Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Des thermes japonaiiis!! [Shizu :3]
##   Mer 31 Aoû 2011 - 0:53

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 30/08/2011
Emploi/loisirs : *retire ses écouteurs* Mh? Quoi?
Humeur : Laissez-moi un peu seule!

A peine arrivée à l'institut que je n'avais qu'une seule idée en tête : aller dans les thermes japonais. J'en rêvais depuis tellement longtemps! Des dizaines et des dizaines d'épisodes à vrai dire (oui, c'est aussi une unité de temps!)! Je posais rapidement mes affaires dans ma chambre...Commune... Malheur... Et me dirigeais avec moins d'entrain que prévu vers les thermes. Apprendre que je ne pourrais pas avoir de chambre pour moi toute seule avant un bon moment, ça me minait le moral. Devoir supporter les autres... Des filles en plus! Elles allaient surement parler de maquillage, de vernis, de mode et de mecs... Pas de manga, de jeux video,... Enfin, c'était déjà mieux que chez ma marraine d'un coté. Même si au moins là bas j'avais ma chambre pour moi toute seule! Je soupirais en entrant dans les thermes, mais les vapeurs chaudes me rendirent un peu d'énergie. Aller Anna, faut pas se laisser abattre par le premier obstacle! T'as vécu bien pire! Je prenais connaissance des consignes et me dirigeais du coté fille. Aaah, quel joie d'y être réellement, pas seulement par imagination... J'y croyais à peine! Je retirais mes vêtements et les rangeais dans un casier avant de prendre un essuie et de me laver calmement. Il fallait se décrasser avant d'entrer dans l'eau... Aller, bientôt j'y serais! En plus, coups de bol, y avait personne! C'était impossible... En réalité je devais être en train de rêver. On m'annonce que j'ai des pouvoirs, je pars au japon et je me retrouve seule dans des thermes... Ouais, non, impossible. mais même en rêve, c'est tellement génial! Je voudrais ne pas me réveiller! Une fois toute propre je posais mon essui sur le bord de l'eau et entrant dans l'eau chaude. Aaah mais quel bonheur vraiment! Comment est-ce que j'avais pu passer d'un tel enfer à une telle joie en si peu de temps, sinon par rêve? Aller, bientôt peut-être je devrais me réveiller, alors il fallait en profiter! Je mis ma tête à moitié sous l'eau pour faire des bulles, comme une gosse. Mais mon bonheur fut interrompu par un bruit affreux, le pire bruit qui aurait pu retentir dans le calme à ce moment précis (a part celui du réveil...), le bruit de la porte! Quelqu'un était là... Arg non pas ça... J'étais si bien toute seule... Je me réfugiais dans un coin pour me faire le plus discrète possible, priant sans réelle conviction pour qu'on ne me voie pas. J'avais pas encore, j'allais déjà devoir passer la nuit avec d'autres filles... Alors laissez moi au moins ce moment pour moi toute seule non! Enfin, avec un peu de chance j'allais me réveiller avant de devoir passer le moment du dortoir... Du moins je l'espérais!



Spoiler:
 
##   Mer 31 Aoû 2011 - 2:36
avatar
Invité

Réveil difficile quand vous vous retrouvez dans le lit d’une certaine personne et que vous êtes nue et que de plus, vous remarquez que vous ne vous souvenez même plus de ce que vous aviez fait la veille. Regardant donc le gazon verdâtre qui me servait de compagne, je soupirais lourdement avant de me mettre assise sur ses fesses, tandis qu’elle était dos à moi et de me mettre à la rouer de coups tout en lui demandant :

- Je peux savoir ce que je fais ici ?! Que m’as-tu encore fait cette nuit, Tomoe ?

Celle-ci ne faisait que hurler de plaisir plus que mes coups étaient violents, je n’en pouvais plus de cette femme galère qui rigolais comme une hyène réclamant encore plus de maltraitance. Entre ses rires et ses petits cris de douleurs, je n’eus que d’autres choix d’arrêter quand celle-ci me fit basculer sur le sol. Comment appelait-on cela encore ? Sado-Maso, non ? Dieu … Que t’ai-je fait ?

Une fois que cette Master psychopathe se décida enfin à me lâcher, je me dirigeais d’un pas rapide hors du lit pour ramasser mes vêtements. Horreur, ca sentait l’alcool et la cigarette. Mais qu’avais-je fait ? Je n’avais pas mal à la tête, évidemment, je n’ai jamais mal à la tête ! Que je boive des litres de Rhum, je resterai saoule sans avoir la gueule de bois le lendemain, n’était-ce pas le pied ? Non, quand on sait qu’on ne se souvient de rien par la suite …

Cherchant quelques tickets dans mon sac à main afin de m’aider à me rappeler de ma journée, je poussais un grand soupir en n’y trouvant rien.

- On n’a pas bougé hier, on est resté ici Shizuru.

Comment ? J’avais donc … Seigneur. Pardonnez-moi ce que je vais faire à cet instant précis. Cette grenouille verte m’avait saoulé afin de profiter de mon corps de rêves, cette chose immonde … Non, elle était magnifique tout de même. Digne d’une guenon !

Lui envoyant des boules de feu dans sa direction, je ne fus pas surprise en la voyant les faire disparaître d’un claquement des doigts. Si je dois combattre avec une Master, je demanderai tout sauf elle. Trop puissante, et sa capacité à contrôler l’air me tue plus qu’autre chose !

Sortant donc de son appartement en la laissant en plan sans oublier « d’emprunter » ses clés de voiture, je me dirigeais vers l’institut d’un air peu content. Regardant ma montre, je jurais encore plus en voyant qu’il était déjà 17h passée.

Dix minutes plus tard, je me retrouvais sur le parking de l’institut, et sérieusement, je ne savais pas quoi faire. Restant plantée un instant là à regarder le ciel s’assombrir, je retombais sur terre quand deux étudiantes non loin de moi attirèrent mon attention.

Elles parlèrent toutes les deux d’une sorte de source thermale, regardant et écoutant plus attentivement les deux personnes, je haussais les sourcils quand l’autre montra le chemin à sa compagne. Ne serait-ce pas une bonne idée d’y aller ? Histoire de me relaxer après ce que je venais de vivre, je n’aurai pas trouvé mieux.

Me dirigeant donc vers l’endroit de mon envie du moment, j’empruntais un nouveau sentier que je ne connaissais pas avant d’arriver devant une infrastructure en bois gigantesque. Cela était-il possible de cacher un tel endroit ? Pourtant je ne l’avais jamais remarqué, c’était si … étrange.

Entrant donc dedans, je passais la réception et me dirigeais directement vers les vestiaires. Depuis combien de temps n’avais-je pas baigné mon corps dans ce genre d’endroit ? Ma dernière fois était à Kyoto … Ma ville natale … Me manquerais-tu ? Non.

Retirant mes vêtements, je me saisissais d’un essuie avant de passer la porte en bois donnant sur les bains. Regardant si quelqu’un se trouvait dans ces lieux, je soupirais d’aisance en ne remarquant personne. Retirant donc mon essuie en dévoilant sans gêne mon corps, je rentrais dans l’eau chaude tout en me relaxant de plus en plus.

Une minute, Cinq minutes, dix minutes, me retournant subitement vers ce qui me semblait être quelque chose de peu commun, j’essayais de désigner la forme que je voyais sous la buée avant de lancer ma main à l’aveuglette et de toucher quelque chose de mou.

- Ara ?

Regardant de plus près, je vis que je tenais quelque chose que je ne connaissant qu’ample mieux entre mes mains. Dois-je vous faire un dessin pour que vous compreniez qu’il s’agissait d’un sein ? Regardant en même temps la propriétaire en lâchant prise, je me penchais respectueusement tout en lui présentant mes excuses.

- Gomenasaï Ojou-San, je ne m’attendais pas à cela … vous non plus je suppose …


(HRP: T'as droit à un mega long Rp pour ton premier rp avec moi ! :D Sois honorée :p)
##   Mer 31 Aoû 2011 - 18:28

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 30/08/2011
Emploi/loisirs : *retire ses écouteurs* Mh? Quoi?
Humeur : Laissez-moi un peu seule!

[Désolée moi c'est un peu (beaucoup) plus court ._.]

Je me retint de soupirer d'aise en remarquant que ma personne ne m'avait pas vue. Je n'arrivais pas vraiment à distinguer son corps dans la buée... Mais elle semblait déjà mieux que moi... Enfin, je n'avais pas envie de perdre du temps à déprimer sur ce sujet. Je me contentais de profiter calmement de la chaleur de l'eau, évitant tant bien que mal de faire des bulles dans l'eau... C'était tellement chouette! Mais elle m'entendrait sinon, et ça, je ne le voulais pas. Qu'on me laisse seule un peu... Elle se dirigea vers moi, et je fus prise d'une soudaine peur. La peur de voir mon calme ainsi brisé. Et j'avais raison. Je sentis mes joues se rougir quand sa main se posa sur ma poitrine. Une... Une... Une détraquée?! Elle la retira et se pencha, sans même chercher à comprendre ce qu'elle disait je la poussais violemment en arrière en laissant échapper un cri. Pourquoi est-ce que j'avais du tomber sur une folle?! J'allais tout de même pas me faire violer ici?! Même si ce n'était qu'un rêve (ce dont je n'avais toujours pas eu confirmation), je ne voulais pas de ça! Je serrais doucement les poings en les ramenant vers mon corps. Que faire? Fuir? Et si c'était comme les taureaux? Peut-être qu'elle me courrait encore plus après si je montrais de la résistance.... Aaah... A l'aide! Dieu, maman, quelqu'un! N'importe qui (sauf mon père!) mais quelqu'un!

- Je ne suis pas ce genre de fille! Je suis désolée, mais je ne veux pas faire ce genre de choses avec vous!

J'allais presque m'incliner pour montrer que j'étais désolée quand je me rendis compte que j'étais ridicule... M'excuser? Moi? Elle m'avait attaquée! Moi j'étais innocente et pure! Bon ok, plus totalement... Mais quand même! C'était pas une raison pour me laisser faire ainsi! Je mettais mes poings devant mon visage, prête au combat! Le karaté était loin mais... Peut-être que j'en avais encore gardé quelques notions...

-Je... Je n'hésiterais pas à me battre si vous insistez!



Spoiler:
 
##   Mer 31 Aoû 2011 - 19:10
avatar
Invité

- Je ne suis pas ce genre de fille! Je suis désolée, mais je ne veux pas faire ce genre de choses avec vous!

Je … Je ne savais pas comment réagir, je venais de m’excuser pour mon geste mal placé et voilà que cette jeune personne me prenait pour une obsédée de services. J’avais honte ? Non certainement pas, disons plus choquée par ses dires. De plus, elle s’était mise en position de combat … croyait-elle vraiment me faire peur ainsi ?

-Je... Je n'hésiterais pas à me battre si vous insistez!

Se foutait-elle de moi ? Restant un instant à la regarder comme une débile profonde, je lâchais un soupir en voyant que celle-ci était plus que sérieuse dans ses dires. Me posant à côté d’elle sans faire attention à sa position, je faisais un battement de la main avant de lui dire :

- Ne t’inquiètes pas, je ne compte pas m’en prendre à toi. Ce geste n’était qu’une fâcheuse erreur de ma part, de plus, je m’en suis excusée.

Ouais, je n’étais pas comme cette Master perverse qui profite de pauvres petites étoiles comme moi pour les violer toute la nuit ! Tomoe, un jour, tu mourras de ma main pour avoir souiller mon corps de ta tête de grenouilles … mignonne la grenouille quand même, mais soit !

- Hormis ce fait, je m’appelle Shizuru Fujino, et toi ?

Evidemment, un peu de politesse dans ce genre de moment n’était pas de refus … Et si je me mettais à m’attaquer à elle, elle savait au moins le nom de sa violeuse … trêves de plaisanterie … alors ?
##   Mer 31 Aoû 2011 - 19:28

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 30/08/2011
Emploi/loisirs : *retire ses écouteurs* Mh? Quoi?
Humeur : Laissez-moi un peu seule!

Tout cela n'était qu'un malentendu? Un peu facile comme excuse non? Enfin... Après tout, je n'avais pas réellement à m'inquiéter. Si l'on était dans un rêve, je me réveillerais avant que mal soit fait, comme toujours. Non? Je commençais doucement à douter que tout cela ne soit que le fruit de mon inconscient. Tout était si net... Rien de flou, pas de changement de personnes en plein milieu de tout, ni de décors. Contrairement à d'habitude... Partir loin de chez mon père, au Japon en plus, et pour apprendre la magie? Non, tout cela était décidément trop beau pour être vrai. Je posais mes coudes sur le rebord, un peu perdue dans mes pensées. Qu'est ce qu'il pouvait bien m'arriver? Je soupirais doucement, tournant la tête vers mon interlocutrice. Shizuru Fujino? J'aurais bien aimé avoir un nom pareil... Aussi joli du moins. Enfin, je n'avais pas tant à me plaindre! Je lui souris, pour me faire un peu pardonner mon comportement de tout à l'heure. Il semblait que je m'étais trompée sur son compte finalement, elle avait l'air gentille. Et elle était tellement jolie... Et cette poitrine... Raaah! Qu'est ce que je pouvais détester les personnes mieux que moi!

- Je m'appelle Anna, Anna Defontaine...

Je me redressais pour ensuite plonger à nouveau a moitié sous l'eau pour recommencer à faire mes bulles. Bon, j'avoue, ça faisait pas vraiment sociable comme comportement, et alors? J'avais pas envie de jouer la gentille petite fille comme je l'avais fait toute ma vie devant mon père! Hors de question. J'étais pas sociable, et puis voilà! Elle aurait plus qu'à faire avec, cette fille. Et puis, on était pas obliger de se parler dans les thermes, si? On pouvait pas juste rester ainsi... a barboter? Je détournais le regard, essayant de la faire fuir par mon mutisme. J'aurais tout le temps de parler aux japonais et de découvrir leur culture demain, ce soir, j'avais pas envie de parler des heures de tout et de rien. Surtout qu'en plus après, j'allais devoir rejoindre toutes ces filles pour dormir. Rien que cette idée me mettait en rage. Dire que j'avais toujours aimé avoir une chambre, rien qu'à moi! Et j'allais devoir dormir avec plein de filles surement toutes plus nunuches et prétentieuses que les autres! Quel cauchemar vraiment...



Spoiler:
 
##   Ven 2 Sep 2011 - 18:02
avatar
Invité

- Je m'appelle Anna, Anna Defontaine...

Anna Defontaine … Elle n’était donc pas Japonaise. Du moins, avec un nom pareil, cela était sur que ses origines devaient être européenne. Le prénom Anna a des origines hébraïques, ce qui signifie grâce. Je ne m’intéressais pas à l’étymologie de tous les prénoms, cependant, certains attirèrent quand même mon attention.

Qu’importe après tout, elle n’avait pas l’air de vouloir engager la conversation, et je n’allais quand même pas courir après elle. Cela ne m’était jamais arrivé, à moi, la grande et gracieuse Shizuru Fujino … Oui, c’est bon, j’arrête.

Fermant les yeux en me relaxant dans l’eau, je repensais à ce qu’il s’était passé avant que j’arrive ici. « Repenser » n’était pas vraiment le terme approprié dans ce genre de situation, mais quand même.

Après une bonne dizaine de minutes, d’autres personnes arrivèrent dans les sources thermales. Un petit groupe composé de cinq jeunes filles parlant bruyamment. Fermant les yeux pour ne pas regarder celles-ci tout en tournant la tête de peur qu’elles me connaissent, je me poussais un peu plus vers la bouée mais malheureusement un cris hystérique d’une des filles me perçaient les oreilles.

- Shizuru Fujino-Sama ! C’est elle ! C’est Shizuru Fujino-Sama !

Et merde … entendant les autres filles crier mon nom, je daignais enfin tourner le regard en leurs directions et de leurs faire un petit signe en tant que salutation. Le petit groupe tant qu’à lui s’approchait de moi, la première fille me demandait d’un air effrayant :

- Puis-je vous laver le dos, Fujino-Sama ?

Digne d’un manga ? Oui sans doute, mais sérieusement, j’aurai préféré que celle-ci ne me dérange pas. Fermant les yeux en faisant un signe négatif de la tête, je ne pu accepter son offre … Mais il me fallait une raison pour, et étrangement, ma tête était vide à cet instant précis. Voyant la déception sur le visage de la demoiselle, je l’eu d’autre choix que de dire :

- Je suis désolée, la prochaine fois je te laisserai le faire.

Rougissant à mes paroles tandis que je gardais toujours mon masque sur le mien en abordant un petit sourire, le petit groupe finit par me saluer et se poser un peu plus loin. Soupirant en me disant que j’avais éviter gros sur ce coup là, je passais ma main sur mon front avant de dire :

- Je pourrai sans doute faire une scène pareille avec mon manga.

Regardant la dénommée Anna qui était restée silencieuse jusqu'à présent, je me décidais de lui adresser une fois de plus la parole en lui demandant :

- D’où viens-tu en fait ?
##   Sam 3 Sep 2011 - 0:08

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 30/08/2011
Emploi/loisirs : *retire ses écouteurs* Mh? Quoi?
Humeur : Laissez-moi un peu seule!

Les évènements m'avaient forcée à me coincer encore plus dans mon petit trou de buée. Quelle horreur, être poursuivie par des fan aussi hystérique... Mais qui était-elle pour mériter une telle reconnaissance? J'observais la scène, comprenant l'embarra de Shizuru, sans vraiment savoir si il s'agissait du même type de réaction que moi. M'enfin, la pauvre tout de même! Attirer ainsi de telles folles... Je poussais un soupire de soulagement quand elles s'éloignèrent, heureuse aussi que mon "interlocutrice" ai refusé qu'elles restent. Mon cerveau se mit à l'arrêt quand elle parla de son manga. Son propre manga? Qu'elle écrit elle? Mon regard devint illuminé et rivé sur elle, et dans mon esprit ne résonnaient que cet unique mot : manga, manga, manga! Je secouais la tête, je ne voulais pas ressembler aux filles de tout à l'heure! Il fallait que je reste correcte! Que je découvre tout cela, mais petit à petit. D'où je venais? Est-ce que dans ce pays les gens avaient vraiment connaissance du mien? Je m'approchais un peu d'elle, maintenant que les groupies étaient partie.

- De Belgique, un pays à coté de la France.

Je lui souris doucement, m'en voulant un peu de mon comportement de tout à l'heure. J'avais vraiment pas été sociable pour deux sous... Elle, tout ce qu'elle voulait, c'était discuter tranquillement, non? Je serrais mes mains l'une dans l'autre, tête baissée, les joue un peu rose. Est-ce que je pouvais vraiment lui demander? Aller... Au pire, il lui suffisait de ne pas répondre! Je relevais un peu la tête, gênée.

- Vous... Vous êtes une mangaka?

Je l'avais dit... Mais je me sentais toujours aussi mal, j'avais peur qu'elle croie que je ne devienne comme les autres. Moi, je dessinais, tout ce que je voulais savoir c'est le genre de chose qu'elle dessinait, son parcourt, comment elle avait réussi à percer... Je ne voulais pas l'embêter dans sa vie privée... Mais est-ce qu'elle ne se défendrait pas, par peur, comme je l'avais fait tout à l'heure?



Spoiler:
 
##   Sam 3 Sep 2011 - 0:42
avatar
Invité

- De Belgique, un pays à coté de la France.

Ara ? Elle daignait finalement me répondre, de plus, elle s’était rapprochée de moi. Avais-je fait quelque chose suscitant sa curiosité ? Je le saurai sans doute dans peu, en attendant elle avait dit qu’elle venait de où encore ? Belgique … Inconnu pour ma part, je connaissais la France mais pas la Belgique … Quoi que, n’était-ce pas là que le chocolat était le meilleur fabriqué ? Evidemment ! Je me souviens encore de ce chocolat que Père m’avait envoyé un jour … Quel avait été son nom encore ? « Marcolini », même si son nom sonnait plus Italien qu’autre chose, celui-ci était Belge !

- Vous... Vous êtes une mangaka?

C’était donc ça qui lui avait intéressé chez moi. Une petite belge intéressée part la mangatisation (Ce mot vient d’être inventé par mes soins !) de ce pays ? Dessinait-elle également ?

- Effectivement, je suis en train de faire mon quatrième Tome actuellement. Cependant, je ne suis que Mangaka à mes heures perdues, rien de plus.

Lui adressant un sourire, je me demandais comment elle allait réagir, allait-elle me poser plus de questions ? Serait-elle intéressée par ce que je pouvais écrire ?

- Celui-ci s’appelle « Innocent Lover », il se place dans la catégorie « Yuri ».
##   Sam 3 Sep 2011 - 1:06

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 30/08/2011
Emploi/loisirs : *retire ses écouteurs* Mh? Quoi?
Humeur : Laissez-moi un peu seule!

Du Yuri? Osé! Je m'approchais un peu plus pour faciliter la conversation. Enfin, j'avais enfin trouvé quelque chose de bien à la présence d'autrui ici même : partager une passion. Ma timidité s'envola aussi vite qu'un groupe de pigeons quand on leur fonce dessus, laissant place à ma curiosité et à cet entrain que je laissais bien souvent caché au fond de moi. Je n'avais pas vraiment peur que l'on me rabaisse, elle ne semblait pas ce genre la, et papa n'était pas là. Alors, je pouvais y aller, me laisser aller, pour une fois.

- Même si ce n'est qu'à vos heures perdue, vous êtes déjà bien plus avancée que moi...

Je lui souris en frottant mon crâne, me rendant compte à quel point j'étais loin de pouvoir en arriver là. Faire son propre tome, le publier, le vendre... Ne serais-ce que le voir... Quelle joie cela devait être! Je la jalousais un peu, mais ce n'était pas le plus important. Ce qui comptait le plus, c'était d'en savoir plus, encore et toujours, apprendre et s'améliorer! Pas le temps de détester une sois disant rivale, mais temps de se faire des alliés!

- Moi j'aurais plutôt tendance à écrire un Yaoi je crois si je devais vraiment en faire un... Rien à faire ça me fait craquer!

Je posais une main sur ma joue, me laissant entièrement emportée dans la discussion. Elle aurait sans doute du mal à comprendre ce changement de personnalité, ce passage du moi créé par les autres et du vrai moi... Mais je m'en fichais pas mal. J'avais juste peur qu'elle me rabaisse, juste ça, mais c'était présent. J'essayais de me dire que non, mais je devais bien admettre que je ne pouvais faire partir cette petite boule que j'avais dans le ventre. Ou alors j'avais faim? Mh... Allez savoir!

- J'aimerais beaucoup voir votre travail!



Spoiler:
 
##   Sam 3 Sep 2011 - 3:10
avatar
Invité

- Même si ce n'est qu'à vos heures perdues, vous êtes déjà bien plus avancée que moi...

Sans doute, j’avais la chance de bénéficier des « aides », des plus grands éditeurs du Japon en question de manga. Ma famille avait le bras assez long pour que je puisse publier mon livre dés la première présentation et suite à ce que je pouvais voir, mon livre se vendait avec aisance à cent milles exemplaires par Tome. Je m’étais aussi demandé pourquoi je ne signais jamais par mon véritable nom … Peut être que je préférais que les gens apprécient mon livre pour son contenu et non pas pour l’auteur.

- Moi j'aurais plutôt tendance à écrire un Yaoi je crois si je devais vraiment en faire un... Rien à faire ça me fait craquer!

Du Yaoi donc, l’opposé de ce que je faisais. Je n’appréciais pas plus que cela ce genre à vrai dire hormis quelque manga dont j’ai eu vent et qui m’avaient plu. Ne serait-ce pas un comble qu’une lesbienne aime le Yaoi ?

- J'aimerais beaucoup voir votre travail!

Enthousiaste comme elle l’était, je ne pouvais qu’accepter sa demande, elle était la deuxième personne de cet institut à me parler de vive voix de mes écrits. J’aimais l’Art, aussi bien peindre que dessiner, ainsi que créer sur pc ou fabriquer des vêtements, je n’avais pas de spécialités, j’étais bonne en tout. Quoi de plus normale, pour une Fujino.

- Cela serait un honneur pour moi, Anna-Chan. Que dirais-tu de venir chercher un des exemplaires dans ma chambre une fois que nous aurions fini de nous relaxer ici ?

Je comptais profiter de ce bain et de cette tranquillité pour une fois. Prendre mon temps, faire une rencontre, parler en toute liberté, loin des oreilles un peu trop curieuses.

- Pourquoi ne te lances-tu pas dans l’illustration dans ce cas ? Je serai ravie de voir ce que tu seras capable de faire, Anna-Chan.
##   Mar 13 Sep 2011 - 0:09

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 30/08/2011
Emploi/loisirs : *retire ses écouteurs* Mh? Quoi?
Humeur : Laissez-moi un peu seule!

Elle était d'accord! Je sentais mon corps tout léger, il était prêt à s'envoler plus haut, encore et toujours plus haut. Faire une telle rencontre, lors de mon premier jours ici... A quelle chance! Oui vraiment, cela ne pouvait être qu'un rêve, je ne pouvais pas me décider à croire le contraire. Tout était tellement beau, tellement parfait... Trop, trop pour que ce soit ma vraie vie. Tout cela, après ma vie, ça ne se pouvait pas. Je n'étais pas faite pour ce genre de rêve éveillé que vivaient les héros de manga, non... Moi je n'étais qu'une fille, qu'une belge parmi les autres, qui n'aspirait qu'à ce genre de chose en sachant que c'était inaccessible. Je rougis quand elle me proposa de faire de l'illustration. Je n'en était tout simplement pas capable... Mes dessins étaient trop basiques, pas assez originaux... Je baissais un peu la tête, gênée qu'elle me croie aussi douée.

- Je ne me débrouille pas assez bien que pour faire des illustrations... Je ne pourrais même pas poser de trames en tant qu'assistante...

Je lui souris, un peu triste de devoir ainsi me ramener à la réalité. A croire que même dans mes plus beaux rêves, je ne pouvais pas avoir confiance en moi et me valoriser. Je n'avais jamais eu cette confiance, à cause de lui... De mon père. Il avait détruit la moindre lumière de confiance qui brillait en moi, et j'étais maintenant dans les ténèbres, persuadée d'être juste une bonne à rien. Mais il ne fallait pas que je pleure... Pas ici... Le temps de me rendre compte que mes larmes ne devaient pas couler, et déjà le liquide chaud et salé coulait sur mes joues pour rejoindre l'eau du therme. Je m'inclinais comme dans les manga, affichant un air désolé, tenant de calmer mes larmes.

- Pardonnez-moi, ça va passer...



Spoiler:
 
##   Mer 14 Sep 2011 - 15:52
avatar
Invité

- Je ne me débrouille pas assez bien que pour faire des illustrations... Je ne pourrais même pas poser de trames en tant qu'assistante...

Je n’avais jamais eu de problèmes en illustrations, ni en Art tout court en fait. J’avais dès le plus jeune âgé aimé dessiner, représenter ce que je voyais, donc les trois quart du temps mes domestiques, mais aussi la nature m’entourant. Ce n’est que seulement plus tard je me suis rapprochée de la mangatisation, que j’ai appris ce qu’était cet Art si magnifique, que j’y ai pris gout et que j’ai commencé mes œuvres. Après cela, je ne me suis pas arrêtée aux Mangas, j’ai aussi bien dessiné des plantes que des animaux où encore de l’abstrait à mes temps perdus.

- Pardonnez-moi, ça va passer...

Voyant la jeune fille pleurer pour une raison sans avoir compris la raison, je restai un instant en retrait en me demandant ce qu’elle avait. Trop d’émotion d’un coup ?

- Ara … Il ne faut pas pleurer ainsi, tu gâches ton magnifique visage, Anna-Chan.

Lui adressant un doux sourire tout en la regardant de mes yeux rouges, je tournais le visage afin de regarder le ciel sombre se formant petit à petit devant nous. Quelle heure pouvait-il être ? Tard sans doute … Quoi que … Je ne savais même plus à quelle heure j’avais quitté Tomoe. Hormis ce fait, une question me tiraillait … pourquoi … avait-elle pleurer ?

- Puis-je savoir la raison de ces larmes ?
##   Ven 23 Sep 2011 - 21:15

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 30/08/2011
Emploi/loisirs : *retire ses écouteurs* Mh? Quoi?
Humeur : Laissez-moi un peu seule!

Je tentais de me calmer pour ne pas qu'elle s'inquiète, mais cela était terriblement difficile. Ce vide que je sentais en moi, ce manque de confiance créé par mon père, il me détruisait un peu plus chaque jour. Comme si mon véritable moi était ailleurs, enfuit quelque part sous cette fausse moi, cette moi crée par mon père. Je serrais un peu mes mains l'une dans l'autre et me raidit quand elle me demande la raison de mes larmes. Pourquoi... Pourquoi même dans mes rêves il venait me hanter? Pourquoi est-ce que même quand il n'était pas la, ma vie semblait dépendre de lui? Je serrais les dents, ne sachant pas quoi faire. Lui en parler? Non, pourquoi est-ce qu'elle me comprendrait... Au final, a part ma mère, personne ne pouvait me comprendre.

- Il vous serait impossible de comprendre...

Je lui lançais un regard presque désolé, je m'en voulais de lui répondre ainsi, comme si elle était trop bête... mais j'avais compris au fil du temps que seul ceux qui avaient vécu la même situation que moi pourraient me comprendre. Les autres... Ils étaient enfermés dans des idées trop carrées...

- Rares sont les personnes capable de comprendre... Ce n'est pas contre vous...



Spoiler:
 
##   Lun 26 Sep 2011 - 18:11
avatar
Invité

- Il vous serait impossible de comprendre...

Il fallait déjà que je sache de quoi il en était rigueur pour savoir si je ne comprenais pas ou si justement, je pouvais comprendre. Regardant chaque sillions de larmes se formant sur sa joue, une petite pointe de tristesse m’envahit. Je ne pleurais jamais en public, du moins, cela variait des moments si je pouvais dire. La dernière fois où j’avais osé, fut durant mon combat contre Akari dans l’arène, au dernier moment, quand nous fûmes toutes les deux à terre et que ma jambe ressemblait plus à une passoire qu’à autre chose.

- Rares sont les personnes capables de comprendre... Ce n'est pas contre vous...

Fermant les yeux, je dressais un petit sourire avant de regardant le ciel. Je ne lui en voulais pas de ne pas me confier ses peines, cela ne me regardait pas après tout, pourtant, parler libérait toujours la personne de ses souffrances, et peut être qu’avec un peu de chance, elle finirait par le faire.

- Il est vrai que peu de personnes peuvent comprendre les souffrances des autres, nos souffrances nous sont propres. Une douleur mentale ou physique continue à nous ronger si nous ne guérissons pas celle-ci … cependant, parler peut aider à se sentir mieux également. Après tout, qu’as-tu à perdre en me parlant ? Rien, n’est-ce pas ?

Lui accordant un léger sourire, je lui tendis ma petite serviette que j’avais déposé contre le bord du bassin afin qu’elle puisse ôter ses larmes.

- On est tous différents, autant que nos peines pareilles … Cependant, si nous sommes tous ici, c’est qu’un malheur s’est produit dans notre vie, un malheur qui nous a détruit … en quelque sorte.
##   Sam 1 Oct 2011 - 14:54

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 30/08/2011
Emploi/loisirs : *retire ses écouteurs* Mh? Quoi?
Humeur : Laissez-moi un peu seule!

Je l'écoutais, calmant comme je le pouvais mes larmes. En parler? Non... A chaque fois, c'était pire. En parler, c'était revivre tout ça, devoir l'expliquer c'était devoir me justifier de mon choix une fois de plus. Choix que personne ne comprenait, ou presque personne. Elle me considèrerait comme un enfant gâté, en crise d'adolescence, quelqu'un d'impulsif et d'égoïste... Tout cela, ces regards, ces paroles, cette manière avec laquelle les gens me considéraient... Je ne voulais plus de ça. Ici, je ne serais plus cette fille là, je serais quelqu'un de normal, et ma souffrance restera enfuie au plus profond de mon être, inaccessibilité, loin des regards et des jugements. Si tout cela était ma nouvelle réalité et non un rêve, alors il en serait ainsi. Ma peine n'était pas une peine à partager, mais à fuir. Je devais courir le plus loin possible d'elle, en vivant comme si tout était normal et avait toujours bien été, comme si je n'avais jamais eu aucun soucis dans ma vie. J'attrapais la serviette qu'elle me tendait et séchais mes larmes, déterminée. Je lui souris doucement, comme si rien ne s'était passé.

- Oubliez mes larmes, vous n'aurez plus à les revoir. Dites vous que ma vie a été un long fleuve tranquille, dites vous que je n'ai pas vraiment souffert. C'est de cette manière que vous m'aiderez le plus...

Je lançais un regard vers le ciel, persuadée que j'y arriverais. Je pourrais courir si vite que ces craintes, ces larmes, ces pleures, ne me rattraperons plus jamais. Je les cacherais, au monde et à moi même, aussi longtemps que mes jambes auront la force de me tenir et que mes lèvres auront la force de sourire. Hors de question de se morfondre, de me plaindre aux autres, qu'ils aient pitiés de moi... Ou bien qu'ils me considèrent comme un enfant idiot. Je serais quelqu'un de normal, de simple, quelqu'un qui a eut une vie heureuse, sans réel défaut. Ainsi commencera ma nouvelle vie, ici.

- Si tout ceci n'est pas un rêve, je veux que ça se passe ainsi, que les gens me voient ainsi.



Spoiler:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Des thermes japonaiiis!! [Shizu :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Loisirs. :: Thermes.
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant