Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
[EVENT - 1] L'effet boomerang. [ouvert aux Masters uniquement]
#   Mer 1 Nov 2017 - 18:30

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2516
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Suite du topic > ici <

Ryu fait demi-tour et s’en va. Ils peuvent reprendre leurs occupations : il n’est pas encore 20h. Il ne reste pas pour les questions. Il ne peut pas y avoir de questions. Il n’y répondra pas de toute façon.

Les portes de l’Institut se referment derrière lui, l’ascenseur sonne, il parvient à atteindre le bureau d’Hideko et se laisse tomber sur la chaise du bureau..

Il le sait. Les autres Masters ne vont pas tarder à débarquer.



Spoiler:
 

En ligne#   Jeu 2 Nov 2017 - 22:18

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2593
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Mes pieds m'ont immédiatement guidés vers le bureau. J'ai l'impression d'être privé de mon sens le plus important, maintenant que je ne ressens plus ni les énergies ni les émotions environnantes. Ou plutôt, si, je les ressens. Mais c'est plus un gloubiboulga de stress et d'angoisse, de colère et d'indignation qui monte de la cour. C'est à en avoir le tournis, j'crois que je vais gerber mes tripes. Être incapable de se protéger correctement, c'est presque pire que de ne rien ressentir du tout. C'est comme être perdu au milieu d'une foule d'inconnus, sans capacité de se mouvoir, et avoir l'impression qu'ils vous hurlent dans les oreilles.

Et il y a cette menace qui plane.

Pendant que je grimpe les marches, j'attrape mon téléphone pour vérifier rapidement le fonctionnement des barrières de sécurités. Pas de brèche. La première chose qui m'a traversé l'esprit tout à l'heure : les scientifiques, bien entendu. Des menaces de leur part, peut-être, si aucune faille n'a été détectée ; mais est-ce que j'aurais pas été prévenu par mon ordinateur si des labos s'étaient remis en route ? J'en sais rien. J'en sais rien putain, je flippe.

Un autre problème : pourquoi avoir fermé Terrae sans nous prévenir ? Pourquoi c'est pas Hideko qui nous a mis au courant ? Elle aurait jamais fait ça sans nous mettre au courant avant. Y a un problème. Y a vraiment un problème grave et ça me fait flipper. Où elle est ?

Les poumons en feu et la tête en bordel, j'arrive enfin jusqu'au cinquième étage. Putain, s'il y est pas je lui défonce la gueule, j'en peux plus.

Je me traîne jusqu'au bureau et ouvre la porte à la volée. Il y est. Il est affalé sur la chaise de bureau, le visage aussi pâle que le mien est rouge sous la colère et l'effort fourni. Il se rend compte de ce qu'il a fait ?

—Comment... t'as pu être assez con pour penser qu'on pouvait... se défendre. Sans nos putains de pouvoirs ? je gronde en m'avançant vers le bureau pour l'attraper par le col, la voix hachée par mon souffle court. Qu'est-ce qui se passe ? C'est quoi ce. putain de cirque- ?

Parle maintenant. Parle. Qu'est-ce qui se passe ? Comment tu comptes justifier ça ?

—Où est-ce qu'elle est ?

Hideko t'aurait vraiment jamais laissé faire ça.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
En ligne#   Jeu 2 Nov 2017 - 22:38

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1548
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Dans la panique, grand de taille, au milieu de la foule, Ys aperçoit Aaron poursuivre à toute allure Ryu. Toujours en gardant la main de Mitsu dans la sienne, il suit ce dernier. Tant puis s'il faut bousculer quelques élèves, il faut à tout prix rattraper le Master.

"Suis moi. Il faut retourner à l'institut!"

Lance-t'il à la jeune femme. 
Comme si son destin en dépendait, Ys ne se rendait pas compte que sa poignée était peut être un peu trop fort. Il était tellement obnubilé par cette histoire, qu'il court à la poursuite des Masters. 
Ils montent à toute allure les marches. Et sans relâche, il entraine la jeune femme. 

"Allez! On y est presque!"

Idiot! Calmes toi! Tu laisses trop guidé par tes émotions que tu en oublies l'essentiel. 
Se téléporter... Ca, ça aurait été plus simple. Mais tout ça, c'est finis. Il n'est plus qu'un simple mortel. Un mortel. Cette idée le répugne. Il ne veut pas être comme ces personnes. Ils sont hideux. Il refuse, qu'on lui rend ses pouvoirs. Qu'il redevienne ce Master fier et sûr de lui. 
L'esprit tourmenté, il vit enfin le bout. La porte laissée entrouverte, dans un élan brusque, il repousse cette dernière pour découvrir Aaron tenir Ryu. 
Il entend néanmoins un fragment de la conversation. 
Des comptes. Aaron réclame des comptes. Ils réclament tous des comptes.

Inconsciemment, Ys relâche cette pression sur le poignée de Mitsu. Le souffle lui manque. C'est douloureux de revenir à l'état de mortel. Ses poumons lui brûlent, l'air lui manque. Le visage livide, aucun mot ne sort. Il le sait, s'il parle, il va hurler. Il ne le doit pas. Il faut garder son sang froid. 
Il se contente de garder les poings serrés au point d'en faire craquer les doigts. 
Contentes toi d'écouter pour une fois...

"S'il y a une menace, comment fait-on pour la défendre si nous n'avons plus de pouvoirs?"

Oups! Le mot est lâché et pourtant, il contient sa colère bien que son regard en dit long. Il n'arrive pas à comprendre où Ryu veut en venir ni même ce qu'il manigance. Il leur faut des explications et maintenant sinon ils allaient perdre Terrae. Non par une menace quelconque mais par cette tempête d'incompréhension et de colère que venait de semer Ryu.





Spoiler:
 
#   Ven 3 Nov 2017 - 11:51

Personnage ~
► Âge : 26
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1041
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je bouillonne, j'ai froid. J'ai l'impression de ne pas avoir eu froid depuis des mois. Ce n'est pas qu'une impression en fait. Je me sens aveugle, privé d'une part de moi qui est devenue beaucoup trop importante. Et encore, je sens que j'ai pas tout perdu. J'imagine à peine comment se sentent des gens comme Ipiu ou Matthy. Matthy… Est-ce que Ryu a vraiment obligé un garçon comme lui à sortir en plein jour ? Comment il a pu prendre une décision aussi inconsciente ? Y a des gens ici qui ont besoin de leurs pouvoirs. Je vais le-

Aoi me tire un peu en arrière, presse ma main. Me calmer. Je- Comment ? Je peux pas rester calme.

— A-Aoi je-

Je souffle lentement. Me calmer. Je peux pas. J'y arrive pas. Je suis tellement en colère. J'ai envie de tout casser. Respire. J'acquiesce lentement, serre encore sa main avant qu'elle lâche la mienne. D'accord. S'occuper des élèves. Moi je m'occupe de Ryu.

— Pas de promesse que je ne suis pas sûr de tenir, Princesse. Je vais essayer.

Je pars devant, monte les escaliers deux par deux en courant. j'ai vu Ys et Aaron passer par là. Le bureau d'Hideko et la salle des Masters. Le bureau plutôt. J'entre en trombe, la porte est encore ouverte de toute façon. Aaron a plaqué Ryu contre un mur. Hideko n'est pas là non plus. Je ne dis rien, j'attends de voir ce qu'il va répondre. Je bous intérieurement.


#   Ven 3 Nov 2017 - 12:41

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1956
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je sens Aaron dans les marches, Huo est dans les parages aussi. Je suis Ys sans réfléchir, mes jambes se mouvent mécaniquement, les doigts de ma main libre finissent par saisir mon téléphone et je me mets à pianoter dessus sans réfléchir. Tout fonctionne correctement. Tout est correctement en place, alors pourquoi ? Pourquoi il a fait ça ? Pourquoi il a été jusqu'à mettre sa vie en danger pour cette annonce, pour cette action, Ryu, pourquoi t'as fait ça ?!

On arrive et j'entends la voix d'Aaron. Il est énervé. Aaron, comment tu fais ? Comment tu fais pour survivre à chaque journée en tant que sensitif ? Là, dehors, y'avait pas besoin d'avoir ces pouvoirs pour ressentir leur détresse. Y'a pas besoin de pouvoir pour lire dans mes yeux. Alors qu'est-ce que c'est, avec des pouvoirs ? Comment on se sent avec un pouvoir pareil ? C'est affreux. C'est insurmontable. Jamais je pourrais vivre avec un pouvoir pareil. Jamais.

Les doigts d'Ys quittent mon poignet et je jette sur lui un regard paniqué. Pourquoi tu me lâches ? Ne me lâche pas. Je suis en train de perdre pied. J'ai besoin que tu sois là. J'ai besoin que tu me retiennes. T'as pas le droit de t'énerver. T'as pas le droit de me faire ça. Pas là. Pas maintenant.

Aoi, t'es où ?

La voix d'Ys retentit à côté de moi et un frisson me parcourt tout entière. Je m'assois sur une chaise et, les mains tremblantes, je tente de pianoter sur mon téléphone. Il faut que je comprenne - je dois comprendre. Les vidéos des caméras de surveillance commencent à s'afficher sur mon écran avant qu'un court-circuit ne m'échappe et fasse griller mon téléphone. Mes mains s'agitent et le téléphone tombe par terre. Non, non, pas maintenant, tu peux pas me faire ça, Vous pouvez pas me faire ça, c'est pas le moment. Je tombe à quatre pattes et le ramasse, me mets à genoux ; je l'ouvre rapidement, tire les fils, vérifie les circuits. Tu peux pas t'éteindre, t'as pas le droit. Une boule se forme dans mon estomac et je me mords la lèvre inférieure. Non, non, je ne me sens pas bien. C'est fini ça, c'est terminé, il faut que tu respires Mitsu, tu ne te laisses plus aller, tu contrôles tes émotions - tu te contrôles, il le faut, pour toi, pour les autres, pour Terrae.

Pour Terrae. Je relève la tête, fixe Ryu et Aaron qui le soulève. Les lèvres du blond bougent et articulent des réponses que je ne comprends pas. T'avais pas le droit de faire ça. Elle est où, Hideko ? Pourquoi t'as fait ça Ryu ? C'est en Hideko qu'on a confiance. C'est elle qu'on écoute. Elle aura beau m'avoir repris sur plein de choses, c'est en elle que je crois. Pas en toi. Parce que toi, tu fais des choses aussi horribles que ce que tu viens de faire. Toi, tu détruis tout le monde. Hideko, elle, elle nous tend la main, elle nous aide à nous relever, elle nous guide. Elle nous informe.

Pourquoi tu ne nous as pas informés ?

Mon regard se voile. Je quitte la pièce sans un mot. J'ai pas envie d'être là. J'ai pas envie de lui parler. Aaron s'en charge déjà. Ys est là aussi, Huo assure le coup. On ne va pas être plusieurs à lui sauter à la gorge - ça ne rimerait à rien. De toute façon, j'ai pas envie d'entendre sa voix - j'ai plus envie de l'entendre.

Je prends l'ascenseur, descends au rez-de-chaussée. Je retourne dans la cour. C'est là qu'est ma place. Avec eux.



Merci Ronronnn ♥️
#   Ven 3 Nov 2017 - 16:26

Personnage ~
► Âge : 31. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 401
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

HRP : J'suis pas un Master mais j'suis un thug, sorry

Les escaliers sont longs à monter. Il a l'impression que la terre a le temps d'exploser trois fois pendant qu'il les grimpe. Il ne sent presque plus rien autour de lui. Tout est vide et tout paraît dénué de couleurs. Il pense à Mathéo qui doit être privé de sa vue, là-haut dans sa chambre. À moins que Ryu n'ait poussé le vice jusqu'à le faire sortir. Il en serait capable. C'est Ryu. Il en serait capable. Il ne pense qu'à lui. Il ne pense pas à Terrae. Il ne pense pas à eux. C'est juste un incapable.

L'ascenseur aurait été plus rapide, mais Misao a besoin de bouger. Il ne réfléchit pas vraiment. Ses mouvements sont automatiques. Il est porté jusque là-haut. Ses cuisses le font souffrir. Il s'en fout. Sa respiration est difficile. Il s'en fout. Il a l'impression que son coeur va exploser. Il s'en fout.

Il s'en fout de tout.

Il arrive dans le couloir. Il y a des éclats de voix. Du bruit. Il voit quelques Masters qui attendent. Certains le reconnaissent de loin, et hésitent à le laisser passer. Mais Misao a une démarche si résolue, il ne s'arrête pas ; personne n'aurait pu l'arrêter. Personne. Ils sont tous humains maintenant. D'humain à humain. D'égal à égal.

Misao rentre, et voit Aaron enfin daigner lâcher le col de Ryu, Huo qui attend dans un coin. Il s'avance. Le Master semble vouloir dire quelque chose. Misao ne le regard pas. Il y a la lampe sur le bureau. Tout se passe très vite. Il l'attrape, comme une batte de baseball, et il l'envoie contre la tête de Ryu. Il saute par-dessus le bureau plutôt que de le contourner. Une main attrape le col de la chemise, l'autre poing s'abat sur son visage. Une fois. Deux fois. Trois fois. Puis il ne compte plus. Jusqu'à s'en faire saigner. Il en a juste besoin, et ça lui fait du bien.

Pour sa soeur. Pour ceux qui souffrent. Pour ceux qui n'ont plus leur pouvoir. Pour lui. Pour Terrae.
Crève.
Crève.
Crève.



PLS en #b7273d.
#   Ven 3 Nov 2017 - 16:40

Personnage ~
► Âge : 26
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1041
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 26
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Il n'a pas vraiment le temps de répondre. Aaron le lâche pour qu'il parle mais la porte claque contre le mur. Je me retourne vivement et voit un éclair brun passer devant moi pour se jeter sur Ryu. Les cheveux de Misao. Qu'est-ce qu'il- Merde. Merde.

J'ai même pas le temps de réagir, il saute par dessus le bureau pour le frapper avec ses poings, avec la lampe. Je me jette sur lui pour le ceinturer et le faire reculer. Déconne pas merde.

— Misao ! Calme toi !

Il se débat contre moi. C'est là que je me félicite d'entretenir ma carrure parce qu'il est vraiment enragé. Je recule un peu en le plaquant contre mon torse pour l'éloigner.

— Calme toi, mec.

J'ai autant envie que toi de le frapper mais on a besoin de réponse.

— On a besoin de lui pour savoir ce qui est arrivé à ta soeur.

Je me doute à peine de ce qu'il doit ressentir. Même si mes pouvoirs à moi sont réduits à une forme que j'ose même pas qualifier je les ai encore. Lui, il n'a plus rien. Rien que le Vide. Pas besoin de sentir son énergie pour le savoir. Il a l'air de se calmer un peu mais je ne desserre pas ma prise.

— Si je te lâche, tu vas pas lui sauter à la gorge ? Ou faut que je te fasse sortir ?

Je déteste devoir être raisonnable quand tout ce que je veux c'st faire la même chose que lui. Je déteste ça. Mais je pouvais pas le laisser faire.


En ligne#   Ven 3 Nov 2017 - 21:23

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1548
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Pourquoi il ne dit rien? Tout ce qu'on lui demande, ce sont des explications? 
Les autres ont encore plus besoin. Sans ses pouvoirs d'Air, Mathéo ne plus décelé ce qui l'entoure et redevient un parfait aveugle. Joyce est condamné, sans ses pouvoirs, sa maladie aura raison d'elle. 
Et quoi? Après tout, c'est en outre grâce à leurs pouvoirs que chacun élève ici a su combler un peu de ce Vide. Et Ryu venait de saisir leur bien le plus précieux. 

Malgré tout, Ys pouvait sentir encore une onde d'énergie familière lui parcourir l'échine. Mais c'était si faible, si misérable...
Aaron aura beau le secouer, il ne parle pas. Ryu se tait, c'est à peine si ils l'entendent. 
Peu à peu, bien qu'il tentait de lutter, la vision du rouquin devint floue. Sa respiration est plus lente, saccadée. Parles! Ses ongles en font saigner ses mains tant ses poings se resserraient. 
PARLES!
Omnibulé par cette rage qui le ronge, Ys n'entend plus la détresse de Mitsuki. Il n'entend pas non plus son téléphone qui ricoche au sol. Il n'arrive pas à quitter du regard l'homme responsable de cette pagaille. Il est sourd.

Soudainement, une silhouette passe à vive allure et s'empare de Ryu. Misao. Ce dernier est fou de rage. Ys se surprend lui même d'avoir su retenir aussi longtemps sa colère. Misao, lui, il explose littéralement. Cette soudaine apparition sort un peu le Tonnerre de sa torpeur. Il remarque enfin que Mitsuki les a quitté. Il a beau fixé cette chaise, son nom reste bloqué dans la gorge. Il hésite. Il ne sait plus s'il doit lui courir après ou connaître la vérité.....
Non la vérité. Sinon, il ne pourra pas agir en conséquence. 

Huo agit enfin et repousse Misao. Ryu est mal en point. Au moins, si Aaron ne fut pas assez menaçant à ses yeux, Misao lui aura remit les idées en place. 
Bien que l'envie de jeter ce gars par la fenêtre le démange, Ys s'avance vers l'homme et profitant de ce cours instant, il se penche vers ce dernier, ancrant son regard rouge dans le sien.

"Parles maintenant ou sinon on relâche la bête."

Sachant que Misao ne saura surement pas le seul à vouloir le tabasser. 





Spoiler:
 
#   Sam 4 Nov 2017 - 13:01

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2516
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Ryu n'a pas tellement le temps de reprendre ses esprits que tout le monde débarque dans le bureau de sa femme. Il est si facile à pister que ça ? Tssk.

Aaron l'attrape par le col et le menace. Ys arrive en compagnie de Mitsuki, Huo débarque à la suite.

La question d'Aaron lui tord l'estomac en deux. Ses lèvres restent pourtant pincées malgré la fatigue et la colère qui monte petit à petit en lui. Il n'essaie pas de se libérer de son emprise. Simplement, ancrant son regard dans le sien, il commence à répondre :

- J'ai commencé à répartir les tâches entre vous. Vous allez devoir me faire confiance et m'écouter à la lettre. Chacun d'entre vous va...


Il entre. Ryu n'a pas le temps d'expliquer plus longtemps, parce qu'il se prend une lampe de bureau dans la tête. Aaron s'éloigne machinalement en voyant le projectile arriver, Misao s'approche et Ryu se retrouve une nouvelle fois tenu par le col. Il encaisse les coups ; une fois, deux fois, trois fois, quatre... Huo réagit enfin - enfin - et éloigne le frère d'Hideko du Sonore.

Ryu n'a plus la force de parler, et ça le contrarie beaucoup. Il voulait expliquer un peu ce qu'il s'était passé. Il voulait leur donner les informations dont ils avaient besoin pour comprendre son geste. Parce qu'il avait eu raison de faire ça. Il le savait. C'était la meilleure chose à faire.

-Pa...pa.


La voix de l'enfant se brise. Il écarquille les yeux, puis finit par décrocher son regard de son père pour aller se blottir contre Tomoe qui regarde la scène avec effroi à travers l'encadrement de la porte. Elle tourne la tête de la petite fille qu'elle porte dans ses bras, et attrape la main de Daisuke pour l'éloigner de là. Elle n'a visiblement pas choisi le bon moment pour lui ramener ses enfants. Elle pensait que c'était la bonne chose à faire, compte tenu des circonstances. Elle voulait s'accorder un petit temps pour discuter avec les Masters, pour essayer d'y voir clair, pour trouver une façon de ramener le calme à Terrae. C'est râpé.

Ryu avait perdu connaissance - parce qu'utiliser son pouvoir de Sonore si puissamment, ça fatigue, et puis bloquer les pouvoirs de tout le monde, ça fatigue aussi. Il n'allait pas pouvoir parler tout de suite.



Spoiler:
 

En ligne#   Dim 5 Nov 2017 - 21:44

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1548
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Le Tonnerre se retient d'écouter sa rage qui gronde de l'intérieur. Il leur faut absolument des réponses et frapper Ryu ne servirait à rien. Misao en avait assez fait comme ça. 
Malheureusement les choses prirent une toute autre tournure. 
Une petite voix à l'entrebaille de la porte interpelle tout le monde. L'horreur de cette vision refroidit tout le monde. C'est vrai, ils sont humaisn avant toute chose. Et la perte des pouvoirs aurait du leur rappeler. Ryu était père avant Master.
Les hommes se sont arrêtés de parler jusqu'à que Tomoe ne referme la porte et n'emporte les enfants. 
Le silence semble être retombé. 
Ys croirait entre un des Masters. Il ne faut pas rester là, il ne faut plus attendre. Ils ont perdu Ryu, ils n'obtiendront plus rien de lui. 
Il faut que quelqu'un se désigne pour trouver Hideko. Un autre pour veiller sur la sécurité de Terrae. Un autre pour calmer la foule. 

"Je m'occupe de Ryu."

Parce qu'on ne peut pas laisser notre seule chance dans un sale état, il faut savoir prendre sur soit. Et bien que le comportement de ce dernier répugne le Tonnerre, Ys s'empare de ce dernier, le portant sur son dos avec l'aide d'un des Masters. C'est dingue, plus aucun pouvoir, on se sent ridiculement faible. Une dernière mise au point avec ses collègues, un dernier regard, et Ys prit le chemin de l'infirmerie. 

Là bas, on le prit immédiatement en charge. L'instant d'un moment, Ys fixe cet homme responsable de ce carnage. Des questions tournent et se bousculent dans sa tête. Ok, il aurait bien envie de le défenestrer mais il y a quelque chose qui le retient, une chose à laquelle il n'avait jamais été habitué: la raison. 
Ryu a surement fait cela pour une bonne raison. Donnant des informations à l'infirmière, le prévenir lui ou les autres Masters une fois à son réveil, le Tonnerre quitta les lieux. Sur son chemin, il vit d'autres résidants tout aussi amochés. 
Une belle panique. Un beau merdier, parfait.

HRP> Je me suis permis mais si ça va pas, dites le moi que je rectifie!





Spoiler:
 
#   Dim 5 Nov 2017 - 23:18

Personnage ~
► Âge : 24 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : jouer avec le feu
Humeur : Wahouuuuu !


Je jette un regard surpris et circonspect à Nako. Qu’est-ce qu’il se passe ? C’est étrange je n’ai pourtant pas eu de visions cette fois-ci. Je ne peux m’empêcher d’être inquiète, c’est si inhabituel. Ca ne sent pas bon.
J’enfile mon manteau et quitte la salle d’astronomie dans laquelle je me trouvais, Nako s’est faufilé dans mon sac en bandoulière et je suis l’appel.

J’arrive alors comme tout Terrae dans la grande cour. Ryû est là. Et je vois bien que cela ne va vraiment pas. J’entends ses mots avec étonnement, mais où est Hide ? Pourquoi est-ce lui qui annonce tout le cela ? Surtout quelque chose d’aussi important. Tout le long de son discours, je garde les sourcils froncés. Tout cela est bien trop étrange, et il nous manque beaucoup d’informations. Pourquoi est-ce que les masters n’ont pas été mis au courant ? On est là pour aider, c’est aussi notre rôle.
Et puis quelque chose me surprend. Je grimace un instant et je le sais tout de suite. Mes pouvoirs ! Mais pourquoi ? Ne seront-ils pas utiles pour aider ? Je suis paumée. Je n’y comprends rien, mais alors rien du tout. Et puis c’est l’hécatombe dans la cour. Les élèves vocifèrent, crient, s’évanouissent, se mettent à courir dans les sens, paniquent. Bref, c’est le bordel.
Et moi je reste sur cette même question : Pourquoi ne nous a-t-on rien dit ? On aurait pu l’aider, canaliser les gamins, mais là je me sens bien inutile.

Du coin de l’oeil je repère les collègues qui montent vers le bureau d’Hide, je décide d’en faire de même. Et puis soudain j’ai peur. Pas pour moi, mais pour mon amie. Où est Hide ? Pourquoi n’est-elle pas là ? Est-ce qu’elle va bien ? Il faut que je saches.
Je monte quatre à quatre les marches et débarque un peu après tout le monde, avoir été à l’opposé dans la cour ne m’avait clairement pas aidé à aller vite avec la foule et tout les gamins dans tous les sens.

J’arrive dans le bureau, ou plutôt je reste à l’entrée de son bureau, après presque tout le monde. Je vois Huo qui essaye de calmer Misao qui était visiblement en train de casser la tête de Ryû. Tout est allé très vite j’ai l’impression. Et puis Tomoe me rejoins avec Daisuke et la petite dernière. Je n’ai rien vu venir, hypnotisé dans ma vision et je n’ai pu les prévenir à temps. C’est un désastre, Ryû est à même le sol et semble complètement inanimé. Je jette un regard sombre à Misao, ça ne changera rien mais ce gars est un crétin, depuis quand la violence résous tous les problèmes ? Je ne dis pas qu’elle ne la résous pas mais des fois il faut savoir faire fonctionner son cerveau mince ! A croire que c’est de famille…

Ys annonce s’occuper de Ryû. Il a raison il va falloir le remettre sur pieds parce qu’on a clairement besoin qu’il aille mieux. Dans mon esprit il n’y a que deux idées. Deux idées que je vais mettre en œuvre. Tout d’abord parce que la première lui fera du bien. La deuxième parce que depuis le début mon esprit ne peut s’en détacher. Je me plante devant Misao et lui lâche une bonne claque sur la joue, sans doute digne de celle que j’avais fichu lors d’une séparation bien connue.


Au moins on ne pourra pas dire qu’il y a des claques qui se perdent.
T’es pas prêt de devenir master Crétin.


Je n’explique pas mon geste, parce que je ne pense pas qu’il n’y a pas besoin. Ca paraît assez clair qu’il a agit comme un débile fini non ? Première idée réalisée je passe à celle qui me hante. Je lance alors que je file sans demander mon reste:

Je vais chercher Hide ! Je pars du côté de leur baraque ! Si quelqu’un la trouve ou qu’il y a du nouveau prévenez-moi !

J’ai mis le son de mon tel au max, et je descends les escaliers à toute allure.
Hide ! Hide où est-tu ? Est-ce que tu vas bien au moins ? Putain Hide ! Il faut que tu ailles bien ! Si quelqu’un te fait du mal je le défonce ! Promis !
Je cours en direction de la maison du couple, mais d’abord il faut slalomer entre tous les terraens qui vont dans tous les sens et ça s’est déjà une affaire ! On essaye de m’interpeller, je les ignore, je n’ai pas le temps là, quelqu’un le fera bien mieux que moi !


[J’apparais direct ici du coup ! Autant être efficace ;) ]



2ème compte d'Elio

Nakoma, sa marionnette:
Spoiler:
 


#   Dim 5 Nov 2017 - 23:42

Personnage ~
► Âge : 31. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 401
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Misao se fait tirer vers l'arrière. Il se débat et gronde de colère, de frustration ; il dit au Master qui le tient de le lâcher, reconnaît à peine la voix d'Huo. Mais il n'a pas le choix ; il faut qu'il se calme. Il le faut... Il le faut, il sait que le Master a raison, mais il a juste envie de hurler. Il a envie de démolir ce connard qui a mis Terrae à sac. Il a envie de démolir ce connard qui n'a pas été assez fort pour protéger sa soeur.

Aaron a un air choqué sur le visage, il réagit à peine. L'autre rouquin ne bouge pas plus. Il est en colère aussi, ça se lit sur son visage. Pourtant, il reste calme.

L'étoile serre les dents quand Huo lui demande s'il saura rester calme. Il tente de ne pas s'agiter, mais au fond, il aurait bien besoin de prendre l'air.

Peut-être qu'il aurait dû.
Misao entend la voix de son neveu dans l'entrebaillement de la porte, et il se sent presque s'effondrer. Huo le retient toujours, et heureusement ; il tourne un regard désemparé vers les petits. Il a fait quoi ? Il a fait quoi, là, au juste ? Il tremble. Tomoe s'en va. Lui aussi a besoin de sortir. De prendre l'air. Il n'arrive plus à respirer. Il se sent mal. Est-ce qu'il l'a vu ? Est-ce qu'il... Est-ce qu'il l'a vu faire ça ?

Le rouquin emmène Ryu sur son dos — il n'a pas entendu, mais il croit avoir entendu quelqu'un parler de l'infirmerie. Il n'est pas tant amoché que ça, mais la lampe de bureau a fait son petit effet tout de même.

Misao tente de respirer. Il s'en fout des conséquences, honnêtement il pourrait bien se faire renvoyer de Terrae qu'il n'en aurait plus rien à faire au final. Mais Daisuke l'a vu frapper son père. Il se demande un instant ce que l'enfant va penser de lui. Et puis il se prend une gifle. Au moins, elle est efficace : elle a le mérite de lui remettre les idées en place. L'étoile fixe un moment la femme qui lui parle. C'est Haley, une des plus proches amies d'Hideko ; honnêtement, ce qu'elle lui dit, il s'en fout. Il veut pas être Master. Il en sera de toute manière jamais capable. Il le sait bien. C'est pas le plus important. Le bureau se vide petit à petit. Sa tête lui tourne. Hideko, Hideko...

Sa main se resserre plus fort autour du bras d'Huo, qui ne l'a pas relâché. Il tremble encore.

—S'te plaît... Faut que je sorte, tente-t-il de prononcer entre ses dents.

Trop de monde qui le regarde. Trop de monde qui fixe son dos. Encore une fois. Mais ils ont raison, après tout.
Il est peut-être un monstre quand même, au final.



HRP > Haley, t'aimes vraiment foutre des baffes à mes persos c'est assez incroyable /out



PLS en #b7273d.
#   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT - 1] L'effet boomerang. [ouvert aux Masters uniquement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Bureau de la directrice.