Partagez
Chaos au parc
En ligne##   Mar 3 Sep 2019 - 10:39

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Messages : 514
Date d'inscription : 05/02/2019

Jour de repos, aujourd'hui ils se débrouillent sans moi à l'hosto alors je compte bien en profiter. Et ma nouvelle bonne résolution typique du mois de septembre, c'est de diminuer les abus pour pouvoir me concentrer sur mes cours. Parce que cette année j'ai bien l'intention de le décrocher ce diplôme. Je ne vais pas supporter très longtemps d'être sous leurs ordres à longueur de journée et pour ça, il va falloir que je le passe ce concours.

Bon, pour ce qui est de la partie abus, j'ai clairement échoué hier soir. Mais après avoir laissé passé six sonneries je finis par sortir du lit à 10h ! Autant dire que c'est déjà une petite révolution ! Deux Advils pour faire passer ce mal de crâne caractéristique, j'arrive même à passer les quatre heures suivantes le nez devant mon écran d'ordinateur, à réviser les quelques bases théoriques que j'ai eu le temps de zapper. Rien de mieux pour faire repartir les tambourinements dans ma tête.

Une deuxième douche plus tard (parce que j'en ai rien à branler de ces discours écolo à deux balles et que j'ai besoin d'éliminer les restes de la soirée de la veille) je fais un arrêt pas la case cantine à la recherche des quelques restes encore disponibles avant de me décider à aller prendre l'air. Je ne suis pas fait pour rester enfermé à longueur de journée. Mais comme je suis plein de super motivation et que je compte bien en profiter, je décide de poursuivre sur ma journée studieuse. Et après les cours de kiné, je décide de m'atteler à la problématique "marionnettisme". Je me suis quand même vachement amélioré au cours de ces derniers mois (faut dire que je pars de loin) mais je sens qu'il y a toujours un énorme différentiel avec le feu.

Alors pour me motiver, j'ai une super technique. Me rendre dans un endroit relativement fréquenté pour commencer. Cet après midi je décide de jeter mon dévolu sur le parc. Endroit parfait où les jeunes glandeurs aiment se prélasser. Eheh, il est temps de les faire bouger un peu.

Adossé à un arbre, je commence par m'allumer une clope tout en observant ce qui se passe autour de moi. Plusieurs petits groupes de jeunes dispersés, tous très occupés à profiter des rayons de soleil encore disponibles en cette période de l'année. Il y a le clan des lecteurs évidemment, solos ou en groupes, ils sont clairement les plus nombreux. Viennent ensuite les sportifs. Entre ceux qui se contentent de courir en rond et ceux qui préfèrent montrer leur torse musclé à l'aide de différents exos, on est servit. Il y en a même quelques uns qui doivent avoir la fibre Arts du Cirque à enchainer différentes pirouettes. Le club des copains est également présent, en rond, bien installés avec le pic nique à portée de main. Hum, c'est intéressant ça, parce qu'il n'y avait plus grand chose de potable à la cantine. Puis il y a les zicos. Pas très nombreux aujourd'hui mais toujours bien présents. Même une charmante demoiselle qui sort son chien. Dommage que je sois si décidé à m'entrainer.

Quelques minutes plus tard, mon mégot écrasé sous ma semelle, je peux me mettre au travail. Concentration maximale, je me focalise sur les empruntes typiques des novices ou jeunes initiés. Plus faciles à manipuler, parfaits pour un entrainement d'endurance comme je vise. Quelques tests aussi rapides que discrets pour m'assurer du niveau de résistance de mes cibles, le spectacle peut commencer !!

Running man commence par s'emmêler les pieds, trébuche et se rattrape in extremis à musclor qui, déséquilibré, se casse la gueule à son tour. Bingo, le ton commence à monter attirant facilement l'attention des quelques personnes alentours. Du côté des potes qui chillent, c'est cette fois le black qui fume qui se retrouve, lui-même étonné de son geste, à balancer sa clope encore allumée direct aux pieds du club de lecture. Et on continue un peu plus dans les engueulades. Je repère un ado prépubère et boutonneux qui malgré tout ne déscotch pas de sa switch (ouais je ne sais pas dans quel clan le mettre celui-là). Il ne va pas si bien s'en sortir, puisque le voilà qui abandonne son jeu pour se lever et aller rouler une pelle à la miss au chien, qui lâche son cabot sous le choc.

Bien, ça commence à prendre forme, mais il me reste encore de l'énergie alors je peux améliorer encore un peu ce chef d’œuvre, avant qu'un casse couille ne se rende compte de l'origine du problème. Tient, les gars du cirque je leur fous trop la paix donc ils arrêtent leurs cabrioles, vont chercher des fruits et légumes dans le panier des amis pic nique qui sont désormais en pleine embrouille, pour commencer à bombarder les quelques zicos qui étaient aussi tranquilles. C'est la quasi perfection là ! Hop, la gamine qui faisait de la corde à sauter affronte tout ce bordel qui monte pour devenir mon esclave personnel, à aller piquer une bière que je repère pour venir me l'apporter avant de repartir en courant (d'elle-même) visiblement un peu trop flippée.

Ah, là on est au top ! Et je suis complètement épuisé. Je me laisse donc glisser le long de ce tronc, les fesses par terre, je m'allume une nouvelle clope tout en ouvrant cette bière. Prêt pour admirer le spectacle qui se déroule désormais sous mes yeux. Je crois que je l'apprécie de plus en plus ce don.


Chaos au parc 97p2
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Sam 7 Sep 2019 - 11:21
Messages : 11
Date d'inscription : 11/08/2019

Mon réveil sonne comme tous les jours beaucoup trop tôt à mon goût et c'est encore les autres filles du dortoir qui doivent m'extirper de mon lit. La tête dans le cul, je me dirige vers la salle de bain, j'ai une sale gueule remplit de cernes, mais j'ai connu des jours plus durs. Le petit déjeuner est semblable à une patte informe et sans goût. Je crois que c'était du lait... Ou des tartines. Je prends une bonne douche, le temps de mettre mon maquillage, mon cerveau arrive à peu près à se mettre en ordre. Je m'habille en vêtement d'été, parce que j'ai pas cours... Je crois. Et je fais tout ça pour passer la mâtiné dans les dortoirs avec d'autres filles qui ne m'intéressent pas. Je me pose sur mon lit et fais mine d'être happé par mon téléphone.

Quatre semaines que je suis là, on nous appelle les novice, j'ai compris très vite que c'était parce qu'on avait pas de pouvoir, c'est plutôt étrange, j'ai vu une ribambelle de personnes utiliser ces pouvoirs, mais je me demande pourquoi et comment, les rumeurs dans les dortoirs parlent d'initiation, d'autre disent que c'est inné et qu'on a qu'à attendre de devenir comme eux, moi je pense que c'est du bullshit, la seule chose à faire c'est d'attendre que ce don vienne nous chercher quel que soit le moyen. Et puis j'avouerai que venir ici pour avoir des pouvoirs n'était pas dans mon intérêt premier, j'ai toujours voulu voyager... Et ça me permet de m'écarter de toutes les mauvaises ondes que m'apporter Seattle et son lot de souvenirs.

J'ai prévu une carte postale pour mon père, même si je peux lui envoyer des messages, je trouve ça plus sentimental. Le problème, c'est que je sais pas quoi lui mettre, j'attends donc le bon moment pour l'écrire et lui envoyer. Je pourrais lui dire que ma "rentrée" s'est bien passé, mais c'est franchement trop kitch, je me suis pas vraiment fait d'ami, plus des connaissances, des camarades de classe que j'ai rencontré en option musique. D'ailleurs, cet après-midi on a prévu de se voir pour faire un tour, parler de musique et des cours, qui, à mon goût, sont beaucoup trop basés sur un programme spécial plus que sur ce que font réellement les élèves. Je suis langue de vipère, il faut avouer que c'est tout de même plus intéressant qu'à Seattle et qu'ici tout le monde semble plus naturel et détendu, les gens superficiels finissent toujours par se rendre compte qu'ils puent la merde au fond.

C'est l'heure de manger, je suis seule à une table sans que cela ne me dérange trop, le casque sur les oreilles, je flâne en touchant à peine à mon plat. Une fois finie, je pars en ville pour rejoindre les autres, ils sont déjà tous réunis en cercle dans l'herbe, tous en tailleur comme des hippies, certain la clope au bec, d'autre une guitare à la main, un vrai cliché de musicien. Une des filles du groupe me fait signe de venir, je crois qu'elle s'appelle Chloe. Le temps passe et on s'éclate pas mal, un des garçons, Yu, je crois, me file sa guitare, alors que je commence à grattouiller, ils se mettent à chantonner un truc dessus. Une petite ambiance commence à se faire et tout le monde semble plutôt bien s'entendre.

Alors que les minutes s'écoulent et qu'on rigole bien, quelque chose semble louche, les gens autour de nous commencent à s'embrouiller, ça donne presque l'impression qu'il s'agit d'un événement ou d'un spectacle. Ça semble même grotesque. Je fais mine de ne rien voir jusqu'à ce que des mecs se mettent à nous jeter des fruits, des putains de fruit. Le groupe se relève en se protégeant la tête, celui qui m'a prêté sa guitare, s'approche d'eux les bras grands ouvert pour leur demander ce qu'ils foutent, mais l'un deux ne réagit pas sur le coup et me jette une grappe de raisin en plein dans la gueule, ce qui tâche mes habits et la guitare. Je suis pas une fille violente... Loin de là, mais s'il y a bien une chose qu'il ne faut pas faire en ma présence, c'est insulter la musique de cette manière. Je pose la guitare, mon regard noir se fige sur le garçon en question, je m'approche d'un pas décidé alors que lui recule de façon hasardeuse, l'air étonné. Une fois à bonne distance, je balance mon poing dans son nez tellement fort qu'il en tombe à la renverse. Yu me prend par les épaules, alors que nos assaillants hésitent à "contre attaquer".

-Vas-y recommence pour voir enculé ! Je t'attends !

Les autres viennent à la rescousse de Yu qui peine à me retenir. Je lui aurais pété plus que le nez à ce fils de pute si j'en avais eu l'occasion. On me crie que "c'est pas grave, ça ce nettoie" pendant que je continue d'insulter le mec au sol, le nez en sang. Une fois calmée, la plupart des gens du groupe se mettent à rigoler. Mes soupçons sur les gens qui se crêpaient le chignon se sont confirmés, les gens autour de nous sont en train de s'entre engueuler. Chloe nous dis qu'elle doit y aller dans tous les cas ce qui entraîne une séparation prématuré du groupe... Putains d'enculés avec leur fruit à la con. Je retourne m'asseoir dans l'herbe pour me rouler une clope alors que mes phalanges me font mal.
En ligne##   Mer 11 Sep 2019 - 14:08

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Messages : 514
Date d'inscription : 05/02/2019

Olala, cette perte de contrôle totale dépasse tous mes espoirs !! Un simple petit coup de pouce et c'est la révolte des classes ! Un peu comme dans ces films hollywoodiens pour ados où chaque clan s'affronte dans un bahut. Là, c'est la même, sauf que personne ne sait vraiment comment il en est arrivé là. Ils réagissent juste à ce qui se passe, chacun défendant son "territoire".

Et pendant ce temps là, je reste sagement adossé à mon tronc d'arbre, devenant simple spectateur. Je n'ai de toute façon plus aucune réserve d'énergie disponible pour avoir recours à mes pouvoirs. Mais je crois que je progresse bien. J'ai même pas été démasqué et personne n'intervient pour ramener le calme. Ce serait pourtant facile, mais on dirait bien que par chance, il n'y a cette fois aucun master sensitif un peu trop zélé qui traine dans le coin.

Des cris et des insultes qui fusent aussi vite que certains objets qui font désormais office de projectile, je pourrais m'en contenter et faire à présent demi tour, abandonnant tout ce petit peuple à leurs querelles. Mais en même temps je me dis que c'est l'occasion parfaite pour améliorer un peu ma réputation. Passer pour le mec hyper responsable sur qui on peut compter auprès de tous ces yeux témoins... Yeah, je suis grave un génie !

Je me redresse donc, remet un peu d'ordre dans mes fringues, époussette mon jean au cas où des restes de terre s'y seraient accrochés, réajuste ma chemise la reboutonnant même de sorte à paraitre plus sérieux, écrase mon second mégot et c'est parti. Je m'approche de la scène de chaos qui se déroule dans le parc, me fiant davantage à mon ouïe qu'à ma vue pour décider de mon point d'intervention. Un langage fleurit dans la bouche d'une jeune fille, c'est parfait ça pour mon rôle de mec responsable !

- "Bah alors les jeunes, faut pas s'énerver comme ça, on ne vous a jamais appris à régler vos problèmes par le dialogue ?"

Ahah ok, intérieurement je suis mort de rire, pourtant je garde une allure impassible et un regard parfaitement sérieux. Je fais même gaffe à ces restes de... Gélatine ? Que l'un des types a encore à la main, s'apprêtant visiblement à la balancer sur sa prochaine victime (ce serait con que je me retrouve à lui en mettre une parce qu'il aura pourri ma chemise...).

- "Quant à toi miss... C'est pas très joli de parler de la sorte, surtout à ton âge. C'est pas comme ça que tu vas te trouver un prince charmant."

J'ai toujours surkiffé me foutre de la gueule du monde. Autant te dire que là, je suis trop bien ! Parce que oui, j'ai bien vu qu'elle est un peu remontée la demoiselle, je ne vais pas lâcher aussi vite qu'est-ce que tu crois. Apaiser la situation ? J'ai jamais dit que c'était mon intention.


Chaos au parc 97p2
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Chaos au parc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Parc.