Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Se mettre à nu | Abe et Elfie
#   Mer 20 Juin 2018 - 0:02

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

"Aussi sérieux que la fée des dents, le père noël et Harry Potter. Ça a brisé mon enfance de ne pas être u sorcier, Angie... Mon enfance!"

Je prends un air dramatique, sciemment très exagéré pour qu'il n'ait pas le loisir de douter de mon manque de sérieux. Sait-on jamais, le principe de précaution. Au moins, il a un peu une âme d'enfant, c'est déjà ça, c'est mignon tout plein. Trop innocent pour ce monde je dirais.

Je me demande un instant si c'est dans mon intérêt, puis avec un haussement d'épaules, je lui livre ma conclusion.

"Bah,si le but c'est qu'on me reconnaisse pas, pourquoi m'en soucier? Puis c'est quand même fun non? Perso,j'ai hâte de voir ma trogne après que tu ais pu jouer les maquilleuses. Enfin, si t'es partant, je veux pas t'engager dans un truc qui t'embête."

Parce que bon, il m'a laissé l'impression que si je tourne les choses comme des acquis, il risque de suivre sans trop se poser de question, alors autant lui demander une validation claire de sa volonté. On devrait fournir ces modèles avec une notice d'utilisation quand même, c'est déroutant au premier abord.

"Pour être honnête, c'était pas terrible. Poils de brosses noirs, un peu de cirage marrons pour altérer légèrement la couleur, la rendre un poil plus naturelle et donner un parfait aspect moustache cirée de hipster. L'ensemble sur tenu par de la cire sur un petit patch couleur chair. Le défaut, on te sent venir de loin. Je m'ennuyais pas mal, j’avoue."

Je hoche la tête pour son explication technique. Ça peut être cool de le regarder faire à l'occasion. Son enthousiasme fait chaud au cœur, c'est rare qu'une idée aussi altruiste tire autant d’engouement. Je lui offre un sourire gêné :

"Si je peux t'être utile, toujours un plaisir. Mais la personne géniale, c'est celle qui est suffisamment désintéressé pour offrir des cadeaux aux nouveaux. Mon idée elle sert à rien si t'es pas là."
#   Jeu 21 Juin 2018 - 23:40
Messages : 458
Date d'inscription : 08/11/2015

« Bah… Comme quoi… finalement… T’as p’t’être pas reçu ta chouette pour Poudlard mais t’as rencontré ton master pour Terrae ! »

Est-ce que elle aussi elle a craquée pour le-la master qui est venue la chercher ? Non, parce que toi tu te souviens tout à fait du halo qui semblait entourer Mitsuki. Elle brillait, elle était resplendissante, tu te sentais tellement attiré par sa voix. Bref, t’étais tombé amoureux du premier regard, ‘fin c’est ce que tu en avais conclue jusqu’à ce que l’ont t’explique que c’était l’effet master… Mais trop tard, ton cœur avait suivi ta raison et t’étais déjà tombé amoureux comme un pigeon.

« C’est moi qui ai proposé, c’est que je suis partant. »

C’est pas toujours vrai ça par contre Angie, mais aujourd’hui par chance ça l’est. Tu aimes bien maquiller les gens, tu aimes l’art et l’art humain ça te botte particulièrement… C’est peut-être pour cela que le visage d’Elfie te traine encore dans la tête quatre page RP plus loin. Enfin.

« Pas mal la technique c’était bien trouvé. »
tu approuves l’effort, mais faudrait qu’à l’occasion tu lui demandes si elle a des photos de cette époque.

Toujours prendre des photos des œuvres éphémères, c’est la base… Sinon c’est comme si elles n’avaient jamais existées. C’est un peu tristoune non ? Tu t’est déjà fait avoir pour des dessins de sable emportés par le premier coup de vent, depuis tu fais un peu plus attention.

« J’aurais jamais eu cette idée seul, et vu que j’passe mon temps à peindre, c’est gagnant-gagnant. J’vide ma chambre tout en faisant plaisir à des gens… Enfin, c’est pas dit que mes œuvres parlent à tout l’monde. Bon va falloir que j’photographie chaque œuvre et qu’la répertorie… P’t’être que le plus simple serait d’faire un blog ? Hm… Un book ferait plus pro, mais il serait chiant à éditer. Un facebook peut-être ? Tu en penses quoi ? »

Tu commences à réfléchir à voix haute, et c’est pas tout à fait évident. T’as fait une fac d’art mais pas pour tenir une galerie ou pour apprendre à restaurer les œuvres. T’as fait ça pour être prof, et maintenant t’as un peu l’impression qu’il te manque les bases. Certes tu t’es auto-formé en com, mais du coup tu sais qu’entre avoir une idée et la promouvoir il y a un peu plus d’un monde…

« J’pense que j’vais m’y mettre de suite !! Autant battre le fer tant qu’il est chaud. »




#   Sam 23 Juin 2018 - 16:40

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Il marque un point. J'ai pas trop à me plaindre de pas être allé m'enfermer dans une école qui ressemble franchement à un cloître en plus bizarre encore. Terrae a quelque chose de beaucoup plus paradisiaque à mes yeux. Si on omet la grille. Mais bon, c'est mon nouveau chez moi, je vais pas commencer à m'en plaindre à peine arrivé.

"Ouais, rencontrer, c'est un grand mot, je me souviens ni de sa tête ni de sa voix, juste des mots et de beaucoup d'alcool. Me suis réveillé dans un taxi japonais avec la puce le matos de bizut et un petit mot me souhaitant bon courage."

Je devrais peut-être aller me plaindre auprès du service après vente. Faudra qu'un jour je me soucie de savoir qui m'a trouvé dans mon vomi, que je sache qui éviter. Un sourire sincère se dessine sur mes lèvres, j'aime bien sa manière de tourner les choses.

"Alors je suis partante, ça va être fun. Hâte de voir la tête des gens à mon passage une fois que tu auras fait ton office. C'est plus du bricolage du dimanche que e la technique. j'aime bien me donner les moyens d'arriver à mes fins."


Le voilà parti dans un enchaînement de réflexions, apparemment j'ai réussi a lui trouver de la motivation, chose dont il semblait pourtant manquer cruellement quelques instants auparavant. Je prends ça comme une petite victoire personnelle.

"Si tu me demandes mon avis, je dirai le tout, c'est du temps investi mais une fois fait, tu as juste à tenir l'ensemble à jour, ça te donne une forme de visibilité et ça fait mec ultra investi. Pour le book, il me semble que Terrae fait aussi école non? Doit y avoir tout le matériel qui faut, juste besoin de le réunir dans la même pièce pour une journée."


Je lui dirai bien que j'ai pleins de gens gens à lui recommander sur facebook, mais j'ai jamais voulu m'inscrire, on avait un peu une peur paranoïaque de la NSA à la maison. De jeunes gens livrés à eux même dans l'ère du complotisme et de la fake news, forcément...

"Ceci est la bonne attitude, tu as l'air plus motivé que jamais. Profites en!"

Je me saisis de son plateau vide et l'emmène rejoindre le miens avant de venir inciter le jeune à sortir enfin du réfectoire.

"Et je dois avouer que je suis curieuse de voir à quoi ressemble ton antre. Et tes tableaux.4fin bref, j'ai hâte de comprendre un peu mieux l'habitat naturel du Angie sauvage."
#   Dim 24 Juin 2018 - 18:46
Messages : 458
Date d'inscription : 08/11/2015

« OH ! Faut demander pour voir qui t’a amené ? C’est hyper drôle comme histoire ! Enfin. Je sais pas comment tu l’as vécu toi ? Si faut c’était hyper stressant pour toi ? »

Quand tu réfléchis Angie c’est mieux. T’as jamais pu boire assez pour avoir ce genre d’histoires à raconter. Les deux seules fois où tu as gouté à l’alcool tu es passé du stade sobre à je suis conscient mais j’peux pas trop bouger merci syndrome cérébelleux après un verre seulement. Te murger c’est pas dans tes cordes, et pourtant t’aimes bien qu’on te raconte des histoires de gens bourrés. Souvent c’est drôle, parce qu’on a plus tendance à raconter que les histoires drôles, celles qui finissent bien. On raconte pas la détresse, on raconte pas ces moments où on se sent nul, ces moments où notre comportement nous échappe et cause du tort à autrui… Tu sais qu’ils existent, mais on te les a rarement contés… Tu les as observés quand tu étais le seul à rester sobre au cours des années.
Tu essais de l’imaginer avec une jolie moustache, et tu n’as nul mal à le faire, malgré le fait que maintenant qu’elle s’est révélée féminine tu ais du mal à la reconsidérer comme un homme. T’es pas têtu mon grand, mais tu considères que les choses sont ce qu’elles prétendent être sans te poser trop de question.

« En fait j’ai tout le matériel qui faut, pas besoin de piquer les ressources de Terrae… Sauf peut-être pour imprimer des photos pas trop dégueux ? Faudrait que je demande un jour si j’peux installer un atelier de photo dans un recoins de l’atelier ? J’dois pas être le seul à aimer en faire si ? C’est juste que ça va être long et demander du tri… et beaucoup de rangement. J’aime pas ranger ça nuit grandement à la créativité. »

AZY L’EXCUSE. On dirait presque du Siboulette. Normal vu que c’est elle qui m’a appris cette excuse en fait. La jeune femme te complimente et te fait prendre conscience du fait que tu es en effet motivé… Et ce pour la première fois depuis longtemps, tu as enfin un but qui te convient, un objectif qui te motive et ça c’est grâce à elle.

« Merci. »
tu lui dis simplement alors qu’elle revient vers toi après s’être débarrassée de vos plateaux.

Ton merci est peut être, sans doute pas compris à sa juste valeur… Mais tu lui redirais sans aucun doute une autre fois. Une fois où elle ne s’inviterais pas chez toi avec la discrétion d’un éléphant dans un magasin de porcelaine.

« J’peux te montrer, mais c’est le bordel j’te préviens ! »

C’est peu dire. T’as des toiles posées contre tous les murs, des cartons de peintures et d’autres de journaux récupérés pour être découpés et collés, des boutes de bois, des cailloux jolis, des feuilles séchées, des tas de fringues, des tas de choses, des sculptures en glaise, un lit quand même quelque part au milieu de tout ça, à moitié dissimulé sous des ébauches de peinture… Et beaucoup, beaucoup de pots à crayons-feutres-que-sais-je… J’comprends même pas comment tu peux ne pas avoir honte de montrer ça.




#   Mar 26 Juin 2018 - 21:34

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

J'aime bien sa manière de prendre l'histoire du taxi. J'acquiesce de la tête quand il me parle du coté stressant. Ça l'a été, mais pas trop longtemps.

"Un peu, mais en vrai, c'était mieux que ma vie d'avant. J'avais pas franchement envie de retourner vivre dans la rue j'avoue et sans ce master, c'est sûrement ce qui me serait arrivé au bout de deux trois jours. Je pense que je lui dois au moins un petit merci de principe."

Puis j'aurai pas donné bien cher de ma peau. Ou de mon cul dans ce contexte particuliers.

un rire m'échappe sur la question du rangement et de a créativité. Il prêche un convertie , même si je suis pas du tout un artiste moi. Juste une belle feignasse des familles. Depuis que je travaille au cinéma, je suis beaucoup plus au jus sur l'importance d'une chambre noire pour développer des photos, aussi j'évite de m'afficher à nouveau comme quelqu'un d'inculte. Merci le Job!

"Je pense que ça va pas poser de problème, sinon, je suppose que tu pourrais éventuellement voir avec les profs d'arts sinon. J'imagine qu'ils pourraient trouver des avantages à ça pour leurs cours."

je réponds à son remerciement par un sourire, sans trop comprendre pourquoi il le fait. Est-ce important dans l'immédiat? Je ne sais pas. Je me contente de continuer d'afficher mon soutien. Angie va d'ailleurs se montrer disposer à me présenter son bordel.

"Vraiment, ça me dérange pas du tout que ce soit le bazar, j'ai sûrement vu et fait pire dans ma vie je te rassure. Puis je vais juste jeter un coup d'oeil pour me faire une idée de ce que tu fais, comme ça si je vois des gens que ça peut intéresser, je serai capable de leur en parler. Puis je suis curieuse de ouf, j'avoue."

Ouais, on va pas le baratiner pour rien. Par contre l'activer un peu c'est pas un mal. Je commence à avoir a bougeotte moi. !je l’attrape gentiment par le bras et l'incite à me guider alors que je poursuis la conversation.

"Puis maintenant que tu as de grands projets à réaliser, je vais éviter de prendre trop de ton temps. Si j'en crois ce que tu me dis, c'est une tâche, hahah jeu de mot, qui va te demander pas mal d'attention"
#   Ven 29 Juin 2018 - 2:45
Messages : 458
Date d'inscription : 08/11/2015

En vrai tu veux faire quoi, dire quoi, quand la meuf avec qui tu parles depuis deux heures te dit qu’elle était sur le point de retourner à la rue ? Tu peux pas t’empêcher d’avoir ce regard pas beau et vilain, plein de compassion. Vires ce regard Angie j’te préviens ou on va encore se battre. Elle a pas besoin de ça, et pas besoin que tu la juges. Ouai elle était à la rue, okay, et ta pitié tu la gardes merci bien. Ton regard a changé, il s’est fait plus doux. C’est cool ça, la douceur plutôt que la compassion. Ça j’achète tu vois.

Elle a pas tord la gonze, mais parler avec des profs d’art comme elle dit c’est pas évident… Parce qu’ils ont réussi à être ce que tu souhaitais devenir. Alors parler avec des profs d’art ça te fait quand même un peu beaucoup te sentir nullos. Enfin, tu hoches la tête convaincu que c’est une bonne idée, moins que tu la réaliseras. ‘finn p’t’être un jour, tu y penseras… Tu finiras bien par plus te sentir inférieur à tout l’monde un jour okay ? Alors ce jour t’iras leur parler, et tu te prendras pas la tête.

« La curiosité est une jolie qualité. »


C’est pas ça le proverbe Angie… Mais c’est comme ça que tu l’as enregistré, t’as été quelqu’un de curieux avant ici. Avant que ta curiosité puisse blesser les autres en leur faisant se remémorer le passé. Maintenant t’arrivais à te contenir, et tu laissais d’autant plus les gens parler librement. Vous prenez donc la direction des dortoirs Terres où tu as ta petite chambre. Petite du fait de son encombrement. En passant l’étage des feux vous accélérez presque instinctivement le pas. Heureusement que les prospecteurs du club naturiste avaient déserté l’entrée, sans ça tu serais bien ennuyé…

« Yep j’pense que j’vais être occupé pendant deux semaines si j’y vais comme un bourrin, plus d’un mois sinon. J’vais pas bâcler l’truc… Enfin, j’vais essayer… »


Tu ouvres la porte de ta chambre qui n’est jamais fermée à clef. Quiconque voudrait te piquer du matériel pourrait le faire, à condition de chercher et de soulever les strates archéologiques de ta caverne…

« Voilà, la grotte du Angie sauvage, à ta droite je te présente mon dernier tableau, oui je sais les coquelicots sont pas censés être bleus mais en ce moment j’ai un kiff sur cette couleur, à ta droite à ta gauche, un peu partout en fait tu as des toiles entassées. Là c’est un lit, oui je sais il y a des feuilles de dessin partout dessus, et c’est pas très agréable pour dormir. C’est pour cette raison que ce genre d’animal est de mauvaise humeur le matin… »




#   Lun 9 Juil 2018 - 3:21

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 195
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Il est étrange de constater à quel point un regard peut se nuancer vite. Sans trop arriver à lire ce qu'il ressens, je vois cependant assez clairement que des émotions différentes s'enchainent. En même temps, une histoire un peu déprimante ça fait ressentir des choses, sinon ça serait une histoire normale je suppose.

Je lui offre un grand sourire quand il gratifie la curiosité de qualité. Je me sens compris d'un coup coup.

"Je suis du même avis, ça alimente la vie en rebondissement, c'est souvent très enrichissant et parfois dangereux, du coup ça devient fun."

J'ai quand même une vision des choses un peu singulière. On passe en vitesse l'étage interdit pour monter vers les dortoirs des terres.

"Puis en plus, c'est un bon moyen de rencontrer des gens que de s’intéresser à ce qu'il font, je veux dire de rencontrer qui ils sont."

Les actions parlent souvent plus que les mots à ce qu'on m'a dit. Moi qui suis du genre baratineur, comment je devrais le prendre? Je lui sers un sourire alors que sa détermination se ressent au ton de sa voix, je me permets quand même de luyi glisser un autre conseil, déjà dit mais tourné autrement.

"Hésite pas à demander un coup de main à quelqu'un de confiance, va pas user ton entrain à faire le tout en solitaire, j'imagine que ça peut donner mal au crâne. En fait, c'est surtout le fait que j'arrive pas à imaginer la quantité de travail que cela représente, mais tu vois l'idée..."


la clarté incarnée.

La chambre qu'Angie me présente comme l'habitat d'un animal dans un docu animalier me plait d'office. Oui c'est le bazar, mais ça à une âme, un âme bordélique mais celle de quelqu'un de dévoué à ce qu'il aime. En fait ça frise sûrement l’obsession du point de vue d'un profane. Mais avec tant de matériel au même endroit, moi aussi j'aurai la flemme de tout conserver en ordre.

Je m'approche de la toile qu'il ma désigner pour l'observer. Ça serait très jolie un coquelicot bleu, voilà la réflexion que ce tableau me tire de prime abord. Puis je m'attarde sur le trait le coup de pinceau.

" Je crois que ce que j'aime bien, dans la peinture, c'est la texture de l'image, Paradoxalement je trouve que ça fait plus vivant, plus chaleureux qu'un autre genre de reproduction. Mais tu devrais pas négliger ton sommeil. Tu crées avec ton cerveau autant que ton cœur. Faut bien le reposer."

Oui je suis moralisateur, mais le sommeil c'est sacré. Je me retourne vers Angie, sentant mon envie de piquer un pinceau/trophée me démanger. Trop de trucs m'intriguent dans cette pièce.

"Ma curiosité étant temporairement rassasié, je vais sûrement te laisser là. Tu sembles avoir pas mal de choses à mettre en formes. Du coup la prochaine fois qu'on se croise, c'est le récit de nos expériences naturistes respectives, c'est ça? J'ai déjà hâte, ça promet d'être original."
#   Sam 14 Juil 2018 - 11:39
Messages : 458
Date d'inscription : 08/11/2015

« Je te raconterais tout, promis, mais si t'as envie de me voir entre temps, tu sais où me trouver ! »

Ça y est, c’est  fini Angie. L’interaction sociale est terminée, tu viens de refermer la porte derrière Abe. Avant de la rencontrer t’étais pas sur le point de sortir ? Si peut-être bien, mais t’avais pas de projets à l’époque, pas de véritable projet. T’avais juste besoin de fournitures pour sortir de ta tête toutes les images qui s’y entrechoquaient, pour t’occuper les mains et l’esprit tu créés sans but à longueur de journée. C’est facile de s’occuper, mais avoir un but c’est plus difficile et plus agréable.

Elle a raison, tu devrais te trouver quelqu’un pour t’aider, mais très sincèrement, tu n’oseras pas imposer cette charge à qui que ce soit. Tu le feras tout seul car tu es incapable de demander de l’aide, incapable de te décharger sur qui que ce soit… Et même  si ça avait été le cas, sur qui te serais-tu déchargé ? Mitsuki ? C’était ton amie, mais elle était master et avait déjà bien des tracas. Alice ? Elle aussi avait une vie bien  chargée, bien que tu ne doutes pas de sa bonne volonté, elle avait toujours té gentille avec toi… Pourtant tu ne la considérais pas comme une amie, une connaissance, une personne appréciée, mais une amie non. Ipiu ? C’était une chieuse, une emmerdeuse, une camarade, pas une amie non plus. T’étais plutôt isolé à Terrae, c’était dommage parce que c’était une bonne idée, mais il te faudrait du temps pour la réaliser seul.

Tu te dis que puisqu’il te fallait du temps tu n’avais qu’à t’y mettre maintenant.  Tu commences par ranger, ou du moins faire des piles. Matériel, peinture, dessins, feuilles blanches, habits, bouffe, draps, trucs, maquillage, pleins de choses se sont entassées dans cette chambre au fil des années, heureusement que tu as eu la bonne idée de te débarrasser des draps tâchés de sang. T’aurais eu l’air finaud…

HRP : j'ai ammené le truc sur sa fin, je te laisse le faire clore ou reposter comme tu préfères :D




#   
Contenu sponsorisé

 

Se mettre à nu | Abe et Elfie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cour.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5