Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
faire la connaissence du toit de l'institut ^^
#   Jeu 30 Mai 2013 - 12:20
avatar
Invité

Il prit délicatement mon menton et me tourna le visage. Je pouvais sentir sa stupeur. Son sourire se crispa et il dit d'une voix tremblante :

Je...excuse moi...je voulais te protéger et tu t'es quand même blessé. Pourquoi quand j’essaie d'aider quelqu'un ça rate presque tout le temps pfff !!

Désemparée, je pris la main qui tenait mon menton et la serrais. Alors que j'ouvrais la bouche pour parler il donna un coup violent dans le mur. Il s'entailla la main sur un clou qui dépassait et sortit vite des bandages de son sac pour se soigner. Il banda aussi ma tête. Malheureusement, la coupure à ma lèvre ne pouvait pas être couverte. Elle continuait de saigner alors je posais un mouchoir dessus. Il reprit :

Je dois paraître vraiment pitoyable je pense...Excuse moi encore de pas avoir pu te protéger entièrement !

Il sanglotait en finissant mon bandage. Lorsqu'il eut fini, je reculais et réfléchit à quoi faire pour que tout ça s'arrête. J'étais dépassée. Le posais une main sur le bandage.

Merci... Tu sais, c'est qu'une petite coupure, ça disparaîtra vite. Ne pleure pas s'il te plais...

Je levais la tête vers le ciel en me balançant sur mes talons.

Tu sais... Si tu avais pas été là, je serais sûrement tombée. Je serais peut-être inconsciente, seule ici sans que personne ne le sache. Alors, ces petites coupures, c'est rien. C'est pour toi que je m'inquiète. Tu as subit tout le choc, tu as dû te casser quelque chose...

Je lui jetais un regard un peu honteux. J'étais désolée de ne savoir que faire.
#   Sam 1 Juin 2013 - 15:13
avatar
Invité

Elle m'avait pris le main qui lui tenait le menton mais moi comme un boulet je l'avais senti trop tard et le coup dans le mur était partie tout seul, et je m'étais empressais de nous soigner comme je pouvais. Mais pourquoi je me morfondais pour un truc aussi petit qu'une coupure...Franchement je devais la rendre triste je crois bien. Je la vie poser une main sur le bandage et l'entendit dire :

-Merci... Tu sais, c'est qu'une petite coupure, ça disparaîtra vite. Ne pleure pas s'il te plais...

Effectivement je me devais d’arrêter de pleurer et me reprendre puisqu'elle n'avait vraiment rien de grave. En séchant mes larmes elle s'était levée sur ses talons en se balançant et en ayant la tête levait vers le ciel et elle rajoutait :

-Tu sais... Si tu avais pas été là, je serais sûrement tombée. Je serais peut-être inconsciente, seule ici sans que personne ne le sache. Alors, ces petites coupures, c'est rien. C'est pour toi que je m'inquiète. Tu as subit tout le choc, tu as dû te casser quelque chose...

Son regard était assez triste à voir et se qu'elle avait dit était triste à entendre alors je me levais à mon tour difficilement à cause du mal de tête et je m'amuser à appuyer de partout sur mon corps pour voir si j'avais un truc de casser. Bon oui la bosse à la tête me faisait mal forcement mais sinon juste pas mal de bleu alors je lui disait en effaçant tout trace de tristesse :

-Check complet de moi fais résultat que des bleus chef ! Lui dis-je en me mettant au garde à vous, Tu vois je n'ai rien alors évite de...de POUHAHAHA ! Je m'étais mis à éclater de rire pour ma bêtise, non plus sérieusement tout est en ordre chez moi, juste les bleus du au choque ne t'en fais pas !

Je lui pris alors encore une fois son visage et pinçais ses joues tout en lui disant plein de fois que tout allais bien, et en lui tirant la bouche pour qu'elle sourie un peu tout en rigolant je lui disais :

-Bon ba voila nous pouvons finalement aller en ville comme prévue pour faire des magasins et peut être des achats à droite et à gauche!

Sur ses derniers mots je lui faisais un sourire tout en étant content et n'ayant plus une seul larme qui coule.
#   Mer 5 Juin 2013 - 14:12
avatar
Invité

Il se mit à appuyer un peu partout sur lui et en se redressant, il se mit au garde à vous :

Check complet de moi fais résultat que des bleus chef ! Tu vois je n'ai rien alors évite de...de POUHAHAHA ! Il éclata de rire , non plus sérieusement tout est en ordre chez moi, juste les bleus du au choque ne t'en fais pas !

Il s'approcha et me pinça les joues en répétant que tout allait bien, puis m'étira les lèvres dans un sourire en riant. Je me dégageais en riant aussi et fis semblant de me bagarrer avec lui. Puis il dit :

Bon ba voila nous pouvons finalement aller en ville comme prévue pour faire des magasins et peut être des achats à droite et à gauche!

Il me fit un sourire et toute larme avait disparut. Je lui rendis son sourire et acquiesça. On se mit alors à marcher vers le village de Terrae, parlant de tout et de rien. Je demandais alors :

Au fait, tu as déjà été initié ?

Je sentais mon pouvoir de tonnerre refluer avec l'adrénaline de la chute. Il avait vraiment été à fleur de peau, près à sortir cette fois... Ça avait été très chaud pour le contenir cette fois-ci. Mais comme il refluait, je me détendis enfin entièrement. J'allais profiter de cette après-midi ensoleillée pour faire les magasins, c'était décidé !
#   Jeu 6 Juin 2013 - 19:42
avatar
Invité

Elle avait rit quand je l'avais pincé puis après elle s'en était allé en marchant et moi je l'avais alors suivie jusqu'au village en discutant de notre quotidien assez spécial faut dire vu que l'on était quand même à Terrae lieux étrange avec des gens étranges et des pouvoirs étrange mais assez plaisant.

Sur le chemin en arrivant dans le village elle m'avait alors demandé :

-Au fait, tu as déjà été initié ?

Je m'y attendais un peu à cette question il était vrai que je l'avais dis à personne du moin que j'avais encore croisé personne depuis mon initiation et que ça allait être la première à le savoir , d’ailleurs j'ai eu autorisation pour jardiner et j'en était assez fière et cela devait se lire sur mon visage quand je lui répondais alors :

-Oui je l'ai été , je suis terre au pouvoir de titan mouhaha aussi fort que hercule mais aussi assez créatif car Hideko m'a autorisé à jardiner quand je voulais ou je voulais hihi ! Si un jour on t'embête même si tu as sûrement quelqu'un d'autre à qui parler ba hésite pas !

La fin je l'avais dit assez bas à cause de cette foutu timidité, quand en passant devant une sorte de place j'avais vu des pauvres fleurs toutes fanés, une sorte de grondement était alors sortie de mes entrailles. Si j'avais pu attraper la personne qui devait s'en occuper ce jour là je l'aurais sûrement engueulé.

Je m’étais alors approché du massif de fleur qui était remplie de jolie rose, de coquelicot avec quelque violette et au milieu un jolie édifice qui représentait une sorte de charrette des anciens temps. Je m'était alors concentré pour redonner leur beauté de jadis à ces fleurs perdue sans entretient. Puis en me relevant j'avais dit à Kana :

-Tu vois pour le moment je me sert de mon pouvoir comme je le peux étant encore débutant et pas doué ! Mais avec l'aide de tout le monde je devrais pouvoir m'en sortir un jour !

A que je manquais cruellement de confiance dans ce que je faisais alors que pourtant je réalisais les choses comme un autre mais bon c'était sûrement mon caractère qui voulait ça. Et on continait alors notre chemin puis je lui demandais :

-Et toi tu es quel rang au faite car je sais qu'il y à une étoilisation mais cela me fait assez peur je dois l'avouer...

A ce que l'on m'avait dit c'était quand on perdait le contrôle de son pouvoir, mais dans un tel acte aussi bien on pouvait blesser gravement quelqu'un et je voulais vraiment pas que ça arrive, et je lui jetais un regard quand même un peu inquiet.
#   Jeu 13 Juin 2013 - 19:15
avatar
Invité

Lorsque je lui posais ma question, il répondit avec un air de fierté :

Oui je l'ai été , je suis terre au pouvoir de titan mouhaha aussi fort que hercule mais aussi assez créatif car Hideko m'a autorisé à jardiner quand je voulais ou je voulais hihi ! Si un jour on t'embête même si tu as sûrement quelqu'un d'autre à qui parler ba hésite pas ! 


Je souris, il était toujours timide et avait prononcé la fin assez bas. J'acquiesçais avec un sourire et lui promit de venir le voir si le besoin s'en ressentait.

Je l'observais remettre en état un massif de fleurs sur la petite place où on venait d'arriver. Je souris tendrement en pensant qu'il ressemblait à mon meilleur ami perdu. Je me plongeais dans mes souvenirs, nostalgique, regrettant le temps où tout allait bien. Je hochais la tête sans vraiment l'écouter lorsqu'il reprit la parole. Je le suivis, le regard un peu vide et embué. Il me sortit de mes pensées en posant une question, me ramenant brutalement au présent, de sorte que je sursautais.

Et toi tu es quel rang au faite car je sais qu'il y à une étoilisation mais cela me fait assez peur je dois l'avouer... 

Je souris face à son instinct de déduction assez fort et répondit :

Effectivement, je suis Tonnerre Sensitive, une sorte d'éponge à sentiments humaine. Je ressent les sentiments de ceux qui sont près de moi et je peux les influencer. Et j'ai passé mon étoilisation avec quelques difficultés... J'ai failli blesser une amie. Mais au final tout s'est bien passé et je suis plus puissante qu'avant !

Je m'arrêtais devant un magasin de bijoux en regardant dans la vitre les tours de cous plus beaux les uns que les autres. Je touchais du bout des doigts le vieux tour de cou que je portait. Il était un peu déchiré et était devenu gris avec le temps. Il est vrai qu'il m'en faudrait un nouveau histoire de cacher ma cicatrice au cou.
#   Ven 14 Juin 2013 - 22:13
avatar
Invité

Elle m'avait sourit alors en répondant à ma question tout en m'expliquant un peu qu'est ce qu'était un tonnerre sensitif et qu'est ce que sont dont lui procurait comme pouvoir. Pouvoir influencer les sentiments des autres ça devait plutôt être pratique si par exemple quelqu'un déprime trop ou s'énerve trop et commence à devenir vraiment violent on pouvait modifier ça en changeant sa colère ou tristesse. Par contre pour ce qui était de recevoir les sentiments des autres devait pas être spécialement cool car ils pouvaient nous faire pleurer ou je ne sais quoi d'autre bref, faut vraiment arriver à contrôler un tel pouvoir car ça devait pas être facile tout les jours. Quand à son étoilisation, elle avait sûrement dû effrayer son amie, ce devait être assez bizarre comme sensation de plus rien pouvoir contrôler, j'avais hâte et en même temps j'étais effrayais que cela m'arrive à mon tour. 

On avait repris notre chemin dans cette endroit remplie de monde et de magasin, c'était vraiment la première fois que je voyais tout ça et heureusement elle était là sinon je ne me serais sûrement pas contrôlé et aurais fait la gamin. Mes pensés furent interrompues quand je la voyais devant un magasin de bijoux regardant les tours de cou en triturant le sien qui avait l'aire d'être assez vieux et quand elle le déplaçait j'avais remarqué une cicatrice sur son cou. Ne m'arrêtant pas la deçu au risque de ne pas vouloir être indiscret, je fis mine de rien et rentrée en douce dans le magasin.

Saluant le vendeur en prenant garde à ce qu'elle ne me remarque pas je regardais alors de loin tout les bijoux aussi magnifique soient ils qu'il y avait dans cette jolie boutique. Puis en m'approchant du caissier j'usais alors de mon ingéniosité pour lui demander si il n'avait pas en arrière boutique le bijoux qu'elle regardais, d'un clin d'œil il m'en avait apporté un et en plus il l'avait même emballé trop sympa ce vendeur.
ressortant de la boutique toujours discrètement je m'approchais d'elle tout en lui demandant :


-Alors mademoiselle vous cherchez un bijoux en particuliers que vous ne pourriez trouver ailleurs ou vous regardez seulement dans la vitre pour vous recoiffer comme il faut ? Lui avais-je demandé en rigolant et lui tendant le paquet.



 


 
#   Jeu 20 Juin 2013 - 16:17
avatar
Invité

Je ne m'étais pas aperçu tout de suite de la disparition de Léon, tout d'abord absorbée par les beaux tours de cou. Lorsque je me rendis compte de sa disparition et le cherchais un peu partout, inquiète pour lui au vu de la chute qu'il avait fait tout à l'heure. C'est au moment où j'allais quitter la vitrine, la voix de mon ami retentit derrière moi, me faisant sursauter :

Alors mademoiselle vous cherchez un bijoux en particuliers que vous ne pourriez trouver ailleurs ou vous regardez seulement dans la vitre pour vous recoiffer comme il faut ?

Je me retournais pour découvrir Léon, un paquet cadeau dans les mains et le sourire aux lèvres. Il me tendit le paquet et je le pris d'abord trop étonnée pour dire quoi que ce soit. Puis je retrouvais la parole et dit en bredouillant :

Ouah... Je sais pas quoi dire... Tu... Tu es sûr ? Enfin je... Je voulais pas... Euh, j'aurais pu l'acheter... Mais merci ...

Je rougissais comme un coquelicot maintenant. J'ouvris le cadeau et y découvrit le tour de cou que j'avais vu dans la vitrine : en velours rouge sombre, il portait une rose argentée et se fermait par un joli fermoir avec une croix au bout. Je regardais le collier, puis Léon, puis Léon et le collier. Je décrochais mon tour de cou actuel et le remplaçais par le nouveau laissant voir un instant ma cicatrice. Il était très confortable et m'allait parfaitement. Je finis par exploser et sautais au cou de mon ami en m'exclamant :

Merci Léooooon !!

J'étais vraiment heureuse. J'espérais seulement pouvoir lui offrir quelque chose aussi !
#   Jeu 20 Juin 2013 - 21:34
avatar
Invité

Elle avait d'abord sursauté quand je m'étais approché en douce derrière elle pour lui parler ce qui était un peu normal puisque cela pouvait être n'importe qui d'autre, un dragueur ou un bourré ou un enfant perdu enfin bref plein de personne différente auraient pu le faire. En ce retournant elle était un peu surprise de me voir avec ce jolie petit paquet qui était pour elle et que je lui avait tendu, je pouvais remarqué sur son visage qu'elle était assez étonné, en même temps qui aurait pu croire que je le lui aurait pris. En prenant le paquet elle m'avait alors dit en machant quelques un de ses mots :

Ouah... Je sais pas quoi dire... Tu... Tu es sûr ? Enfin je... Je voulais pas... Euh, j'aurais pu l'acheter... Mais merci ...

Elle était toute rouge et ça la rendait tellement mignonne, alors qu'elle enfilait le nouveaux tour de cou qui d'ailleurs lui allait à ravir, j'avais encore pus apercevoir cette vilaine cicatrice qu'elle avait au cou. Elle n'y tenant plus elle m'avait sauter dessus complétement joyeuse tout en s'exclamant de vive voix : 

Merci Léooooon !!

Je manquais presque de tomber par terre tellement qu'elle m'avait pris au dépourvu et en la rattrapant maladroitement...Oui maladroitement car on avait failli tomber sur des gens qui tentaient de rentrer dans le magasin, mais forte heureusement pour nous ils n'avaient pas remarqués et nous pouvions alors continuer à marcher sur le chemin et je lui avais alors répondu :

-Je sais bien que tu pouvais te l'acheter, mais je voulais te faire une surprise puisque moi en ce moment je manque de rien à par peut être une montre car j'ai tendance à rêvasser et à arriver en retard en cours.

Heureusement quand j'arrivais en retard les profs ne me disaient rien car j'avais souvent des notes normal qui tournaient entre 10 et 15 sauf peut être en sport car j'étais assez fainéant pour ce cours là. J'avais alors rajouté :

-Puis tu sais j'aime faire plaisir aux gens ! Mais je voudrais savoir, c'est quoi cette cicatrice à ton cou car je l'avais déjà remarquais tout à l'heure mais j'osais pas vraiment te le demander ? 
#   Ven 21 Juin 2013 - 9:53
avatar
Invité

En me rendant compte de ce que je venais de faire, je rougis à mort et bredouillais une excuse. Mais je fais quoi moi ?
On reprit le chemin Et il me répondit :

Je sais bien que tu pouvais te l'acheter, mais je voulais te faire une surprise puisque moi en ce moment je manque de rien à par peut être une montre car j'ai tendance à rêvasser et à arriver en retard en cours.

Je vois ! Un fainéant ! J'éclatais de rire, me voyant mal pouvoir faire la même chose, car même en travaillant je ne dépassais pas les 17. Léon enchaîna :

Puis tu sais j'aime faire plaisir aux gens ! Mais je voudrais savoir, c'est quoi cette cicatrice à ton cou car je l'avais déjà remarquais tout à l'heure mais j'osais pas vraiment te le demander ?


Je m'assombris d'un coup, perdant mon sourire. Comment lui expliquer que j'en ai FOUTREMENT aucune idée ! Bon, on va voir ça :

En fait... J'en sais rien du tout. D'aussi loin que remontent mes souvenirs, je l'ai toujours eu... Enfin je crois. Comme ça fait un moment que je suis là, les souvenirs s'embrouillent un peu et comme ils ne sont pas très joyeux je veux pas trop y penser. Mais je m'égare ! Je sais pas d'où elle vient.

Après tout peut-être que je suis pas si bizarre que ça de pas me rappeler le pourquoi du cette sale cicatrice...
#   Sam 22 Juin 2013 - 12:23
avatar
Invité

Kana rouge de presque de partout sur le visage et bredouillant quelques excuses pour le moin superflue car elle avait bien le droit d'être contente et de manifester sa joie mais bon c'est pas moi qui irais m'en plaindre car c'était toujours magnifique à voir, enfaite si on partait de se principe là presque toutes les filles étaient mignonnes quand elles rougissaient de la sortent pour ensuite essayer de s'excuser inutilement. En marchant toujours sur le chemin elle avait rit par rapport à ce que je venait de rire quoi il avait pas le droit de parfois vouloir se reposer peut être hein ? Enfin bref par rapport à sa cicatrice quand je le lui avait demandé tout sourire avait disparu de son visage '' Au merde j'aurais peut être pas du '' '' toi ferme là et écoute la plutôt '' :

En fait... J'en sais rien du tout. D'aussi loin que remontent mes souvenirs, je l'ai toujours eu... Enfin je crois. Comme ça fait un moment que je suis là, les souvenirs s'embrouillent un peu et comme ils ne sont pas très joyeux je veux pas trop y penser. Mais je m'égare ! Je sais pas d'où elle vient.   

'' Euh juge je réclame remontage de moral '' '' Mais fermeu là et réfléchit merde '' Bon je voulais pas qu'elle reste comme cela, dans cet état de déprime ou de je ne sais quoi bref il fallait que je fasse quelque chose. Regardant les magasins des environs je repérais un glacier '' yes c'est ma chance '' je lui avait alors dit à elle tout en nous dirigeant devant la vendeuse :

-Hum...Kanette tu veux peut être ? Puis en me tournant vers le vendeur je lui avait demandé, moi je vais vous prendre une menthe fraise s'il vous plais et pour la demoiselle ba j'attends qu'elle se décide .

Je m'étais alors adossé au mni camion du marchand, en regardant Kana et avais alors rajouté :

- J'en oublie presque ce que nous sommes venus faire ici, va falloir te trouver un bon shampoing et une bonne brosse ma grande !! Lui avais-je dis avec un grand sourire presque niai d'ailleurs ro merde m'en fiche tous ce qui comptait c'est qu'elle redevienne joyeuse. 
#   Lun 24 Juin 2013 - 11:51
avatar
Invité

Il m'entraîna vers une marchande de glace ambulante et me dit :

Hum...Kanette tu veux peut être ? Puis en se tournant vers le vendeur je lui avait demandé, moi je vais vous prendre une menthe fraise s'il vous plais et pour la demoiselle ba j'attends qu'elle se décide .

Je ris devant le surnom qu'il venait de m'adresser et demandais timidement un glace à la vanille. Léon s'était adossé au camion et me fixa un instant, semblant réfléchir. Il y eut un *tilt* dans ses yeux et il me dit :

J'en oublie presque ce que nous sommes venus faire ici, va falloir te trouver un bon shampoing et une bonne brosse ma grande !!

Il me fit un grand sourire et je le lui rendis, mettant notre conversation d'il y a quelques instants dans les oubliettes de mon cerveau. Je redevins directement joyeuse :

Alors comme ça, mes cheveux ne sont pas soignés ? Bon, bon j'ai compris : allons-y !

Je partis donc dans les rues, suivant mon guide et parlant de tout et de rien. Et mangeant une délicieuse glace offerte par mon ami.
#   Mar 25 Juin 2013 - 15:34
avatar
Invité

Je venais de lui trouver un magnifique surnom * Kanette * vive les canettes de boissons, elle ça l'avait fait rire en même temps je suppose qu'elle devait sûrement avoir un tas de surnom les plus bêtes les uns que les autres. Elle c'était adressé timidement au glacier en demandant une glace à la vanille. Le vendeur nous donna nos glace quelque seconde après les avoir commandait, je payais alors puis nous partîmes une nouvelle fois dans les rues après deux arrêt consécutifs.

Marchant de bonbon à gauche, marchand de jouet à droite, coiffeur dans cette angle là non il y avait pas besoin puisque ce que l'on voulait été un shampoing, vendeur louche dans cette ruelle... * soupir * :

-Définitivement ils doivent tous se cacher les grands magasins, ils ont peut être peur de notre venus tu crois pas ? En tout cas ces glaces sont super bonne héhé faudrait que je revienne un jour pour une glace partie !! Lui avais-je dis en rigolant un peu fort. 

Bon en attendant je trouvais pas de fichu magasin capable de...à ba voila au fond d'une avenue principal s'érigeait face à nous un grand centre commercial, qui dit centre commercial dit de tout, attendant que Kana finisse sa glace je lui disait alors : 

-On à enfin trouvé après de longue minute de marche, bo ba dés que tu as fini ta glace on pourra partir à la recherche de ce qu'il te faut dans ce grand labyrinthe. 

Pendant ce temps là moi je finissais la mienne qui était tellement bonne, j'avais presque envie d'y retourner dans la second qui suivait, mais dans ce cas là sa aurait été encore une fois une façon de dériver en oubliant l'objectif principal alors que le magasin se tenait maintenant juste devant nous. 


-Hum..;au faite tu auras le droit de prendre des bonbons si tu veux, c'est moi qui payerais ! 

 
#   Mar 25 Juin 2013 - 17:43
avatar
Invité

Nous marchions depuis un petit moment dans les rues. Je mangeais ma glace lentement, la savourant. Les magasin étaient divers et dans des états différents. Nous croisâmes même un marchand assez louche. Léon sembla assez mal à l'aise. Il dit :

Définitivement ils doivent tous se cacher les grands magasins, ils ont peut être peur de notre venus tu crois pas ? En tout cas ces glaces sont super bonne héhé faudrait que je revienne un jour pour une glace partie !!

Je frissonnais, car la fin d'après midi était fraîche. Soudain, Léon pointa quelque chose devant en s'exclamant :

On à enfin trouvé après de longue minute de marche, bo ba dés que tu as fini ta glace on pourra partir à la recherche de ce qu'il te faut dans ce grand labyrinthe.


Je souris et acquiesçais. Je finis rapidement ma glace et regardais Léon finir la sienne. Cela fait il dit :

Hum...au faite tu auras le droit de prendre des bonbons si tu veux, c'est moi qui payerais !

Je gonflais un peu les joues. Il me prenait pour une petite fille ou quoi ? Je découvrit alors une étincelle d'envie dans ses yeux. ah ! Il en voulait aussi. Je souris, comprenant que c'était une requête silencieuse.
Je le suivis à l'intérieur du centre commercial. Il y avait du monde en cette fin d'après-midi et alors que Léon fendait la foule, je fus ballottée de tout les côtés, recevant coups de coude ou d'épaule à foison. Une personne, d'un coup d'épaule particulièrement fort, m'envoya par terre et, apeurée, je me roulais en boule pour me protéger comme je pouvais des pieds des gens, poussant de temps en temps des cris de peur et de douleur. Quelqu'un me marcha sur les doigts. Un autre m'écrasa le genou que j'entendis craquer. À bout de nerfs, j'éclatais en sanglots et criais :

Léon, au secours !!!

Je restais alors roulée en boule, sanglotant et gémissant à chaque nouveau coup dans les côtes ou sur le dos. J'étais incapable de me relever et la douleur dans mon genou et mes doigts enflait de plus en plus.
#   Mar 25 Juin 2013 - 18:09
avatar
Invité

Alors que je lui proposais l'achat de bonbon, je devais avoir une tête genre " dit oui dit oui dit oui dit...STOPEUH ! * J'aimais tellement les bonbons c'était ce qui pouvaient le plus m'amadouer sur la terre entière genre je devenais pratiquement docile pour ça, mais bon ceci était une information autrement sécurisée à ne pas divulguer de partout hein sinon j'allais sûrement me faire avoir par pas mal de monde et je pourrais plus vivre en paix bref. 

Alors que nous rentrions dedans le magasin après qu'elle avait finit sa glace, j'avais pu remarquer que ses joues étaient gonflées * ou le caprice de fille * * ro tait toi hein t'a bien cherché * donc on se glissé dans la foule essayant de se frayer un chemin alors que TROP de gens sortait mais bon sans ça le magasin tournerait pas assez.

Alors que j'étais finalement rentré dans le magasin et que j'avais pu me poser à un endroit assez peu rempli, j'avais remarqué que Kana n'était pas avec moi. Un peu effrayé j'attendais tendis que les minutes passé jusqu'à ce que j'entende un crie avec des pleures :

-Léon, au secours !!!

Au god elle était au milieu des gens mais sérieux c'est idiot il pouvait pas dégager oui, punaise une fille est coincé là au milieu et personne se bougeait que des trous du c-- * calme léon * * ferme là * Je poussais alors les gens de plus en plus fort pour finalement trouvé Kana avec pas mal de bleu * ou putain je vais faire un meurtre * * Je suis d'accord *Je la portais alors sur un siège pour l'assoir dessus et m'accroupir devant elle:

-Aille c'est pas joli joli tout ça, comment as-tu fais pour te retrouver dans cette situation miss ? Lui avais-je dis en essayant de la réconforter,Quand à vous bande d'ignare sans cervelle quand quelqu'un se fait mal on l'aide au lieu de le blesser encore plus IDIOT !! Avais-je crié à tout ceux qui nous regardaient comme des con. 

Je prenais alors un petit spray qui se situé dans mon sac pour le lui passer sur ses multiples bleu en lui demandant : 

-T'arrive à bouger ta jambe ou pas ? car il y a une marque bizarre dessus, désolé de pas t'avoir aidé à te faufiler parmi tout ces ABRUTIT !
#   Mar 25 Juin 2013 - 18:36
avatar
Invité

J'avais fermé les yeux et pleurais assez fort lorsque je sentis des bras se fermer sur moi. Léon me porta jusqu'à un ban à l'écart de la foule. Je pleurais à chaudes larmes. Il s’accroupit devant moi et regarda les bleus qui fleurissaient sur mes bras, mes jambes et mon visage. Il eut une grimace :

Aille c'est pas joli joli tout ça, comment as-tu fais pour te retrouver dans cette situation miss ? Quand à vous bande d'ignare sans cervelle quand quelqu'un se fait mal on l'aide au lieu de le blesser encore plus IDIOT !!

Il semblait vraiment remonté. Je tentais de calmer les sanglots qui me serraient la gorge et répondis d'une voix coupée de hoquets :

J'ai été dé-détournée par le flot des per-personnes et je suis t-tombée à cause d'un coup de coude... En-ensuite, on m'a marché dessus... J-j'ai eu très peur...

Léon sortit un spray et pulvérisa du liquide sur mes bleus. La douleur se calme légèrement. Je lui lançais un regard reconnaissant. Il me demanda :

T'arrive à bouger ta jambe ou pas ? car il y a une marque bizarre dessus, désolé de pas t'avoir aidé à te faufiler parmi tout ces ABRUTIT !

Je tentais de bouger la jambe. Rien ne se passa au premier essai à part une grosse douleur. Je lâchais un gémissement. Je réessayais et cette fois, malgré la douleur, elle bougea très bien. Soulagée, je tentais aussi de bouger les doigts qu'on m'avait écrasés. Ils bougèrent mais l'un d'eux étaient tordu et me faisait plus mal que les autres. Je décidais de le cacher à Léon. Je lui souris par dessus mes larmes :

Je peux la bouger... D'ailleurs, j'ai déjà moins mal ! Merci d'être venu me chercher... J'aurais jamais pu me relever toute seule...

Surtout ne pas gâcher cette superbe journée. J'essuyais mes yeux avec mes mains et arrêtais de pleurer. Je me mis debout et tentais quelques pas maladroits. Je boitais assez fortement mais ça allait disparaître avec le temps. J'inspirais à fond et expirais d'un coup. Je dis ensuite joyeusement à Léon :

Ne t'en fais pas pour moi ! Allez, on continue ?

En me tournant vers la foule, j'eus tout d'un coup peur de me refaire pousser. Je pris timidement la main de Léon.

Je peux te tenir la main, juste pour traverser la foule ? Je veux pas que ça recommence...

Sa main était chaude et rassurante. Je fis confiance à Léon pour traverser.
 

faire la connaissence du toit de l'institut ^^

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant