Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Les feuilles de bambou bruissent, bruissent, frissonnant sous la corniche. | Makiko-Eion-Dante.
#   Sam 17 Aoû 2013 - 3:27
avatar
Invité

"Sasa no ha sara-sara
Les feuilles de bambou bruissent, bruissent
Nokiba ni yureru
Frisonnant sous la corniche
Ohoshi-sama kira-kira
Les étoiles scintillent, scintillent
Kingin sunago
L'or et l'argent grains de sable"

Eion avait fait répété à son "élève" cette chanson pendant une matinée entière. Non pas qu'il ne la retienne pas aisément, mais parce que celui-ci ne souhaitait aucunement chantonner en japonais. Même pour cette fête.
Ils avaient donc trouvé un compromis: Ezequiel chanterait en japonais, puis il reprendrait dans sa langue natale. Dans tous les cas, l'assemblée implantée de puces de traduction, comprendrait sans problèmes.
Il ne faisait ça que pour... La forme.

~~~~~~~~~~

Le blond noua comme il le put, à la queue du cerf-volant, des fils d'air multicolores. Tous parsemés de loupiotes de style LED trouvées par Eion.
On aurait pu croire à des dizaines d'étoiles s'étant malencontreusement accrochées à ce fragile objet.
Fier de lui, Ezequiel posa avec délicatesse sa création à côté de dizaine d'autres.
Il leva le nez. En face de lui, le Master aux yeux bleus-verts s'affairait autour d'une table de jardin, montée là-haut par un quelconque stratagème. Il y posait des amuses-gueules et boissons diverses, non sans oublier de se féliciter à chaque fois.

-J'ai finis avec les cerfs-volants.

L'autre haussa les épaules.

-Trouve un truc à faire alors, rends toi utile autre part.


Ezequiel souffla, irrité, mais ne dit rien. Préférant éviter d'attirer sur lui le courroux de cet être certain de sa supériorité. La soirée devait être belle et heureuse et sans aucun accident.
Avec une mine renfrognée, il se mit à accrocher des fils colorés au grillage protégeant les bords du toit. Ils devaient servir à accueillir les vœux des festifs, faute de branches de bambous.
#   Sam 17 Aoû 2013 - 3:42
avatar
Invité

Fatigué et facilement irritable. Voilà comment j'étais. J'avais passé la journée à courir un peu. Pour rappeler à l'ordre ce stupide blondin, boucler des dossiers et trouver de quoi faire une belle fête.
Oui, ce soir nous fêtons deux choses. Tanabata, la fête des étoiles, certainement celle que je préfère, car la plus rayonnante et joyeuse de toute. Ainsi que l'anniversaire commun de Kiiro et Snookie.
Le cadeau pour cette dernière était bien placé, dans un coin non loin de ma vue. Un petit paquet tout blanc, dépourvu de nœud. Fanfreluche inutile. Quant à celui de l'inutile là-bas... C'était cette soirée. Rien de plus. Ah si, peut-être le fait qu'il termine la queue des cerfs-volants. Il en avait très envie.
C'était de simples étoiles en papier journal colorié d'acrylique jaune. Les fils d'air, aux couleurs de l'arc-en-ciel et parsemés de minuscules LED devaient donner un effet d'étoiles filantes.
J'avais l'idée d'accrocher ces objets au grillage une fois que le vent serait assez fort et la nuit bien descendue.

Le blondinet me fit savoir ce que j'avais déjà remarqué. Le tas d'étoiles à côté de lui était complet. Avec ma mauvaise humeur et mon amour habituel pour lui, je l'envoyais subtilement brouter de l'herbe et reprit la décoration de la table avec une concentration divine.

De l'alcool et des sirops aux couleurs bizarres. Des bonbons multicolores, des petites choses ici et là. Un anniversaire quoi.
Il ne manquait plus que les tanzakus. Toujours dans leur emballage. Je ne les sortis pas tout de suite, pour éviter qu'ils ne s'envolent. À la place je rejoignit Kiiro-kun et l'aidait à faire passer les fils.
C'était peu traditionnel, certes, mais c'était toujours ça.
#   Sam 17 Aoû 2013 - 4:01
avatar
Invité

C'était avec un sourire continu que je m'étais préparée.
Un maquillage léger, les cheveux lâchés, retombant jusqu'au bas de mon dos, dans lesquels j'avais noué deux fils blancs, partant de la racine, au sommet de mon front, et de la même longueur que toute cette chevelure ébène.
Quant aux vêtements, ils étaient légers et simples. Une robe blanche, imprimée de fleurs noires et rouges, aux manches courtes et bordées de lignes de la même couleur. Elle montait légèrement sur le cou, dans l'esprit des robes chinoise et allait jusqu'au dessus des genoux.
J'avais laissé tombé l'idée du yukata.
Aikô avait presque eu droit au même sort. J'avais simplement opté pour une tenue légèrement plus élaborée que ses vêtements habituels et plus colorée. Dans le ton de ses yeux.
Fière de moi j'étais descendue chez Dante. Avec l'espoir qu'il m'attendrait avec un 'Joyeux anniversaire!'.

Je savais déjà qu'Ezequiel et Eion eu, avaient prévu des choses. Ils me l'avaient d'ailleurs bien fait comprendre et invitée pour la soirée, sur le toit de l'institut. Seulement, je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre. Tout était possible. Autant une fête des plus réussie qu'un apocalypse, somme de leur amour grandiose.
Dans tous les cas, ça ne pourrait que leur ressembler. Peut-être que Dante voudra venir ?

C'est toute excitée que j'arrivais chez lui, et fis savoir que j'étais là.
#   Sam 17 Aoû 2013 - 4:17

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Bon les deux yukatas... sont prêts, le cadeau est emballé et la date est la bonne. Je viens de passer deux jours à courir dans tout les sens pour préparer ce qu'il fallait pour aujourd’hui et enfin le jour J, complétement exténué, j'aspire à un peu de repos avant de retrouver Makiko. Je balance mes vêtements et me jette sur mon lit, seulement vêtu d'un caleçon pour faire une petite sieste revigorante, en plus demain je pourrais boire, j'ai tellement hâte. Je somnole tranquillement quand quelqu'un frappe à la porte de la maison. Bordel, y a pas idée de déranger les gens à cette heure de la journée.

Je me lève alors que l'appel du pieu se fait très pressant et vais ouvrir la porte. Je découvre une Kiko en robe légère, maquillée, de long fils blanc dans sa chevelure de jais qui tient dans le creux de ses bras un enfant de vert vêtue. Le temps de me remettre du choc visuel et j'articule quelques mots à la sublime demoiselle sur le pas de ma porte.

" Hé bien, tu es de toutes beauté aujourd'hui... Enfin je veux dire plus que d'habitude... même si tu es ravissante au quotidien... Bon je m'enfonce. Que puis-je pour toi mon ange? "

Bon comédien? Je sais pas mais j'ai tellement l'habitude de passer pour un con que ça me vient naturellement. Elle va mordre à l'hameçon, je le sais.


#   Sam 17 Aoû 2013 - 4:32
avatar
Invité

Il semblerait que Dante, lui ai opté pour une tenue... Très très légère.
Ou alors ouvrir en caleçon doit lui sembler drôle... Dans tous les cas, il aurait pu s'habiller.

Enfin, il n'a pas ouvert la porte avec une douceur extrême non plus. J'ai du le déranger... Dans une activité quelconque. Je ne cherche pas à savoir.

-Hé bien, tu es de toutes beauté aujourd'hui... Enfin je veux dire plus que d'habitude... même si tu es ravissante au quotidien... Bon je m'enfonce. Que puis-je pour toi mon ange?

Je lui offre un sourire radieux. Toute contente qu'il me fasse des compliments. Et surtout amusée qu'il s'emmêle autant dans ses paroles.
Même si j'ai l'impression qu'il a totalement oublié. Ça ne m'étonne pas trop. Mais ça m'embête. Je cache rapidement cet ennui et réponds, en souriant de plus belle.

-Rien de bien important.

Je fais un petit geste de la main pour désigner l'ensemble de la tenue.

-Je suis invitée quelque part. Je voulais savoir si tu voulais venir. On ne sera pas nombreux. Sans compter Aikô, avec toi, on serait 4.

Avec un infime espoir qu'il dise oui je continuais.

-Ça me ferait plaisir que tu viennes. Sauf si tu es occupé... C'est sur le toit de l'institut, rajoutais-je. Ah et oui. C'est un soirée habillée.

#   Sam 17 Aoû 2013 - 4:54

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

je regrette presque ma petite mascarade quand elle m'offre son sourire aussi radieux que le soleil et qui a le don de me faire fondre instantanément. BDM. Pourtant, elle ne semble pas mal prendre mon "oubli" car son sourire redouble. Elle désigne sa tenue et me fait savoir qu'elle est invité à une fête en petit comité et qu'elle aimerait que je sois présent. Merde ça complique mes plans, mais il faut que j'y aile, je compte pas m'assoir sur du temps que je pourrais passer avec elle.

" Ma foi pourquoi pas, j'avais rien prévu ce soir, donc si tu m'offres l'occasion de sortir un peu et de profiter de ta compagnie et si en plus je peux te reluquer dans cette tenue alors je signe. "

Un mélange imparable de bêtise et d'impolitesse, je crois bien qu'elle va s'agacer un peu au bout d'un moment. Remarque, elle peut tout aussi bien être d'une patience infinie, après tout elle est mère.

Un courant d'air, un frisson qui me parcours le dos.. Ah oui maintenant je comprend mieux sa remarque. Je suis en sous-vêtements. Au moins je rentre mieux dans le personnage dans cette tenue.

" Tu sais quoi? part devant, je m'habille et je te rejoins si vite que tu ne remarqueras même pas mon retard. "

Sur cette phrase, je l'embrasse rapidement et ferme la porte. Bon du coup faut que je me change, que je prenne un sac pour y mettre ce que j'ai préparé puis que je file en direction du toit. Rien de bien compliqué.


#   Sam 17 Aoû 2013 - 5:18
avatar
Invité

Je tique légèrement sur la fin de sa phrase. Pour le coup ça a du mal à passer. Mais je ne dis rien.
Il me dit de partir devant. Qu'il me rejoins. Je souris, me contentant d'un baiser et d'une porte qui claque sans trop de cérémonie.

-Pf.

Je tourne les talons, mécontente et prend la direction du lieu de la "fête". Avec beaucoup de chance, j'éviterais l'apocalypse "made in E&E".
L'air est frais et je frisonne légèrement. Mes jambes et mes bras découverts prennent tout le froid. Mais ce n'est pas assez pour être désagréable ou me faire tomber malade.

En quelques minutes je suis arrivée au dit endroit. Du bas de l'établissement, je vois quelques lumières et des silhouettes peu nettes. Un nouveau sourire joyeux et excité illumine mon visage et je monte les escaliers aussi vite que possible.
Je n'ai pas vu Ezequiel depuis longtemps. Je n'ai pas été avec ces deux là, en même temps, au même endroit depuis encore plus longtemps. Et toute cette excitation ne fait que me rappeler de beaux souvenirs.

Je pousse la porte métallique donnant accès à l'endroit et avance un peu, jusqu'à apercevoir le travail des deux garçons.
Un coin du toit décoré aux couleurs de l'arc-en-ciel. Une table trône au milieu, recouverte d'une nappe blanche et d'assiette en plastique roses, vertes, jaunes et bleues, contenant des mets aux couleurs et formes rigolotes.
Une glacière par là mais surtout, le grillage. Sur toute la longueur, E&E avaient fait passé des rubans, rouges, argentés et dorés. Je ne pense pas que la couleur soit du au hasard.

Je reste un instant à contempler l'endroit, sourire aux lèvres avant de remarquer le blondinet. Il n'a pas changé. Toujours le même air gamin et curieux sur le visage.
Puis Eion, concentré. Ils ne m'ont pas remarquée.

Je m'approche doucement et pose la main sur la table.

-Bonsoir.
#   Sam 17 Aoû 2013 - 5:32
avatar
Invité

Les deux garçons avaient finit les préparations. Le Master hésitait quant au choix de la musique et fouillait dans ses playlist sans vraiment d'espoir. Rien ne convenant à cet instant. Il finit par prendre son sac de vieux CD posé dans le coin et se mit à farfouiller à nouveau.
Ezequiel, alias Kiiro-kun, s'assit par terre, en tailleur et se tordit le cou pour observer le ciel.
La lune était la même que celle qu'il avait pu observer, au lac, avec le mystérieux Matheo. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres quand ce souvenir remonta à lui.
Ses mèches dorées ondulaient doucement sous la légère et fraîche brise du soir. Il ferma les yeux, profitant du calme environnant, oubliant les jérémiades d'Eion.
Il oublia quelques secondes l'endroit... Avant de baisser les yeux sur le sol, à la recherche de compagne de jeu. Les fourmis étaient les seules à capter on attention très longtemps. Et il se mit à parler un peu tout seul. Enfin, à Orion.
Des mots incompréhensibles, murmurés comme ça. Le dit Orion disait avoir froid, lui, il répondait qu'il s'en fichait. Et s'ensuivit une joute verbale qui interrompit brutalement par un simple "bonsoir".
Prononcé sur une seule note, doucement chantée et à l'écho joyeux. Il leva les yeux et s'exclama comme un enfant quand il reconnut la demoiselle qui se tenait non loin de lui.

-MAKIKO!

Il avait oublié un instant le surnom obligatoire entre eux. Juste pour faire plaisir à la jeune femme. Il se leva d'un bond et couru vers elle. Il voulu la prendre dans ses bras mais interrompit son geste quand il aperçu le bambin dans ses bras.
Il recula instinctivement. Se connaissant, il pouvait trouver le moyen de la noyer rien qu'en la regardant.
Eion l'avait prévenu. Makiko était une maman maintenant. Il sourit.

-Makiko. Je suis super content de te voir. Trop content même. Tu m'as manqué. Et et et et elle, c'est qui? Elle a de jolis cheveux. Comme toi. Mais pas tes yeux. Et oh! T'es toute jolie tu sais, elle aussi d'ailleurs. Ah et! Ta robe te va trop bien!
#   Sam 17 Aoû 2013 - 5:43
avatar
Invité

-Bonsoir.

Je sursautais légèrement. Perdu dans mes réflexions, je n'avais pas entendu Makiko arriver. Je la regardais un instant. Toujours aussi jolie et assez simple. Rien de trop superflu. C'est ce que j'appréciais le plus dans ses tenues.
La gamine aussi avait eu droit à un joli vêtement. Couleur jungle. Comme ses deux petites pupilles.

Je me relevais précipitamment en voyant Ezequiel s'exciter à côté d'elles. Il est capable de faire n'importe quoi lui. Et en fait, le mettre à coté d'un gosse est pas du tout une bonne idée. Je fis la moue... Mais bientôt je laissais cette inquiétude disparaître au profit d'un sourire, comme tout le monde ici. Je posais les CDs que j'avais dans la main et rejoignis la petit groupe.
Je les attrapais tous et fit un câlin collectif en faisant, bien évidemment attention à la petite.
Une fois cela fait je fis deux pas en arrière et fis semblant de prendre des photos.

-Les deux étoiles de la soirée sont ENFIN arrivées -oui ça fait cliché mais on s'en fout hein- on va pouvoir commencer la fiesta!!

Je désignais le décor d'un large mouvement des bras.

-Ravissante, les étoiles, en passant. Ah. J'ai des tanzakus tout bleus Makiko, fis-je en tendant d'un air triomphant les lamelles de papier coloré.

Je fis une pause avant de reprendre.

-Hm. Musique, madame ? Kiiro-kun vous a préparé un petit quelque chose je crois...


#   Sam 17 Aoû 2013 - 5:56
avatar
Invité

Je n'aime pas vraiment être le centre d'attention comme ça. Eion le sait et il ne fait qu'en rajouter.

Je souris cependant, amusée par ses compliments, par la tirade d'Ezequiel et par l'air que le Master prend en tendant les Tanzaku. Je les attrape de ma main libre et les observe.

-Très jolis. Tiens, tu n'as pas dis "Snookie" cette fois... Alexys ?


Je ne peux pas m'empêcher de le taquiner. Il aime autant "Alexys" que j'aime le billard. Enfin, ça lui apprendra à m'embêter pendant mes heures de cours. On ressort les vieux surnoms pourrit d'avant. Kiiro-kun pour Ezequiel, à cause de ses yeux, Alexys pour Eion, son vrai prénom et le pire, Snookie. Hourra.

-Je veux bien entendre ce que Kiiro-kun a à me proposer, oui.


Je me tourne vers le jeune homme, tout sourire.

-Alors ?
#   Sam 17 Aoû 2013 - 6:03
avatar
Invité

Ezequiel c'était tu et écoutai l'échange entre son aîné et la jeune femme, tout en observant la curieuse demoiselle dans les bras de sa mère. Pour lui un enfant était un "quelque chose" de fragile, intouchable et tous devaient avoir peur de lui. Mais elle, elle le regardait avec un petit air curieux. Comme tout le reste d'ailleurs.

-Hm. Musique, madame ? Kiiro-kun vous a préparé un petit quelque chose je crois...

Il sursauta et fronça les sourcil avant de prendre un air effrayé.

-Alors, fit la jeune femme en se tournant vers lui en souriant.

-HEIN? NON! Moi je chante rien du tout. Jamais de la vie et...


Il se tut en apercevant le regard du Master. Il souffla, gremmola quelques insultes et... Reprit de plus belle.

-Peux pas chanté. Mal de gorge. Argh.

Il sifflota et tourna les talons.
#   Sam 17 Aoû 2013 - 6:13
avatar
Invité

-Très jolis. Tiens, tu n'as pas dis "Snookie" cette fois... Alexys ?

-Eh?!

Je pris un air offusqué et croisais les bras. Je déteste ce prénom. Par pour rien que je me suis rebaptisé avec la classe de Dieu en "Eion". J'y tiens à ce prénom. Fichue Dove. C'est sa faute si la gamine m'embête avec ça maintenant.


Comme prévu Ezequiel se sauva. Je le retins par la manche et le tirait en face de Makiko et moi.

-Snookie, j'insistais sur le surnom en lui lançant un regard noir, on doit l'obliger à chanter.

Étant donné que les regard menaçants ne fonctionnent pas. Peut-être à cause de la présence de Makiko, qui sait, je n'avais qu'à insister. Je tapais des mains tout en répétant "Kiiro Kiiro". Une fois 10 "Kiiro" répétés je soupirais devant son entêtement. Surtout que Makiko m'avait laissé le faire tout seul. "Idiot".

-Il devait chanter "Sara-sara". En japonais. Mais bon, il ne veut pas, il ne veut pas. Il est idiot.


Je souris à la jeune femme. Et m'approchais d'elle pour taquiner la gamine dans ses bras.

-Gouzzi gouzzi.


J'ai l'air con ? Je le suis.
Ça vous étonne ? Vous êtes cons.
#   Sam 17 Aoû 2013 - 6:32

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Bon le sac est prêt, je suis habillé et j'ai pris mes flingues par précaution, avec ce qu'il s'est passé récemment je vais pas jouer au con, même pour une fête. Kiko m'en voudra peut-être mais ça j'y tiens. je tapote mon pardessus pour vérifier que tout est là et je me considère comme fin prêt... Ah merde, arrivé les mains vides à une fête où seulement Kiko m'attend, ça le fait pas. Dans le doute, j'embarque un bouteille de Jack Daniel's pleine et me met en route... à pieds.

Le fond de l'air est doux, les étoiles brillent dans les cieux et tout le tralala qui se veut lyrique et romantique... Et moi je marche comme un con pour faire une blague douteuse à ma douce et tendre. Elle va me tuer avant de me sauter au cou... Je m'aime moi.

je monte les marches et m'arrête devant la porte en fer, des voix de l'autre coté. Je lâche un soupirs, je voulais faire un truc romantique juste avec elle, c'est raté.J'ouvre la porte et lâche un grand:

" Bonsoir!!!"

Je bug devant les gens présents: Un blondinet gringalet... Et l'un des mecs les plus agaçants du monde, je cite, le leader officieux de la dream team, Eion Nassel, qui est en train de faire un bruit bizarre devant Makiko et à l'attention de Aikô.

Je comprend que dalle à ce qu'il se passe et ça doit se voir sur ma tronche.


#   Sam 17 Aoû 2013 - 6:41
avatar
Invité

Je soupire devant l'idiotie accablante d'Eion et le laisse s'y enfoncer seul. Ça a l'air de lui plaire pendant un moment. Du moi taper dans ses mains en criant "Kiiro kiiro". Une fois qu'il s'est lassé du jeu, il s'approche d'Aikô et fait LA chose.

-Gouzzi gouzzi.

Je lâche un énième soupir.

-Mon dieu. Tu es plus idiot qu'avant, tu le sais ça?

J'allais ajouter quelque chose à l'attention d'Ezequiel quand un bourrin bien connu lâcha un bonsoir bruyant.
Un ange passe. Le temps que tout le monde ce soit regardé trois ou quatre fois.
D'ailleurs, je ne comprends pas trop pourquoi Eion et Dante font ces têtes là.
Un second ange passe.
Je prends finalement la parole.

-Dante! Coucou!

Je souris à son attention et le rejoins.

-Contente de te voir là. Viens. Des présentations s'imposent, non?
#   Sam 17 Aoû 2013 - 6:50
avatar
Invité

Le blond avait croisé les bras et tourné le dos à ses compagnons, affichant une moue dégoûtée. Mais il savait qu'il ne tiendrait pas longtemps ainsi. Il voudra parler, bouger, faire l'idiot. S'amuser.

Il tourna légèrement la tête et aperçu Eion se pencher sur l'enfant. Il aurait bien voulu la prendre dans ses bras et jouer avec. Mais il craignait de la blesser. Trop de maladresse. Alors il se contentait d'observer.
Il vit la brune se tourner vers lui avant de tiquer en entendant le tonitruant "hurlement" du visiteur surprise.
Oui, très surprenant.

Eion faisait une tête mi-étonnée mi-dégoûtée. Makiko semblait heureuse, et la colosse aux cheveux blancs avait une mine pas très différente de celle du Master.
Ezequiel, quant à lui, se sentait mal à l'aise. Makiko avait dit à l'avance que quelqu'un se joindrait peut-être à eux. Son compagnon, précisément.
Le blond avait du mal à croire que ça puisse être lui. Il était plus habitué aux gens du genre de son autre copain là... D'ailleurs...

Il s'approcha d'Eion.

-Ça va pas? Tu le connais? C'est qui? Et il est passé où Shun-chan?, murmura t-il.

Makiko était allée rejoindre le colosse, un grand sourire au lèvres.
#   
Contenu sponsorisé

 

Les feuilles de bambou bruissent, bruissent, frissonnant sous la corniche. | Makiko-Eion-Dante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Toit de l'institut
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant