Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Soulève la poussière, viens dessiner ! [ Nath <3 ]
##   Sam 13 Mai 2017 - 8:17

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi Sayanel et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Nathanaël Lancer
Messages : 426
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : ça va plutôt bien, merci

Nathanaël avait adoré voir le regard de sa camarade s'illuminer lorsqu'il avait parlé du Petit Prince. C'était apparemment une histoire qu'elle appréciait particulièrement. Il était heureux de partager cela avec elle. Il avait souri en réponse à ses propos qu'il avait trouvés plus qu'attendrissant. Il était certain qu'elles parviendraient toutes deux à s'apprivoiser. Un long silence avait suivi, pendant lequel le Titan avait rejoint Ipiu en pensée, puis il avait posé sa question. Alice ne semblait pas troublée par cette interrogation, contrairement à lui. Il ne comprenait pas très bien pourquoi ces mots étaient sortis comme cela. Que cherchait-il ?

L'Anglais écouta cependant la réponse de la jeune femme avec attention, se contentant de hocher la tête. S'était-il déjà posé ces questions ? La réponse était évidente... non, jamais... enfin, jamais avant Ipiu. Ou alors de manière différente. Il avait cherché à ne pas décevoir ses parents, par exemple, mais ce n'était pas pareil. Il ne s'était jamais vraiment remis en question, jamais comme ça. Ce qu'il ressentait pour la Sensitive, c'était nouveau pour lui. Elle était son premier amour et, vu l'intensité de ce qu'il éprouvait pour elle, il se disait qu'elle serait probablement le dernier, la seule personne qu'il aimerait jamais. Cette idée pouvait paraître très naïve, mais seul l'avenir viendrait l'affirmer ou l'infirmer, et il n'était pas voyant. La seule chose dont il était certain, c'était qu'il n'avait jamais rencontré quelqu'un d'autre comme elle, comme il n'avait jamais rencontré quelqu'un d'autre comme la Télépathe, bien que cela ne soit pas pareil. Évidemment, chaque être humain était différent, il ne le niait pas, mais Ipiu et Alice sortaient définitivement du lot.

Je dois t'avouer que... non, pas vraiment. Envers ma famille et mes amis, tout a toujours été très simple. Je n'ai jamais vraiment eu besoin de me remettre en question... enfin, pas comme cela en tout cas.

Nathanaël lui sourit, en miroir à sa propre expression, bien qu'un peu gêné d'un tel aveu. Il avait l'impression d'être passé à côté de quelque chose pendant la majeure partie de sa vie. Il fut touché par la douceur et la tendresse que dégageait la Terre. Elle était une amie précieuse... oui, une amie. C'était la première fois qu'il la considérait ainsi. Contrairement  à son habitude, il n'avait pas de peine à parler de cela avec elle. Bien sûr, il n'avait pas explicitement cité Ipiu, ni le fait qu'il était amoureux d'elle, mais son interlocutrice n'était pas stupide, alors il se doutait qu'elle avait compris, au moins en partie ce qu'il laissait tacite. Il lâcha un petit rire à l'arrière-goût amer.

Ce n'est jamais facile, alors... ?

Ces mots avaient été prononcés dans un demi-soupir. La question était rhétorique. Il s'en était douté, évidemment, mais cela avait quelque chose de rassurant de constater qu'il n'était pas le seul dans cette situation.

Qu'est-ce qui se passe si... si être soi-même ne suffit pas ?

Le Titan avait hésité, mais avait fini par continuer et regretta directement avoir posé cette question.

Non, ne réponds pas à cette question stupide.

Il détourna le regard, le laissant errer parmi les arbres alentours. Son expression affichait de la déception, déception envers lui-même. Il n'allait quand même pas oser imaginer que jouer un rôle, ne plus être soi-même, arrangerait la situation ?! C'était pathétique. Non, seule la sincérité était valable et si cela ne suffisait pas, il n'y avait rien à faire. Il devrait apprendre à accepter cet état de fait. Il pensait l'avoir fait... enfin, c'était peut-être le cas jusqu'à présent, mais depuis quelque temps, il ressentait comme une certaine impatience et cela l'agaçait. Pourquoi était-il si faible ? Il avait fait une promesse et risquait de ne pas pouvoir la tenir.


Soulève la poussière, viens dessiner ! [ Nath <3 ] - Page 2 1ibx10
Merci Aa-chan <3
##   Dim 28 Mai 2017 - 23:18

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 714
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Nathanaël était attentif aux paroles d’Alice. Elle le voyait bien à la façon qu’il avait de la regarder. Il ne laissait échapper aucune parole. Il semblait comparer ses dires à sa propre vie. Elle le laissait faire, il avait besoin de réfléchir, de se poser des questions, et si la Terre pouvait l’aider, elle le ferait volontiers, elle espère que c’est déjà le cas. Le Terre lui avoue qu’il n’avait réfléchi de cette façon… Il n’avait jamais été réellement amoureux avant, alors. C’est la conclusion que trouves Alice. Ce genre de relation n’est jamais simple, malgré le fait que certains y parviennent très facilement, il y a forcément un moment où on se pose beaucoup de questions.

Elle continuait de lui sourire calmement, alors qu’il était un peu gêner. C’était donc également la première fois qu’il le formulait à voix haute, enfin, qu’il se trouvait réellement en face de cette question, sans pouvoir l’esquiver. Sa question fait sourire Alice.

« Non effectivement. C’est à chaque fois différent. Et ce n’est jamais pareil, jamais facile. »

Elle baisse la tête. Alice repense un instant à Yang, à Lag. Pour les deux, elle s’était posées mille questions, toute très différentes. Elle avait peur de voir devenir Yang violent avec lui-même, elle ne savait pas s’il saurait accepter qu’elle l’aimait, elle se demandait si elle saurait tenir une relation aussi dure après la perte de sa mère, et celle silencieuse de son père. Pour Lag, elle voulait désespérément le rendre heureux, sans éprouver de pitié ou de compassion pour lui, malgré son handicap. Elle voulait lui faire comprendre cette fois, qu’elle l’aimait, quoiqu’il en dise. Elle voulait qu’il lui fasse confiance. Elle avait peur de le décevoir aussi.

Et pour Hamilton… C’était tout aussi complexe. Alice sourit malgré elle… Qu’est-ce qui lui prenait aussi, de ne tomber que sur des gens perdues, qu’elle avait peur de perdre parce qu’il était dur pour eux d’accepter qu’elle les aime. Son sourire est un peu triste.

Lorsqu’il lui pose sa question, et qu’il se ravise, Alice lève la tête vers lui, fronce légèrement les sourcils alors qu’il détournait le regard. Il se grondait lui-même. Alors, elle vient poser sa main sur son genou. Son est sûr, précis, mais tendre. Elle cherche son regard, et lui envoie un sourire extrêmement doux, de nouveau.

« Ne te blâme pas trop, Nathanaël. C’est la première fois que tu es confronté à ce genre de difficultés. Ne sois pas trop dur avec toi-même. »

Elle est sincère, elle ne dit pas cela pour le rassurer ou lui faire plaisir. Ce n’est pas évident d’arriver à ne pas se taper dessus, et à réfléchir sainement à notre comportement. La main toujours sur son genou, Alice bloque comme elle peut toutes les pensées du Terre. Le contact physique rajouté au temps qu’ils passent ensemble, et à leur proximité dans leur relation ne facilitent pas la tâche à la jeune Initiée.

« Tu connais la réponse, et c’est pour ça que tu te grondes. Mais il vaut mieux poser des questions stupides et y répondre, plutôt que de faire n’importe quoi et de ne jamais se demander pourquoi tout ceci est comme cela. »



Soulève la poussière, viens dessiner ! [ Nath <3 ] - Page 2 Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   Mar 22 Aoû 2017 - 17:26

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi Sayanel et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Nathanaël Lancer
Messages : 426
Date d'inscription : 05/08/2014
Age : 20
Emploi/loisirs : Jardinier/étudiant
Humeur : ça va plutôt bien, merci

Perdu dans ses pensées négatives, Nathanaël ne remarqua pas le froncement de sourcils d'Alice. Il ne cessait de s'en vouloir pour cette question stupide et surtout ce qu'elle cachait, ce manque de discernement, d'objectivité dans sa réflexion. Comment avait-il pu envisager une telle idiotie... jouer un rôle pour plaire à la femme qui l'aimait. Non, décidément... Le geste de son amie, ce doux contact vint sortir l'Anglais de son auto-flagellation intérieure. Il reposa son regard sur elle, découvrant son sourire doux, lui aussi, alors qu'elle lui demandait d'être un peu plus indulgent envers lui-même. Il l'écouta, sans l'interrompre, tâchant d'intégrer ce qu'elle lui communiquait. Le Terre finit par sourire en hochant la tête. Sa camarade avait raison, évidemment, mais ce qu'elle proposait était facile à dire, mais pas nécessairement facile à faire. Lorsque dans sa vie, on avait longtemps frôlé la perfection, sans accros d'aucune sorte et que, tout d'un coup, sans prévenir, tout s'était effondré pour ne laisser que des ruines, il était normal, il semblerait, d'avoir perdu cette confiance en soi qui nous caractérisait, au moins en partie, et de se remettre en question. Le Titan ne s'était pas encore reconstruit... il se reconstruisait gentiment, progressivement et il ne pouvait s'empêcher de douter.

L'Anglais retint un soupir lorsqu'elle enchaîna. Oui, la jeune femme avait à nouveau raison. Il connaissait bel et bien la réponse et il était sans doute préférable de s'interroger, plutôt que de vivre en pilotage automatique et de se réveiller vers la quarantaine et de faire une crise.

Merci Alice... tu m'as donné à réfléchir et tu m'as aussi rassuré sur bien des points.

Nathanaël détourna le regard, se perdant à nouveau brièvement dans ses pensées, mais cela ne dura pas très longtemps. Son amie avait souvent ce regard et cette manière de voir le monde qu'il considérait comme un peu enfantin... ou plutôt empreint de candeur. Cela n'avait jamais de valeur péjorative à ses yeux, bien au contraire, mais sa camarade était aussi une jeune femme mature. C'était cette complexité qui la rendait si spéciale, si attachante. Il se doutait que certaines personnes devaient encore la considérer comme une enfant, mais ils avaient tort.

Je suis heureux de t'avoir rencontrée Alice. Même si ce n'est que la deuxième fois qu'on se voit, je te considère déjà comme une amie.

Et même si la Télépathe ne pouvait s'en rendre compte, il s'agissait-là d'un sacré tour de force !

Nous avons partagé bien plus de choses que ce que je partage d'habitude avec la plupart des gens ici.

En fait, il n'y avait qu'Ipiu avec qui le Titan avait partagé plus. Il accompagna sa déclaration d'un doux sourire, mais détourna finalement le regard, presque un peu gêné par sa franchise. Il n'était pas certain d'exprimer aussi facilement et simplement ce qu'il ressentait d'habitude.

Aimerais-tu qu'on se déplace ? Est-ce que tu as froid ? Je t'offre une boisson chaude si tu le souhaites.

Nathanaël avait reporté son attention sur son amie, à nouveau complètement serein.

Sauf si tu aimerais encore me parler. Ici, en forêt, on a l'avantage d'être seul. Je dois avouer que j'ai un peu accaparé la discussion avec mes doutes, alors que c'était toi qui me posait des questions. Désolé.

Pour lui, la discussion semblait close. Il n'avait plus de questions pour le moment et ressentait le besoin d'y réfléchir de son côté, mais l'Anglais ne souhaitait pas non plus empêcher sa camarade de s'exprimer si elle en avait envie.


Soulève la poussière, viens dessiner ! [ Nath <3 ] - Page 2 1ibx10
Merci Aa-chan <3
##   Jeu 24 Aoû 2017 - 0:25

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 714
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Bien sûr que la Terre sait que ce n'est pas évident, elle le sait si bien. Elle sait que le doute et l'auto-flagellation fait partie du processus de construction, mais il ne fallait pas que cela prenne le dessus. Il fallait qu'il reste positif la plupart du temps. Il fallait aussi qu'il sache qu'Alice est là, pour l'aider, s'il en a envie. La petite Terre finit par lui sourire tendrement lorsqu'il la remercie. Elle appuie un peu plus fort sur son genou avant de retirer sa main, toute protectrice. Son visage, son expression, tout son être semble dire "Tout ira bien.". Comme ce qu'Alice dit toujours. Tout ira bien. Ce ne sera pas évident, ce sera long, ce sera pénible, ce sera triste peut être, mais tout ira bien.

« C'est normal Nathanaël. Je suis heureuse de pouvoir t'aider. »


Le Terre lui lance un regard tendre. Il l'enveloppe à son tour de ses yeux bruns. Elle le laisse faire, toujours souriante. Parfois, Alice se demande ce qu'il pense. Elle n'ira pas chercher. Elle ne le fait avec personne. Mais parfois la Terre aimerait savoir ce à quoi pense les gens lorsqu'ils ont ces regards si sincère envers elle. Curiosité un peu égoïste, savoir ce qu'elle représente. Pour autant, ce n'est pas une envie dévorante, simplement une question volatile. Et alors qu'elle se pose cette question, Nathanaël lui répond, sans même le savoir, en tout simplicité.

Alice ouvre grand ses yeux, surprise par sa remarque soudaine. Et puis, son sourire grandit. Instantanément, son expression se transforme en joie pure. Alice est touchée par sa sincérité, et elle se met à rire doucement. C'est doux. Un peu rose, Alice est heureuse qu'il le pense ainsi, elle est heureuse d'avoir rencontré quelqu'un sur qui elle sent qu'elle peut compter, et qu'elle apprécie réellement.

« C'est un plaisir partagé Nathanaël. Je te considère moi aussi, comme un ami. Je connais de plus en plus de monde ici, mais je t'apprécie réellement. Tu sais, je pense que tu es quelqu'un de bien, c'est pour ça que j'ai envie de partager beaucoup avec toi. Dans les deux sens. »


Ne pas jouer au plus sincère avec Alice. La jeune fille n'a aucun mal à transmettre toutes ses pensées, toutes ses émotions, à tout lancer hors d'elle, de façon contrôlée ou pas. Pourtant, elle avait envie de lui dire cela. Elle en ressentait le besoin. Il l'avait finalement aidée. Et elle l'avait aidé. Le chemin serait long pour sa reconstruction. Et puis, qui sait, peut être un jour Ipiu changerait-elle d'avis ? Après tout, Alice était aussi persuadée que, envers et contre tout, la Tonnerre était sensible et aimante. Peut être jamais comme le souhaiterait Nathanaël. Mais elle ne se comporterait pas toujours mal.
De son coté, elle verrait comment cela évolue avec Hamilton. Elle avait un peu plus confiance. Elle a le droit de se poser des questions. Et puis, elle devait aller de l'avant. Dire les choses. Ne plus avoir peur. Cela ira.

Tout ira bien.

A sa proposition, Alice hoche fermement la tête. Elle lui sourit.

« Non non, ça m'a fait du bien de parler de mes doutes. Je suis bien partante pour un chocolat chaud ! On y va ? »


Elle sourit, et puis avec habileté, elle saute de l'arbre, atterrit sur le sol. Hm, toujours un peu fatiguée. Elle progresse tout de même. Elle lève la tête vers son ami, souriante. Lentement, doucement, le Terre se creuse une place de grand frère au creux de la douceur d'Alice.


Soulève la poussière, viens dessiner ! [ Nath <3 ] - Page 2 Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Soulève la poussière, viens dessiner ! [ Nath <3 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : Précédent  1, 2