Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}
##   Lun 19 Mar 2018 - 15:43

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  Vlx6 [EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  7767536_e7ed0d88-7f00-4b9f-9022-5e5fc35db3bd
Akira Buichi & Leya Stones
Trial of words

Aurait-elle suivie une personne qu'elle connaissait à peine ? Insouciante, l'albinos sait qu'elle en aurait été probablement capable, car après tout c'est cette dernière ainsi que le plaisir de l'aventure qui ont permis leur rencontre. Rien que d'y penser aujourd'hui, l'épisode de la forêt lui semblait tellement loin, et pourtant il n'y a que quelque mois qui s'étaient écoulés. Le temps a ses facultés d'adaptation, alors qu'elle, elle ne change pas. Et en un sens il avait raison ! Pour arriver ici, la demoiselle aux cheveux blancs avait bien été obligée de suivre un inconnu. Ce master qui lui a promis un monde meilleur, plus coloré, scintillant de bonté. Et au bout du compte qu'est-ce qu'elle a récolté ? Uniquement que ce qu'elle sème autour d'elle : La jalousie, l'indifférence ou parfois même la cruauté. Tout ça parce qu'elle est un être à part, qu'elle n'est pas comme les autres. Et qu'elle ne le sera certainement jamais. Au commencement cela avait été difficile pour elle d'accepter la réalité, mais au bout de plusieurs pressions, les bruits de couloir sont devenus des sons inaudibles à ses oreilles, et les bizutages des afflictions temporaires.

On n'avait d'ailleurs pas reparlé de cet histoire de journal volé et publié. Si au début ce fut comme une punition pour l'albinos, aujourd'hui ce n'est qu'une bagatelle. Du moins c'est ce qu'elle pense. Exposer la vie d'autrui, surtout avec un passé comme le sien....Il n'y a rien de mieux à faire si quelqu'un veut la détruire d'une quelconque manière. Après, peut être que le fait de côtoyer l’hôpital plutôt que les salles de classes avaient été bénéfique en un sens ? Et puis cet état d'urgence aussi en soit. Les élèves craintifs ne se préoccupent plus du plaisir à humilier autrui, bien trop occupés à ressentir leur propre peur. Loin de se douter que ce serait ces mêmes étudiants qui mettraient une pagaille monstre beaucoup plus tard. Un bruit de tintement la fit sortir de ses réflexions. Akira venait de sortir ce qui ressemblait à une flasque...et s'apprêta à en boire le contenu quand il posé son regard sur elle, un air désolé...

L'habitude

Quelque chose que l'albinos ne pouvait que comprendre, néanmoins elle ne comptait pas rester les bras croisés à le voir s'enivrer d'alcool, surtout si elle était là et qu'elle avait la capacité de l'aider ! Hors de question de le voir finir comme un ivrogne. Bon elle allait surement se prendre un savon, mais avant qu'il ne range sa flasque, elle le la lui prit des mains, effleurant les siennes au passage, et prit ses airs un peu tsundere. Parce qu'elle savait l'être quand la situation l'exigeait.

▬ Ce n'est pas une bonne chose, pour la peine je te la confisque...

L'albinos la rangea dans une poche interne de sa veste, avant de continuer le chemin sur lequel leur route s'était égarée. Au loin on pouvait voir une bâtisse en vieux bois, un style ancien qui avait toujours plu à la demoiselle. Quelques pas encore, et la voilà à entrer dans ce dernier en compagnie du blond. Par contre d'un point de vue communauté, ce dernier n'avait pas changé ! Toujours le lieu préféré de la pire espèce de cette école. Les pimbêches, ou même les dragueurs un peu trop insistants, un pur plaisir. Des gloussements de flamants roses s'échappèrent des adolescentes en voyant l'objet de leur torture, qui s'arrêtèrent bien vite quand Akira rentra à sa suite. Au moins on pouvait dire que le jeune homme imposait le respect de part sa prestance.

▬ Houuuu regardez qui nous honore de sa présence les gars ! Mademoiselle Stones en personne...accompagnée de son toutou Buichi...Attention à toi, il mord fort l'animal...

Cause toujours, tu m'intéresses.
Pathétique technique d'approche


Par contre ça ne faisait pas renoncer les don-juans qui eux se délectaient de leur objet de convoitise. Comme toujours Leya attirait la fascination des séducteurs, et la haine des envieuses, c'était tellement habituel que ça en devenait même épuisant. Neutre à tout cela, elle se contenta de tous les ignorer, et d'aller s’asseoir à une table un peu plus à l'écart de la foule, invitant le jeune homme à la suivre, un sourire aux lèvres.






[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Mar 20 Mar 2018 - 11:37

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 386
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

Le café: un endroit lumineux, chaud et accueillant. L'un des endroit le plus apprécié du matin pour prendre son temps, s'éveiller, se faire des amis… (ou des ennemis).
~
Quitter le froid faisait un bien fou. Une fois le pas de la porte passé, une douce chaleur vint caresser les joues d'Akira, lui faisant lâcher un soupir satisfait. Ses épaules, crispées à cause du froid, se relâchèrent lentement. Puis d'un mouvement lent du cou, il fit craquer sa nuque la rendant moins raide.

Les bruits de fonds commencèrent à se faire entendre dans le café quand l'albinos poussa la porte d'entrée. Ce n'était pas dérangeant, de simples bavardages entre camarades ou de serveurs à client. Les quelques hargneux du matin étaient déjà là, venu savourer leur petit plaisir du matin: Viennoiseries, jus d'orange pressés, café-crème, chocolat chaud… regards indiscrets et insultes gratuites.
L'endroit, que le jeune homme voyait comme un "petit paradis du matin", ne l'était déjà plus. La dur réalité revenait, toujours prête à vous mettre une claque, vous rappelant ainsi le monde terne et injuste dans lequel vous vivez.

Certains n'avaient pas froid aux yeux, une personne vint même ouvrir sa grande gueule pour se moquer d'eux. Leya et Akira n'avait pourtant rien fait, leur présence seule suffit pour à créer la haine. Cette personne n'avait aucun courage, elle se sentait en sécurité au milieu de sa troupe d'abrutis. Elle amusait la galerie, elle en était fier... tant mieux pour elle...
Akira n'eut malheureusement pas la patience de les ignorer, ce fut court, mais son regard méprisant se posa sur eux avant qu'il ne rejoigne la jeune fille aux cheveux blancs.

Pendant ce temps, le petit brouhaha et le changement de paysage éveilla la curiosité du petit félin qui sortit sa tête de la capuche du blond. Yuki découvrait de nouveaux sons, de nouvelles odeurs et couleurs. L'inconnu ne lui faisait pas peur, mais il s'en méfiait, alors il resta dans la capuche du blond et se contenta de regarder la salle dans ses moindres recoins.

- Sympa tes potes. Fit ironiquement Akira en s'asseyant face de Leya. Tu leur a fait quoi d'mal pour qu'ils t'en veuillent comme ça ?

Le mal, était-ce la seule façon d'être détesté ?
Malheureusement, non. Il y avait des tas de moyens d'être détesté. Que ce soit par un défaut ou une qualité, il y avait toujours quelqu'un pour vous pointer du doigt et tenter de vous rabaisser à son niveau.
Néanmoins, Akira n'arrivait pas à comprendre. Leya semblait si pure… si angélique. De quel moyen pouvait-elle être détestée ? Avait-elle confisquée l'alcool de tous ces types ?

Un serveur vint à leur table et leur demanda ce qu'ils désiraient.

- Un chocolat chaud s'il vous plaît.

Il ne prit pas la peine de noter, sa mémoire faisait le travail. Son regard vint ensuite sur Leya, attendant une réponse.
##   Mer 21 Mar 2018 - 19:25

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Un havre de paix, c'est pourtant pas si compliqué à demander. Alors pourquoi faut toujours que ce genre de situation arrive...Sans compter qu'Akira n'a jamais assisté à ce genre de petites moqueries, dont l'albinos était victime tout les jours. Enfin maintenant, elle n'y faisait pas attention, elle se contentait de les subir, sans forcément en être effleurée, par contre qu'on insulte quelqu'un en sa présence, ça elle ne l'admettait pas. Toujours trop téméraire, et probablement insouciante, elle tapa sur la table pour faire remonter le visage du jeune homme qui s'était moqué du blond.

▬ Dis donc, tu peux m'insulter si le coeur t'en dit, mais je ne te permets pas de manquer de respect à une personne qui ne t'a rien fait...

Et sur ces belles paroles, qui avaient attiré non seulement l'étonnement général, mais aussi un soudain silence, elle se ravisa et alla s’asseoir à une table avec ce dernier n'attendant même pas de récolter ce qu'elle venait de semer. Alors c'est bien de vouloir protéger et défendre les autres, mais est-ce que c'est possible de le faire de manière moins "provocation" s'il te plait Leya ? Enfin, elle n'avait dit que la vérité après tout, et même si cette dernière était douloureuse à entendre, ça ne changerait pas qu'elle détestait ce genre de comportements et le blasphème sur autrui. Qui plus est une connaissance de quelques mois. Réagissant au quart de tour, et surtout plus qu'une taquinerie, le jeune homme lui demanda ce qu'elle avait fait pour qu'ils lui en veuillent. Si encore elle avait fait quelque chose, mais non c'était juste des brimades gratuites.

▬ Ce ne sont pas mes amis...Ce genre de personne qui s'amuse à faire du mal gratuitement est le type d'attitude que je n'accepte pas...Désolée pour ça d'ailleurs....C'est parce que tu es avec moi, qu'ils t'ont attaqué de la sorte....mais heu....ne les écoute pas d'accord  ?

L'albinos esquisse un petit sourire

▬ Faisons fi de nos différences et laissons les tenter de nous atteindre. L'être humain cruel ne mérite pas  nos réactions. Ils aiment se nourrir de notre désolation, et c'est pour ça que nous ne devons pas les laisser nous atteindre.

Enfin peut être qu'elle parlait un peu pour elle, et qu'il ne se sentirait pas touché par sa pensée philosophique. La jeune fille aperçut le serveur, et le blond décida de se laisser tenter par un chocolat chaud, un léger sourire, elle donna donc sa réponse.

▬ Deux s'il vous plait....

Il fit un simple mouvement de tête avant de s'éloigner. Comme c'était son activité préféré, l'albinos se laissa aller à la contemplation pour regarder les décorations, évitant de croiser le regards des importuns de tout à l'heure. Derechef, elle reporta son regard sur Akira, ce n'était pas la première fois qu'elle sortait en ville avec un garçon, mais bon c'était toujours un peu perturbant, surtout qu'elle ne savait pas trop quoi dire. Bon appliquons la méthode, essayer de rester naturel.

▬ Alors dis moi...hum...qu'est-ce que tu voulais dire tout à l'heure par « j'aimerais apprendre à te connaître » ?

Drôle de façon de commencer une conversation encore...
Il allait finir par croire qu'elle cherchait à le piéger, alors que non, c'est juste un soupçon de beaucoup trop de curiosité. C'est maladif...Plus elle apprenait à connaître ce qui lui était inconnu et plus sa soif de connaissances insatiable brillait.





[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Ven 23 Mar 2018 - 12:33

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 386
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

[J'ai légèrement modifié après coup. Enjoy ! =)]

"Tes différences font de toi une personne unique. Alors ne fais pas comme si elles n'existaient pas Leya… Si ces gens te détestent, fais comme moi, donne leur une bonne raison de le faire."
Ces paroles, Akira les pensait tellement fort, mais elles ne sortirent pas de sa bouche. La haine qui sommeillait en lui venait de faire une étincelle.

- Ce n'est pas de ta faute… Eut-il le temps de murmurer avant que le serveur n'arrive.
~

Les tintements de deux grandes tasses prêtes à l'emploi se faisaient entendre derrière le bar. A peine commandé, les petits bonheurs chocolatés étaient déjà en cours de préparation.

Dans ce café, ce n'était pas qu'un simple lait réchauffé et ensuite mélangé avec de la poudre aromatisée. Non, ici on pouvait boire un Vrai chocolat chaud.
Il était préparé avec du lait frais, chauffé en douceur dans une cruche. Du chocolat noir était plongé dedans et fondait lentement, donnant au lait peu à peu sa couleur brune. Il était ensuite accompagné d'une pointe de crème fraîche pour le rendre plus onctueux. Puis, on y ajoutait des petits marshmallows de toutes les couleurs qui flottaient comme des petites bouées à la mer. Le tout était saupoudré de cacao en poudre…
C'était tout simplement Parfait.

Akira semblait absent. Il était avachi, le menton appuyé sur sa main, accoudé à la table. Il avait fixé celui qui préparait les boissons chaudes et son regard s'était perdu dans le vide… La nostalgie venait de prendre l'avantage.
Il voyait l'image de ce petit blond assis en califourchon sur le canapé. Ce gamin, c'était lui, en train de regarder les dessins animés, une couverture sur les épaules. Sa maman-chérie lui apportait cette même boisson, et lui s'en délectait en regardant ses héros favoris défiler à la télévision...
Les temps avaient bien changés depuis.

La douce voix de Leya le fit descendre de son nuage. Le blond se redressa et sourit amusé par sa question.

- Ne fais pas l'idiote, tu sais très bien ce que ça veut dire. Fit-il avant de philosopher à son tour.
Des gens, on en côtoie tous les jours. Mais on n'peut pas dire qu'on les connaît tous… C'est impossible, ça demanderait beaucoup trop de temps et d'énergie. Alors, on se concentre sur les personnalités qui nous intéressent le plus.
J'ai beau être à Terrae depuis longtemps, je ne connais personne… J'ai envie de savoir qui tu es, parce que tu n'es n'importe qui Leya.

Cette longue réponse, il l'avait dit en fixant la table et en dessinant des boucles imaginaires avec son index, sur la table.
- Tu as quelqu'un que tu souhaites connaître plus que les autres toi aussi, pas vrai ?

Voilà une question placée avec soin par le jeune homme, un bon moyen de savoir si Leya avait quelqu'un en vue.

Les chocolats chauds finirent par arriver à leur table. Le serveur les posa habillement devant eux. Il s'était permis d'ajouter un petit macaron sur la soucoupe de chaque tasse. Il leur souhaita alors une bonne dégustation et repartit à ses occupations.
Devant son chocolat chaud, Akira ne put s'empêcher de reprendre ses habitudes de gamin. Il s'assit en tailleur sur sa chaise et saisit la tasse à deux mains. Il souffla doucement dessus avant d'en boire une gorgée et quand il releva la tête… moustache !
##   Dim 25 Mar 2018 - 13:25

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Les ardeurs dissidentes et moqueries s'estompaient au fur et à mesure qu'ils s'étaient éloignés du groupe. Leya en était satisfaite. Le havre de paix semblait être revenu pour l'instant, et pourvu qu'il dure se disait la jeune femme. Répondant à sa question comme une évidence, elle écouta attentivement le blond, qui venait de lui arracher un visage étonné. Si en apparence, elle avait vu Akira comme quelqu'un de plutôt direct et très cartésien, il semblait pourtant avoir des pensées fortes et philosophiques. Lisait-il des livres de grands psychanalyste ? Ou bien était-ce une part de son inconscient qui manifestait cette force à vouloir comprendre les choses en les assimilant à la complaisance parce qu'il avait vu en elle, et dans ses paroles, une femme à l'esprit compliqué ? Esquissant alors un sourire, bien qu'un petit rouge malin s'était posé sur ses pommettes quand il lui révéla qu'elle n'était pas n'importe qui, elle s'analysa.

Que voulait-il dire dans ce sens ? Avait-il remarqué son côté détaché du reste du monde ? Ou faisait-il l'amalgame à cause de sa particularité physique ? Comme pour essayer de sonder l'esprit du blond, elle l'observa longuement. Ce dernier avait perdu son regard vers le comptoir ou l'on préparait les chocolats chauds. Pourquoi est-ce que lui aussi il semblait si mystérieux ? Décidément il y avait sa palette de gens sortant de commun à Terrae, bien que pour le moment elle n'en ait rencontré que deux. Qui aurait cru que finalement ce master, ait un semblant de raison en lui disant qu'elle découvrirait des gens exceptionnel ? Toujours l'observant, elle décida alors de répondre à son interrogation, ne laissant pas plus de mystères planer.

▬ Pas vraiment, il y a des personnes particulières qui me fascine quand je les observe, mais je ne me suis jamais intéressée à quelqu'un plus qu'une autre....

Ce n'était pas tout à fait vrai...

▬ Il y a bien quelqu'un qui est spécial à mes yeux, mais c'est juste un ami, une connaissance...en faites il ne me considère même pas comme une amie, mais il m'a toujours épaulée...alors j'imagine que c'est sa façon à lui de montrer son affection...enfin je crois...

Les dires du blond étaient troublants de vérité, des personnes on en côtoie chaque jour sans vraiment les connaître, on les observe, mais on n'ose pas aller leur parler, parce qu'on a peur de l'indifférence ou du jugement. C'était cette épreuve que l'albinos n'arrivait pas à passer...Les réminiscences de son passé sont comme une cage, elle se revoyait tenter de parler à des orphelins comme elle, ils n'avaient rien de similaire, mais rien de distinct pour autant, et pourtant...ils l'avaient jugée comme jamais, la laissant esseulée dans sa chambre, tout ça parce qu'elle ne pouvait pas sortir dehors, ou bien parce qu'elle était faible, insignifiante, et qu'on la prenait pour une fille démoniaque de part son albinisme.

Rejeter ce qui est disparate, et qui ne nous ressemble pas
C'était un comportement commun à tout les êtres humains.


Lorsque les chocolats chauds arrivèrent à leur table, Leya les observa avec une pointe de mélancolie, si Akira lui semblait y associer un souvenir, elle n'en voyait que le vide de quelque chose qu'elle n'avait jamais connu. Enfin ce qui la sortit de son mutisme soudain, ce fut de voir la moustache qui ornait le dessus des lèvres du jeune homme. Parce qu'elle n'avait pas pris en compte cet élément amusant, elle éclata d'une rire franc, mignon et assurément sincère, n'arrivant même pas à s'arrêter, et ayant quelques perles de larmes au coin des yeux. Comme il ne devait surement pas s'y attendre, il valait mieux le rassurer, il allait sinon croire qu'elle se moquait de lui. Pour appuyer donc son élocution, elle se pencha vers le blond, avant d'essuyer la moustache sur son visage. Si quelqu'un de normal l'aurait surement fait avec une serviette, ou peut être même n'aurait rien tenté, Leya complètement en opposition à la logique, venait de le faire avec son index. Puis se remettant à la place, avoir porté ce dernier à ses lippes, elle détourna le regard comme pour fuir l'évidence que ce qu'elle venait de commettre était un peu trop familier. Puis elle goûta le chocolat, laissant les marshmallows flotter sur la surface

▬ Par où commencer....hum...je suppose qu'une présentation peut être un bon début. je m'appelle Leya Stones, j'ai 18 ans, anglaise, je suis passionnée de lecture, et particulièrement de livres de psychologie. J'ai vécu une partie de mon enfance dans un Orphelinat, ma mère m'a abandonnée quand je n'étais qu'un bébé.

Voyons voir déjà comment il réagirait à ses informations. Car si déjà cela le heurte, alors qu'est-ce que ça serait quand il apprendrait à quel point elle est vraiment particulière.





[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Jeu 29 Mar 2018 - 11:26

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 386
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

Il y avait bien quelqu'un, "juste un ami" disait-elle.
Tu avais du mal à y croire...
~

Étonné par ce soudain éclat de rire Akira pencha légèrement la tête sur côté et leva un sourcil. D'ailleurs, il ne fut pas le seul à être surpris, Yuki sortit sa petite tête de derrière l'épaule de son maître et le couple assis à la table voisine eurent un sursaut avant de les regarder bizarrement.

- Qu'est c'qui t'prends ..? Fit Akira.

Ca y est, elle nous a pété un plomb...
La main de Leya s'approcha dangereusement du visage d'Akira, il eut un petit geste de recul, ne sachant pas ce que celle-ci comptait faire... Il savait juste ce dont elle était capable après l'épisode du parc. Et ce qui se passa ensuite fut à la fois gênant et étonnant pour le jeune homme.

- Que..?

- Wow t'as vu ça..? Lâcha discrètement le garçon de la table voisine.
Il regarda l'albinos et le blond avec de grands yeux ronds. A la fois curieux et envieux. Il plongea alors ses lèvres dans son lait chaud noisette, pour les décorer d'une belle moustache blanche. Puis il présenta son visage à sa camarade, assise en face de lui, en battant des sourcils. La scène lui avait plu, il voulu tout simplement la reproduire avec celle qui l'accompagnait.
Malheureusement, ça ne se termina pas de la même façon pour lui. Son amie lui fit un charmant sourire, avant de lui lancer une serviette en pleine figure.
- Tu rêve mon grand.

Un sourire en coin se dessina sur les lèvres d'Akira. Finalement, il n'y avait pas que des arriérés dans ce café.

Son attention revint sur Leya qui se présenta de façon simple.

- Orpheline en plus d'être albinos hein... Lâcha-t-il en récupérant un flyer posé sur la table. Moi c'est Akira Buichi, japonais, 27 ans et emmerdeur à temps partiel. Comparé à toi j'ai vécu dans une petite famille tranquille et heureuse. Je n'ai manqué de rien, jusqu'à ce que je perde mon frère jumeau...

Il croisa son regard un instant et ajouta:

- Je m'demande comment tu fais pour être aussi gentille. Certains te jettent un regard infect dès qu'ils te croisent et tes propres parents t'ont abandonnée… A ta place, je crois que je me serais vengé sur tout c'qui bouge.

En même temps qu'il parlait, Akira pliait le flyer dans tous les sens. Le chaton, toujours sur son épaule, regardait, curieux de savoir ce que pouvaient fabriquer les mains du jeune homme.
Une grenouille. Oui, une grenouille en origami où il suffit d'une pression sur l'arrière de celle-ci pour qu'elle bondisse. Akira fit bondir sa grenouille de papier une fois, et à la seconde Yuki se jeta sur elle pour l'attraper au vol. Mais à la place c'est la poitrine de Leya qu'il rencontra…
Qu'il est chanceux con ce chaton.
##   Mer 18 Avr 2018 - 17:00

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Qu'est-ce que l'indifférence ? Qu'est-ce que la différence ? Ce genre de questions existentielles qu'on ne se pose pas quand on est enfant, hé bien, Leya, elle en avait les réponses depuis son plus jeune âge. Passant comme un fantôme de passage, à l'orphelinat où beaucoup de part son apparence physique la voyait comme une fille de démon, un monstre, se décidant à la laisser complètement à l'écart du groupe, décidant de ne plus calculer son existence. Indifférence et différence mélangées, comme un parfait ingrédient chimique. Un être si fragile si peu âgé ne mérite pas ça. Personne ne mérite ça. Et si pendant tout ce temps, l'albinos avait crû que c'était un coup du destin, la vie n'a eu de cesse de lui rappeler que c'était parce qu'elle était à part, qu'elle devait vivre ces choses.

Leya voyait en Akira ce qu'elle était à une période, certes pas aussi agressive, ni même violente, ni même rebelle, mais ce côté de vouloir se venger des êtres humains, d'y nourrir une profonde et amertume haine. C'est vrai ça comment faisait-elle ? qu'est-ce qui avait fait qu'elle n'était pas devenue une bête enragée ? Était-ce parce qu'elle avait réellement eu peur de devenir ce "monstre" comme le disait les orphelins ? Non il n'y a pas que ça.

▬ Une part de moi même, cherche encore à croire en l'humanité...

Elle avait tout subi, et pourtant elle y croyait encore ! L'être humain est peut être mauvais, mais il se cache, il essaye de se protéger, il n'est pas aussi sombre de nature, il l'est devenu à un moment. C'est ce que la demoiselle aux cheveux blancs a toujours cru, et il n'y avait pas eu meilleur exemple que de son père adoptif, qui du jour au lendemain à cause de l'alcool et des dettes étaient devenu un meurtrier. En repensant à cette épisode, l'albinos sentit son corps trembler un peu, mais pour ne pas le montrer au blond, elle s'enfonça un peu plus dans son siège, comme pour prétexter y chercher de la chaleur, sauf que sa main pouvait la trahir. Cachant ses émotions derrière la tasse de chocolat chaud, elle observa ce couple précédemment qui avaient été subjugués par l'action de la demoiselle envers Akira. Ils ne se disputaient pas, mais ils semblaient un peu s'envoyer des piques. Drôle de façon de montrer son amour, se disait la petite demoiselle.

Comme elle ne voulait pas qu'on se concentre sur sa personne, elle rebondit donc sur ce que le jeune homme lui avait dit précedemment. Il avait 27 ans, mais il s'était retrouvé comme un enfant à rire dans cette mini bataille de boules de neige. Leya ne saurait l'expliquer, mais elle se sentait proche de lui, et il remontait encore plus dans son estime en sachant cela. Car après tout, il était un adulte, alors qu'elle ne passait même pas la fleur d'âge de l'adolescence. En faites, pour être plus précise, elle venait à peine de franchir le pas de l'âge adulte, n'étant plus considérée comme une enfant. Il disait n'avoir manqué de rien...mais il avait pourtant perdu une part de lui même.

Leya était née fille unique, du moins c'est ce qu'elle imaginait, et on ne peut pas dire que les enfants de l'orphelinat ont été qualifiés de frère et soeurs. L'albinos avait perdu sa mère adoptive, et même si ce n'était pas la même chose elle pouvait comprendre un peu ce qu'il ressentait. Un peu trop enjouée cela dit, elle attrapa la main du jeune homme.

▬ Ne penses pas que tu es seul à vivre ce genre de peine ! Je sais ce que tu ressens, et si je peux t'aider en quoi que ce soit, je n'hésiterais pas...

Se rendant compte de son geste déplacé, elle relâcha sa main, gênée

▬ Ho...heu désolée...

Elle n'eut pas le temps de rebondir pour essayer de se rattraper, puisque Yuki qui était devenu tout fou et joueur à cause d'une grenouille en papier, venait d’atterrir sur la poitrine de la jeune fille. Cette dernière les joues un peu rouges, alors qu'il avait agrippé son  chemisier, ayant laissé pleine vue sur un décolleté des plus alléchants. Oui enfin ça n'empêchait pas que la jeune fille, un peu gênée, se contenta se prendre le chaton dans ses bras, n'ayant pas fait attention que son chemisier s'était un peu ouvert à cause de ce petit greffier espiègle.

▬ Tiens toi tranquille Yuki, sinon le patron du café ne va pas être content

Leya le dépose sur ses jambes, ce dernier se lova contre ces dernières, en mode je cherche de la douceur et des câlins. Les chatons sont vraiment comme des enfants.




[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Jeu 26 Avr 2018 - 15:15

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 386
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

Elle disait chercher encore à croire en l'humanité... "C'est stupide" pensait-il.
Pour le jeune homme, Leya était trop pure ou trop immature pour comprendre. C'était probablement un mélange des deux, ou peut-être, était-ce seulement lui qui ne voyait pas les choses du bon œil...
Il devrait pourtant savoir qu'elle ne serait pas là, en face de lui, si sa "bêtise" ne lui disait pas de croire en l'humanité... car il faisait lui même partie de ces gens qu'elle devrait éviter.

Il n'en dit rien, il fabriqua sa grenouille en papier et la fit bondir une fois, c'est là que la douce main de Leya se posa sur la sienne. Son geste était irréfléchi, mais son intention était bonne. Par réflexe, la main d'Akira s'était délicatement resserrée sur la sienne, comme pour enfermer une plume qu'on veut empêcher de laisser s'échapper.
Le contact ne fut que de courte durée, tout comme la gêne qu'il avait provoqué. Car heureusement, le chaton était là pour mettre de l'ambiance. Il offrit même à Akira une vue imprenable sur la poitrine de Leya.

"Bien joué Yuki !" pensa tout de suite le jeune homme.

Akira afficha un petit sourire amusé. Ce chaton qu'il avait vu comme un petit démon, se révélait finalement être un atout de poids, autant pour attirer les jolies femmes, que pour lui montrer les belles formes qu'elles cachent.

-  C'est bizarre, il devient toujours tout sage dès qu'il est près de toi. Dit-il en parlant de Yuki. T'as des pouvoirs de sensitif, ou c'est juste naturel chez toi ?

Le chaton n'était pas la seule personne à être apaisé auprès de Leya…
Néanmoins, ça n'empêchait pas le blond continuer à admirer le "cadeau" de Yuki. Bien sûr, il restait discret, à chaque fois que Leya regardait ailleurs ou buvait une gorgée de son chocolat chaud, il baissait les yeux et en profitait.... Merci petit chat.
Bref, Leya ne remarquait rien, et Akira se rinçait l’œil.

- Tiens en parlant de patron... Fit Akira en le voyant arriver.

Le patron du café était venu à leur table, il venait faire une tournée des tables et tenait un plateau sur la main. Il venait offrir ses délicieuses pâtisseries à ses chers clients. Un simple geste commercial, et un bon moyen de donner envie revenir dans son café.

- Voulez-vous une de nos pâtisserie faite maison ? C'est la maison qui offre !

- Et comment ! Repondit Akira. Je veux bien un pain aux beaux-seins…
Un silence gênant. ... aux Raisins !

"Merde..."

Oui, il venait de dire "beaux seins" au lieu de "raisins"...
Et pour embellir les choses, son regard le trahi. Ses yeux s'étaient tournés vers Leya, puis étaient tombés sur son décolleté, cette fois bien moins discrètement qu'avant, pour enfin revenir rapidement sur la pâtisserie qu'on lui tendait …
Le patron leva un sourcil, étonné, il suivit le regard du blond, avant lui lancer un sourire taquin qui souleva sa moustache.


Dernière édition par Akira Buichi le Ven 11 Mai 2018 - 22:16, édité 1 fois
##   Lun 7 Mai 2018 - 21:17

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Croire en l'humanité...
Une chose complètement et invraisemblable qui n'a aucun sens quand on sait le passé et le vécu de la demoiselle aux cheveux blancs, destinée à être un rat de laboratoires à cause de ces maudits troubles, de son albinisme et ses facultés mentales de plus que surdouées. Elle était comme un extra-terrestre, supérieur aux autres mais qui découvre la vie sur cette planète comme si rien n'avait de sens. Leya était ainsi, et c'est aussi ce genre d'aspect qui faisait son charme. Alors pourquoi avoir de l'espoir en l'homme ? Peut être grâce aux rencontres qui l'ont battie, peut être grâce à ce master qui lui a donné des bribes d'espoir ?

Un jour peut être elle dirait ce qu'elle a sur le coeur, et ce qui la hante, ce qui lui fit penser que le mal existe partout, mais pas aujourd’hui, c'était beaucoup trop tôt, beaucoup trop soudain. Et surtout elle n'y était pas décidée. Pas prête à remuer les plaies du passé. Sirotant son chocolat chaud sucré, qui réchauffait le coeur de la petit demoiselle, elle regarda Yuki se lover contre elle, comme s'il cherchait du réconfort à son tour. Cela interpella le blond qui demanda à la jeune fille si elle avait un pouvoir de sensitif...

▬ Non pas du tout, je crois que c'est parce que les animaux m'aiment bien en terme général....ou alors ça vient peut être de mon pouvoir d'eau lunaire...

Mais quelle idiote ! Bon elle s'en rendra surement pas compte, mais donner l'identité de son pouvoir, elle pouvait avoir des ennuis ! Comme si elle n'en avait déjà pas assez comme ça. Forte heureusement pour elle, le patron vint leur offrir des pâtisseries pour un geste commercial à la clientèle, et son interruption permis de sauver un peu la situation dans laquelle elle venait de se mettre. C'était sans compter découvrir un nouvel aspect particulier chez le blond, lui permettant de comprendre encore plus à qui elle a affaire ! "Beaux seins ?"
Pourquoi est-ce qu'il parle de seins...? Leya capta son regard, trouvant cela très louche, puis remarque aussi le sourire amusé du patron, mais qu'est-ce qu'ils ont tous...

Son regard se baissa alors sur elle, où elle aperçut son décolleté ! A cet instant précis de réalisation, elle devint écarlate, et remonta son haut, fixant le blond attendant ses explications et le pourquoi de cette intrusion visuelle ! Le patron lui demanda un peu gêné de la situation ce qu'elle aimerait, et elle répondit toujours en fixant le jeune homme, façon tsundere.

▬ Un chausson aux pommes, s'il vous plait...

Puis après la lui avoir remise, il s'éclipsa, laissant un silence s'installer, alors qu'elle continuait de le fixer, croisant les bras, attendant des excuses.





[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Sam 12 Mai 2018 - 17:47

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 386
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

Akira lança un regard inquiet au patron. Ce regard était comme un appel à l'aide, un message simple qui signifiait "Faites quelque chose". En faisant cela, le jeune homme espérait que le moustachu raconte une anecdote à la con ou pioche une blague pourrie, parmi toutes celles qu'il entendait au comptoir, pour détendre l'atmosphère. Un peu comme le ferait tout bon patron pour se rendre intéressant devant ses petits clients...
Mais non, à la place ça, le blond reçut un regard moqueur qui semblait vouloir dire "Chacun sa merde mon pote"... Akira allait devoir affronter les foudres silencieuses de Leya tout seul.
Et la solidarité masculine, elle est passé où merde ?!

L'albinos le fixait, elle faisait la moue, et croisait les bras comme si elle attendait quelque chose.

- Attends... tu vas pas bouder juste pour ça ? Demanda-t-il faussement étonné.

Comment lui faire comprendre que ce n'était pas de sa faute... En lui disant la vérité ?
"Écoutes Leya, je suis un homme. Et les hommes aiment voir des seins."
... Non, il ne vaut mieux pas prendre cette option. Elle risquerait de vite s'en aller.

- Arrêtes de faire la gueule... Fit-il comme s'il avait la moindre autorité sur elle. C'est plus d'ton age.

Aucun effet, il allait devoir faire face à cette entêtée de première. Alors, Akira la fixa à son tour et plissa les yeux comme s'il voulait lui faire comprendre qu'elle n'obtiendrait rien de lui.
Une bataille de regard entre les deux jeune gens débuta. Ils se regardaient l'un et l'autre droit dans les yeux.

~~
Un garçon qui revenait des toilettes passa à coté d'eux et les regarda bizarrement. Curieux, il ralentit le pas, avant de secouer la tête et de retourner à sa table à l'autre bout de la salle.
- Y'a deux abrutis qui se fixent là bas... Dit-il a son ami.
Son camarade se pencha en arrière et mit sa chaise sur deux pieds pour voir la scène à travers les autres tables.
- Bah ils font une "Battle-de-regards" quoi... T'as jamais fait ça dans l'metro toi ?
- Bah non, y'a aucun intérêt...
- On va faire un jeu, si le mec gagne c'est toi qui paye l'addition, sinon c'est moi !
- Quoi ?! Mais pourquoi c'est toi qui choisit ?!
...
~~

C'était un combat perdu d'avance pour Akira, car en plus de ne pas avoir la patience pour ces gamineries, ses yeux commençaient déjà à lui piquer.
Il finit par regarder ailleurs et souffla:

- Ok, j'm'excuse... c'est bon maintenant ?

Un peu banales ses excuses, Leya allait-elle les accepter ?
Maintenant, il lui fallait de l'alcool et vite ! Lui qui n'avait plus l'habitude de s'excuser, il lui fallait son whisky pour laver ses paroles. Cependant, il avait oublié un détail : sa flaque lui avait été confisquée par la jeune femme.
"Pourquoi ?!" criait sa voix intérieure.

- Yes ! C'est toi qui paye ! Pouvait-on entendre à l'autre bout de la salle.
##   Lun 21 Mai 2018 - 18:36

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Leya était loin d'être une enfant, elle avait appris à vivre comme une adulte avec les bribes et les déboires de son funeste passé. Car après tout, un enfant le reste-il réellement quand il a passé une partie de son existence à lire des livres de sciences, de grand littéraires, à faire des tests que lui proposait les médecins ? Le reste-il quand il sait que ses parents ne l'ont jamais aimé pour l'avoir abandonné dans un orphelinat ? Où est la beauté de l'enfance dans tout ça ?

Pourtant malgré cela, elle était là à en vouloir au blond et à ses instincts primaires ! Elle avait un peu l'impression qu'il se joue d'elle, alors qu'elle lui avait quand même ouvert une partie de ce qu'elle garde pour elle même. De la déception ? Non plus de l’incompréhension. Les hommes étaient-ils donc tous ainsi ? Bien décidé à lui montrer que c'est mal ce qu'il a fait, elle soutint son regard, jusqu'à ce que ce dernier se ravisse et s'excuse, arrachant un peu un étonnement à la jeune femme. C'est vrai qu'elle l'aurait pensé plus têtu et téméraire, voilà une bien agréable surprise.  Cela dit, elle ne pouvait pas le laisser dans la suspicion et l'indifférence. La demoiselle aux cheveux blancs se devait, même, de lui expliquer pourquoi elle avait été vexée de ce comportement un peu primate.

▬ Sais-tu ce que c'est que de vivre comme une proie alors que tu n'as que dix ans ? D'avoir eu un père adoptif pervers ? Que ce dernier après avoir tué ta mère adoptive, essaye de te violer ? Non  j'imagine que tu ne sais pas ce que c'est...

Il y a des choses sur lesquelles l'albinos pouvait en effet être indulgente, mais tout ce qui touche à ce genre de choses, que ça soit sur la sexualité ou même la dépravation, non elle ne le pouvait pas...Pourtant elle était loin de se plaindre, car elle aurait très bien pu être beaucoup plus sévère avec lui, seulement elle ne pouvait que comprendre sa situation. L'attirance pour les femmes ou bien les hommes, c'était quelque chose d'inné en l'être humain, le corps était constitué d'hormones....Cela n'en avait qu'un seul but : pouvoir développer l'attraction entre sexe opposé dans l'unique but de concevoir et procréer afin d'étendre l'espèce, la préservation de l'humanité. C'est drôle en un sens. Les humains veulent être maîtres de leur vie et disent qu'ils ne sont pas des moutons, qu'ils savent ce qu'ils doivent faire et pourtant ils obéissent aux lois régie dans ce monde sans savoir que toutes leur actions n'amènent qu'à satisfaire le gouvernement.

▬ Désolée d'être sévère avec ça...mais mes raisons sont tout à fait louables...je comprendrais que tu ne puisses pas les accepter...

Terminant son chocolat chaud, elle croqua dans son chausson aux pommes, les joues un peu rougies, ce qui lui permet en un sens de se remonter un peu le moral qui venait d'être miné par cette petite scène. Aujourd'hui, était un jour peu comme les autres, même si cette altercation était des plus improbables. Bon maintenant que l'ambiance est un peu morte - bravo Leya tu es forte - il faudrait peut être essayer de remonter les choses vers le haut tu ne penses pas ?

▬ Tout à l'heure tu m'as demandé s'il y avait quelqu'un que je souhaitais plus connaître qu'un autre, mais et toi ? Est-ce qu'il y a une personne qui compte le plus pour toi ? Quelqu'un a qui tu penses énormément tout les jours ?

Ils étaient bien là pour faire connaissance non ?
Ce n'était pas que dans un seul sens...




[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Mar 29 Mai 2018 - 14:59

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 386
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

Oui, Akira savait ce qu'était une proie, il avait vu le femmes comme telle pendant de nombreuses années. Récemment, sa façon de voir le sexe opposé avait changée. Mais était-ce parce qu'il avait évolué, ou bien parce que sa réputation l'empêchait de continuer ainsi..?
Il ne s'était toujours pas posé la question.

Savoir ce qu'est une "proie" est une chose, le vivre en est une autre. Alors il répondit tout simplement :

Non je ne sais pas…
"Et je n'ai pas envie de l'imaginer." pensait-il.

Le jeune homme baissa les yeux, il se sentit soudainement coupable. Coupable d'avoir fait resurgir d’écœurant souvenirs chez Leya. Coupable de faire partie de ceux qui devait lui inspirer le dégoût... mais comment aurait-il pu le savoir ?
Il releva les yeux seulement lorsque l'albinos s'excusa. Elle s'était emportée, certes, mais sa réaction était totalement humaine, elle n'avait pas à s'excuser.

C'n'est rien. Avait-il murmuré.

Il lui fit un triste sourire et approcha doucement sa main de celle de Leya. Il voulu la poser sur celle de la demoiselle, la serrer dans la sienne pour lui montrer sa compassion, mais le chaton vint mettre sa petite tête au milieu pour squatter une caresse.
"Putain de jaloux !"
Une occasion de raté, ou bien un signe qu'il fallait laisser à Leya le temps de se calmer. Il caressa alors le félin qui faisait des aller-retours pour se faire choyer toujours plus.

Le  nouveau silence qui s'installa fut rapidement brisé par Leya qui renvoyait une question au jeune homme. Il n'y avait pas de quoi s'étonner, c'était même prévisible, mais le blond semblait ne pas vouloir y répondre.

Pas vraiment…

Donner la réponse serait montrer ses faiblesses. Akira était bien trop fier pour se montrer fragile... mais mentir à Leya après tout ce qu'elle lui a confié serait injuste. Le mensonge n'avait jamais été la meilleure solution dans une relation, il en avait déjà fait l'expérience avec celle qui lui était cher.

En faite, je préfèrerais qu'on en parle dehors, si tu veux bien.

Il bu la dernière gorgée de son chocolat chaud, se leva et endossa son parka vert kaki. Il prit ensuite une serviette en papier et son pain aux raisin, avant de se diriger vers la caisse.

Je vais payer, attends moi dehors avec Yuki s'il te plait.

Il partit régler sa part et celle de Leya.
...

Quelques instants plus tard, ils se retrouvèrent sur la terrasse du café à nouveau face au froid et à la neige. Au moins, le calme régnait ici, et il n'y avait pas d'oreilles étrangères pour écouter leur conversation.
Akira s'avança et s'appuya sur la balustrade en bois. Il continuait à déguster sa viennoiserie et finit par dire quelque chose :

En faite je n'ai personne. Mon frère jumeau s'est fait assassiné il y a de cela 6 ans, et je n'ai jamais été très proche de mes parents.
Depuis que je suis ici, je ne me suis fait que des ennemis. J'ai même ôter une vie. Je pensais venger mon frère de cette façon, mais ça ne m'a rien apporter. Rien... je ne faisais que creuser le vide qui me rongeait.
J'ai donc laissé exploser ma rage et mis en danger des élèves. Je haïssais Terrae, je la haie toujours. J'aurais dû partir d'ici depuis longtemps, mais je m'étais attaché à quelqu'un.
Je croyais en elle, et elle a eut tort de croire en moi. Elle savait m'apaiser, me compléter. Mais elle est partit… de ma faute.


Il n'avait jamais dit tout ça à quelqu'un.

Pfiouu ! Souffla-t-il tout à coup. J'pensais pas que ça m'ferait du bien de dire tout ça. Tu comprends maintenant pourquoi je me demande comment tu fais pour rester toi-même avec tout ce que tu vis.
Je ne sais pas si je dois t'admirer, ou te prendre pour une folle.
##   Dim 10 Juin 2018 - 20:27

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Il est vrai que ces réminiscences étaient un fardeau, des séquelles que la jeune fille avait du mal à porter, mais de là à en vouloir au blond, c'était peut être un peu exagéré. Après tout, il n'avait rien fait de mal, il avait juste laissé ses instincts parler pour lui. Se mordillant la lèvre alors que la silence avait légèrement pris sa place pendant quelques minutes, elle se maudissait d'être encore la cause d'un fracas d'ambiance. Plonger dans ses pensées, elle n'avait donc pas vu la tentative désespérée du jeune homme qui voulait lui prendre la main, puisque quand son regard revint capter l'attention du monde, il était en train de caresser Yuki. La demoiselle aux cheveux blancs, ne put s'empêcher de regarder ce moment simple, sans prétention ou originalité, son coeur ratant un léger battement. Fermée aux émotions, mais oui bien sur...

Un fard se posa sur ses joues, quand elle croisa le regard d'Akira, et s'empressa rapidement de détourner ce dernier avant qu'il ne lui fasse une remarque. Décidément, ça ne tourne vraiment pas rond aujourd'hui ! Il y a quelque chose qui cloche...Et comme pour briser ce malaise absolument insoutenable, elle lui posa une question, auquel il ne répondit rien, enfin pas tout à fait, on sentait dans sa réponse, comme une gêne légère, comme s'il se disait que ce n'était ni le moment, ni l'endroit. Surtout quand son regard divagua vers les alentours. Leya le regarda donc se relever, et lui dire de l'attendre dehors pendant qu'il allait payer...
Hein quoi ? mais non...

▬ Attends, je peux payer ma pa....

Trop tard, il était déjà parti ! Elle pourrait toujours le rembourser plus tard ? Prenant Yuki dans ses bras, se dirigeant vers la sortie, elle entend le rire moqueur de ses camardes, et des paroles cinglantes lancées à son encontre, qu'elle préféra par mégarde ignorer pour ne pas laisser la colère prendre le dessus. Personne n'a vu l'albinos sous une véritable colère, et personne n'a envie de la voir ainsi...Un léger frisson la parcourut à cause du froid nouveau, où les quelques degrés encore présents s'étaient estompé avec la brume provoqué par la neige. De légers rayons de soleil filtrait à présent entre les arbres. Un cliquetis de la porte la fit se retourner, alors que Yuki sautait de ses bras pour gambader.

Ce qui s'en suivit par la suite, Leya ne l'expliquera pas. Akira se confia à elle comme s'il espérait trouver en cette jeune fille une réponse, un réconfort des plus appréciables...mais qu'y pouvait-elle ? Pas grand chose malheureusement...Cela dit pendant cette mise à coeur ouvert, la jeune fille n'en perdit pas son attention, son regard irisé posé sur le blond à capter le moindre de ses sentiments. Le coeur serré, les lèvres entrouvertes où aucun mots ne pouvaient en sortir, elle en était émue...oui émue jusqu'à ce que sa vision soit brouillée d'un enbuement.

Leya aurait pu avoir peur après toutes ses révélations, aurait pu s'enfuir comme nombre des personnes qui ont abandonné Akira, aurait pu faire partie de ces "ennemis" qui le faisait détester cet endroit, mais non il n'en sera rien parce que contrairement à ce que les apparences peuvent montrer, l'albinos l'aime particulièrement, d'un sentiment immuable. Ce n'est pas de l'amour, ce n'est pas de l'amitié, c'est bien plus encore. Et c'est ce même indéchiffrable sentiment qui lui fera faire ce geste plus que déplacé et qu'elle ne saura contrôler.

Avant qu'il n'ait le temps de terminer, elle l'avait pris dans ses bras, et serré fort comme si elle avait peur qu'il s'échappe, qu'il disparaisse

Ce qu'elle ne supporterait pas...

Un simple geste, vaut plus que des mots dit une expression psychologique dans un de ces nombreux bouquins, le corps légèrement tremblant, elle se laissa émouvoir jusqu'à verser quelques larmes. Leya était décidément beaucoup trop émotive..
Se rendant compte de ce qu'elle venait de faire, elle le relâcha, s'écartant tout en bégayant

▬ Je...je suis désolée....Tu...C'est que....

Jusqu'à en perdre son latin...
Essayant de remettre de l'ordre dans ses émotions plus que dissidentes, elle détourne le regard comme à son habitude.

▬ Je n'ai pas vécu ce que tu as enduré...je n'ai pas eu la chance d'avoir un frère ou une soeur, ni même de personnes proches comme celle à qui tu as fais confiance...mais....

Tu le sais pourtant...

▬ Moi je ne déteste pas...Tu peux compter sur moi....

Cela semble évident....
Arrête de te mentir à toi même...







[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Jeu 14 Juin 2018 - 15:45

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 386
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

Une oreille attentive, quelques larmes fugace et une étreinte forte … Cet ultime argument laissa Akira sans voix.
Depuis longtemps, le jeune homme avait sous-estimer le pouvoir qu'avait le contact. Il vous surprend toujours, vous réchauffe le cœur et vous prouve qu'une personne tient à vous.
Akira avait beau vouloir s'en priver, il ne pouvait s'en passer. Le contact, c'est indispensable. Grâce à lui, il se sent vivant.

Leya l'avait brusquement enlacé. Ce geste avait surpris le jeune homme, le faisant lâcher sa viennoiserie (ou plutôt ce qu'il en restait), qui tomba dans la neige. Akira se figea pendant une fraction de seconde, puis il ferma les yeux, paisible, profitant de l'instant présent. Il posa sa main sur la chevelure blanche de l'albinos, et inspira longuement pour sentir le doux parfum qu'elle dégageait.
Ce moment entre les bras de la jeune femme fut bref, mais assez long pour qu'Akira s'y plaise.

La demoiselle finit par se détacher de lui. Elle semblait chercher à justifier sa réaction, mais n'avait pas les mots. Akira afficha un petit sourire, amusé par l'embarras de Leya. Il profita du laps de temps où elle se remettait de ses émotions pour ramasser ce qu'il avait fait tombé précédemment et le jeter à la poubelle.
Puis, il l'approcha à son tour, posa sa main sur la joue de Leya pour y essuyer avec son pouce une larme restante.

Je sais… je te fais confiance.

Il sourit tendrement, s'approcha un peu plus d'elle… et profita de ce moment où ils se regardaient dans les yeux pour glisser discrètement sa main dans le manteau de Leya. Une belle occasion pour tenter récupérer furtivement sa flasque d'alcool... et de lui voler un baiser, qui sait.
Cependant, une boule de neige vint percuter l'arrière du crâne d'Akira. Par réflexe, il pencha la tête en avant, le faisant mettre accidentellement un coup d'boule à Leya.

Aïe ! Lâcha-t-il en se frottant le front.

Oh les amoureuxOh les amoureux ♫ Chantèrent en chœur deux gamins.

Le sang d'Akira ne fit qu'un tour, et son agressivité légendaire ne tarda pas à se montrer.

Petits cons ! Rev'nez ici, j'vais vous défoncer !

Akira braqua son regard assassin sur eux. Les deux petites terreurs prirent leurs jambes à leur cou et s'éloignèrent en riant.
##   Dim 17 Juin 2018 - 13:57

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Elle n'était pas une grande courageuse pour affronter un froid pareil. Sa santé plus que médiocre ne lui permettait pas vraiment de rester aussi longtemps sous des températures pareil ! Et c'est même pour cette raison qu'elle a sorti un manteau aussi épais, pour éviter de faire une chute de tension ou quelque chose du genre ! Il vaut mieux prévenir que guérir comme on dit ! En plus cette imbécile qu'elle est, a rien trouvé de mieux que d'aller se promener après avoir passé une nuit avec 38 degrés de fièvre ! Comme lui disait une de ses camarades : Un jour à ne pas te ménager, il va t'arriver des bricoles...

Et elle avait raison...

Pourtant ce paysage blanc n'était en rien triste et désolant, dans l'immortalité du moment entre les deux jeunes de Terrae. Leya s'en mordait les lèvres d'avoir laissé des sentiments prendre le dessus, elle qui s'est promise à elle même de ne plus rien ressentir, après avoir réalisé que son amour pour son ami le brun répondant au nom de Renji ne serait qu'à sens unique. L'amour, c'est un sentiment bien étrange et qui fait particulièrement mal quand on est vraiment éprouvé par ce dernier. C'était la première fois qu'elle était tombée amoureuse, et surement la dernière se disait-elle. Pleurer ça allait bien deux minutes, mais il ne fallait pas que ça en devienne une habitude. Toujours le regard fuyant, la demoiselle ne faisait pas réellement attention au blond, de peur de croiser son regard et d'y lire...de la colère ? Il pouvait l'être car après tout, elle l'avait enlacé sans sa permission ! Qui ne le serait pas...? Ils avaient beau être un peu proches, ce n'était pas une raison.

Un léger frisson la parcourut, lorsqu'elle sentit la main du blond se glisser sur sa joue, lui faisant tourner de nouveau ses yeux vers lui, rencontrant le rubis à la fois violent, mais pour elle particulièrement doux de son regard.

Je te fais confiance

Ces mots, il n'avait pas idée à quel point ils avaient un impact fort pour elle, qui durant toute son enfance n'a entendu que des surnoms, des paroles blessantes, était prise en pitié ! Elle n'avait pas vraiment de force physique comme lui, ni peut être un mental d'acier, mais malgré cela il la lui accordait, cette confiance, bien qu'aveugle, qu'il ne donnait pratiquement jamais à personne. Elle en était une privilégiée, et elle en était plus que consciente. Mais ce n'est pas tout, comme s'il était dans une des séries que regarde la jeune fille, il l'approcha de lui en glissant une main dans son manteau. Leya aurait pensé que ce geste n'était que pour récupérer sa flasque d'alcool, mais en voyant son visage se rapprocher du sien, c'est une légère panique qui la prit. Son coeur tambourinant comme un fou furieux contre sa poitrine. Qu'est-ce qu'elle devait faire, le repousser ? Mais n'en avait-elle pas envie un peu ? Après tout ce n'est qu'un baiser....

Ce n'est qu'un baiser...
Essaye de t'en convaincre

La beauté de ce moment, alors qu'elle pouvait sentir son souffle se brisa par l'interruption de deux petits chenapans qui vinrent perturber cette scène presque aux airs théâtrales. Evidemment il fallait toujours que ce genre de choses arrivent ! A croire que la vie est vraiment un film dans lequel les êtres vivants sont des acteurs...Enfin ça aurait pu être moins dramatique si le mouvement du blond n'avait pas été plutôt brusque ! Plutôt ? On peut faire un petit rappel et dire que l'albinos est du genre fragile ?

Se prenant de front le coup de tête qui l’assomma à moitié, elle eut un petit mouvement de recul, la vision en tournicotis-tournicotons ! Voyant des étoiles tout autour d'elle ! C'est joli les étoiles, c'est brillant, pourquoi est-ce que ces dernières dansaient autour de sa tête comme si elle était un feu de camp ? Allez savoir ! Et ne parlons même pas du saignement soudain de son nez. Non pas à cause de pensées perverses mais bien à cause du coup récupéré ! Ce n'est pas très glamour, mais elle n'eut d'autre choix que de prendre un mouchoir rapidement pour venir se tenir le nez avec afin d'arrêter le saignement par coupure d'oxygène ! Ouais enfin ce n'est pas une très bonne idée de ne pas respirer !!! Mais bon sang cette fille est folle. Trop tard le mal est fait, le visage à moitié rouge et non pas de gêne, elle sentit sa vision se troubler avant de tomber dans les vapes.

Qu'est-ce que les autres allaient en penser ?
Je vous le demande.



[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}  Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT-2] Trial of words {PV Akira}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques. :: Café.
Aller à la page : 1, 2  Suivant