Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫
##   Sam 6 Fév 2016 - 17:20

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Le destin mêle les cartes et nous jouons.


Feat Mitsuki.


_________________________________________________


Sans savoir ce qu’il l’en avait persuadé notre homme pensait qu’enseigner était une contrepartie du travail de master. La partie relou du job, c’était un peu comme les boulanger qui faisaient du pain à longueur de journée et devaient en contrepartie se lever avant l’aube. Chaque métier avait ses points faibles. Car oui, pour lui master était un métier à part entière, on n’était pas éboueur et master. On n’était pas non plus pop-star et master, n’en déplaise à monsieur Williams qui portait cette réputation. On était master et on devait se coltiner des heures d’enseignement pour faire valoir le titre, en fait pour lui c’était exactement comme les enseignants chercheurs de la faculté.

Cela l’étonna donc d’apprendre que ce n’était pas le cas. Sa logique se retrouva bafouée ce qui aurait ou en d’autre temps le plonger dans une profonde réflexion. Il était devenu plus laxiste envers ses certitudes depuis son arrivée ici. Il faut avouer qu’il aurait sombré dans la folie bien plus vite si ce n’avait pas été le cas.
Peut-être qu’il y était déjà enfoncé si profondément pour ne plus s’étonner de quoi que ce soit non plus.

« Il y a des robots à Terrae ? »

Il a vu bien des choses depuis son arrivée ici, mais des robots non. Ça l’intrigue autant que cela l’intéresse. Il a vu bien des choses, et il pensait qu’il avait commencé à cerner ce nouvel univers dans lequel il évoluait. Il se trompait, au surréalisme des pouvoirs s’ajoutait maintenant une technologie de pointe. Il se demandait sérieusement de plus en plus quand il se réveillerait. C’était peut-être trop, son univers avait été bien plus fermé une grande partie de sa vie. Seulement en cet instant cela lui paraissait encore bien trop inconcevable.
Pauvre petit homme, il croyait tout connaitre à la vie et en avait été blasé. Maintenant qu’on lui prouvait le contraire, il n’était plus sûr d’être dans la bonne réalité. C’était bien étrange.

« Tu pourras m’en montrer ? »


Angie, pauvre homme. Croyant rêver il veut pousser cette fiction jusqu’à la faire craquer. La jeune femme a ses côtés l’a amené jusqu’ici, alors peut-être l’amènera-t-elle au point de rupture ? Quand il se réveillera il espère n’avoir oublié aucun de ses traits. Même après tout ce temps il trouve sa beauté fascinante. Elle n’est guère qu’une humaine et pourtant à ses yeux elle est nymphe. Il voit encore le halo de lumière qui l’entourait quand il l’a rencontrée.

La question de la jeune femme vient à nouveau plomber son moral. C’est encore douloureux pour lui d’en parler.

« Si c’est une vocation ce n’était pas la mienne. »
finit-il par articuler.

C’est douloureux pour cet homme de le formuler. Douloureux de sentir les bords du vide qui érode son âme. Il n’avait qu’un rêve dans la vie, il voulait enseigner l’art. Il voulait montrer à des enfants comme lui qu’ils pouvaient être sauvés, mais il n’avait jamais eu cette flamme en lui. Peut-être simplement qu’il n’a jamais été à la hauteur ?
Il s’est toujours surestimé. Du moins c’est ce qu’il pense depuis quelque temps, il n’a jamais reconnu souffrir d’un handicap et pourtant ça lui pend à la gorge. Pour certains qui le rencontrent cela se voit comme le nez au milieu de la figure. Pourtant lui il fait semblant, ou du moins il a toujours fait semblant. Maintenant il ne sait plus. Il est perdu. Il a perdu toute la confiance en lui qu’il possédait. Celle qu’il avait mis si longtemps à bâtir avait fondu comme neige au soleil.


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Youpi10
##   Lun 15 Fév 2016 - 15:47

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

C'est vrai que parfois, je devrais penser à ce que je dis. La question de Charlie-Ange m'aida à me faire réaliser que je ne pouvais jamais m'empêcher de parler. C'est vrai qu'il a raison d'être surpris. Des robots à Terrae. Déjà, il y a des pouvoirs. C'est assez étrange. Puis quand on prend en compte la hiérarchie, et les différentes façons de "monter en grade"... Enfin, les différentes façons d'avoir des pouvoirs plus puissants... Si on y songe vraiment, tout est vraiment bizarre ici, à Terrae. Et pour quelqu'un qui n'est ici que depuis quelques temps, rajoutez des robots à tout ce petit monde et vous obtiendrez un formidable asile !

-Non, enfin... Si.


Comment expliquer ça ? Je me passai une main derrière la nuque, cherchant mes mots. Pour cette fois au moins, je vais essayer de moins parler et de dire juste ce qui est nécessaire pour être claire, hein...

-Si tu veux, je construis des robots, c'est ma grande passion. J'en ai beaucoup chez moi, donc oui, il y a des robots à Terrae, mais... En ce qui concerne la sécurité de Terrae, il n'y a pas de robots au sens où... Au sens où je pense que tu les imagines. Il existe toute sorte de robots, et certains n'ont pas d'apparence humanoïde ou animale. Et depuis que je suis Master, j'essaie d'intégrer à Terrae ces différentes sortes de robots. Ils ne sont pas vraiment visibles, ce sont par exemple des caméras intelligentes, qui vérifient les visages des personnes qui pénètrent dans l'enceinte de l'établissement.

Je lâchai un gros soupir.

-Ok, là, ça devient vraiment flippant ! Je suis désolée, j'explique ça super mal. A chaque fois que j'évoque Terrae avec toi, j'ai l'impression que Terrae se transforme en une sorte de super prison hyper sécurisée. C'est vraiment bizarre !

Je tournai la tête vers mon nouvel ami.

-Mais oui, je t'en montrerai si tu veux ! Tu peux passer chez moi quand tu veux en fait... J'en ai plein la maison alors tu auras beaucoup à voir !

Je lui souris avant de renchérir sur le fait qu'il était professeur, lui aussi, avant d'arriver ici. Bad question, hein...

-Excuse-moi, j'aurais peut-être pas dû poser cette question... Des fois je parle trop, mais tu as dû t'en rendre compte... Enfin... On a au moins un point en commun, ce n'est pas ma vocation du tout... Malgré ma bonne volonté à vouloir transmettre ce qui me plaisait tant, ça n'était pas fait pour moi... Alors à la place j'ai juste décidé d'exploiter ce qui m'attire tant : la physique, la chimie, et les maths ! Comme tu le fais aussi, en réalité ! Parce que tu es un formidable artiste ! Les toiles que j'avais vu chez toi sont superbes !


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Dim 28 Fév 2016 - 19:28

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Le destin mêle les cartes et nous jouons.


Feat Mitsuki.


_________________________________________________


Il la regarde un peu perdu, comment ça non mais enfin si ? Peut-être que non il n’y a pas de robots dans le sens où il l’entend, c’est-à-dire d’humanoïde dans le genre de ceux d’Isaac Asimov ou des Sillons dans celui de Battlestar Galactica, mais le lieu doit avoir sa communauté de grille-pains et de robots ménagers. Sa question en un sens était très bête, ce qui doit présumer que la réponse sera tout aussi bête, ou bien trop complexe.
Il existe en effet deux types de questions bêtes, les innocentes qui entrainent des réponses rapides et légère, c’est le cas du « Tu as faim » suivant un gargouillement de ventre intempestif et auquel l’envie de répondre « Non je m’entraine pour un spectacle de ventriloquie » devient nécessaire. D’un autre côté existe un certain nombre de questions bêtes commençant souvent par un « Pourquoi » qui amènent des réponses complexe et assez denses. Parfois les gens essaient de les esquiver à l’aide de « Parce que. » « Pourquoi ça ne va pas ? » la réponse classique voudrait qu’il y ait une cause précise, mais parfois le problème est plus complexe et global le parce que est une réponse trop ciblée. Parfois rien ne va et la liste n’est plus exaustivement réalisable. Il n’y a pas toujours de solutions simples à des problèmes simples.
S’il pensait classer sa question dans le premier genre la suite des paroles de la master le détrompa cependant, tout en le faisant grimacer. Il était plus du genre vivons d’amour et d’eau fraiche. Le genre à dire les armes ne servent à rien et créent plus de problèmes qu’elles n’en résolvent. Il en allait de même pour tout l’attirail militaire et ce d’autant plus que cela remettait en jeu la liberté individuelle. Pour lui le budget que l’on consacrait aux caméras qui pistaient les gens dans les villes serait bien mieux investi s’il l’était dans l’éducation. Il avait sans doute à tort, toujours pensé que seule l’éducation levait le pas sur la violence et le sectarisme… C’était un doux utopiste qui n’avais jamais réussi à voir la vérité des choses en face. Sous prétexte de belles paroles, il n’était pas capable de faire face à une situation en place. Le monde n’était pas parfait, et il ne comprenait pas les nécessités qui poussaient à limiter la casse à l’heure actuelle, celles que l’on préférait au sacrifice de toute une génération pour éventuellement préserver la suivante.

« C’est le sentiment que ça donne. »
alors la question franchit ses lèvres « Quel est le but de Terrae, quelle est sa finalité, je veux dire à titre individuel je comprends ce que chacun peut y trouver, mais globalement, quelle est sa place sur Terre ? Est-ce peu comme l’academy X ? »

Il présumait souvent le meilleur, mais il pouvait se tromper peut-être que Terrae pouvait demander à ses membres de faire des choses qu’ils n’accepteraient pas en temps normaux. Il se demandait après coup s’il avait choisi le camps des gentils… Il n’acceptait que difficilement l’idée d’être du côté des méchants.

Il ne rebondit pas sur ses toiles, il a du mal à dessiner ou à peindre même maintenant. Tout ce qu’il tente est fade et sans âme, il n’est pas encore guéri de la lassitude, il n’est pas encore revenu de ces terres lointaines que l’on nomme dépression. Il va mieux, ce n’est pas pour autant qu’il va bien, il arrive à nouveau à donner le change. C’est tout.


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Youpi10
##   Lun 29 Fév 2016 - 19:39

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Ouais... Je parle mal. Je parle trop, et en plus, c'est pour dire des bêtises, tout bêtement parce que je suis incapable de m'exprimer correctement. Je soupirai mentalement. Il avait raison de me poser ces questions. Terrae était un endroit bizarre. Pouvait-on faire le choix de sauver des gens uniquement pour le beau geste de leur offrir une vie meilleure ? Ca semblait improbable. Complètement fou, même. Assez fou pour que ce monde ait sa propre économie, sa vie à part, son organisation, sa hiérarchie... C'était complètement absurde. Bien sûr, quand on est gamin, on adore ça. Ca parait fantastique, tout simplement génial. Et puis ça fait rêver, on a envie de vivre des aventures aussi extraordinaires que celle que semblent vivre les personnes qui y vivent.
Quand papa me parlait de cette Ancienne Terrae, j'avais des étoiles dans les yeux. Je trouvais ça fascinant, et même encore maintenant, après que je m'y sois rendu, après que j'y ai vu la grandeur de ce royaume, de cette île à part, unique, fantastique... Tout vend du rêve là-bas. Exactement comme les histoires de Papa. Et pourtant, ce sont bien des histoires. Dans un décor donné. De la fiction. Comment un monde pareil pourrait-il exister ? Comment des personnes pourraient choisir de ne faire que le bien ? Sans rien imposer ? Comment peuvent-ils vivre comme ça ? La vie n'est pas comme ça. Notre économie est compliqué, elle repose sur des tas de choses. Ici, tout paraît simple. On travaille : on a de l'argent. Avec notre argent, on peut acheter des choses. Rien n'est pris sur l'argent qu'on gagne. J'en viens même à me demander comment la directrice fait pour vivre ! Est-ce que l'Institut reçoit une aide de l'état ? Comment cet endroit peut-il continuer à exister...? C'est tout bonnement impossible.

-L'academy X... Comme les X-mens ?

Moins bavarde, moins expansive, j'essayais de me rappeler de ces films que j'avais vu il y a bien longtemps maintenant. Il existait aussi des livres, mais je n'en avais jamais lu, mon enfance ayant été bercée par la culture japonaise.

-Pour être franche avec toi... Je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas. Quand j'y pense, tout ici me paraît dingue. Plein de choses sont improbables et pourtant... Pourtant ça fonctionne. Je n'ai jamais entendu d'histoire selon laquelle la directrice aurait déjà forcé quelqu'un à accomplir une mission qu'il ne veut pas faire. Ca fonctionne vraiment au choix. La première mission des Masters est d'aller chercher les personnes qui ressentent un vide. A partir de là, les Masters choisissent les élèves qu'ils se sentent prêt à aller chercher, ce sont eux qui décident en grande partie du déroulement de la "mission". Après, il y a les missions à part. Nous essayons de venir en aide à ceux qui nous acceptent et qui ont besoin de notre aide pour un problème quelconque. Ces missions peuvent viser à protéger un individu pendant un certain temps, à retrouver quelqu'un, à venir en aide à une autorité quelconque... Mais en gros... J'imagine que la place de Terrae est de créer un monde meilleur ? Je sais pas... Ca fait un peu utopique dit comme ça. Nous protégeons les plus démunis... Nous essayons de remédier aux problèmes de ceux qui ont tout perdu...

Ca faisait trop "parfait", trop "beau". Pourtant, c'était ça. Et jusque là, outre l'histoire de cette fameuse Aëlita... Rien ne dérogeait à cette règle. Tout se passait bien.


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Sam 5 Mar 2016 - 14:05

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Le destin mêle les cartes et nous jouons.


Feat Mitsuki.


_________________________________________________


Il y-t-il d’autres académies X ? L’homme ne sait pas, il n’a pas la science de toutes ces choses. Il en existe peut-être d’autres, ici-même au Japon auxquelles sa compagne pourrait songer. Il hoche donc la tête pour lui indiquer que c’est bien de cette dernière qu’il parle. Sans doute parce que c’est la plus connue, mais il ne s’avancera pas à présumer de cela. Après tout qu’en sait-il.

Mitsuki semble mal à l’aise avec cette question, il s’en veut un peu. Que peut-elle bien répondre ? Il l’a mise dans un certain embarra, n’aurait-il pas pu se taire et garder ses doutes pour lui ? Non, car comme un enfant il a besoin qu’on le rassure. Besoin qu’elle lui dise qu’ils sont les gentils et qu’il ne s’est pas embarqué dans une histoire où il devrait jouer le rôle du méchant. Enfant terrible, il a besoin que quelqu’un lui dise que tout ira bien. Il n’a pas réfléchi un instant avant que les mots ne franchissent ses lèvres. Il a besoin de savoir, et c’est tant mieux ainsi. Le jour où il acceptera tout ce qu’on lui dit sans plus jamais s’interroger, il sera devenu un mouton. Suivant la masse et obéissant.
Peut-être l’est-il déjà car il se contente de la réponse de la jeune femme sans chercher sa propre voie, il a décidé de croire en elle le jour où elle est apparue dans sa vie.
Ne jamais remettre en question une décision que l’on a pris devrait-être un principe pour tout un chacun, cela simplifierait le monde où ils évoluent. Pourtant l’homme est encore un enfant à la question facile, il ne réfléchit que peu souvent d’ailleurs aux implications de ses questions et à leur retentissement. Et si sa question avait soudainement fait se rendre compte la jeune femme l’utopie dans laquelle elle vivait n’était que factice ?
Et si elle avait compris sur le coup qu’elle était manipulée ? Les questions ont le pouvoir d’ébranler les certitudes, encore faut-il se les poser. Si elle avait décidé après coup de quitter Terrae quelle aurait été sa part de responsabilité à cet homme incrédule ? L’aurait-il acceptée d’ailleurs ? Nul ne le saura car malgré leur hésitation et leur ton incertain les mots de la jeune femme calment l’esprit critique de l’ancien professeur d’arts-plastiques.

« D’accord. »


Sur ce mot il acceptait. Tout et n’importe quoi.

« Donc tu crois que moi aussi un jour je deviendrais un super héros ? »

C’est donc là le but qu’il a trouvé à cette complexe institution qu’est Terrae ? Exactement.


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Youpi10
##   Dim 6 Mar 2016 - 16:00

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je me sentais un peu bête. Me tenir là, à essayer de répondre à des questions auxquelles je n'avais jamais vraiment songé. Lorsque je suis arrivé à Terrae, j'ai tout accepté. Tout ce qui venait à moi, toutes les conditions, je les ai acceptés. Mais j'ai toujours su que j'avais le choix, c'est pourquoi je ne me suis jamais posé ces questions. Et quand je suis arrivé ici, j'avais besoin de me sentir utile, de savoir que je pouvais faire quelque chose de bien, de savoir que j'étais encore vraiment là, que je ne m'étais pas effacée pour laisser place à une enveloppe vide... Alors je me suis contentée de dire "ok" et je me suis reconstruite. Je suis sûre que beaucoup de monde a fait comme moi. Parce que c'était plus simple, c'était ce qu'on attendait, ce dont on avait besoin. On n'a pas forcément laisser place aux questions parce qu'on n'en avait pas le courage, on n'en avait pas l'envie non plus.

La question de Charlie-Ange me tira de ma rêverie et je laissai un léger rire m'échapper. Un "super-héros". J'avais l'impression de me trouver face à Akihiko, lorsque je l'avais rencontré, il y a quelques années. Il n'était encore qu'un enfant, bercé par les illusions, par la magie, par la vie. J'ai été envoûtée par Terrae. Mais pourtant, je ne m'étais jamais considérée comme une super-héroïne. Peut-être parce que dans mon esprit, les super-héros font rêver, ils reflètent une image qui nous rassure. Et que parvenir à s'attribuer tout cela à soi-même, c'est quand même rudement compliqué.

Mais après tout, les super-héros se considèrent-ils eux-mêmes comme des super-héros ? Tout comme ce sont les actions qui font de nous des héros, et non les pouvoirs, je pense que ce sont les gens qui nous entourent qui font de nous des super-héros, et non nous-mêmes.

-Peut-être, oui ! Je ne vois pas ce qui pourrait empêcher ça. Si tu crois en toi, tout peut arriver !

Je lui souris délicatement, attendrie par sa question. Je levai les yeux vers le ciel et eus à peine le temps d'apercevoir une étoile filante. Mon sourire s'étira légèrement et je tournai la tête vers Charlie-Ange.

-Est-ce que tu as déjà essayé la téléportation ? J'aimerais te montrer quelque chose... C'est ce qu'il y a de plus magique pour moi, ici, à Terrae. Mais comme c'est un peu loin, je n'ai pas envie de te forcer à courir alors... Prêt à tenter une petite téléportation ?


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Dim 6 Mar 2016 - 21:18

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Le destin mêle les cartes et nous jouons.


Feat Mitsuki.


_________________________________________________


Il a ce genre de sourire que partagent les gens qui savent qu’ils vont dire des bêtises et espèrent faire rire en retour. Un sourire qui part d’une lueur au fond des yeux et d’une contraction des zygomatiques pour s’empêcher de rire avant d’avoir fini sa blague. Un super héros lui ? C’est une idée drôle, à moins que l’on ne se mette à considérer comme un superpouvoir cette façon qu’il a de mettre en confiance ceux qui l’entourent ? Lui-même bien que s’émerveillant des moindres choses ne le fera pas, car il a pris l’habitude de regarder ailleurs que sur lui-même, comme si sa propre image le gênait.

Il ne croit pas en lui mais il a réussi à la faire rire. C’est étrange la façon dont les gens qui dépriment se focalisent plus sur leurs erreurs que sur leurs réussites. C’est un peu comme s’ils proscrivaient de leur vie tout ce qui leur donnait un tantinet de plaisir pour ne se concentrer que sur la douleur. Pourtant le fond doux du jeune homme l’empêche de laisser transposer son mal-être interne. Il se concentre plus sur la jeune femme que sur lui-même s’effaçant un peu.

« Alors un jour je serais un super héros comme toi. »

Il pense vraiment qu’elle est une super-héroïne, n’est-elle pas venu le trouver alors qu’il se laissait dépérir ? Ne l’a-t-elle pas sauvé de cet abysse de ténèbres qui l’engloutissait. Elle lui a apporté l’espoir quand il l’avait perdu. N’était-ce pas là le rôle des héros ? Porter l’espoir en des lieux où tous avaient oublié sa saveur, plus que de protéger les foules le rôle d’un héros était de leur donner le courage de se relever. C’était ce qu’elle avait fait avec lui, même s’il chancelait encore, elle l’avait remis sur la route de son avenir.

Il ne comprit pas d’où venait le grand sourire de la femme aux cheveux de cristal. Il remarqua juste que ça lui allait bien. Un instant il pensa à demander s’il avait une chance de perdre un bras ou une jambe dans l’expérience, pas que cela lui couta réellement, mais il en aurait encore besoin pour au moins les cinquante années qui se profilaient. En fait, il ne se posa pas la question car il lui faisait confiance. Elle ne le mettrait pas en danger par lubie n’est-ce pas ?

« Je n’ai jamais essayé avant, mais je suis prêt. J’dois faire quelque chose de particulier ? Fermer les yeux ou retenir mon souffle ? »

Il n’est que nouvel arrivant ici et il ne comprend que bien peu aux pouvoirs. Alors il se demande parfois s’il y a des gestes consacrés ou des rituels.


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Youpi10
##   Mer 9 Mar 2016 - 22:25

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Les paroles de Charlie-Ange me firent chaud au coeur. Un "super-héros comme moi". C'était mignon. C'était gentil, et agréable à entendre, finalement. Mais je ne préférais rien dire. Je préférais me contenter de sourire et d'accepter le compliment. Je ne suis pas d'accord avec lui, parce que je ne pense pas la même chose que lui. Sauf que franchement, on le sait tous, les gens qui passent leur temps à refuser les compliments sous prétexte "que franchement, t'abuse, tu dis n'importe quoi hahaha !", c'est relouuuuuuu. Soit t'acceptes, soit tu fermes ta gueule. J'ai choisi la deuxième option, à laquelle j'affiche un sourire de petit merci timide.
Charlie-Ange -je vais lui demander si j'ai le droit de lui donner un surnom, son prénom est trop long !- accepta ma proposition de téléportation. Effectivement, il a jamais testé. En même temps, s'il l'avait fait, il aurait pas accepté si vite sans se poser des questions. Du style "mais ton hyperactivité, ça peut pas rendre ça dangereux ?" "t'es sûre que tu sais le faire ?" "t'as pas peur toi ?"
Bref. J'dis ça, mais en vrai, ça fait pas peur. Et certaines personnes ne réagissent pas si mal que ça à leur première téléportation. Je me contentai de secouer négativement la tête à ses paroles.

-Non, t'inquiète ! Tant que tu te répètes pas sans cesse "je vais mourir, je vais mourir, je vais mourir", tout se passe bien.


Hyper rassurant Mitsu. C'est p't'être pour ça que jamais personne veut se téléporter avec moi. Enfin, en vrai, je dis ça, mais je reconnais aussi que je suis excellente en téléportation. Avec l'électricité, ça a été plus dur, mais la téléportation, ça va, je maîtrise. C'est la seule chose que j'ai maîtrisé pendant longtemps. J'suis p't'être pas une super-héroïne, mais je sais me téléporter. Ca me laisse un bon point quand même ! Bref, j'me soûle, mes pensées servent à rien.
Je pris la main de Charlie dans la mienne, et un petit sourire se voulant rassurant et encourageant sur les lèvres, je nous téléportai en salle d'astronomie.

-La salle d'astronomie !
annonçai-je gaiement en lâchant la main de Charlie-Ange. C'est mon endroit préféré ici. Depuis que je suis petite, j'ai pris l'habitude de regarder les étoiles quand quelque chose me mine ou que je ne sais plus quoi faire, arrivé à un certain stade de ma vie. Je pense à tout et à rien, je me réfugie dans cet univers immense qui nous entoure. Quand j'étais petite, je m'amusais à nommer certaines étoiles ! Pis après je me confiais à elles... C'est bête, hein ?

Je tournai la tête vers lui, une moue un peu enfantine sur le visage. Je levai ensuite les yeux vers l'immense toit vitré qui nous offrait une vue parfaite du ciel nocturne.

-C'est un endroit qui me rassure. Qui me fait beaucoup relativiser aussi. Parce que par rapport à toute cette immensité, au final, qu'est-ce qu'on est, nous ? Bref, je voulais te montrer ça. Aussi parce que j'ai vu une étoile filante et que je me dis qu'on en verra peut-être une autre ce soir ! Tu as déjà préparé ton voeu j'espère ?!


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Sam 12 Mar 2016 - 20:09

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Le destin mêle les cartes et nous jouons.


Feat Mitsuki.


_________________________________________________


Tant qu’il ne répète pas en boucle qu’il va mourir ? qu’est-ce qu’elle veut dire par là ? Il s’apprête à demander quand elle lui saisit la main le faisant virer au pourpre en moins de temps qu’il n’en faut pour dire tomate. Il n’est pas habitué aux contacts avec les filles, enfin pas vraiment. Une tape amicale sur l’épaule, un câlin pour réconforter les rares femmes de son cercle de connaissances qui sont devenues au fil des ans les membres d’une famille qu’il a choisie. Il n’a jamais été bien à l’aise avec la gente féminine, et peut-être qu’il n’a jamais été à l’aise avec les contacts tout court. A part les rares hommes avec lesquels il a partagé sa vie et son lit, bien peu sont ceux qu’il a touché. Enfin, physiquement, ils pourraient être plus nombreux qu’il ne le croit à avoir été atteint par ses mots et sa chaleur. La douceur dont il fait preuve, et la proximité qu’il offre.
Heureusement pour le petit cœur de l’homme, elle rend sa liberté à sa poigne rapidement. Il essaie de masquer son trouble, il met un instant à se rendre compte que la luminosité de la scène a changé.

« Oh ! »


La pénombre de la rue et la lumière artificielle du lampadaire laissent en un instant place à celle des étoiles qui cristalline redessine leurs silhouettes. Il faut croire que la lumière astrale a été créée pour Mitsuki. Ici plus qu’ailleurs elle semble irréelle, ses cheveux candides luisent de mille feux. Elle est belle et le cœur de l’homme a manqué un battement quand ses yeux se sont posés sur elle. Elle est saisissante. Il n’a rien senti de particulier, pas de vent, pas de bruit lui signifiant qu’ils étaient arrivés. Tout avait changé, jusqu’à la température de la pièce qui bien que fraiche était bien plus acceptable que celle de la ruelle où ils se promenaient. Il n’a pas senti qu’il se déplaçaient, ses seule sa vue lui a enseigné dans un premier temps qu’il n’était plus dehors. Il n’a pas ressenti le moindre mouvement. C’est étrange il fait un pas hésitant pour tester la tangibilité du sol.
Il l’écoute, alors pour elle ce lieu est rassurant. Un nouveau regard lui apprend que si ce lieu est si important à ses yeux, il le lui rend bien, il la rend magnifique. L’homme espère que la pénombre cache son trouble et que ses pensées resteront secrètes. Il se concentre sur ses paroles et sourit.

« Je n’ai rien à souhaiter pour l’instant… »
Aller mieux ne dépendait sans doute que de lui, retrouver l’inspiration ou la foi aussi. Alors pour l’instant il n’avait rien à demander, la présence de ses amis serait une contrainte pour eux. « Si je souhaite que ton vœu se réalise ça lui donne plus de forces tu crois ? »


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Youpi10
##   Lun 4 Avr 2016 - 10:12

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

J'étais déjà trop plongée dans cet univers fabuleux que je n'avais même pas remarqué la gêne de Charlie-Ange. Je suis trop facilement distraite, je passe à côté de beaucoup de choses, et je le sais. C'est ainsi. Certains luttent contre leur nature ; je préfère rester telle que je suis, et me concentrer sur d'autres choses plus importante.
Les paroles de Charlie-Ange me tirèrent un sourire doux. Je levai le regard vers lui et penchai légèrement la tête sur le côté.

-C'est tellement gentil...
soufflai-je.

On ne m'avait jamais dit quelque chose comme ça. Je devais même avouer que, d'une certaine façon, ça me gênait. Je détournai le regard pour me concentrer sur l'immensité qui nous entourait.
J'avais toujours rêvé d'aller dans l'espace. Créer des robots n'était la réalisation qu'une partie de ce rêve. Après la création, j'aurais souhaité pouvoir les envoyer dans l'espace. Qu'ils récoltent des informations, nous parlent d'une vie extra-terrestre, nous annonce la présence d'eau sur je ne sais quelle planète. J'aurais adoré partir à l'intérieur de quelque chose que j'aurais créé, décoller, sortir de l'atmosphère, voir la Terre telle qu'elle est, voir les autres planètes, descendre sur la lune, aller sur une autre planète, dans 30, 40, 50 ans même ! Y poser un pied, crier là-bas, sauter, courir, vivre !
Je revins à la réalité quand je remarquai qu'il y avait un téléscope dans le coin de la salle.

-Oh ! Regarde, ils ont enfin reçu le nouveau télescope qu'avait demandé Haley ! On l'essaye ?
lançai-je avec un large sourire en reportant mon regard sur Charlie-Ange.

Je me précipitai là-bas, et commençai à le déplacer pour le mettre plus au centre de la pièce, au dessus du plafond vitré qui nous offrait toutes ces merveilleuses étoiles.

-Tu as déjà utilisé un télescope ?


Je ramenais le télescope, commençai à essayer de le régler. Ca faisait longtemps que je n'avais pas regardé et traversé l'espace dans un télescope... Le dernier était cassé, et ils avaient mis, à ce que j'en déduisais, beaucoup de temps à le changer ! Beaucoup trop même...
Je tournai la tête vers Charlie-Ange, un sourire doux sur les lèvres, l'invitant à essayer de regarder au travers. Quand je pense qu'il existait encore un tas d'autres galaxies à découvrir... Tant d'autres choses... Raaah. Ca m'énervait tellement de ne pas être née plusieurs siècles plus tard ! Si ça se trouve, à quelques siècles près, j'aurais pu rencontrer des aliens...


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Lun 4 Avr 2016 - 13:40

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Le destin mêle les cartes et nous jouons.


Feat Mitsuki.


_________________________________________________


C’est quelqu’un de gentil Angie, mais parfois sa gentillesse est un frein. Aujourd’hui encore il préfère souhaiter quelque chose pour autrui que pour lui-même. Si un géni fantasque venait un jour à exaucer ses souhaits, peut-être finirait-il par s’en vouloir de n’avoir pas été plus égoïste et de ne pas les avoir utilisés à son propre escient. Peut-être regretterait-il alors ses choix, mais le connaissant il serait bien plus probable qu’il sourit et soit heureux d’avoir contribué au bonheur d’autrui. Il ne serait cependant pas parfait au point de n’en ressentir une pointe d’amertume, oh certes il la dissimulerait jusqu’à l’oublier, mais il ne pourrait s’empêcher de la ressentir.

Quel drôle de bipède pensant, prompt aux paroles et moins aux actes, il en voudrait un instant à la personne pour laquelle il se serait sacrifié de ne pas l’en avoir empêché. La rendant responsable, de ce que lui-même aurait librement choisi. Il s’en sentirait coupable car sa raison rattraperait ses sentiments, mais un bref instant il en voudrait à une personne qui n’avait rien demandé car lui n’aurait rien trouvé à désirer.

Heureusement, ils n’en étaient pas là et les souhaits resteraient des souhaits. Son souhait à lui il finirait par le réaliser et ce sans l’aide d’une quelconque providence. Il serait fier d’avoir guéri et de pouvoir se sentir aussi libre qu’avant, il serait fier quand il pourrait dire « je vais bien » sans avoir le sentiment de se forcer… Ni à le dire, ni à aller bien. Il était seul maitre de sa destinée, et c’était au fond le plus grisant des pouvoirs qu’un homme pouvait posséder. Certes façonner l’argile et les illusions était tentant et plaisant, mais façonner sa vie apportait une satisfaction bien plus tangible. Il sourit dans le vide à cette pensée.

La jeune femme qui l’accompagne quant à elle trouve un nouvel objet d’intérêt, elle passe d’un sujet à l’autre dans un éternel besoin de mouvement, dans un besoin d’actions… A-t-elle peur de l’ennui ? Peut-être juste le fuit-elle pour vivre, pour jouir de chaque instant, pour découvrir.

« Je n’ai jamais utilisé de télescope… »
mais à la voir le manier il imagine aisément que cela fonctionne de la même manière que les microscopes qu’il utilisait au collège. Il se souvient de combien il avait pu aimer ces cours de SVT quand on lui avait demandé de dessiner ce qu’il observait. Il n’avait jamais tant apprécié cette matière. « Par contre mon frangin avait l’habitude de me faire regarder les étoiles dans une paire de jumelles, il était plutôt callé… Mais j’ai jamais rien retenu d’autre que la grande casserole… »

Il s’avance pour regarder dans l’objectif, il s’étonne de retrouver une sensation similaire à celle qu’il a en regardant au travers de l’objectif d’un appareil photo. Bien entendu c’est différent et magnifique. Etonnant de voir quelle est la différence entre ce qu’il voyait tantôt et ça… Une idée germa dans son esprit et s’échappa tout naturellement de ses lèvres :

« Tu crois qu’il y a un lieu comme Terrae là-haut ? »


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Youpi10
##   Mar 19 Avr 2016 - 19:58

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

J'écoutais les paroles de Charlie-Ange qui me parvenait lointainement, perdue dans mon observation des étoiles. Son frère aimait regarder là-haut aussi ailleurs... Un léger sourire étira mes lèvres. C'était probablement un peu bête de simplement les regarder, de les idéaliser de si loin comme ça, se contentant de nous perdre dans cette immensité. Si seulement j'avais pu avoir la possibilité de travailler dans ce domaine-là... Mais enfin, il n'était pas encore trop tard ; j'étais probablement trop stupide encore pour m'en rendre compte.
Je baissai les yeux vers mon nouvel ami quand il reprit la parole. Je haussai les épaules, sans vraiment savoir quoi répondre.

-Je sais pas vraiment. Peut-être que sur une autre planète, dans un autre système solaire, Terrae c'est carrément leur planète ! Ils ont tous des pouvoirs, et ils vivent tous comme ça avec ce don ; pour eux c'est normal, c'est leur vie.

Je pris la place de Charlie-Ange après qu'il se soit éloigné du télescope et essayai de repérer les planètes que la nuit acceptait de nous montrer.

-Peut-être aussi qu'il y a d'autres personnes qui nous observent là-haut ! Qui échappent à ce que nous on peut voir, qui nous étudient, regardent comment nous fonctionnons... C'est tellement vaste ! On peut tout imaginer ! C'est pour ça que j'aime tant l'espace, je crois. Ca me fascine
, avouai-je.

Je continuais de regarder à travers l’oculaire, avant de littéralement sauter de joie.

-La voilà !


Dans mon élan, je donnais évidemment un coup dans le télescope qui tourna. Des fois, j'ai de la chance que les gens soient préventifs et qu'ils décident de fixer les choses au sol, ça évite à des gens comme moi de tout casser.

-Enfin... Elle était là,
soupirai-je. Laisse-moi 5 minutes et je retrouve Vénus pour te la montrer !

Parfois, c'est vraiment gênant d'être maladroite. Vraiment. Ce qui est fou, c'est que je le suis que pour certaines choses. Genre ça. Enfin bon, on change jamais vraiment qui on est, hein.
Je faisais tourner minutieusement l'oeil du télescope, orientant le miroir pour me permettre de mieux m'y repérer. Bientôt, je retrouvai ma bien-aimée, et cette fois-ci en essayant de garder mon calme, je m'éloignai de l'objet pour offrir un immense sourire à Charlie.

-Tiens, regarde ! Je te présente Vénus !

J'aurais évidemment préféré lui montrer d'autres planètes plus "cool" dira-t-on, mais Jupiter et Neptune n'étaient pas très visibles en ce moment, et je préférais lui montrer quelque chose qu'on voyait nettement.

-J'aimerais bien que nos pouvoirs de téléportation soient illimités. Genre me téléporter sur une autre planète. Ce serait pas trop génial ?!
m'emballai-je. Bon, après, bien sûr, je risquerai de pas trop y survivre, mais bon... C'est qu'un détail, hein !


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Dim 1 Mai 2016 - 21:59

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Le destin mêle les cartes et nous jouons.


Feat Mitsuki.


_________________________________________________


Parler de ce frère si lointain fait naitre sur les lèvres de l’homme un sourire. Ce temps où ils étaient proche lui manque, la vie et l’âge les aura sans doute séparés. Ils ne s’en aiment pas moins, mais c’est moins simple. Grandir n’a pas que des avantages, il est parti à la fac, s’est enfermé dans ses études, et Charlie dans ses projets. Pourtant l’homme se sent toujours ce lien, même maintenant, un lien du sang, un lien de cœur. Des souvenirs, une vie partagée, c’est parfois le plus important, et la certitude qu’un jour vous vous retrouverez pulse dans ses veines.

Terrae une autre planète, pourquoi pas la comparaison était aisée et peut être appropriée, pourtant l’ancien enseignant était persuadée que si une autre planète était habitée, quelque part… Elle ne le serait pas par des humains, et les gens qui vivaient ici étaient indéniablement humains. Ils avaient des sentiments, des envies, des désirs, des peines. Ils se reconstruisaient à leur rythme et montraient en cela une qualité toute humaine : la persévérance.

La jeune femme scrute l’espace au-dessus d’eux alors qu’il plisse les yeux dans le même but. Elle voit plus loin, mais y voit-elle mieux ? Qui sait, il aime les questions plus que leur réponse. L’inconnu est surprenant quand le connu peut décevoir. L’imaginaire plutôt que le réel, voilà comment il s’était perdu.
Il scrute ce ciel sombre et pourtant si lumineux, peut-être espère-t-il y voir une soucoupe volante, personne ne le saura pas même lui. Il se contente de regarder et d’apprécier ce qu’il voit. La beauté est naturelle et insondable.
Sa respiration est lente et profonde, tout est calme autour de lui. Si on oublie une petite fée maladroite, elle semble avoir perdu l’astre qu’elle mirait un instant auparavant. Elle est divertissante en un sens et attachante. De moins pour lui.

« Tu as déjà essayé de te téléporter sur une autre planète ? Enfin je veux dire non, sans doute pas mais si on se préparait… A plusieurs avec du matériel comme des scaphandres… Ce serait possible non ? Genre à plusieurs téléporteurs ? »

C’était saugrenu et sans doute infantile, il ne maitrisait même pas son propre pouvoir et imaginer déjà des façons d’utiliser ceux des autres. Pourtant sans rêveurs et sans visionnaires jamais la science n’avancerait jamais. Les enfants resteront toujours les plus grands des scientifiques, car ils ne savent pas ce qui est possible et ne l’est pas alors, ils tentent.


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Youpi10
##   Mer 4 Mai 2016 - 14:31

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je quittai un instant des yeux le ciel parsemé d'étoiles pour poser mon regard sur Charlie-Ange, un sourire se dessinant délicatement sur mes lèvres. Si j'avais déjà essayé ? Hmm... Dois-je avoir honte de répondre "oui, mais généralement j'atterris soit dans le vide à plusieurs mètres du sol, soit sur le toit de l'Institut ?". Je pense, oui. Mais si je devais avoir honte à chaque fois que je réponds quelque chose dans ce genre-là, je n'ouvrirais plus beaucoup la bouche, et je suis sûre que ça manquerait à pas mal de monde ! Parce que je sais que je parle pas mal, mais en même temps, le silence c'est tellement pesant ! Même toute seule je parle. Et puis bon, je suis rarement seule à proprement parler, vu que même chez moi, j'ai la compagnie de mes robots.

-J'ai déjà essayé, mais... Comment te dire ? C'était pas vraiment fructueux haha...

Je songeais à ses paroles et secouai légèrement la tête en signe de négation.

-Même à plusieurs, je ne pense pas que ce soit vraiment possible... Déjà parce que même la planète la plus proche de la Terre se trouve... A des années lumières d'ici ! Et ensuite parce que la téléportation ne fonctionne généralement que si on a un véritable lieu de destination. Enfin... Je m'exprime mal.


Je laissai passer un ange, le temps de trouver les mots.

-Si tu veux, pour se téléporter, il faut qu'on ait en tête l'image précise du lieu où l'on se trouve. On ne peut pas se téléporter dans un endroit qu'on ne connait pas. Après il y a bien plusieurs stratégies : prendre une photo, une carte postale, laisser un télépathe nous insérer l'image du lieu dans notre tête... Mais sinon, la téléportation est impossible.

Bon, après, je me suis aussi entraînée à me téléporter à un endroit donné en fonction de l'aura d'une personne, pour l'y rejoindre en gros, mais... Comment dire ? Je ne connais personne qui ne soit sur une autre planète, alors dans tous les cas, ça ne fonctionnerait pas.

-Pour se déplacer dans l'espace, je pense que pour l'instant on n'a pas d'autres choix que d'utiliser la bonne vieille méthode de la fusée ! Ca nous limite à la lune et... à l'argent qu'on a dans le porte-monnaie, en plus de nos qualifications nécessaires pour ce genre de déplacement.


Je trouvai une chaise un peu plus loin et allai m'asseoir dessus.

-Après, il y a les "missions spéciales" qu'ils prévoient pour le futur... Tu as entendu parler de ce projet d'emmener des personnes sur Mars ? Les premiers martiens ! J'aurais adoré participer, car tout le monde pouvait proposer sa candidature, malheureusement le projet s'est mis en place quand je n'étais pas du tout disponible, et quand j'en ai finalement entendu parler, l'équipe était fixe... Et puis bon, après, c'est aussi un voyage sans retour possible... Ca fait un peu peur quand même, l'air de rien !


Je croisai mes jambes et appuyai mon dos contre le dossier.

-Tu penses que tu pourrais, toi, partir comme ça et tout laisser derrière toi comme ces gens qui vont aller sur Mars ?


Ouais. Je sais. C'est une question bizarre, parce que quand on y réfléchit, quand je suis allée le chercher... C'est un peu ce qu'il a fait, non ? Maiiis en même temps ! En même temps, c'est différent. Parce que là on est sur la même planète. Il pourra y retourner quand il voudra... Alors qu'une fois sur Mars, c'est difficile de faire marche arrière, non ?


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Sam 14 Mai 2016 - 11:21

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Le destin mêle les cartes et nous jouons.


Feat Mitsuki.


_________________________________________________


Ainsi il y avait des limites à leurs pouvoirs ? Il faut dire que réussissant à peine à soulever quelques grammes de poussière il voyait bien ses propres limites, mais lorsqu’il voyait ce dont les masters étaient capables… Il n’imaginait pas qu’il existe encore des règles qui régissent leur maitrise. Il les voyait comme des dieux, et elle lui faisait prendre conscience qu’ils n’en étaient que de demis. C’était rassurant en un sens, si tout leur était trop facile, quelle valeur donneraient-ils aux autres être humains ?
S’ils étaient illimités, ils ne comprendraient plus que les autres le soient. Cela devait d’ailleurs paraitre bien étrange à certains de partager leur planète avec des personnes incapables de faire des miracles en claquants des doigts. Il ne se voyait pas perdre pieds un jour ou encore moins perdre les sens des réalités, mais se posait réellement la question… Se sent-on changer ? N’est-on pas dupes à soi-même ?
Il était heureux d’apprendre qu’il existait des limites pour leur rappeler qu’ils n’étaient pas tout puissants. Sans doute qu’il réfléchissait trop, les limites personne n’aime ça. Tout le monde souhaite les dépasser et pourtant à lui elles le rassuraient.

« Mais le retour ne serait pas possible pour toi ? Je veux dire, avec tes pouvoirs ? »

Dans ses souvenirs de films avant-gardiste tout se passait à vitesse supra-luminique pour minimiser les temps de transports. Il avait le souvenir d’avoir entendu que le plus gros problème des spationautes étaient les temps de transports. Pour aller sur Mars qui n’étaient pas encore viable il y avait des années de vol s’il se souvenait bien. C’était énorme, magnifique, mais peut-être trop éreintant… Quand à aller plus loin, c’était invraisemblable ! Il faudrait plusieurs générations avant d’atteindre le système solaire le plus proche. Rien que d’y penser ça le rendait claustrophobe.

« En fait, ce serait sans doute plus sûr de toujours envoyer un téléporteur dans les missions spatiales, si quelque chose tournait mal il pourrait ramener l’équipage. Ce serait toujours mieux que de l’abandonner aux confins de l’univers. Et si… Imaginons, on envoie une fusée avec un habitacle pris en photo aujourd’hui à l’autre bout de l’univers… Dans des centaines d’années en le montrant à un téléporteur il pourrait se rendre là-bas ? »

Logique. C’était sans doute aussi utiliser les hommes, tout demi-dieux qu’ils fussent comme des outils… Etrangement l’idée ne dérangeait pas Charlie-Ange. Si on demandait au forgeron de battre le fer, à l’informaticien de taper sur un clavier, au professeur d’utiliser sa voie pour enseigner… Chaque homme était finalement un outil pour ses semblables, il était utile. Personne ne pouvait vivre seul… Car parfois les autres étaient les outils de la pensée, ils étaient le socle qui permettaient à l’âme de se construire.

« Non, je ne pourrais pas partir. »

Il s’en voulait déjà de trop d’être parti à l’autre bout de la planète, abandonnant famille et amis… Il savait pourtant qu’un jour il les reverrait, mais le problème ne semblait pas être là. Partir avait été facile, coup de tête. Revenir serait sans doute plus douloureux, il verrait combien ceux qui l’aimaient avait changé sans lui. Peut-être ne retrouverait-il pas la même complicité avec tous, la dernière fois qu’il avait tchaté avec des amis à lui par skype il avait compris leur déception. Ils croyaient tous qu’il finiraient par rentrer, que partir au Japon n’avait été qu’une lubie comme bien d’autres… Certains lui en voulaient d’être partis sans un mot…
Il savait ce qu’il avait laissé mais n’avait aucune certitude de ce qu’il trouverait à son retour. S’il rentrait un jour. Ça aussi il n’en était pas certain, maintenant qu’il avait accepté ses pouvoirs, pourrait-il un jour reprendre sa place parmi les siens ? Sans doute pas, il avait changé et ils auraient changé sauraient-ils l’apprécier tout autant.

« J’aime regarder les étoiles, depuis la Terre. Je les trouve incroyablement belles, mais je ne peux les trouver belle que depuis ici, car elles sont un point fixe de mon horizon. Elles me rassurent et quand je lève les yeux je me dis que ceux que j’aime peuvent contempler les mêmes constellations alors que nous ne sommes pas réunis. J’ai besoin de me dire que séparés, nous vivons sous le même ciel. Je ne pourrais pas abandonner cette certitude. »

C’était un peureux. Il était attaché à ce qu’il connaissait, et si l’inconnu ne lui faisait pas peur, il avait besoin de savoir qu’il lui restait un endroit où rentrer. IL avait besoin de savoir que ceux qu’il aimait étaient proches. Loin des yeux loin du cœur. Cela le terrifiait, même s’il essayait de ne rien en laisser paraitre.


Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫ - Page 2 Youpi10
##   
Contenu sponsorisé

 

Jingle bells, jingle bells, jingle all the way ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant