Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo)
##   Ven 12 Oct 2018 - 23:36

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys ne changerait décidément jamais. Mais c'est ce que j'aimais dans notre relation. Il était vrai, chiant et pourtant attachant. je ne sais pas pourquoi ni comment, mais j'avais trouvé un frère en lui il y avait de cela bientôt cinq ans.
Certaines choses ne changeraient jamais. Comme le fait que je chercherais toujours à l'emmerder. Et qu'il saurait toujours me rendre la pareille.

- Je crois t'avoir déjà remercié papy! En plus, t'étais sûrement le plus heureux de tous quand tu m'as vu vivante!

J'ai tiré la langue. Je ne disais que des vérités, dans un contexte d'humour. C'était devenu plus facile d'en parler, surtout avec Ys. Sûrement parce qu'il avait tout vécu de ma maladie, il avait toujours été là. J'avais fini par faire le deuil de cette période. Elle m'avait aussi permis de me redécouvrir et ce n'était pas vraiment un mal.
Mon plus gros regret était probablement celui d'avoir suffisamment blessé mes amis pour qu'ils disparaissent. Liam m'avait quitté de la plus horrible des manière, Misao était devenu un vrai fantôme, je soupçonnais Mitsuki de craindre de me réentraîner un jour quand à Akito et bien... On peut dire qu'il était le seul à pas avoir changé d'un iota. Notez qu'en même temps, c'est Akito.

- C'était. Il donne plus vraiment de signes de vie depuis... tout ça.

Je pouvais en parler, mais pas de façon si lourde. Pas de mes regrets.
Ys m'a sauvé en essayant de me charrier. Mais il y a des choses qui changent, en revanche. Et en l’occurrence, ça, ça change. J'allais fêter mes vingts ans. Je n'étais plus l'enfant d'autrefois même si j'en étais encore une. D'ici un an, je fêterai ma majorité et je toucherai mon héritage. Cela me paraissait encore tellement loin. Je ne me rendais pas compte de tout le chemin parcouru depuis mon arrivée ici. Je ne me souvenais que peu de ce que j'avais pu vivre en tant qu'enfant, avec mes parents. L'essentiel de mes souvenirs se situait ici, à Terrae.

Pour en revenir à mon cher grand frère, je vous rappelle qu'il me demandait innocemment où j'en étais avec Galaad, de façon tout à fait subtil. Enfin, aussi subtil qu'un putain d’éléphant derrière une branche. Mais j'ai décidé de ne pas nier et de ne pas lui donner la satisfaction de me désarçonner.

- Tu parles de Galaad? C'est vrai, on passe pas mal de temps ensembles. Je l'aime bien. Enfin, un peu plus que bien. Mais je sais pas si c'est potentiellement réciproque, ni même si j'ai envie que cela le soit.

J'ai eu un rire un peu triste. C'était étonnant, à quel point je changeais. Je n'étais plus une adolescente mais une jeune femme. Je serais bientôt une adulte et pourtant, je doutais encore de moi. Comme quoi, ça non plus, ça ne changerait pas.

- Je ne sais pas si je serais prête un jour pour tout ça. Ni même si c'est fait pour moi. Après tout, je suis aussi bien seule. Ça fait moins mal et il y a moins de déception.

J'ai observé mon verre vide et j'ai eu une idée pour me sortir de ce pétrin. J'ai tendu mon verre.

- Tu me resserres? Faudrait voir de pas oublier pourquoi on est là aujourd'hui non?

Ouais, je pouvais toujours rêver pour qu'il change de sujet après une bombe pareille!


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 Bv3g
##   Ven 12 Oct 2018 - 23:53

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2823
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Pestant dans son coin, Ys ne releva pas plus lorsque la demoiselle fit référence à son miracle. Oui, il avait été des plus heureux. Les choses avaient fait que l'espoir paraissait infime. Il garderait pour toujours en mémoire son corps inerte et inanimé sur ce lit blanc. Cette pièce était bien trop froide et blanche pour elle. Elle n'avait jamais représentée la demoiselle. Joyce était une fille pétillante, déterminée. Une fille de feu. En aucun cas cette chambre n'aurait du être la sienne..
Peut être aussi parce qu'il n'avait jamais accepté qu'elle finisse là.
Il avait gardé espoir qu'un jour elle devienne Master pour combattre ce mal. Ce pourquoi il l'avait confiait à Mitsuki. Avec elle, il était sûr qu'il y aurait du résultat. Malheureusement, la vie en avait décidé autrement.

Mais aujourd'hui, elle se tenait devant lui. Souriante. Taquineuse. Comme autrefois. Enfin presque. Ils sont différents. Quelque chose les a changés. Chacun de leur côté et à leur rythme. Ils restaient les mêmes, mais avec un quelque chose en plus.
L'essentiel, c'est qu''aujourd'hui, en milieu de sa cuisine, il pouvait lever son verre avec sa sœur.


"Mouais, je pense pas que se soit intentionnel. Chacun a eu pas mal de préoccupations."

A commencer par eux. Alors pourquoi pas Misao? Pourquoi pas les autres?
Reposant son verre, Ys s'affala dans le fond de sa chaise, quand avec humour et raffinement, Ys fait allusion à ce garçon. Pas n'importe lequel évidemment: Galaad.
Il les avait observé un jour où il passait non loin d'eux. Restant à l'écart, il les avait observé quelques secondes. A cet instant, il avait pu percevoir un large sourire sincère sur les lèvres de la blonde. Il ne connait rien de ce gars, mais il connait suffisamment sa sœur pour savoir que si elle était heureuse et passer du bon temps avec lui, c'est que ce n'était pas forcement une mauvaise personne.

Mais! Joyce est têtue. Elle est convaincue de ne plus jamais connaitre le bonheur et a peur de se brûler les ailes de nouveau. Et aussitôt le sujet lancé, elle se referme comme une huître.
Lâchant un soupir, Ys se rapprocha, posant ses avants bras sur le comptoir qu'il fit glisser jusqu'à poser sa tête dessus. Il ne lâchait pas la demoiselle du regard.


"Putain Jojo….. T'as combattu une foutue maladie et t'as peur d'être déçue? Sérieusement, tu crois vraiment que ça pourrait être pire? T'attends quoi pour croquer la vie à pleine dent maintenant?...Baka!"

Ce qui est rentable entre ces deux là, c'est lorsque l'un baisse les bras, il aura toujours l'autre pour le lui relever. A ses yeux, Joyce n'a pas le bon jugement. Elle finira bien par s'en rendre compte, quand elle aura le déclique.
Se redressant, il prit la bouteille et la servit tandis qu'un léger rire lui échappa. Il savait très bien à quoi elle jouer. Non, non, ces règles là, c'est lui qui les a inventé.


"Au fait je me disais, ca sera bientôt tes vingt ans. Faut marquer le coup. Ca te dirait pas d'inviter Galaad? Genre à une fête?"


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 New10
##   Sam 13 Oct 2018 - 0:09

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys est impayable. Et surtout impitoyable. On ne le changera jamais et je l'adore comme ça mais parfois, il avait un petit côté moralisateur que je n'appréciais que moyennement. J'étais encore jeune et je ne comprenais pas, à l'époque, qu'il ne cherchait qu'à m'aider.

Quand il a émit l'hypothèse que Misao ait été occupé, j'ai simplement approuvé. C'était une possibilité et j'espérais simplement que ce soit uniquement ça et non autre chose. Parfois, la vie fait qu'on ne fait pas ce que l'on voudrait mais ce que l'on peut.
Mais le sujet changea bien trop vite et bientôt, je vis mon frère me regarder avec un air paternaliste. Il me reprochait de ne pas profiter de la vie. Devais-je lui rappeler que j'avais déjà beaucoup de chance d'en avoir encore une? Que j'avais tout détruit la première fois? Que j'y avais laissé mon coeur et ma confiance, mes espoirs et mes rêves? En un an, tout avait changé et ça, il ne pourrait pas le nier. Galaad ne ferait pas exception, je risquerais toujours de le briser et de m'autodétruire par la même.

- J'attends simplement d'être sûre que j'ai bien retrouvé la vie. Ys j'ai faillis mourir ce jour-là putain! Je ne saurais probablement jamais si j'en suis totalement guérie. Et au delà de tout ça, j'ai tout perdu, c'est difficile de revenir avec le sourire et de faire comme si de rien n'était.

J'ai soupiré et j'ai bu une gorgée. Il n'a pourtant pas abandonné et m'a proposé de fêter mon anniversaire en bonne compagnie. De faire une fête. Je l'ai regardé, comme s'il m'avait proposé de fêter Noël en plein été.

- Dois-je te rappeler que je ne fête plus mon anniversaire depuis dix ans? Et que cette année ne fera pas exception?

Trop de souvenir te revenaient en mémoire les 10 novembre. Trop de choses revenaient pourrir ta vie. C'était ce genre de journée où l'on ne veut vori personne, enfermée dans notre chambre, sous la couette. Cette année, tu ferais comme toujours: Tu irais en forêt et tu passerais ta journée seule, les yeux perdus dans le ciel, écouteurs vissés aux oreilles.
Je me suis accoudée sur le plan de travail et j'ai posé ma tête dans ma main, faisant tourné ma boisson dans mon verre.

- Et pour en revenir à Galaad, je ne dois même pas lui plaire alors je ne vois pas pourquoi nous avons cette conversation. C'est pas pour moi, les histoires de couples, je l'ai assez prouvé avec Liam. Regarde comment ça s'est terminé: Il m'a largué sans même me le dire.


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 Bv3g
##   Dim 14 Oct 2018 - 15:44

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2823
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Dépité, Ys fixe sa sœur. Ok, sur certains points elle n'avait pas tord. Mais elle s'entêtait sur ses positions. C'est regrettable. Elle qui vaincu la mort, ne se rendait pas compte qu'il fallait qu'elle morde la vie à pleine dent. Après tout, elle n'avait plus rien à perdre. Mais non, elle se mettait encore et toujours des barrières.
Ne dit-on pas qu'on apprend de la sagesse en vieillissant? Apparemment non.
Lâchant un soupir exaspéré, Ys se leva de sa chaise pour remplir la gamelle du chien. Balto les avait rejoins et saluait la petite blonde.


"T'es fatigante. Continues de rester dans ton coin à te morfondre, et tu n'auras jamais profité de ta vie."

L'animal rejoint son maître et profite de son instant de générosité pour se remplir la panse. Se redressant pour ranger le paquet, Ys posa son regard sur sa sœur. Genre, comment savoir si Galaad pouvait s'intéresser à elle?! Bah c'est pas en restant prostré ici qu'elle le saura. Ah mais elle s'en moque, les histoires d'amour ne sont pas faites pour elle.
Quelqu'un peut venir lui en coller une svp?!


"Putain mais arrêtes! T'as connu qu'une seule histoire, tu peux pas dire ça. Faut que tu t'amuses, ça te ferait le plus grand bien. Galaad pourrait être une expérience et puis si ça foire avec lui, tant puis, y'en aura d'autre! Restes pas sur un échec, c'est pas comme ça que je te connais."

Joyce ça rime avec battante. On finira même par le retrouver dans le dictionnaire. Ok, il lui faut surement plus de champagne pour qu'elle se réveille. On tente?
Ce n'est pas très malin mais il est son frère et non son père. Et puis, dans tous les cas, il garderait un œil sur elle. Il tient trop à ce qu'elle rit et s'amuse, plutôt qu'à pleurer sur son sort et se fermer au reste du monde. Un véritable gâchis.
Revenant au comptoir, il lui servit de nouveau un verre tout en reprenant un air plus sérieux.


"Je pense que tes parents seraient encore plus heureux de te voir profiter que d'un diplôme."


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 New10
##   Dim 14 Oct 2018 - 18:27

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Il y a peu de sujets dont je ne veux pas parler. Peu de choses que je ne peux confier. Pourtant, mes parents et mon anniversaire resteront à jamais des discussions tabous. Pas par manque de maturité, simplement par manque de stabilité. Je les avais perdu trop jeune pour pouvoir un jour vraiment pardonner à la vie cette perte.

Ys ne l'entendrait jamais de cette oreille pourtant. D'après lui, je ferais mieux de profiter et de ne pas me morfondre. C'était difficile et peut-être un jour arriverions-nous à nous entendre sur ce point. Il avait perdu sa mère jeune et il haïssait son père - ce que je comprenais vu ce qu'il avait pu m'en dire - quant à moi j'avais perdu ma famille au grand complet. Je m'étais retrouvée en plein crise d'adolescence, seule et perdue sans aucun point de repère.

- Je profite Ys, mais ça ne fait qu'un an. Laisse moi le temps d'apprendre à le faire.

Balto était venu me saluer et j'ai tout juste eu le temps de le caresser avant qu'il ne file manger. En rangeant le paquet, mon frère a continué sa leçon de moral. Des fois, il m'agaçait prodigieusement. Quant il a fait une allusion sur mes histoires de coeur j'ai presque eu envie d'être méchante. Mais ça faisait longtemps que je ne l'étais plus.

- Ys j'avais quinze ans quand j'ai connu Liam, on est censé être resté trois ans ensembles et pendant près d'un an, j'ai passé mon temps à l'attendre. Quand j'ai fini par le voir réapparaître, ça était pour mieux le perdre ensuite. Désolée, il va me falloir un peu plus de temps pour réapprendre à faire confiance après ça. Et honnêtement, tu peux parler, avec Mitsuki ça a jamais été tout rose non plus! Tu me fais des reproches que tu devrais plutôt te faire à toi même!

J'ai pas été méchante juste vraie. Je n'avais pas envie de parler de Liam, c'était un sujet que j'abordais peu. J'avais pas vraiment fait mon deuil parce que j'avais jamais vraiment compris comment notre histoire avait pu partir autant en vrille. Je lui avais pardonné, avec le temps mais j'en gardais la trace. Il n'était pas venu me voir une seule fois à l'hôpital. C'était donc ça, un homme censé m'aimer?

Et puis Ys a dépassé les bornes en me remplissant une coupe. Il y a des sujets douloureux. Et il avait beau avoir raison cela ne faisait que cinq ans. C'était encore bien trop frais pour l'enfant que je restais. Surtout à un mois de la sixième et dixième année. Dix ans plus tôt, j'avais perdu mon père et mon héro. Mon confident et mon meilleur ami. Quatre ans plus tard, c'est mon soleil, mon petit frère et mon dernier repère, ma mère, que je perdais. On ne s'en remets jamais totalement. Pas quand c'est si violent.

- La ferme. Ne te sers pas de ma famille pour me dire comment je devrais gérer ma vie. Ils ne sont plus là. Alors je veux bien entendre qu'il faut que je profite mais j'irais à mon rythme. Et je ne veux plus entendre parler de mon anniversaire c'est clair?

Il y a des choses dont on ne parle pas à une orpheline. Ses parents et le jour de leur disparition, par exemple. Surtout quand c'est une date importante dans sa vie, au delà de leur mort. Son anniversaire quoi. Comme pour moi. La dernière fois que j'avais soufflé une bougie sur un gâteau le jour du 10 novembre, j'avais dix ans. C'était quatre heures avant le décès de mon père. Quatre ans plus tard, je n'avais pas même accepté un morceau de gâteau de la part de ma mère, que j'avais perdu là encore. Ce serait probablement toujours ainsi.

- Quant à Galaad, je ne sais pas s'il y a moyen pour que je lui plaise. Mais je ne suis pas prête à faire de nouveau confiance. Et je crois que ça, tu peux le comprendre.


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 Bv3g
##   Dim 14 Oct 2018 - 22:11

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2823
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Certes sa jeune sœur apprenait à reprendre goût à la vie, et ce à son rythme. Seulement le grand frère qu'il représente est effrayé quand il entend ses paroles. Comme si ses blessures lui interdisaient de tenter de nouvelles expériences. Comme si elle s'interdisait une partie de sa vie. Et ça, ça ne tarde pas à tomber sur la table.

Evidemment Liam aura laissé des séquelles et sérieusement, si ce Galaad tentait quoique se soit, il aura intérêt à s'armer de patience. A l'avenir, il serait peut être bienveillant de l'avertir de la pente à gravir. Parce que ce n'était certainement pas Joyce qui lui tendrait la main. En revanche, le Master fronce légèrement les sourcils quand sa sœur se permit de faire une référence sur son couple.


"Te compares pas à moi et à Mitsu. Quoi que tu en dises, l'un comme pour l'autre, nous on serait prêt à mourir pour l'autre."

Et malgré les hauts et les bas, la dernière expérience l'a suffisamment prouvé. Mitsuki avait au puéril de sa vie sortit le Master de ses démons. Tout comme lui l'aurait fais à maintes reprises. Alors oui, leur couple a quelque défaut mais la différence, c'est qu'elle est son âme sœur. Alors testez pas bande de rageux!

Et en parlant de rage, en voilà une qui sort de ses gants. Les dernières paroles du jeune homme provoque une colère chez la jeune adulte. Aussitôt elle sort des griffes. On ne parle pas de sa famille, on ne parle pas d'anniversaire.
Serrant du poing, Ys l'observe, tentant de garder son sang froid. Parfois il l'adore, parfois il lui mettrait bien une déculotté.
S'appuyant contre le mur, ce dernier sortit une cigarette de son paquet sans la lâcher du regard.


"Très bien, fais comme il te plaira."

Et non miss, il te voit venir. Grâce à sa barrière de Master, les pouvoirs de Joyce sont impénétrables et en aucun cas elle put toucher à sa cigarette d'une quelconque manière. Voilà ce que c'est de ne pas faire d'effort. Chacun pour tous. Et derrière la fumée blanche, il continue de la fixer.

"Tu pourras t'énerver autant que tu voudras, mais je ne serai pas toujours là pour être ton punchingball. Tout comme je ne pourrai pas toujours t'élever. Faudra trouver un autre tremplin."

Jusqu'ici, il avait toujours encaissé sa douleur, ses crises. Tout comme elle avait su faire preuve de patience. Mais si l'un n'était plus là pour l'autre, il faudrait soit savoir se débrouiller soit trouver un remplaçant.
Et si Ys insistait pour qu'elle ait une perspective différente de ses choix de vie, c'était en outre pour qu'un jour, elle sache marcher seule.
Dans un soupir, le Master se redressa et ouvra le pas vers la sortie tout en prenant bon de rajouter dans un calme peu habituel.


"On devrait acheter tes fournitures. Les magasins ne vont pas rester ouverts éternellement."


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 New10
##   Dim 14 Oct 2018 - 22:31

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys m'avait passablement énervée. Je ne suis pas d'un tempérament très calme et ça tout le monde le sait. J'ai pourtant mes faiblesses moi aussi et Ys les connaissait mieux que personne. Ma famille, l'abandon de Liam, la maladie.... Tout ça était là pour me rappeler combien je n'ai pas d'emprise sur ma propre vie. Je n'étais qu'un pion sur un échiquier, que l'on pouvait déplacer ou sacrifier à sa guise.

Il avait raison sur un point néanmoins c'est que Mitsuki et lui était incomparable à la plupart des couples que je connaissais. Ils n'étaient peut-être pas prêts au mariage vu leur dernière dispute en date, mais au moins savaient-ils qu'ils passeraient leurs vieux jours ensembles. C'était beau à voir et ça forçait le respect.

- Comme quoi, y en a qu'on de la chance.

Mais non ce n'était pas que de la chance. C'était des efforts et beaucoup de travail. Un couple, c'est comme tout, ça s'entretient. Il ne suffit pas de le vouloir il faut aussi savoir remonter ses manches pour aider ensembles ce "nous" à avancer. On ne sait pas tous le faire et c'est pour ça qu'on l'apprend au fil des histoires que l'on peut avoir. Pour certain, c'est immédiat, pour d'autres, cela prend plus de temps. J'étais encore trop jeune pour le comprendre même si finalement, je ne tarderais peut-être plus moi non plus, à le découvrir.

J'ai vu Ys tenter de se maîtriser et de ne pas m'étrangler. Mais je n'étais plus une enfant et je faisais mes choix. Il devait les respecter. Je vivais avec mes valises et je faisais mes choix selon mon ressenti de tout ce que je pouvais voir ou vivre. C'est ce qu'on appelle en langage formel le cadre de référence. Aucun d'entre nous n'a le même et pourtant, c'est parce que nos cadres sont semblables que l'on s'entend bien avec certaines personnes et beaucoup moins avec d'autres, avec qui les cadres sont diamétralement opposés.

Il a sorti une cigarette et j'ai sentis son pouvoir m'empêcher de la pulvériser. Je n'avais pourtant pas dis mon dernier mot.
Et pourtant. Il a finit par m’assainir qu'il ne serait pas toujours là et même si ce n'était ni pour être méchant ni une menace, le constat m'a fait mal. J'étais orpheline. L'abandon était ma plus grande crainte. Et oui, parfois, Ys me faisait peur en m'en parlant. Parce qu'il était ce qui se rapprochait le plus d'une famille.

- Je sais. Rassure toi tu seras pas le premier à pas être "toujours là". C'est pas comme si j'avais pas l'habitude.

Je sais c'était méchant mais j'étais blessée. Vraiment. J'étais venue le voir parce que j'avais besoin de lui et je finissais par m'entendre dire que de une j'étais qu'une gamine immature incapable de profiter de la vie, et de deux, qu'il serait pas toujours là pour me servir d'exutoire. Je sais que depuis toujours, on se maltraitait l'un l'autre mais c'était notre façon à nous de nous aider. C'est ça aussi, une famille. Je me suis relevée, mon verre à demi finit posé sur le rebord de la table.

Il a voulu changer de sujet et revenir à ce pour quoi de base, nous nous étions vu mais pour moi, la discussion était close. Il était temps de partir.
Je suis passée devant lui en lui arrachant sa cloque de la bouche sans aucune utilisation de mes pouvoirs. Je n'avais jamais eu besoin d'eux contre lui, c'est pas maintenant que ça commencerait.

- Merci mais sans façon, je saurais me débrouiller toute seule. Merci encore pour tout à l'heure. On se voit plus tard. Ciao Ys.

Pas de feu-follet, pas de papy. Juste Ys. Il avait raison. Il ne serait pas toujours là. Parce qu'un jour ou l'autre, tout le monde finit par se barrer.
J'ai claqué la porte sans plus de cérémonie.

HRP:
 


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 Bv3g
##   Dim 14 Oct 2018 - 23:45

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2823
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Sa réponse, aussi fluide, est une douleur. Il aimerait pouvoir la secouer pour la réveiller. Elle aussi, elle avait droit au bonheur. Elle aussi pourrait trouver sa moitié. Mais il est trop tôt. Il ne pouvait rien faire de plus que de l'observer. Joyce est Feu, et ce n'est pas pour rien. Avec le temps, Ys avait bien saisi que cela ne servait à rien de s'énerver sur elle car aussitôt elle se refermerait comme une huître et laisserait sa colère exploser. Ce pourquoi il préféra garder son calme tout en lui rappelant que rien n'était éternel. Il ne supportait pas d'être un moralisateur, car déjà il ne sentait pas spécialement convainquant pour ce post, mais aussi il n'avait pas d'autre choix.
Son père n'étant plus, qui veillerait à ce qu'elle ne fasse rien de travers? Oh bien sûr, elle devait vivre de ses propres expériences, tout comme de ses erreurs. Mais il y a certaines défaites dont on se relève jamais. Alors tant puis si elle lui hurle dessus ou si elle finit par le haïr, elle reste sa sœur coûte que coûte.

Celle ci refusa toute aide pour la suite des courses. Levant les yeux sur sa silhouette qui prit la sortie, Ys eut un instant de retenue. Et si la laisser partir était la meilleure décision? Pour combien de temps? Non. Elle souffrait silencieusement et elle pourrait se prendre un mur. Tant qu'il serait là, il ne l'abandonnerait pas. Elle volera de ses propres ailes quand elle sera plus adulte.
Prit d'un élan, Ys rattrapa la petite blonde. Enfilant sa veste au passage, il relança naturellement:


"Hors de question que tu y ailles seule. Les mecs là bas seront en chien en te voyant. Ils ont rarement l'habitude de voir une fille dans leurs rayons."

Fourrant ses mains dans ses poches, le silence s'installait doucement. L'air était plus frais désormais et bientôt ils rentreront dans une période plus froide.
Laissant un soupir lui échapper, Ys leva le nez au ciel.


"Dis moi… à quel moment détestes tu une personne?"


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 New10
##   Lun 15 Oct 2018 - 22:00

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

On peut reprocher beaucoup de choses à Ys, mais pas son manque de loyauté ou son irresponsabilité. Il avait toujours pris soin de ses proches même si parfois, à vouloir trop bien faire, il avait pu nous blesser. L'enfer est pavé de bonnes intentions comme on dit. J'adore cette expression. A elle seule, elle résume l'humain dans tout son paroxysme le plus flagrant. Pour le meilleur, on est capable du pire.

Il m'a rattrapé en quelques secondes, enfilant une veste avec rapidité. Les mains dans les poches, cheveux au vent, j'étais bien décidé à l'ignorer mais il a fait allusion aux hommes qui risquaient de me mater dans les rayons.
Ys était vraiment un emmerdeur, mais il était mon emmerdeur à moi, mon frère. J'ai fais brûler une légère flamme dans ma main avec un petit sourire en coin. Nous étions incapables de rester fâcher bien longtemps.

- Je sais me défendre tu sais? C'est pas le grand méchant loup qui bouffera le chaperon rouge. Depuis le temps, elle a grandi, la gamine.

Je disais vrai et il le savait. Même s'il me restait encore du chemin à faire, je me rapprochais chaque jour de la maturité. A mon rythme, j'avais finis par grandir et par apprendre de mes erreurs, me forgeant au fil des leçons enseignées.
Aujourd'hui bien plus qu'hier, je savais que je pourrais me défendre. J'avais survécu à tellement pire que tout ce que je pourrais vivre à présent.

J'entends souvent dire par les plus âgées que la jeunesse n'a rien vécu. C'est vrai pour la plupart, pour certain, la vie est belle et les soucis sont gérables même s'ils paraissent insurmontables sur le moment. Mais peut-on pour autant dire la même chose de ceux qui finissent ici, à Terrae? N'a-t-on rien vécu qui mérite que l'on conte notre histoire avec émotion? Le harcèlement, la mort, la maladie, les échecs, les agressions, les mauvais rapports parents/enfants, l'abus de confiance... Les raisons sont diverses, de toutes gravités et pourtant... Nous avons tous une histoire, tous un vécu. Nous sommes fait de part par notre éducation mais surtout par nos propres expériences. Par cette histoire que l'on écrit au fil des jours et qui définit qui l'on a été et qui on sera.

Ys m'a posée une question qui m'a laissé perplexe sur le coups. Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre, ni même si j'avais la réponse. Et puis j'ai su: Il ne voulait que la vérité.

- Je dirais que c'est lorsque la personne nous cause du tord tout en en étant parfaitement consciente sans que ça ne lui fasse rien. De même, on peut détester une personne parce qu'elle se sert de nos faiblesses pour obtenir ce qu'elle veut de nous ou pour uniquement nous blesser. Pourquoi cette question?

J'ai marqué un silence, observant mon frère. Un jour peut-être partirait-il. Peut-être un jour me laisserait-il seule face à mon histoire, me laissant libre de vaincre ou d'abandonner. Peut-être un jour serais-je de nouveau seule face à celle que j'étais ou que je serais. Peut-être manquerai-je encore de maturité pour comprendre mais j'étais sûre que jamais je ne pourrais le détester. Alors pourquoi cette question?

J'ai soupiré et j'ai finis par essayer de trouver son regard.

- Dis feu-follet... Tu comptes partir un jour?

Je ne demandais pas s'il comptait partir vivre sa vie ailleurs. Peut-être serait-ce le cas et je le comprendrais. Il y avait un vaste monde prêt à accueillir un homme comme lui et Mitsuki, exceptionnelle qu'elle était.
Mais vis à vis de notre conversation, je me demandais simplement, un peu égoïstement sûrement, s'il me laisserait derrière lui, comme d'autres l'avaient fait avant lui. Prendrait-il encore des nouvelles? Essaierait-il de venir me rendre visite, de temps en temps? Mais plus important encore.... M'oublierait-il au détour de son avenir?


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 Bv3g
##   Lun 15 Oct 2018 - 22:44

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2823
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Elle ne l'avait pas repoussé. Surement parce que dans son fort intérieure, sans qu'on l'accepte, notre subconscient nous hurle l'inverse. Et il l'a rattrapé sans grand mal.
Arrivé à sa hauteur, Ys se servit l'excuse de ces hommes dont il faut se méfier. Oh évidemment, il se doutait bien que sa Joyce saurait se défendre et leur ferait regretter toute mauvaise action. Mais ce n'était qu'un prétexte parmi tant d'autre.
Le résultat étant qu'elle ne l'ait pas repoussé.

Un sourire se glisse sur ses lèvres quand le feu brille dans son regard. Oui, il n'est pas né celui qui lui fera regretter son arrogance.


"Pour ta gouverne, c'est le chasseur qui l'a sauve."

Petite référence qui détend l'atmosphère. Un rire lui échappe. C'est comme ça que ça marche, les relations frère sœur. On se tire dans les pattes, on peut se dire les choses les plus horribles. S'hurler dessus autant que possible. Mais on finit toujours par se retrouver.
C'est comme ça.

Trêve de plaisanterie. Ys tente un terrain encore inconnu. Et combien il ne croise pas son regard, il ressent là toute la curiosité de sa voisine. C'est assez inattendu, c'est bien le soucis des Tonnerres. Parler plus vite que penser. Ceci dit, il ne s'agit que d'un indice. Car oui, malgré sa crise, malgré son renfermement, il aimerait pouvoir lui souhaiter son anniversaire. Avec lui. Avec Mitsu. Avec tous ceux qu'elle apprécie. Avec Galaad.
Alors certes, le risque est grand et peut être que son culot pourrait rompre une amitié, mais… Mais si ça fonctionné, si elle pouvait sourire sincèrement, sans regret, sans étouffer dans ses souvenirs, alors ça en valait la peine.

Finalement elle lui répond. Ce n'est pas si terrible. Un sourire en coin trahis le garçon. Il est quelque peu rassuré. Bien, il en prend note. Et au delà de ses espérances, Joyce se plonge dans une grande philosophie. Hé?! Elle est pas si con que ça la gosse!
En revanche, la suite de sa question étonne un peu le garçon. C'est à son tour d'être interloqué. Croisant enfin son regard, le jeune homme marque une courte pause.


"Bien sûr que non."

Cette conversation lui rappelle étroitement une autre. Avec son psy. Sur cette ancienne vie dehors. En dehors de Terrae. "Non merci."
Ne désirant pas briser ce semblant de complicité revenu, il lui adressa un fin sourire. Surtout, qu'elle ne va pas croire ça.


"Je ne pourrai jamais retourner dehors. Je… Je redeviendrais ce type et… Là, tu me détesterai bien plus que tu ne le crois."

Il n'osait imaginer s'il venait à vivre parmi les mortels. Il étoufferait. Il suffoquerait dans sa pitoyable vie, dans sa souffrance, dans sa colère.
Ceci dit, bien qu'il soit convaincu de ne jamais quitter Terrae, sa question pousse à la réflexion. Un léger froncement de sourcil vint tâcher le tableau. Se détachant de son regard jade, Ys marqua une courte pause avant d'oser.


"Ca t'es déjà arrivé de penser au pire? Si un jour, si je n'avais pas d'autre choix que de quitter Terrae, me détesterais-tu?"


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 New10
##   Lun 15 Oct 2018 - 23:06

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Je ne comprenais pas la question d'Ys mais elle me faisait peur. Il y a deux façons de la comprendre: soit Ys a besoin de conseil parce qu'il compte merder avec un de ces proches, soit c'est moi qui risquerait de le haïr et il craint ma réaction. Dans les deux cas, je n'aimais pas le savoir dans ce doute là. C'est au pied du mur que nous faisons les mauvais choix. Parce qu'il n'y a jamais là bas de bonne ou de mauvaise réponse. Il n'y a que celle qu'on nous impose.

Je n'ai pourtant pas cherché à savoir, comprenant qu'il ne m'en parlerait pas. Il y a des choses dont nous ne sommes pas prêt à parler. Les risques sont parfois trop élevés, il est parfois trop tôt ou nous manquons de courage. Mais un jour, je savais que je saurais. Parce que c'est Ys, et que je suis Joyce. Nous étions incapable de nous mentir ou de nous cacher des choses. L'un comme l'autre finissions toujours par découvrir la cruelle réalité. Nous avions appris depuis longtemps que c'était souvent à nos dépends.

Il a répondu non à ma question mais j'ai vu que ça lui trottait en tête. J'ai vu ses souvenirs se rappeler à lui et j'ai compris que, tout comme moi, l'une des plus grandes peurs d'Ys serait de redevenir cet être esseulé qu'il était autrefois. Nous étions si similaires que ça me faisait parfois peur de penser qu'un jour, ce lien pourrait se briser. Il était ma seule famille, mon repère. Il l'était devenu par la force des choses et parce qu'il avait été là, dés le début. Je ne pourrais jamais vraiment me résoudre à perdre cette amitié là. Elle m'était bien trop importante.

- Tu n'es plus cette personne depuis longtemps Ys, tu sais? Je t'ai connu il y a cinq ans maintenant et tu étais loin de celui que tu es aujourd'hui. En supposant que tu retournes dans la réalité du monde, je sais que tu aurais les bagages suffisant pour être quelqu'un de bien: Tu l'es déjà.

Je lui ai fais un sourire plein de confiance. Il y avait des moments où nous arrivions à nous parler sans nous tacler, sans chercher à se piquer. Des instants que l'on savait chérir tant ils étaient à la fois précieux et rares.

Il m'a alors posé une question et je me suis arrêtée de parler pour l'observer, un moment. J'ai finis par détourner le regard sur le chemin et j'ai souris avec lassitude. Oui, j'y avais déjà pensé. Evidemment. J'étais orpheline en arrivant ici. Evidemment que j'avais souvent pensé pouvoir le redevenir. Ys m'avait offert une famille. S'il s'en allait, je n'en aurai plus. Et j'avais pourtant confiance en lui, alors qu'il était l'un des rares à pouvoir me détruire.

- J'y penses souvent oui. Même si on s'agace la plupart du temps, tu as été le seul à venir tous les jours me voir à l'hôpital quand j'ai été malade, et même quand j'ai finis dans le coma.Tu as pris les décisions quand je n'ai pas pu et tu m'as sauvé la vie. Tu as trouvé une solution pour que je me batte avec mes pouvoirs par le biais de Mitsuki. Tu m'as offert mon rêve avec les Paws up. Tu m'as sauvé à bien des égards et c'est pour ça que je sais que tu es quelqu'un de bien.

Je ne l'ai pas regardé une fois, un peu timide sûrement de devoir tout déballer ainsi. J'ai soupiré. Le plus dure restait à venir.

- Si un jour tu devais partir... Si on ne devait plus se revoir pour une faute ou pour une autre raison... Non je ne t'en voudrai pas. Pas tant que tu me promets que tu ne m'oublierais pas.

Ys pourrait toujours être loin, peut-être pourrais-je ne jamais le revoir. Qu'importe. Tant qu'il ne m'oubliait pas, tant que je n'étais jamais qu'un nom sur un visage mais bien un réel souvenir qui l'aiderait à avancer et à se rappeler qui il était vraiment, je ne lui en voudrai pas. Au contraire. Je serais fier de lui, qu'importe les épreuves. Comme une sœur est fière de son frère.


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 Bv3g
##   Mar 16 Oct 2018 - 22:35

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2823
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Joyce est persuadé qu'il resterait tel qu'il était devenu si malheureusement pour lui, il devait retourner au-delà des murs de Terrae, Un mince sourire en guise de récompense, Ys n'ajoute rien et redresse le regard sur la route.
Si seulement elle disait vrai. Evidemment, il ne quitterait jamais Terrae. Mais il ne faut jamais dire "jamais". Les menaces planent au dessus de leurs têtes plus souvent qu'ils ne le pensent. Terrae n'est et ne sera jamais à l'abri. Mais ce qui fait chaud à entendre, c'est l'assurance de sa sœur. Juste pour ça, il veut y croire aussi.

Fourrant ses mains dans ses poches, il lui demande alors si un jour elle pourrait réellement le détester. Et qui le crus? Finalement, malgré ses ronchonnements et son mauvais caractère, Joyce est extrêmement tolérante. Peut être pas avec tout le monde et c'est là qu'il mesure toutes les chances qu'il a de l'avoir et d'être considéré comme son frère.
Ainsi, elle ne le haïrait jamais. Et à l'entendre, il y aurait là toutes les raisons. Des raisons qu'il avait oublié. Des raisons dont il croyait naturelles "de faire". Il ne s'en était pas bien rendu compte mais il faut croire que sa sœur était plus touchée que ça.
Un sourire en coin, il reporta son attention sur cette dernière.


"Donc? J'ai toutes mes chances d'aller au paradis!"

Un léger rire. Oui, même là, il en rit. Peut être parce qu'il est extrêmement gêné et qu'il ne s'attendait pas à de tels aveux. C'est que la petite blonde en avait beaucoup dit. C'était inattendu de sa part.
Et la chute dans tout ça, celle qu'il en retient: elle ne le détesterait pas. Pas tant qu'il ne l'oublie pas. Comment l'oublier elle? Elle représentait énormément à ses yeux. Et dans un sens, il l'avait vu grandir. Il avait foie en elle. Alors non, il ne pourrait jamais oublié cette fille rencontrée dans une cave bien trop froide pour elle. Et dans un murmure, il reprit, un doux sourire aux lèvres.


"La limite, hein?!"

Plus ils vieillissaient, plus il comprenait le fonctionnement chez cette dernière. Maintenant qu'il connaissait ses peurs comme ses attentes, il ne pouvait pas faire d'erreur. Il ne pouvait être qu'un meilleur frère.
Posant son bras autour de ses épaules, il ramena cette dernière vers lui, frottant le haut de son crâne avec son poing, frénétiquement.


"Et tu te gardes de privé Galaad de tout ça?? Mais comment veux-tu qu'il se rend compte de la nana que tu es!"

Parce que malgré ce qu'elle dit, malgré ses retenues, Joyce est géniale. Et elle pourrait plaire à n'importe quel homme si elle se faisait enfin confiance.
Lâchant sa sœur, déjà parce qu'il va recevoir un coup, mais aussi parce qu'ils se tenaient devant le magasin, le rouquin relança sur la même lancée de bonne humeur.


"Si tu veux, maintenant que j'y pense, si t'as crainte, je peux enquêter sur le type. Vérifier qu'il ne soit pas louche ou un serial killer. Je pourrai même le faire parler sous la douleur si tu veux?! Oh oui!! Je vois déjà le truc! Je pourrai lui brûler le bout du nez pour lui faire avouer ses plus grands secrets. Ou alors je lui arrache les ongles avec une pince!!"

C'est qu'en plus, il y croit! Il a des étoiles plein les yeux et un sourire carnassier. Même sa langue est devenue celle d'un serpent: du démon!!
Bah il faut bien avoir recours aux grandes méthodes parfois, si ça permet d'éviter à la petite blonde une nouvelle déception. Non parce que pendant ce temps, c'est Bibi qui ramasse les pots cassés.
Ceci dit le Master s'interrompt quand ils entrent. On va éviter de s'afficher. Faisant mine d'observer les rayons, Ys revint plus tard vers sa sœur avec ce sourire plus tôt, ce sourire démoniaque.


"Regardes ça, j'ai trouvé la pince…"

Lui murmure-t'il tout en lui mettant sous le nez une énorme pince. Mec, tu peux arracher les entrailles avec ça. Et à ce rythme, c'est lui le dangereux serial killer!


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 New10
##   Ven 2 Nov 2018 - 16:57

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys est quelqu'un de bien, je l'ai toujours dis et je le dirais toujours. Enfin, je le penserais. Parler n'a jamais été mon fort, encore moins quand il était question de sentiment.
Ce jour-là comme quelques autres, j'ai cru comprendre que mon frère avait besoin d'un peu de sincérité au milieu de nos disputes habituelles. Parfois, ça fait du bien de juste savoir que derrière les taquineries, il y a juste beaucoup d'affection. Parfois, ça peut sauver une vie, comme pour moi, quelques temps plus tôt. Enfin, faut quand même pas oublier qui on est non plus!
C'est pour ça que je me suis empressée de le tacler histoire de lui rappeler que j'étais pas comme la guimauve.

- Oh non, crois-moi, tu as une place déjà réservée en enfer. T'es trop chiant pour aller au paradis et si tu continue je suis sûre que même Satan voudra plus de toi!

Oui, je l'aime... Parfois.
Il a finit par revenir à un sujet qui fâche en m'emprisonnant. Bordel mes cheveux Ys! J'allais le tuer vu les nœuds que j'allais me farcir après son shampoing!

- Eh! On a dit qu'on en parlait plus! Et tu ne l'approches pas où je te jure que tu finis en brochette!

Au fond, je pouvais tempêter et lui en vouloir de se mêler de ma vie, j'étais heureuse qu'il se soucie assez de moi pour proposer de monter une mission FBI.
On a finit par entrer dans le magasin et j'ai cherché ce qui pourrait me convenir pour l'année à venir. Je n'en revenais toujours pas d'avoir obtenue une place. Finalement, Ys allait vraiment finir par devenir une sorte de tuteur à force.

Pendant ma recherche, je l'ai vu disparaître un petit moment. Jusqu'à le voir revenir avec une pince énorme dans les mains, l'air fier de lui. Et oui, c'est exactement ce que vous pensez.

- Ys va reposer cette pince espèce de psychopathe! Le jour où je sortirais avec lui j'aimerai qu'il ait ongles, doigts, mains et autres parties du corps à la bonne place et non mutilées par mon taré de frère!

J'avais pourtant le sourire aux lèvres. Ys était peut-être entrain de rire, mais je savais qu'une partie de lui était sérieuse. Je sortirais ou non avec Gal' mais Ys veillerait tout de même au grain. Parce qu'au fond, y a rien de plus désagréable qu'une fille qui pleure sur votre épaule parce que son mec est un connard. Et aussi parce que finalement, il n'aimait pas tant que ça me voir en pétard. Pas pour ça néanmoins.

- En revanche... Si t'entend parler de quelques infos... Je veux bien que tu me les communiques.

Autrement dit: Tu peux espionner et mener ton enquête, juste, évite de te faire remarquer ou de dire que tu me connais histoire de pas me griller mon coups!


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 Bv3g
##   Ven 2 Nov 2018 - 22:09

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Ys Ochikawa
Master Tonnerre Lunaire
Messages : 2823
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Un rire franc lui échappe alors que la demoiselle le rassure, sa place n'est ni au paradis et semblerait il seulement temporairement en enfer. Et merde, personne ne veut de lui. Triste sort. Triste solitude.
Mais on s'en moque. Tout n'est que blague et ils retrouvent leurs jeux du chat et de la souris. Et de ce fait, Ys ne lui donne pas de cadeaux. Joyce tente en vain d'user de la force pour se débarrasser des bras de son frère. Et sa manière de vouloir protéger son petit Galaad amuse énormément le Master. Prouvant de son innocence en levant les bras, Ys garde en vue sa sœur et son sourire taquin ne disparait plus.
C'est drôle. Pour une fois, depuis longtemps, il avait l'impression de retrouver une adolescente des plus normales. Comme si pour une fois, la vie lui avait offert un instant de répit où elle pouvait être comme toutes ces filles de son âge.

Gardant un œil bienveillant, Ys fit quelques pas en arrière avant de disparaitre de son champ de vision. C'était trop beau pour s'en arrêter là. On te tend une perche, tu la saisis. Alors le Master continue sur cette lancée, et il revint munis d'une grosse pince. C'est tellement bon de la voir faire. Joyce réagit au quart de tour et tente de récupérer le matériel.


"Mais quoi? On est jamais assez prudents. Et puis c'est bon je lui laisserai l'index si tu veux."

Déjà qu'il surveillait de près le Soren, ce n'était pas avec Galaad qui serait plus souple. Faut pas déconner les gens. Joyce est peut être une tigresse, mais lui, il n'attend pas la dernière minute pour vérifier si elle est assez forte. Il reste au premier rang.
Ceci dit, il en rit alors que la demoiselle le sépare de la pince. Affichant une mine faussement boudeur, Ys récupère les affaires pour son année scolaire quand soudainement la petite blonde lui fit une demande des plus inattendues.
Marquant un arrêt, un léger rire s'émanait alors qu'il lui fit face, un large sourire aux lèvres.


"Ahah! J'en étais sûr. Petite curieuse, je croyais que tu t'en battais les reins?!"

Ouaiiiiiiis! Fais pas genre. Il t'a tapé dans l'œil le petit gars. Et dans un sens, ce qui le rend plus heureux qu'amusé, ce n'est pas tant que la demoiselle puisse s'intéresser à un gars, mais plutôt qu'elle désobéit à ses principes. Et c'était certainement pas Ys qui allait l'arrêter dans son élan. Balayant la main devant son visage, Ys se redressa et prit la route vers les caisses tout en reprenant fièrement.

"Et t'inquiètes pour la discrétion. Les infiltrations, c'est mon domaine!"

LOoooool!!!! Ouais, ouais. Mec t'es aussi discret qu'un éléphant derrière un poteau.
Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il comptait bien enquêter sur le petit Galaad. Bien qu'il ait déjà une idée de l'animal, il donnerait toutes les informations dont sa sœur aurait besoin pour enfin être libre d'aimer de nouveau.
Arrivé en caisse, Ys déposa le sac de course sur le tapis quand soudainement la grosse pince de tout à l'heure tomba du sac.
Oups. Grillé. Observant l'outil, il leva ensuite les yeux sur Joyce et naturellement, sans l'ombre d'un coupable, il reprit:


"C'est pour réparer le toit de la maison."

T'inquiètes meuf, je gère en infiltration a t-il dit.


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 New10
##   Lun 25 Fév 2019 - 18:50

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Joyce Noran
Etoile Feu Lunaire
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

J'ai beau y penser, je serais prête à mettre ma main à couper que ma relation avec Ys ne changera jamais. On pourra toujours se charrier ou se disputer, au final, on s'adore et ça reste là le fondement de notre amitié et de notre famille.

Il a continué de me charrier à propos de Galaad et j'ai simplement souris, désabusée. Au fond, Ys avait peut-être raison, et peut-être devrais-je accepter que Liam n'était qu'une expérience dont la fin avait fait plus office de leçon que de happy-end. Il ne résumait peut-être pas chacune des relations potentielles que je pourrais avoir. Et Gal' serait peut-être différent. Enfin, de là à ce que je m'ouvre, on pouvait toujours prier!

Quand il m'a rassuré à propos de sa discrétion, j'avoue avoir fait la moue. Ys est bien sympa hein mais franchement, un hippopotame serait plus discret que lui. Alors j'ai juste levé les yeux au ciel, priant pour que Galaad soit aveugle et sourd... Il ne me restait plus que ça pour espérer avoir la moindre chance si un jour je voulais la tenter!

Pour finir, une fois mes fournitures achetées, je me suis naturellement dirigée vers la caisse. Ys a malheureusement fait tomber l'arme qu'il avait eu précédemment en main et il s'est justifié de manière... Peu crédible.

- Ys! Je te préviens, je sais qu'il a 5 doigts à chaque main et 5 orteils à chaque pied, je veux pas les voir disparaître!

Cet homme me ferait virer folle un jour, je vous jure.
J'ai observé les articles et d'un coups, j'ai eu un éclair de lucidité. Sans prévenir j'ai courus au rayon pharmacie et j'ai attraper un stéthoscope avant de filer au rayon déco pour choper un faux fer à cheval. Je n'ai rien expliqué à Ys et ces articles, je les ai payé seule. Il n'avait pas besoin que je lui explique, il savait, il me connaissait: Mon père était médecin. Ma mère, cavalière.

Le soir même, j'ai fais une photocopie de mon admission avant de tout empaqueter dans un colis. L'adresse fût celle de mon ancienne maison. C'était symbolique et peut-être un peu kitsch, mais j'en avais besoin. Il fallait qu'ils soient au courant. Qu'ils sachent. Et puis, la maison étant toujours à mon nom, personne n'irait fouiller le courrier.  

Après avoir fait mon affaire, j'ai pu me concentrer sur ma soirée et c'est bien évidemment que j'ai proposé à Ys de fêter l’événement avec des bières, de la mal-bouffe et des jeux vidéos. J'ai cependant pensé à préciser que Mitsuki serait la bienvenue, s'ils le voulaient. Comme quoi, Ys avait eu raison, des mois plus tôt: Je l'avais eu, mon école de rêve.

HRP:
 


Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo) - Page 2 Bv3g
##   
Contenu sponsorisé

 

Je suis un magnifique papillon! (Pv Jojo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.
Aller à la page : Précédent  1, 2