-ce que j'avais fait quelque chose de mal ? Est-ce que j'avais commis un acte irréparable?

Je marchais de long en large, jusqu'à ce qu'un médecin sorte enfin d'une salle. Ne sachant même pas s'il était dans le coup ou pas, je l'arrêtais, paniqué, comme un gamin, et lui demandait des nouvelles. Il m'envoya bouler. Je me résolu donc à attendre, encore, toujours. Finalement une infirmière vint me trouver.

-Vous pouvez aller la voir.

J'acquiesçai et me dirigeais vers sa chambre. Tout s'était bien passé alors ?
En poussant la porte, je la vis allongé sur osn lit, couverte de bandage un peu partout, une vraie momie. L'infirmière m'expliqua qu'elle avait des gerçures un peu partout, qu'elle avait brûlée par le froid. Je baissais la tête, sans rien dire. Je tirai un tabouret et m'assis à côté d'elle. Au bout d'un moment, je finis par parler, d'une voix un rauque après tout ce temps sans prononcer un mot.

-Coucou MItsu-chan... Tu me dois un panier et des champignons tout neuf tu te souviens, dis-je en souriant.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Sam 23 Jan 2016 - 21:02
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Tout était flou dans mon esprit. J'avais la sensation étrange d'avoir été plongée dans une sorte de liquide noir  qui répandait en moi une chaleur douce et accueillante.
Le monstre était parti et j'étais livrée à moi-même, cherchant mon chemin dans ces ténèbres. Le temps s'écoula pourtant à une vitesse folle, mes rêves s'enchaînaient dans mon esprit, alternant entre passé, présent et futur probable. Je me sentais beaucoup mieux ; oui, j'étais mieux comme ça, la douleur s'était effacée, j'avais besoin de ça, de dormir, de perdre conscience, d'être l'espace de quelques instants totalement déconnectée de la réalité. Le monde qui se forgeait dans mon esprit était plus beau, plus envoûtant, je m'y plaisais et je voulais y rester. Je sentais qu'on me transportait et je me laissai aller, plongeant dans l'irréel.
Pourtant, la réalité me rattrapa bien trop vite à mon goût. Plusieurs énergies entrèrent dans mon esprit, s'imposant avec hargne. Ils s'agitaient, criaient dans tous les sens. Je fronçai les sourcils, troublée par leur présence. Je les détestais, ils faisaient trop de bruits, me tiraient de ma rêverie. Tout était mieux, et il me forçait à revenir à la réalité, cette réalité trop brutale, trop douloureuse, qui ne me convenait plus et dont je ne voulais plus.
Lorsque je repris conscience, plusieurs guérisseurs étaient attroupés autour de moi. Quelques voix fusèrent, ils réalisèrent que j'avais ouvert les yeux, et l'agitation reprit de plus belle. Un mal de tête me prit et je plissai les yeux, ennuyée par toutes ces voix et ces pouvoirs qui m'agressaient. Leurs énergies étaient trop fortes, leurs pouvoirs trop sollicités, et ils perturbaient mon esprit. J'ai toujours détesté les hôpitaux.
Je les fixai tandis qu'ils me passaient des bandages, vérifiaient mon pouls, m'assaillaient d'anti-douleur. Je décidai de fermer les yeux. Peut-être pourrais-je retourner dans mes rêves. Me rendormir. L'espoir fut vain.
Lorsque je rouvris les yeux, une jeune infirmière était penchée sur moi.

-Votre état est stable mademoiselle Hojitake. Votre ami peut-être entrer ?

Je grognai. Elle m'agaçait avec sa voix, sa question, sa présence. Elle prit pourtant ça pour un oui. Je la vis sortir de la salle, et quelques instants plus tard, Matheo entra à l'intérieur. Je détournai immédiatement le regard. Sa voix me rappela pourtant sa présence, tandis qu'il s'installait à côté de moi.

-Mmh
, maugréai-je.

J'étais terriblement honteuse. Qu'avais-je fait ? Qu'est-ce qu'il m'était passé par la tête...? Mon regard se posa sur la fenêtre et j'observais le ciel grisonnant qui surplombait Terrae.

-Je me rappelle, oui.


Je n'avais que rarement été si peu communicative... Mais qu'est-ce que je pouvais dire ? J'avais pété les plombs. Encore. Même si ça n'était pas arrivé depuis longtemps. L'hyperactivité n'a pas que des avantages. L'impulsivité en est le pire défaut.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Sam 6 Fév 2016 - 19:35
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je la regarde attentivement, une moue gênée sur le visage. Je ne savais pas quoi dire, où comment aborder la conversation. Elle ne m'avait qu'à peine répondu. Soit elle ne voulait pas me parler, soit elle ne pouvait pas ( mais ça ne semblait pas être le cas ) soit... elle était encore en colère contre moi, ou vexé de s'être fait avoir par mon blizzard. Du coup, je me dandinais sur ma chaise, observant la chambre autour de moi, tout en jetant de petits coups d'oeils furtifs à Mitsu-chan... qui n'avait visiblement pas l'intention de décrocher plus de mots qu'elle n'en avait déjà dit. Sauf que le silence que cela crée, c'est triste, et oppressant. Moi j'ai besoin de parler, et surtout, je veux qu'elle me parle comme avant. Je veux qu'on rigole tous les deux, qu'on se taquine...

- Bah ce n'est pas si grave! Et comme ça tu iras cueillir des champignons avec moi, ce sera cool!

Je tentais vainement de ranimer un peu d'enthousiasme dans l'atmosphère, mais c'était raté. Voyant que la poudre aux yeux ne menerait nul part, je décidais de parler franchement, quitte à me mettre Mitsu-chan à dos, mais au moins, elle me parlerai.

-Dis Mitsu-chan... Pourquoi tu as voulu te battre de façon si soudaine ? Non pas que je n'aurais pas accepter le défi autrement mais c'était... bizarre. TU était bizarre pendant le combat...

Là, je sentais que je m'exprimais mal, que je risquais de la vexer. Mais comment lui faire comprendre vraiment ce que je voulais exprimer ?

-Qu-est-ce qui t'arrive Mitsu-chan ? Tu es malheureuse ?
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Sam 13 Fév 2016 - 10:07
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je sentis que le regard d'Akihiko se faisait insistant sur moi, mais je persistais à regarder ailleurs. Ca aurait été encore plus compliqué d'affronter ce regard...
Il commença à essayer de calmer le jeu, malgré ma mauvaise humeur frappante, et je ne retins qu'à peine un soupir. Pourquoi faisait-il tous ces efforts ? Je n'en voyais pas l'intérêt. J'avais été tout simplement ignoble, je l'avais attaqué sans raison après l'avoir incendié -sans raison non plus- et lui... Déjà, il était là. Ensuite, il essayait de comprendre.
Ses questions me prirent de court. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit si direct. Je me pinçai la lèvre et tournai la tête pour venir fixer mes yeux sur mes mains que je triturai au dessus de mes cuisses. J'étais mal installée, au passage.
Je cherchais les mots, tandis qu'il en rajoutait une couche. Je me pinçai la lèvre inférieure. Ouais, ok...
Le silence me parut être un bon ami, et je me murai en lui. Jusqu'à ce que ce même-silence devienne rapidement très pesant. Est-ce qu'il le faisait exprès, de me mettre si mal à l'aise ? Je ne comprends pas. Il me connaît, nan ? Au moins un peu... A moins qu'il pense que j'ai tant changé que ça. Mais s'il se souvient de moi telle que j'étais la dernière fois que je l'ai vu... Il doit forcément se dire que je m'en veux, non ? Alors pourquoi me poser cette question presque rhétorique ? En plus, qu'est-ce qu'il croit ? Que je vais déballer mon sac ? lui dire tout ce qui me tracasse...? Je ne comprends plus, là. Parce que quoi qu'il pense actuellement, je pensais qu'il savait que j'étais loin d'être le type de personne qui se confie...
Je détournai le regard, cherchant le moindre petit détail à fixer ailleurs. Je repérai une imperfection sur un carré de carrelage blanc à côté de mon lit, sur le sol, et je m'y intéressais bien plus que ce que ce genre de détail est sensé suscité en terme d'intérêt.

-Non, ça va. Je pense que je suis juste fatiguée. Excuse-moi pour ce que je t'ai fait.


Voilà. C'est dit. Ca me coûte un bras, mais c'est dit... C'est bon maintenant ? Ou il a encore des questions...?
Je me déteste d'être comme ça. Je n'ai vraiment jamais été aussi désagréable. Ca m'énerve. Mais j'ai tellement pas envie d'en parler. J'ai tellement envie de me rendormir, de laisser le temps agir. Parce que si j'en parle, ça veut dire que je l'accepte et que je le rends réel. Et j'ai pas envie... Pour l'instant je veux que mes problèmes restent dans ma tête. Ils y restent. ils sont biens là-bas. Même s'ils me poussent à faire n'importe quoi. Tant pis...
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dim 14 Fév 2016 - 15:54
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Mais... pourquoi elle ne veut plus me parler ? Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Elle est en colère contre moi ? Je n'arrivais pas à comprendre ce qui ce passait dans sa tête, tandis que je l'observais détourner son regard du mien. Elle voulait m'éviter à tout prix j'avais l'impression. Pourquoi ? Elle faisait tous les efforts du monde pour ne pas regarder dans ma direction, pour fixer son attention sur je ne sais quoi... tout plutôt que sur moi. Elle était si fâchée que ça ? Je voulu parler à nouveau, comprendre. Elle ne m'en laissa pas le temps. Le silence devait devenir pesant pour elle aussi, mais elle ne semblait pas vouloir y mettre fin, pas vraiment. Sa réponse, laconique, ne me tira aucun sourire. A vrai dire, je continuai à la regarder, l'air triste.

-Pas besoin de s'excuser...

J'avais à peine murmuré, ne sachant plus trop comment me comporter. Elle agissait comme si je ne comptais plus, comme si elle se désintéressait de tout. J'étais persuadé au fond qu'elle s'en voulait, pour le combat ou m'avoir attaqué, je ne savais pas, mais il y avait quelque chose qui la travaillait.

-Tu sais MItsu-chan... on peut trouver un moyen tous les deux, on pourrait...

Je ne savais pas quoi dire, je ne savais pas quoi ajouter. Tout avait pourtant été toujours si simple avec elle, tout était si naturel. Je n'avais pas besoin de réfléchir pour lui parler, pas besoin de calculer. Là, j'avais l'impression de marcher sur des oeufs, ou sur une glace friable prête à s'effrondrer. Le pire pour moi était de ne pas comprendre, freiné par son silence.

-Tu veux que je m'en aille Mitsu-chan... ? finis-je par demander

Elle semblait vouloir être seule. Ne voulant pas supporter mon regard, peut-être qu'elle supporter mal ma présence aussi. MItsu-chan... que dois-je faire ? Dis-moi.

Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Fév 2016 - 14:35
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Sa présence me devenait de plus en plus insupportable. Et paradoxalement, je savais d'ores et déjà que la mienne devait lui être insoutenable. Je ne faisais aucun effort, j'étais de mauvaise foi, et en plus, j'étais désagréable. Je baissais les yeux, me concentrant à nouveau sur mes mains. Et j'étais bien trop occupée à regarder mes doigts s'agiter nerveusement pour entendre les paroles d'Akihiko. Lorsqu'elles parvinrent à mes oreilles, j'écarquillai les yeux, encaissant le choc. A se demander ce que je voulais vraiment... "Fous-moi la paix" "Oh et puis non, si tu pars, je serais seule. Encore."
Je fermai durement les yeux, tourmentée par mes propres pensées. Je pestai avant de laisser échapper :

-Non.


Je ne rouvris pas les yeux tout de suite. J'étais troublée. Je ne savais plus ce que je voulais.
Je pris une lourde inspiration, tentant vainement de retrouver contenance. Finalement, je lâchai un soupir et rouvris les yeux. J'ancrai mon regard dans celui d'Akihiko.

-Parle-moi un peu de toi. Comment ça se passe depuis que tu es devenu Master ? Ca doit te faire sacrément bizarre d'avoir grandi comme ça d'un coup... Comment tu le vis ?

Je ne voulais pas parler de moi. Mais s'il partait, j'étais seule. Et je ne voulais pas être seule. Alors même si mon humeur ne me permettait pas de m'intéresser suffisamment à ce qu'il allait me répondre, l'entendre parler, c'était ne pas affronter le silence. Et l'écouter parler, c'était le garder près de moi. Un moyen comme un autre de ne pas être seule.
C'était parfaitement égoïste. Et en plus, j'en jouais. Mais j'en avais besoin. Au moins de temps en temps. Ne plus penser aux autres. Ne plus penser à rien en fait. Oublier l'espace d'un instant ce qu'il s'était passé quelques heures auparavant. Et penser à moi. Juste à moi. A ce que je ressens là, et à ce besoin que j'éprouve de ne pas être seule. Au moins cette fois-là.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Mer 18 Mai 2016 - 18:29
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

J'étais perdu. Son silence me pesait plus que mon attitude insouciante le laissait paraître. J'avais l'impression de me prendre une gifle dans la figure, me disant qu'il n'y a rien que je puisse faire pour la tirer du mur dans lequel elle s'est retranchée. Pourtant j'avais tellement envie qu'elle me regarde. Je n'avais même pas besoin d'explication si elle ne voulait pas m'en donner, je n'avais pas besoin d'excuses non plus si c'était trop dur pour elle... Mais je voulais qu'elle me regarde, qu'elle me sourit comme avant, lorsque je me sentais protégé, en sécurité à ses côtés.

Je me préparais à partir, faisant glisser le siège pour me lever lorsqu'elle parla enfin. "Non", elle ne voulait pas que je parte. Elle enchaîna rapidement sur une autre question, comme pour détruire le silence qui menaçait de s'installer, comme pour faire écho à mes craintes. Elle ne voulait pas être seule. Je ne le dérangeais pas ? Je me ré-installais, calmement, puis lui répondis avec mon ton habituellement enjoué:

-C'est super top d'être master! C'est encore mieux que tout ce que j'avais imaginé! Bien sur tu connais aussi mais c'est tellement incroyable comme sensation, cette impression qu'on peut tout faire d'un claquement de doigt.

Je m'emballais un peu, j'étais tout excité. Mais il n'y avait pas vraiment d emot pour décrire ce que ça me faisait d'être master. En même temps, je savais que Mitsu-chan comprenait ce que je voulais dire, alors je pouvais me permettre d'être un peu évasif.

-Quand à devenir grand... Je ne m'y attendais pas, j'ai eu peur. J'ia un peu de mal à contrôler mon corps parfois, parce que je ne suis pas habitué à la taille. Maintenant j'ai de grandes jambes, de grands bras... C'est difficile de coordonner. Je tombe tout seul assez souvent, dis-je avec ennui.

C'est vrai, j'en avais marre de tomber tout le temps. Ce n'est même pas que je ne faisais pas attention, c'est juste que mon corps cessait d'obéir pendant un court instant, ou simplement j'oubliais que mes membres et mon corps étaient différents. Ce n'était pas facile à exprimer.

-Les gens s'adressent à moi comme un adulte, mais j'ai toujours l'impression d'être un enfant... et en même temps plus que ça. Comme si j'avais deux personnalités. C'est bizarre hein ?

Dit à haute voix, c'était encore plus bizarre d'ailleurs.

Hrp: je suis désolé mon post est nul, en retard et ça te laisse pas une grande marge de manoeuvre pour répondre T.T
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Mer 1 Juin 2016 - 12:56
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Et moi je suis désolée de te proposer une Mitsu si déprimée >O<

Je n'arrivais pas à ressentir de la joie. Malgré ce qu'Akihiko me racontait sur la vie de Master, sur sa nouvelle vie, sur ce qu'il ressentait chaque jour, j'étais vide de toute émotion. Je ne le regardais pas, toujours fixée sur mes doigts qui s'entremêlaient nerveusement. Je finis tout de même par sourire, poliment, mais pour la première fois de ma vie, je savais que je n'arrivais pas à simuler vraiment. J'avais pourtant toujours été douée pour ça, rien ne m'atteignait, et là... Là, j'étais littéralement transparente. J'avais beau sourire, aimablement, et encore ce n'était qu'une ébauche de sourire, je savais qu'il n'était pas dupe. Son rire ne m'atteignait pas, j'avais l'impression d'être morte intérieurement.
Je haussai les épaules.

-Bizarre... Non, je ne pense pas. Ca doit être normal. Tu es le seul à avoir vécu ça, alors tu n'as pas vraiment quelqu'un avec qui partager ce que tu ressens, c'est plutôt ça qui doit être gênant, non ?

Waouh. Chapeau Mitsu. Je lui demandais de rester pour le tirer vers le bas, c'était incroyable. J'étais incroyable. Juste pour pas être seule, pour faire mon égoïste... Je le cassais. Lui qui était heureux d'être Master...

-Après, c'est une expérience. Ca doit être intéressant. Mais tu ne regrettes pas, si ?

Prendre tant d'année comme ça, d'un coup... Malgré mon état, je trouvais ça étrange. En un sens, c'est quelque chose qui aurait pu m'arriver. Du style "quand tu utilises ta greffe, tu vieillis." A l'inverse de cela, quand j'utilise ma greffe, je raccourcis ma vie... C'est un peu dans le même style finalement, sauf que si je continue à l'utiliser, je ne serais jamais vieille.

-Mais du coup... Justement, puisque ta greffe a été de grandir... Tu n'as pas vraiment de greffe, pas vrai ?


Faire la conversation, coûte que coûte. Je devais tout faire pour qu'il reste. Sinon j'allais faire une connerie. Je le savais.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Mar 21 Juin 2016 - 20:16
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je continuais de parler, sans vraiment faire attention à ce que je disais. En fait, je disais tout ce qui me passait par la tête, qui avait rapport de près ou de loin avec ses questions. Je voulais la voir sourire, je voulais la voir rire, comme avant... Je ne voulais pas que les choses changent Nous étions tous les deux masters, cela changeait énormément depuis notre première rencontre mais je ne voulais que nos relations soient ainsi. Je voulais toujours pouvoir arriver dans sa chambre pour m'amuser avec elle. Je voulais toujours la voir ma taquiner et m'expliquer des choses compliquées. Est-ce que tout serait ainsi désormais qu'on était master ?

-C'est vrai que c'est gênant... Mais bon, en fait je me pose pas trop de question. Je trouve ça cool au fond, dis-je, les mains posées sur ma nuque.

Maintenant, je n'avais plus besoin de donner mon âge à tout bout de champ ou de justifier ma présence dans tel lieu. C'est énervant d'être petit, les gens sont tous persuadés que tu es inoffensifs, innocents alors que si je voulais je pourrais les noyer dans leur propre maison. Oups! C'est pas gentil ça!
La question qui arrive ensuite me laisse dubitatif. Je réfléchis un instant, un doigt sous le menton avant de secouer la tête.

-Ben... je ne crois pas non. enfin non je n'ai pas de greffe... C'est triste!! Je ne l'avais aps réalisé avant que tu ne me le dises, dis-je d'un ton effaré

C'est vrai que du coup je n'ai pas de greffe. J'ai grandi, mais je ne peux pas redevenir petit, ce n'est pas une machine à volonté. Mais alors, ça veut dire que je suis super faible comparé aux autres masters! Je veux dire, ils ont tous de super pouvoir sauf moi! Mon visage prit une mine triste, désappointé. Mais je me ressaissis vite! Je suis là pour faire sourire Mitsu-chan, pas pour pleurnicher.

-Pas de super pouvoir pour moi... mais je m'en fiche! L'eau ça reste cool quand même!

Une question me vint d'ailleurs à l'esprit, en rapport avec ce qu'elle m'avait demandé.

-D'ailleurs c'est quoi ta greffe à toi Mitsu-chan ? enfin... si c'est pas un secret hein, dis-je en chuchotant, de peur que quelqu'un nous écoute et nous dénonce.


Hrp: Non elle est mignonne... ça me rend trop triste de la voir comme ça T.T
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Mer 22 Juin 2016 - 13:19
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je comprenais Akihiko lorsqu'il m'expliqua que de toute façon, il n'avait pas de questions. J'étais comme lui. Aaron m'avait certes entraînée, mais je n'avais jamais eu véritablement de questions. Je préférais vivre et expérimenter les choses, les sentir pour les manipuler à ma convenance. Expérimenter le fait de grandir si rapidement, en un clin d'oeil, devait être incroyablement intéressant. Il y avait plusieurs facteurs : celui d'être plus grand déjà, physiquement, puis la découverte de la puberté sans l'avoir connu -la voix d'Akihiko était celle qui avait le plus changé après son passage au rang de Master ! Une nouvelle découverte de soi en fait. C'était comme rencontrer son "moi" du futur sans réellement le rencontrer, puis ce "moi" du futur devenait notre "moi" du présent. Sa découverte du potentiel infini de la puissance des Masters s'accompagnait donc de quelque chose d'autre, qu'aucun d'entre nous ne pourrait connaître finalement. Si ça pouvait le gêner, ça pouvait aussi rendre des personnes jalouses, car c'était une expérience unique, finalement.
Ma question sur sa greffe le fit réagir plus que je ne l'imaginais, car il ne l'avait finalement pas réalisé avant. J'imagine que c'était normal ; il n'était encore qu'un enfant, tout ne devait pas couler d'eau de source pour lui. Pourtant, malgré son absence de greffe, j'avais senti une puissance décuplé, quelques heures plus tôt, lorsque nous nous étions battus. Peut-être que c'était ça, son avantage, à lui. Peut-être qu'il était encore plus fort que nous. Ca pouvait faire la différence, et compenser son absence de greffe, de "super-pouvoir" en plus, comme il le disait si bien.
Sa question me tira un léger sourire malgré mon humeur massacrante. Je laissai échapper un rire léger, et haussai les épaules.

-Il paraît que c'est un secret, mais bon... Moi je m'en fiche. Je suis immortelle,
avouai-je.

Ca a de l'allure, hein, dis comme ça. Je peux tout encaisser. Et heureusement, sinon je ne sais pas comment j'aurais pu me remettre aussi vite de son attaque finale.
Je commençais lentement à me dégriser, bien que je ne sois toujours pas au mieux de ma forme. Mais parler avec Akihiko me permettait de penser à autre chose, j'oubliais qu'on m'avait abandonnée et que, pire encore, j'avais abandonné mon meilleur ami.
Je relevai le menton et cessai de jouer avec mes doigts. Je posai mes prunelles violettes sur mon ami, qui, alors que je m'y attendais le moins, était finalement là, avec moi, à me soutenir, à essayer de m'aider, alors que j'avais tout fait pour le faire fuir.

-Dis-moi, maintenant que tu es un adolescent. Comment ça se passe pour toi ici ? Tu suis encore les cours avec Tomoe pour rattraper ton retard ? Ou tu as essayé d'aller en cours avec les autres gens de ton âge ?
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Sam 25 Juin 2016 - 20:16
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

J'étais content de pouvoir parler de mon état de master avec quelqu'un d'autres. En vrai, je n'en croisait pas beaucoup. Je me rendais rarement en salle des masters, car on préférait me laisser un temps d'adaptation, et les autres personnes n'osaient pas me confier de tâche administrative car... ben malgré mon apparence, j'étais toujours un enfant et je ne savais pas comment faire. De toute façon, je passais le plus clair de mon temps, loin des gens, à tester mes nouvelles facultés ou à nager. Je fouillais un peu les divers coin de Terrae à la recherche de ce que je n'avais jamais remarqué auparavant. De ce fait, je croisai rarement mes semblables et discutais rarement de mon état avec eux. Mitsu-chan était la première avec qui je me permettais ce luxe, et franchement, c'était super agréable. On a toujours besoin de parler pour se lâcher un peu.

La tête dans les mains, je guettais avec attention la réponse de Mitsu-chan sur sa greffe. J'avais trop envie de savoir ce qu'elle avait comme super-pouvoir. J'éclatais finalement de rire.

-Oui oui je sais que tu es invincible! Mais sinon c'est quoi ta greffe ?

Ben oui Mitsu-chan était immortelle pour moi, et invincible surtout! Depuis qu'on s'était rencontré elle avait toujours cette place de déesse indomptable dans mon coeur; elle l'est toujours aujourd'hui. Elle avait juste eu un petit coup de mou!
Les détails qu'elle demandait me tirèrent une grimace.

-Tomoe m'aide beaucoup! On a essayé nos pouvoirs ensemble aussi au fait, c'était trop cool! Mais pour les cours, elle a fait ce qu'elle pouvait pour l'isntant, du coup je vais dans les premières classes de collège car je n'ai pas le même niveau que les gens de mon âge... enfin de l'âge de mon corps, c'est compliqué, râlais-je.

Et ça l'était pour de vrai! J'étais allé en classe avec les élèves qui devaient avoir le même âge que moi master, mais je n'avais rieeeen compris du tout à leur cours. Ils parlaient de gens, de calculs que je n'avais jamais vu! Le pire c'est que je m'étais fait interroger en plus, et tout le monde avait rigolé quand j'ai dis que je ne comprenais pas la question. Ils osent se moquer d'un master ces idiots...

-C'était horrible, commentais-je après avoir raconté à Mitsu-chan. Du coup, je suis les cours qui me manquent avec Tomoe et pour le reste, je fais comme je peux avec les classes supérieures. C'est un peu perturbant mais bizarrement, j'apprends bien il parait!

Enfin, c'est ce que Tomoe me disait et je la croyais! Elle était gentille, c'était pas une menteuse.

-Et toi Mitsu-chan, tu fais quoi en tant que master ? D'ailleurs, on devient quoi une fois master ? Est-ce qu'on doit remplir des papiers tout le temps ? On a des cours spéciaux ? On doit faire des réunions ? On assiste aux initiations et étoilisations ? demandais-je les yeux brillants



Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 7 Juil 2016 - 11:17
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

La réaction d'Akihiko, lorsque je lui répondis sur ma greffe, me surprit légèrement. Je baissai à nouveau le regard sur mes mains, et retins un soupir. Invincible... Comme si c'était évident. Je relevai un peu le regard sur lui, gênée.

-Akihiko... Tu ne comprends pas. Je suis immortelle. Ca veut dire que je ne peux pas mourir. Enfin... C'est un peu plus compliqué que ça. Mais je peux survivre à une explosion, je peux survivre si je prends une balle, si on me plante un couteau dans le ventre ou... Que sais-je encore. Je suis... Immortelle.


C'était assez gênant à avouer, finalement. Je baissai une nouvelle fois les yeux sur mes mains, avant de décider de changer de sujet et de revenir sur le passage d'Akihiko en tant que Master. Il m'expliqua que c'était assez compliqué pour lui, mais que Tomoe était là et s'occupait de lui. Cette femme était vraiment une fille formidable. Je me souviens qu'elle m'avait moi-même beaucoup aidé lorsque j'étais passée Master ; elle m'avait expliqué comment gérer la paperasse, comment gérer les Appels que je recevais, comment créer les dossiers des personnes que nous allions aller chercher pour leur proposer de venir à Terrae.
Je tirai une petite grimace quand il me raconta deux trois anecdotes sur ses premiers jours en tant que collégien, et j'eus, malgré mon humeur massacrante, un léger sourire de compassion.

-Ne t'inquiète pas. Je suis sûre que tu progresses bien, et puis il n'y a pas de honte à avoir des difficultés. Chacun avance à son allure, ça ne sert à rien de paniquer. Et puis, si ça se trouve, à la fin de l'année scolaire, tu seras bien meilleur que certains d'entre eux !

Je sursautai légèrement sous l'amas de questions qui me tomba dessus par la suite. C'était plutôt moi, habituellement, qui parlait sans cesse, posait un tas de questions sans laisser aux autres le temps de répondre. Je comprenais maintenant l'effet que cela produisait, et ce n'était pas toujours agréable, surtout lorsque l'humeur n'était pas forcément là. Je haussai les épaules et tentai malgré tout un sourire pour ne pas vexer Akihiko.

-Je pense pouvoir répondre oui à la majorité de tes questions. En ce qui me concerne, je me suis spécialisée dans la robotique et la protection de Terrae. Je crée tout un tas de systèmes de sécurité pour empêcher les intrusions. Je vérifie constamment ces systèmes et les améliore en permanence. En parallèle, je crée mes petits robots à moi. Après, il y a effectivement les réunions, les initiations, les étoilisations, les décisions à prendre concernant les futurs Masters etc. Chaque Master a également sa spécialité : moi c'est la protection de Terrae, d'autres s'occupent de l'image renvoyée par Terrae dans le monde, de la diplomatie, etc. Il y a aussi tous les Appels que nous recevons ; chaque Master perçoit les Appels des personnes qui ressentent un vide proche de celui qu'il a lui-même ressenti et qui est la raison de sa présence à Terrae. Nous créons alors un dossier sur la personne et lors des réunions, nous déterminons qui partira la chercher. Certains sont toujours en mission à droite et à gauche pour ça justement, c'est notamment le cas de Nikkou, qui est rarement présent à l'Institut.


Je marquai un pause. Je commençai à avoir la bouche sèche.
En relevant le regard vers Akihiko, je réalisais qu'il n'était en réalité encore qu'un enfant. Personne ne l'avait encore trop embêté avec ça. Je n'étais même pas sûre qu'il soit capable de gérer tous ces papiers... Le temps ferait son oeuvre, bien sûr, et un jour il pourrait accomplir son rôle de Master comme chacun d'entre nous, mais jusque là, il allait devoir patienter. Cela étant, il avait déjà énormément de travail à faire, alors ce n'était pas un mal.

-Je crois t'avoir fait à peu près le topo... D'ailleurs, dis-moi, lorsque tu auras terminé tes études, est-ce que tu as une idée de ce que tu voudrais faire ?
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 7 Juil 2016 - 19:23
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Au début je ne comprends pas pourquoi elle semble si hésitante, si mal à l'aise. J'ai encore dis quelque chose qui ne fallait pas ? Je la regarde un peu bizarrement, jusqu'à ce qu'elle m'explique que je n'avais pas compris ce qu'elle voulait dire. J'ouvre alors des yeux ronds. Elle... est vraiment immortelle ? Je pensais qu'elle disait ça pour dire qu'elle était plus forte, ou genre invulnérable, qu'elle avait du talent ou de l'endurance. Non, apparement pas...

-Tu es vraiment immortelle ? Genre tu mourras jamais et tout ?? Mais c'est trop génial! C'est pas un super pouvoir ça, c'est carrément une bénédiction divine!

Oui j'étais tout excité. Parce que je n'avais jamais entendu parler d'un tel pouvoir, si ce n'est à la télévision. Tout le monde disait qu'à Terrae, le niveau master était l'équivalent d'un demi-dieu, combien de fois je l'avais entendu, sans vraiment réaliser ce que ça impliquait. Maintenant que moi je l'étais, et que je contemplais les effets de la mastérisation, je comprenais mieux, en entendant Mitsu-chan me parler de se greffe, je voyais pleinement l'étendu du pouvoir qui nous était confié.
Je hochais la tête suite à ses réflexions.

-J'avance à mon rythme. Mais il faut que je progresse plus vite. Même si je ne suis pas très vieux, c'est la honte avec mon corps de devoir rester en classe de collège, ajoutais-je en riant.

Elle m'explique alors toutes les fonctions des masters. En vrai, on m'avait déjà expliqué ça mais le monsieur qui s'en était chargé était ennuyeux, et je n'avais pas tout écouté. Je savais aussi ne pas être concerné par la plupart de ses fonctions. Je n'avais pas fini mes études, je ne connaissais rien à rien et j'avais encore du mal à me positionner correctement dans mon rôle de master, par rapport à mes pouvoirs aussi. Mitsu-chan, elle, était cool du début à la fin. En plus de ses supers pouvoirs, elle veille à la sauvegarde de Terrae avec ses propres capacités, ce que je trouve admirable. Ce que j'aimerais faire aussi dans la mesure du possible.

-J'aimerais aider à protéger Terrae un jour... Même si je ne sais pas comment! Mais je crois que personne n'oserait me confier de mission pour l'instant!

Je suis encore trop frais comme ils disent, trop vert. J'observe Mitsu-chan à la dérobée. Elle a quand même bien changé depuis la dernière fois qu'on s'est vu, depuis ce moment dans l'arène où elle m'a encourage, depuis notre première rencontre où elle m'a protégé... Tout avait tant évolué. Même moi j'avais changé. J'espère que c'est une bonne chose. Pour l'instant, je n'en suis pas convaincu. Elle n'allait pas vraiment bien, et elle ne m'en parlerait pas, ce pourquoi je feignais de ne pas m'y intéresser, de parler d'autre chose. Mais est-ce que ça veut dire que ce sera toujours comme ça entre nous ?
J'avais baissé la tête, sans m'enr endre compte, mais je la relève bien vite en l'entendant me questionner. Je fronce les sourcils, en état de réflexion intense. A vrai dire...

-Je n'y ai jamais réfléchi... Je veux rester à Terrae et tenir ma promesse à Deko-sama, celle de protéger Terrae, qu'elle ne regrette jamais de m'avoir confié ces pouvoirs. Je ne sais pas encore comment se présentera l'occasion mais ce dont je suis sûr, c'est que je veux rester ici.

Et, après une courte réflexion, j'achevais :

-Et que je ne veux pas être prof!

Je ponctue cette remarque d'une grimace bien senti. Je ne me vois absolumment pas professeur, et je n'en avais aucune envie.

-Et toi Mitsu-chan ? Est-ce que tu as quelque chose que tu voudrais à tout prix faire à terrae ? Ou être ?
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Dim 17 Juil 2016 - 14:21
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Une bénédiction divine... La réflexion d'Akihiko me fit sourire. Je cachais l'ironie de ce sourire, ne désirant pas l'embêter avec ce genre d'histoires : il était encore trop jeune pour comprendre tout ce que cela engendrait, ou plutôt il était encore trop jeune pour que je me permette de lui dire ce genre de choses. En un sens, c'était peut-être mieux qu'il me voie ainsi. Être immortel, ça en jette, non ? C'est en tout cas ce que je m'étais dit lorsque j'avais reçu ce pouvoir. Je trouvais ça incroyable, et même lorsqu'on m'avait dit que ma vie rétrécissait à chaque fois un peu plus lorsque j'utilisais cette greffe, je m'en fichais, car c'était encore tellement loin pour moi !
Et puis ce missile a explosé dans mes mains. Et Allen a fait n'importe quoi. A cause de moi, à cause de ma greffe. Il est parti. Et puis j'ai appris que Joyce était mourante, pas de la même façon que moi, certes, mais elle l'était. Et réaliser que je pouvais la perdre, ça m'a fait réaliser que les autres pouvaient me perdre aussi. Et si je ne voulais pas que les gens ressentent ce que je ressentais pour Joyce. Alors j'ai compris tout ce qu'il y avait sous cette "bénédiction divine".
Je ne la déteste pas pour autant, au contraire. Moi, je trouve ça incroyable de pouvoir survivre à tout ça. De pouvoir utiliser ce don pour sauver des vies. Mais tout le monde ne partage pas cet avis. C'est une sorte de cadeau empoisonné, sauf que moi, je ne veux pas le voir ce poison, je ne veux que le cadeau.
Je relevai les yeux vers Akihiko et lui offris un petit sourire.

-Les missions viendront, ne t'en fais pas ! Il faut juste que tu patientes un peu. Mais si on t'a dit que tu progressais vite, c'est que c'est vrai, alors ne te décourage pas ! Ta première mission en tant que Master arrivera peut-être plus vite que tu ne le penses !

Protéger Terrae... Et ne pas être prof. C'était déjà un bon début. En même temps, je lui en demandais beaucoup. Déjà qu'à notre âge à nous, c'est compliqué de trouver ce que l'on veut faire, mais alors à son âge, ça doit l'être encore plus !

-Peut-être que tu serais un excellent prof, qui sait ? Il ne faut pas dire non trop tôt,
déclarai-je en lui adressant un clin d'oeil.

Et moi ? Et moi, hein ? Ce que je voulais faire ? Je réalisais à l'instant-même que ce que je voulais faire, je le faisais déjà. J'avais réussi à suivre les traces de ma mère, à me lancer dans l’ingénierie, à créer des robots ; quelque chose que je ne pensais pas être capable de faire un jour ! Et pourtant, je l'avais réalisé, mon rêve. J'avais tout ce que j'avais toujours voulu. Je créais des tonnes et des tonnes de machines, toutes plus perfectionnées que les précédentes. Je m'améliorais de jour en jour, et pourtant, pourtant... J'avais réussi à me mettre dans cet état-là. Alors que j'avais tout ce que j'avais toujours voulu. Il faut croire que les rêves s'oublient vite lorsqu'on perd ceux qui nous permettaient d'être heureux.
Je relevais les yeux vers Akihiko, captant son regard. Je ne l'avais pas vraiment vu depuis tellement longtemps et pourtant... Pourtant, il était là. Il était celui qui était à mon chevet, celui qui m'avait aidé à ne pas sombrer. J'aurais dû ouvrir les yeux plus vite. Comprendre que je n'avais pas perdu Joyce, Ys, Allen pour la vie, que ce n'était qu'une mauvaise passe, qu'il y en avait encore d'autres qui étaient là pour moi. Mais j'étais trop bête, j'imagine.
Un joli sourire, le plus beau que j'avais été capable de lui offrir jusqu'à maintenant, éclaira mon visage qui commença à reprendre vie. Il ne me suffisait que de cette simple question.

-Je fais déjà ce que j'ai toujours rêvé de faire. Je n'aurais jamais pensé pouvoir arriver jusque là... Et pourtant... Pourtant je crée des robots. Tu imagines ? J'arrive à créer des créatures qui ont même une certaine conscience. Je crée des machines bien plus élaborées que ce que j'aurais pensé être capable de faire un jour.

Je sentis une certaine chaleur se répandre en moi, et une petite larme, hésitante, roula le long de ma joue.

-J'ai déjà tout ce que j'aurais pu espérer d'avoir, et j'ai tout gâché,
avouai-je d'une voix faible. Tout.

Ils ne m'avaient pas abandonné. C'était moi qui les avait fait fuir.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

 

Que va t-il se passer maintenant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Hôpital.